Journaux 1970-1979 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Le canular "Franck Fontaine" dans la presse:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sud Ouest, France, le 27 novembre 1979.

Scan

Un O.V.N.I. apparaît...

...un jeune homme disparaît

UN JEUNE HOMME de 19 ans a disparu hier matin, à Cergy-Pontoise, immédiatement après "l'apparition d'un objet volant non identifié". C'est du moins ce que deux camarades du disparu ont affirmé au commissariat de police.

L'enquête entamée par la gendarmerie locale n'a pas permis en tout cas de retrouver trace du disparu.

Il était 4 heures du matin, boulevard de l'Oise, à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), lorsque cette mystérieuse affaire s'est produite. Le jeune homme, Franck Fontaine, 19 ans, habitant à Saint-Ouen-l'Aumone, avec ses deux amis, Jean-Pierre Prévot et Salomon N'Diaye, achevait de charger un lot de vêtements dans un véhicule break. Ils s'apprêtaient à partir pour le marché de Gisors lorsque, selon les déclarations de Prévot, 25 ans, à la gendarmerie, "il leur est apparu très distinctement un faisceau lumineux qui se dirigeait à vitesse assez rapide vers le sol".

Jean-Pierre Prévot courut alors à son appartement avec N'Diaye pour prendre son appareil photographique, laissant Franck Fontaine, qui leur avait dit son intention d' "aller en voiture vers la lueur".

Lorsque les deux jeunes gens revinrent avec l'appareil photographique - d'ailleurs sans pellicule - la voiture se trouvait deux cent mètres plus loin.

Toujours selon Prévot, elle "était enveloppé d'un halo circulaire accompagné de trois ou quatre petites sphères identiques à la nappe de brouillard".

Ils restèrent quelques instants figés devant le spectacle, et virent la lueur "disparaître en traînées et sans bruit". Les deux jeunes gens s'approchèrent alors de la voiture. La porte en était ouverte. Une vitesse était enclenchée. Franck Fontaine avait disparu.

Les deux témoins allèrent immédiatement prévenir le commissariat de police.

L'enquête a été confiée au groupement de gendarmerie de Cergy-Pointoise. On précise chez les enquêteurs qu'il n'y avait pas de brouillard cette nuit-là.

L'histoire ne dit pas pour le moment ce qu'il est adveni du stock de vêtements...

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 novembre 2014