Journaux 1980-1989 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNIS en France, décembre 1980:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Sud Ouest, France, le 27 décembre 1980.

Scan

Les O.V.N.I. de Noël

Météorite ou satellites?

CES TEMPS, décidément, sont bien prosaïques. Il y a mille neuf cent quatre-vingts ans, lorsqu'une étrange lueur se leva dans le ciel, Melchior, Balthazar et Gaspard se hissèrent sur le dos de leurs chameaux et partirent, irrésistiblement attirés vers l'étoile naissante.

Aujourd'hui, lorsqu'un phénomène lumineux vient au soir de Noël brouiller la carte des étoiles, on téléphone à la gendarmerie ou au journal pour dénoncer les O.V.N.I.

Nos agences départementales peuvent en témoigner.

Comme la rédaction bordelaise où, dans la soirée de jeudi, plus de cinquante appels téléphoniques ont été reçus. Tous signalaient l'apparition d'objets volants non identifiés dans le ciel aquitain, vers 22 h 10.

C'était la première vague. Hier, à Périgueux, à Bergerac, à Saintes, La Rochelle et Cognac, les témoignages ont afflué. Egalement contradictoires. Au point qu'il est bien difficile, aujourd'hui encore, de faire toute la lumière sur cette affaire.

C'est que, trêve de Noël oblige, les témoignages des scientifiques font défaut. Ni l'observatoire de Floirac ni celui de Meudon et encore moins celui des Hauts-de-Provence n'étaient hier en mesure de nous fournir une explication. Et, comble de malchance, le ciel était bouché au-dessus de l'observatoire du pic du Midi de Bigorre.

Or donc, il faut s'en remettre aux observations des témoins. Ce qui, une fois de plus, pourrait nous faire toucher du doigt la fragilité du témoignage humain.

De toutes les couleurs

Hier, un "train dans le ciel"; aujourd'hui, des O.V.N.I. de toutes les couleurs: roses, verts, orange ou blancs; de toutes les tailles et de forme extrêmement variable, ces objets volants non identifiés ont été filmés, photographiés sous tous les angles. E;t nous ne désespérons pas de recevoir demain... un enregistrement.

C'est que nous ne sommes pas loin des petits hommes verts. A preuve, les propos de ce Périgourdin qui affirme avoir vu, "de ses yeux vu", à vingt mètres - à peine! - de lui un engin immobile tout près du sol. Un engin fait, dit-il, d'un métal rugueux. Il n'y eut pas de témoins lorsque la famille, alertée, arriva sur place, il n'y avait plus d'engin venu d'ailleurs.

Cela se passait aux confins de la Dordogne et de la Charente, tout près de Saint-Aulaye.

Des autres appels, en revanche, se dégage une constante.

Bon nombre d'entre eux, en effet, font état du déplacement d'objets lumineux "en formation", laissant derrière eux, sur une trajectoire sud-ouest-nord-est, une trainée brillante. Et le phénomène aurait duré de quatre à cinq minutes.

Nous ne citerons pas - cela nous conduirait beaucoup trop loin - les mille et une variantes. L'un parle d'un gros point autour duquel gravitaient sans doute cinq ou six petits satellites; un autre d'une trainée brillante.

Bref, rien qui puisse permettre de choisir entre la chute d'un satellite et celle d'une météorite.

On observe, chez les hommes du savoir, que les "étoiles filantes" abondent dans les cieux de la fin décembre. Mais l'on imagine mal un caillou du ciel rebondissant sur les couches de l'atmosphère et la trajectoire de l'O.V.N.I. ferait plutôt penser à celle, éminemment tangentielle, - d'un Soyouz ou d'un Skylab rentrant dans l'atmosphère.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 9 mars 2018.