Dans la presse -> Kenneth Arnold -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold

L'observation de Kenneth Arnold dans la presse, juin 1947

L'article qui suit est paru dans le journal St. Louis Post-Dispatch, St. Louis, Missouri, USA, en page 25, le 27 juin 1947.

Scan


L'HISTOIRE DE LA SOUCOUPE VOLANT A 1200 M.P.H. ENNERVE CELUI QUI L'A DITE

Toute la Chose Est Devenue Hors de Contrôle, Dit-il - Pas un Instant de Paix depuis qu'il l'a Racontée

PENDLETON, Oregon, 27 juin (UP) - Kenneth Arnold a déclaré aujourd'hui qu'il aimerait se lancer dans l'une de ses "soucoupes volantes" de 1200 miles à l'heure et échapper à la fureur causée par son histoire d'avion mystérieux filant au sud de Washington.

"Je n'ai pas eu un moment de paix depuis mon premier récit," a soupiré l'homme d'affaires et pilote âgé de 32 ans de Boise, Idaho.

Il a déclaré qu'un prédicateur l'a appelé depuis le Texas et l'a informé que les objets étranges qu'Arnold prétendait avoir vu battre dans l'ozone étaient en réalité des messagers du Jugement Dernier.

Une femme s'est précipitée dans un café à Pendleton, a jeté un coup d'oeil à Arnold puis s'est précipitée dehors en hurlant, "il y a l'homme qui a vu les hommes de Mars".

Arnold, représentant d'une entreprise d'équipement de lutte contre l'incendie, a rapporté qu'il avait vu neuf objets ronds brillants écrémant l'air en formation entre le mont Rainer, Wash., le mont Adams. Arnold a déclaré qu'il a pu les chronométrer sur le tableau de bord de son propre avion. Il a dit qu'ils allaient à 1200 miles à l'heure.

"Tout cela est devenu hors de contrôle", a déclaré Arnold. "Je veux parler au FBI ou à quelqu'un".

Il a dit que la plupart de ses amis aviateurs lui ont dit que ce qu'il a vu était probablement l'une ou l'autre de deux choses: de nouveaux avions ou des missiles guidés encore dans la catégorie secrète des forces aériennes de l'armée des Etats-Unis. Certains ont théorisé qu'ils étaient une expérience d'une autre nation, probablement la Russie.

Les experts aéronautiques à Washington et ailleurs ont déclaré que si les soucoupes d'Anrold se déplaçaient aussi vite qu'il l'avait dit, elles n'auraient pas pu être suivies sauf par un radar.

Vers: Kenneth Arnold ou Journaux 1940-1949.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 juin 2017.