Dans la presse -> Kenneth Arnold -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold

L'observation de Kenneth Arnold dans la presse

L'article qui suit est paru dans le journal The News-Herald, Franklin, Pennsylvanie, USA, en page 4, le 12 juillet 1947.

Scan


La Science au Travail

Par PAUL F. ELLIS.

NEW YORK - UP - Un scientifique de l 'Université de Yale pense que l'homme sera capable de faire un "observatoire satellite" qui tournera indéfiniment autout fu monde, en faisant des enregistrements sur ce qui se passe dans l'espace extra - atmosphérique.

Le docteur Lyman Spitzer, Jr., professeur agrégé d'astrophysique, a déclaré qu'un tel satellite terrestre créé par l'homme "pourrait évidemment faire beaucoup plus de mesures qu'une fusée qui ne reste que quelques minutes là haut."

Il a déclaré qu'un laboratoire de l'espace flottant aurait également un grand avantage sur les télescopes sur terre, qui sont limités par les conditions atmosphériques partout dans le monde.

"Avec un télescope de 200 pouces, sur le satellite autour de la terre, les objets dans le ciel pourraient être magnifiés effectivement 10 000 fois," a-t-il dit, "alors que l'instabilité de notre atmosphère empêche généralement les télescopes sur terre de grossir plus de quelques centaines de fois sans flou."

Les observateurs humains, selon lui, ne pourraient pas aller dans de tels satellites parce que "il serait impossible de ramener un observateur du satellite sans ramener le satellite entier au sol."

Au lieu de cela, il a dit, les ondes radio seraient utilisées pour contrôler l'équipement et rapporter les informations obtenues.

Spitzer n'était pas d'accord avec de nombreux autres astronomes en disant que Mars est probablement le meilleur choix pour l'homme pour trouver de la vie autre que sur sa propre planète. Certains scientifiques pensent que Vénus peut être plus adapté à la vie, bien que Spitzer ait déclaré que Mars pourrait être la première étape de la fusée.

En fait, il pense que les "hommes de Mars" peuvent déjà être sur notre planète, ou du moins l'avoir visitée.

"A moins d'avoir passé plus de temps dans une grande ville ou d'avoir atterri assez récemment pour être photographié", a-t-il dit, "nous n'aurions aucune trace de leur présence ici. Les quelques hommes qui les auraient vus ne seraient probablement crus par personne d'autre."

Notes:

Lyman Spitzer Jr. (1914 - 1997) était un astrophysicien américain auteur d'environ 240 articles scientifiques, dont 155 en premier auteur et 128 dans des journaux scientifiques à comité de lecture.

Il a été, avec cet article de l'UP en 1947, le premier à avoir exprimé l'idée d'envoyer un télescope en orbite terrestre. Il a participé activement à la réalisation du projet du télescope spatial Hubble.

Il a aussi été l'un des astronomes qui en premier ont émis des idées telles que celle que des extraterrestres ont probablement déjà été sur Terre, mais que sans visite de grande ampleur, on ne croirait pas les gens qui diraient en avoir vu.

C'est son nom qui a été donné au télescope spatial Spitzer (SIRTF) mis en orbite, en 2003.

Vers: Kenneth Arnold ou Journaux 1940-1949.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 juillet 2017.