Dans la presse -> Kenneth Arnold -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold

L'observation de Kenneth Arnold dans la presse, juin 1947

L'article qui suit est paru dans le journal The Medford Mail-Tribune, Medford, Oregon, USA, en page 1, le 27 juin 1947.

Scan


Le rapport de 'soucoupes volantes' cause une fureur; Un prédicateur du Texas appelle prévient son troupeau que c'est la fin du monde

PENDLETON, Oregon, 27 juin (UP) - Kenneth Arnold disait aujourd'hui, qu'il il aimerait partir dans l'une de ses "soucoupes volantes" de 1200 miles par heure et échapper à la fureur causée par son histoire d'avion mystérieux qui filent dans le sud de Washington.

"Je n'ai pas eu un moment de paix depuis que j'ai tout d'abord raconté l'histoire," a soupiré le pilote-homme d'affaires de 32 ans de Boise, Idaho.

Il a déclaré qu'un prédicateur l'avait appelà du Texas et l'avait informé que les objets étranges qu'Arnold prétendait avoir vu battre dans l'ozone étaient en réalité des messagers du jour du jugement dernier.

Arnold a déclaré qu'il n'avait pas eu le nom du prédicateur lors de sa conversation téléphonique, mais le prêtre a dit qu'il préparait son troupeau "pour la fin de ce monde."

C'était déconcertant, selon Arnold, mais ce n'était pas moins déconcertant que l'épisode dans un café Pendleton.

Arnold a dit qu'une femme s'est précipitée à l'intérieur, lui a jeté un coup d'oeil et est ensuite sortie en criant: "il y a là l'homme qui a vu les hommes de Mars". Elle s'est précipité hors de la salle à manger en "sanglotant qu'elle devait faire quelque chose pour les enfants," ajouta Arnold avec un frisson.

Arnold, un représentant d'une entreprise d'équipement de lutte contre l'incendie, a rapporté qu'il avait vu neuf objets ronds brillants écrémant l'air en formation entre le mont Rainer, Wash., et le mont Adams. Arnold a déclaré qu'il avait pu les chronométrer sur le tableau de bord de son propre avion. Il a dit qu'ils allaient à un bom 1.200 mph.

"La moitié des gens que je vois me regarde comme une combinaison d'Einstein, de Flash Gordon et d'un débile. Je me demande ce que ma femme dans l'Idaho a pensé."

Pndant ce temps-là, des experts aéronautiques à Washington et à d'autres endroits contestaient l'histoire d'Arnold avec des faits et des chiffres sortis droits des livres.

Leur point principal semblait être celui que si la soucoupe d'Arnold se déplaçait aussi vite qu'il prétendait, elle n'auraient pas pu être suivie sauf avec pas moins qu'un radar.

L'homme le plus rapide qui ait volé est à 647 miles par heure - le record enregistré par le colonel Albert Boyd dans un P-80.

Vers: Kenneth Arnold ou Journaux 1940-1949.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 juin 2017.