Journaux 1970-1979 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

OVNI OU METEOR EN FRANCE, 1977:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Provençal, France, page 3, le 5 janvier 1978.

Scan

Ces étranges objets qui nous viennent du ciel

De nombreux témoignages en Pays d'Apt

De notre agence d'Apt. C'est bien connu, nous vivons sous le ciel le plus pur d'Europe. En ces nuits claires d'hiver, on y distingue des milliers d'étoiles qui scintillent durement. On y aperçoit aussi, parfois, d'étranges choses. Les OVNIS.

Faut-il croire ou ne pas croire? Comment ne pas se poser la question lorsque tant de témoins oculaires, presque toujours dignes de foi, affirment avoir vu? Et comment ne pas verser une nouvelle pièce au dossier de l'insolite lorsque ces témoignages se multiplient et concordent parfaitement.

Quoi qu'il en soit, nul ne peut rester indifférent.

Et même si l'on sourit parfois aux comités d'études, aux associations pseudo-scientifiques qui sont créées ça et là, nous devons aussi enregistrer, comptabiliser puis porter témoignage.

Hier, c'était dans le Gard, aux environs d'Uzès, que deux jeunes filles observaient un surprenant phénomène.

Aujourd'hui, c'est en pays d'Apt.

Nous avons pu joindre plusieurs témoins convaincants qui ont aperçu simultanément un mystérieux engin évoluer dans le ciel.

Et bien que nous soyons entre la Nativité et l'Epiphanie, personne ne croit aujourd'hui à une réédition de l'étoile des mages.

Nous sommes allés sur place et avons vu quelques-uns des témoins.

Doit-on dire que notre sentiment rationaliste a été sérieusement ébranlé?

De là à être pleinement convaincus...

Samedi 31 décembre - L'année 1977 s'achève.

Il est 19 heures à Lacoste. Un jeune agriculteur du Plan, Claude Gautier s'apprête à aller réveillonner.

Il circule au volant d'une R12 breack [sic, break] en direction des Beaumettes où il ramène deux chiens de chasse que lui avait prêté un ami. c'est alors qu'entre Notre-Dame de Lumières et les Beaumettes, son attention est attirée par une lueur étrange dans le ciel.

"J'ai d'abord cru à un avion en feu qui allait s'écraser".

Puis, M. Gautier, digne de foi, poursuit.

"J'ai ensuite vu une boule rouge-orangée qui laissait derrière elle une longue traînée blanchâtre chargée de fumée et semblait se diriger légèrement en vrille à faible vitesse en direction de mon véhicule. L'engin semblait se trouver à environ 50 et 100 m de hauteur dans le ciel et était auréolé d'une lueur qui s'étalait sur environ 60 m autour de la voiture et dans la campagne. C'était impressionnant, on croyait être en plein jour [Météore?]. Au moment où j'ai accéléré, l'engin a disparu. Je me suis alors rendu au garage Guille, aux Beaumettes, d'où l'on a téléphoné aux gendarmes".

Le propriétaire du garage devait enregistrer, quelques minutes plus tard, un autre témoignage, celui d'une jeune automobiliste affirmant avoir aperçu cet étrange objet auréolé d'une lueur rouge dans le quartier "La Sauvage", c'est à dire, dans le même secteur que celui de Claude Gautier. Mais, plus convaincantes encore, d'autres personnes viennent ajouter leurs témoignages à ces deux déclarations. M. Georges Jullian qui demeure au quartier de l'Etang au Plan de Bonnieux est catégorique: "Cela s'est passé samedi, vers 18 h. 30 et 19 heures. Je venais de donner à manger aux chiens; j'ai alors été intrigué par une lueur rouge-orangée qui éclairait le ciel de Goult et j'ai aperçu une boule, immobile. Une minute plus tard, elle disparaissait.

J'ai immédiatement pensé à un feu d'artifice, mais lorsque mon fils, lui aussi, m'a rapporté l'événement, j'ai aussitôt fait le rapprochement".

On reste pensif lorsque à ces observations faites par des gens "tranquilles" et de bonne foi, viennent d'ajouter celles de deux gendarmes qui ont aperçu ces mêmes lueurs mystérieuses, ou encore, celles des habitants de Bonnieux qui déclarent avoir vu un engin insolite évoluer dans le ciel.

Des déclarations qui concordent et qu'il conviendra d'approfondir.

On procède, d'ailleurs, actuellement à une enquête.

QUELQUES FAITS A SOULIGNER

Dans la R12 de M. Gautier, les chiens pourtant toujours en éveil n'ont eu aucune réaction.

On ne peut en aucun cas parler d'illusion d'optique ou d'hallucination.

Le ciel non plus n'a pu tromper les observateurs, il était pur et un mistral vif soufflait alors, le dégageant de toutes impuretés.

Jusqu'à ce jour une dizaine de témoignages ont été recueillis.

Alors en pays d'Apt on se pose des questions.

Ce n'est pas la première fois que de tels phénomènes se produisent.

Le scepticisme a fait place à l'interrogation.

Et s'il s'agissait tout simplement d'objets expérimentaux que l'on veut nous cacher? [Alors pourquoi les gens les voient-ils?]

Et si tout simplement ces OVNI étaient de notre monde. [Et si tout simplement un météore bel et bien extraterrestre était passé?]

L'avenir répondra peut-être un jour aux questions que nous nous posons.

Enquête-reportage de Jean-Marc AUBERT avec la collaboration de René BRUNI.

Nos photos:

  • - Claude Gautier: "Il faut l'avoir vu pour le croire".
  • - Georges Jullian: "Si on me l'avait dit".
  • - Les témoins sont précis: c'était là.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 octobre 2009