Journaux 1970-1979 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

L'AFFAIRE DE MANOEL ROBERTO, BRESIL, 1978:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Le Méridional, France, page 20, le 26 janvier 1978.

Scan
 

O.V.N.I. de la fiction... à la réalité?

La réalité, a-t-elle vraiment dépassé la fiction ou s'agit-il encore d'une invention due à une imagination fertile. Toujours est-il qu'au Brésil on prend très au sérieux les affirmations d'un enfant de 11 ans qui prétend avoir été enlevé, avec son cousin, par un OVNI. L'affaire s'est passée récemment. Rien n'est négligé par les enquêteurs quant aux déclarations de Manoel. Mais on recherche, surtout, le cousin kidnappé par huit petits hommes portant des anneaux de fer sur la poitrine.

Manoel Roberto (11 ans), qui prétend avoir été enlevé avec son cousin Paulo, le 20 janvier dernier, par un objet volant non identifié, maintient toujours ses déclarations, apprend-on à Rondonopolis (Centre-Ouest du Brésil).

Le jeune Manoel, rappelle-t-on, a été trouvé samedi à Rondonopolls, à 500 kms de son domicile. Il a raconté qu'il avait été enlevé avec son cousin à bord d'une locomotive lumineuse, à l'intérieur de laquelle se trouvaient huit hommes de petite taille, vêtus de rouge, et portant des anneaux de fer sur la poitrine. Ces derniers ne parlaient pas, ni entre eux ni avec les enfants, auxquels ils faisaient comprendre par des mouvements des yeux ce qu'ils devaient faire, par exemple leur indiquant des sièges quand ils voulaient les faire asseoir. Ils leur auraient également donné un liquide à boire.

Retrouvé seul, Manoel n'a pas pu expliquer ce qu'était devenu son cousin. A Rondonopolls, les réactions de la population sont mitigées, certains accordant crédit au récit du garçon, d'autres le traitant d'affabulation. Toutefois, de nombreux habitants ont indiqué qu'à l'heure de l'arrivée supposée de Manoel, à 19 heures, ils avaient vu dans le ciel un étrange objet lumineux. De même, on a appris mardi qu'une panne totale d'électricité avait affecté la région à cette heure, sans que la compagnie locale puisse en déterminer la cause.

M. Manuel Toro, l'ingénieur chilien à qui s'est adressé Manoel à Rondonopolls, a raconté qu'il avait rencontré le jeune garçon à demi-dévêtu et sale. Selon l'ingénieur, le récit de Manoel est cohérent et ne comporte pas de contradiction.

Il faut cependant, poursuit-il, confronter Manoel avec ses parents, et surtout parler avec les autres enfants avec qui il jouait quand, selon lui, il a été emmené à bord de l'O.V.N.I.

Voir le dossier sur ce cas ici.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 novembre 2008