Journaux 1940-1949 -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Disques volants de 1947:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Las Cruces Sun-News, Las Cruces, Nouveau Mexique, USA, pages 1 et 6, le 6 juillet 1947.

Scan

Les rapports de voir des soucoupes volantes se développent; les fonctionnaires du gouvernement veulent en voir une

Un scientifique dit que les expériences à WSPG en sont la cause

Par l'ASSOCIATED PRESS

La nation a été déroutée aujourd'hui par des "soucoupes volantes" rapportées dans 31 états par des centaines de personnes, et des conjectures sont venues de dizaines de sources nommées ou anonymes dans tout le pays.

Les sources officielles du gouvernement ont adopté une position "on veut d'abord en voir une" sur le phénomène, et aucun scientifique n'a fourni d'explication détaillée.

Mais le Los Angeles Evening Herald and Express a cité un scientifique de physique nucléaire de l'Institut Californien de Technologie, qui a laissé entendre que les soucoupes pourraient être le résultat d'expériences de "transmutation de l'énergie atomique".

Cal Tech dément le rapport

Le California Institute of Technology a par la suite démenti le rapport selon lequel l'un de ses scientifiques avait suggéré une explication nucléaire pour les disques, le Dr. C. Lauritsen, directeur du département de physique nucléaire de l'école, estimant que ces disques n'avaient rien à voir avec la physique nucléaire.

"Contrôlés depuis le sol"

Le scientifique anonyme cité par le Los Angeles Herald and Express a déclaré, selon le journal, que "ces soucoupes sont capables de vitesses élevées mais peuvent être contrôlées à partir du sol, elles ont une largeur de 20 pieds au centre et sont partiellement propulsée par fusée lors du décollage."

Le journal l'a décrit comme un chercheur sur le programme atomique Manhattan et a dit qu'il a demandé que son nom ne soit pas diffusé.

Le journal a indiqué que de telles expériences comme ce qu'il a décrit sont menées à Muroc Dry Lake, Californie, White Sands, Nouveau Mexique, Portland, Oregon, et ailleurs. Il a également cité le scientifique:

"Les gens n'ont pas des 'visions'. De tels disques volants sont réellement en existence expérimentale."

Un responsable de la commission de l'énergie atomique à Washington a déclaré qu'ils ne menaient "pas de telles expériences", comme suggéré par le scientifique californien.

Le VFW veut une explication

A Columbus, Ohio, Louis E. Starr, commandant en chef national des Vétérans des Guerres é l'Etranger, affirma lors d'une convention du VFW qu'il attendait des informations de Washington sur "les flottes de soucoupes volantes". "On en dit trop peu aux gens de ce pays", a déclaré Starr.

Deux d'astronomes de Chicago ont dit que les disques sont probablement "artificiels". Les objets ondulants, clignotants "ne peuvent pas être des météores", a déclaré le Dr Gerald Kuiper, directeur de l'observatoire Yerkes de l'Université de Chicago à William's Bay, Wisconsin.

"Nous réalisons", a déclaré le Dr Oliver Lee, directeur de l'observatoire de l'Université Northwestern à Dearborn,

(Suite à la page 6)

Scan

Des soucoupes volantes signalées à de nombreux endroits

Suite de la page une

"que l'armée et la marine travaillent sur toutes sortes de choses dont nous ne savons rien."

Lee a déclaré que les disques pourraient représenter le même genre de choses que l'envoi de signaux radar vers la lune, l'une des plus grandes réalisations technologiques de la guerre et accomplie dans le plus grand secret."

La croyance en les soucoupes - largement raillée lors de leur première apparition le 25 juin - a augmenté alors que des centaines d'observateurs, dont beaucoup étaient entraînés, ont rapporté les avoir vus.

Une foule de 200 personnes a observé un disque au lac Hauser, dans l'Idaho, le 4 juillet. Un groupe de 60 pique-niqueurs les a vus à Twin Falls, Idaho. Et à Portland, Pregon, tant de résidents les ont vus le même jour que le département de police a envoyé une alerte radio publique générale.

Un pilote de la United Air Lines de 11 ans d'expérience a remonté la rampe d'accès à son avion à Boise, lançant un "je croirais en ces disques quand je les verrais." Dix minutes plus tard, il a, secoué, indiqué par la radio depuis son avion qu'il avait repéré cinq d'entre eux.

Un officier de l'armée de l'air à Washington a déclaré que l'AAF était "complètement mystifiée" par les rapports sur les soucoupes.

Bien qu'aucune alerte générale n'ait été lancée pour le dépistage radar du ciel, il a déclaré que "les rapports sur l'interception de tout objet suspect ou écran radar au sol seront soigneusement évalués."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 4 mai 2018.