Journaux avant 1940 -> Documents -> AccueilAcceuil
This page in English

Les OVNIS dans la presse quotidienne:

Les récits d'airship dans la presse US:

L'article ci-dessous est paru dans le quotidien The Chicago Times-Herald, Chicago, Illinois, lundi 12 avril 1897.

Attention: les histoires d'airship dans la presse de cette époque ne doivent pas être assimilées d'office à des "observations d'OVNIS" juste à leur lecture. Une évaluation de ces récits est ici.

CLICHE DU DIRIGABLE

UNE PHOTOGRAPHIE DU MYSTERE

Walter McCann de Rogers Parks fait ce qui semble être une image véritable de l'objet qui cause l'interrogation du monde.

Walter McCann de Rogers Park est devenu fameux d'un seul coup hier. Il a une photographie qui montre un dirigeable dans le ciel. Il dit qu'il l'a prise avec son appareil photo à 5:30 hier matin. Il montre deux négatifs. Trois témoins affirment qu'ils l'ont vu prendre les photographies.

Les merveilles de la photographie moderne permettent de faire presque n'importe quoi avec un appareil photo et toutes sortes de trucages peuvent être réalisés. Les experts, cependant, peuvent habituellement détecter ce qui, empruntant l'expression du lexique des courses de chevaux, pourrait se nommer du "jockeyage" avec le négatif ou avec le tirage lui-même.

L'artiste du Times-Herald qui a tiré une copie de stylo et d'encre de la photographie et le graveur d'estampe ont tout deux prononcé la photographie de McCann comme authentique.

PHOTOGRAPHIE APPAREMMENT AUTHENTIQUE

"La photographie est authentique," a dit l'artiste, "et elle est une belle pièce de travail photographique en cela qu'il serait impossible de "trafiquer" un négatif afin de le faire si parfait dans le tirage. Et en outre, il n'y aurait pas eu moyen d'obtenir la couleur d'un objet pris dans le ciel."

Le graveur en attente de ce que l'artiste finisse son travail se satisfaisait plus complètement de l'authenticité des photographies en faisant quelques tests avec de l'acide. Il a appliqué des acides à un d'eux, qui était un album par copie, avec comme résultat la preuve que la copie n'avait pas été changée après avoir laissé le négatif.

"C'est certainement une photographie d'un objet pris dans le ciel," a dit le graveur, "il aurait été possible de couper le film dans le négatif avant que la copie n'ait été faite, mais alors il y aurait simplement une ligne blanche visible partout où elle avait été coupée, et il n'y a aucun tel signe ici. Avec l'autre copie, qui est une mûre, il serait impossible d'effectuer un changement sur le fond gris qui ne puisse pas être aisément détecté. Pour leur sorte, les photographies sont remarquablement bonnes, et il n'y a aucun doute qu'elles sont authentiques dans tous leurs détails."

LA PRISE DU CLICHE

McCann est un vendeur de journaux à Rogers Park, et son lieu de commerce est près des voies ferroviaires de la Northwestern. C'est son habitude de se lever tôt tous les matins, en particulier le dimanche, pour livrer les journaux de Chicago. Dans son magasin, il avait un petit appareil photo, appartenant à son fils. Quand McCann a aperçu l'objet étrange dans le ciel, il a immédiatement suspecté que c'ait été le dirigeable dont tant de gens parlent. Il s'est précipité dans son magasin, a saisi l'appareil photo et en a obtenu une bonne image. G.A. Overocker, qui a vu sa démarche, a suggéré qu'il prennen un deuxième négatif, et le résultat en a été un négatif bien meilleur.

William Hoodless et E.L. Osborne, opérateur pour la Chicago et Northwestern Railway à Rogers Park, ont vu McCann et Overocker à l'heure dite, et ont été témoins non seulement de la photographie, mais ils ont vu le vaisseau lui-même.

Il est, selon le rapport de tous ces témoins, une invention sans ailes ni des voiles. Tous conviennent que les contours d'un homme ont pu être vus.

ROGERS PARK EST PASSIONNE

La découverte a été ce dont la banlieue discute et la sérénité habituelle de ce voisinage a été transformé en excitation intense. Le kiosque à journaux de McCann a été submergé. Les gens sont venus de kilomètres à la ronde. Ils sont venus d'Evanston, Edgewater, Ravenswood et même de Chicago. Toutes sortes de théories ont été avancées. Certains ont pensé que c'était un ballon effondré flottant dans le ciel. D'autres ont douté de cette idée parce que quatre citoyens de véracité incontestable ont insisté sur le fait que c'était une création telle qu'ils n'avaient jamais vu auparavant. Selon leur histoire, la construction du vaisseau aérien allégué était différente des contours dans la fantaisie populaire. La partie supérieure était en forme de cigare, avec un propulseur à l'arrière. La partie inférieure s'est composée de métal blanc, formé comme la quille d'un bateau. Les témoins ont été maintenus occupés à dire à la multitude de ce qu'ils ont vu. Toute la journée, les gens ont posé des questions et se sont interrogés. Puis ils sont rentréschez eux pour en parler. Certains d'entre ont dit que c'était un canular. Mais les images étaient là comme preuve, et la sensation s'est développée. Donc McCann et Overocker se sont retrouvés comme les deux plus grands hommes de Rogers Park pendant au moins une journée.

McCANN RACONTE SON HISTOIRE

Walter McCann a tout dit à ce sujet à son magasin sur l'avenue de Greenleaf.

"Cela faisait plusieurs jours que je lisais des choses au sujet du vaisseau aérien," a-t-il dit, "j'en ai ri et j'étais sceptique à ce sujet. Ce matin à 5:30 quand je me suis levé pour m'occuper mon travail habituel de réception des journaux de Chicago et d'effectuer mes livraisons du jour, j'ai vu un objet paraissant étrange dans le ciel, venant du sud. Il a ressemblé à un grand cigare. Il est venu plus près, et j'ai vu d'un coup d'oeil que ce n'était pas un ballon. En un éclair j'ai réalisé que c'était le dirigeable dont ont parlait tant. Mon garçon a gagné un appareil photo il y a pas bien longtemps dans un concours pour obtenir des abonnés à un journal. Il était dans le magasin, à cinquante pieds d'où je me suis tenu regardant l'objet. J'ai couru et je l'ai cherché pendant que la chose s'approchait. Le ciel était dégagé. Les conditions étaient favorables pour une photographie. Une plaque était prête. J'ai couru à l'avenue de Greenleaf et à la rue du marché et j'en ai pris un bon cliché. Avec G.A. Overocker, dont l'attention a été attirée par lui, j'ai couru en bas des rails de la Northwestern et nous avons obtenu une deuxième image quelques minutes plus tard."

"E.L. Osborne et William Hoodless ont également vu le vaiseau aérien. Je ne suis plus un sceptique. J'ai distinctement vu les contours d'un homme à l'arrière de la machine. Il a tiré un gouvernail de direction tournat ou une certaine sorte d'adaptation qui a orienté le cours du vaisseau aérien. Cette invention étrange est venue à 600 pieds de la terre comme j'ai pu l'estimer."

IL DECRIT L'OBJET EN L'AIR

"La partie inférieure du vaisseau aérien était mince, et faite d'un certain métal blanc léger comme l'aluminium. La partie supérieure était foncée, et longue comme un grand cigare, pointu à l'avant et avec un certain genre d'arrangement à l'arrière auquel des câbles étaient attachés. Le pilote a tiré ces derniers et a orienté la course du sud vers le nord-est. Nous avons observé le vol du vaisseau aérien jusqu'à ce qu'il soit parti à l'est et ait disparu de la vue. Je suis revenu au magasin avec les plaques, je me suis occupés de mes journaux du matin, et, avec Overocker, j'ai développé les preuves aussitôt que possible. J'ai refusé une offre d'un journal de Chicago pour les négatifs. Je pense que le temps montrera que ce n'est pas un trucage. J'ai vécu ici trop longtemps pour tenter de duper les gens. Je n'ai aucun désir de notoriété. C'est un vaisseau aérien, et si vous ne le croyez pas, regardez l'image et soyez convaincu. Je puis jurer que j'ai vu le vaisseau aérien. Trois autres hommes ici peuvent le jurer aussi, leur réputation est bonne dans cette communauté."

"C'est vrai," a dit le choeur de banlieusards près du comptoir, "McCann est un type bien."

"Je l'ai vu prendre la première photo," a dit G.A. Overocker, "et je l'a aidé pour la seconde. Mon attention a été attirée par sa conduite passionnée dans l'avenue de Greenleaf à une heure si matinale, regardant le ciel. J'ai regardé et j'ai aussi été passionné. C'est le dirigeable, a-t-il dit, alors je l'ai aidé à obtenir une deuxième photo de lui, et c'est là aussi."

VU A NOUVEAU LA NUIT DERNIERE

Le visiteur aérien étrange a été vu la nuit passée de diverses parties du côté du nord. Beaucoup de gens sont disposés à prêter serment qu'elles l'ont vu, et qu'il n'était pas une étoile, une comète, ou une quelque chose de cette nature. Il est apparu plutôt comme une lumière d'arc électrique, changeant sa couleur parfois de blanc en rouge et vert. Lentement, il a dérivé à travers le ciel, s'affaiblissant, disparaissant et revenant plusieurs fois. De grandes foules ont observé la lumière mystérieuse et se sont émerveillées. A l'avenue du Nord et à la rue de Larabee, un groupe de citoyens honorables l'a observé pendant presque une heure depuis le toit de la pharmacie de Herman Fry.

Parmi eux se trouvaient Herman Fry, George Fry, le dr August Venn et le dr E.G. Earle. Ils sont tous prêt à jurer que la lumière était quelque chose qu'ils n'avaient jamais vue avant, et ne pouvaient pas expliquer. Quand ils l'ont remarquée au début, la chose était en l'air du côté du nord-ouest. Elle a graduellement dérivé dans leur direction, et a semblé s'élever de plus haut en plus haut, jusqu'à ce qu'elle ait été hors de la vue. Le sergeant Hayes du commissariat de police de la rue de Larabee et l'Opérateur Berger l'ont également vu.

A Clybourn et l'Avenue du Nord, l'électricien A. Lamb et une foule de gens ont observé la lumière changer du bleu au rouge et puis au blanc. A proximité des bureaux de police de l'avenue de Sheffield, la lumière a été observée par beaucoup de gens, tous avérant qu'eils n'ont jamais vu quelque chose de pareil avant. Parfois le vaisseau aérien, ou quoi que ce soit que cela ait été, a semblé être aussi proche que 2000 pieds au-dessus de la terre, mais habituellement il était beaucoup plus haut.

Et même les conducteurs de car et les manoeuvres ont trouvé le temps d'observer la lumière mystérieuse déménager à travers les cieux. Le conducteur Yost était responsable du dernier train de câble sur les limites de North Clark Street la nuit passée et il a atteint l'entrepot peu avant 1 heure ce matin. Sur sa voiture, sans compter le manoeuvre, il y avait une demi-douzaine de citoyens et un policier. Le manoeuvre avait été le premier à observer la lumière, et pendant le reste du trajet tous les yeux s'étaient portés sur la chose mystérieuse. Elle était largement au loin vers le Nord apparemment juste au-dessus d'Evanston, et a filé rapidement à travers les cieux.

Un certain nombre de policiers et de pompiers du sud de Chicago et à Englewood ont rapporté qu'ils ont vu l'objet mystérieux flotter aux alentours dans le ciel. Ils l'ont décrit tout à fait de la même manière que d'autres l'ont fait.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 5 septembre 201