L'affaire Varginha -> Catalogue de cas -> AccueilAcceuil
This page in English

L'affaire Varginha:

Voici un dossier complet sur une des affaires les plus incroyables de crash d'ovni qui a eu lieu juste en bordure de la ville brézilienne de Varginha, en svril 1997. Avec le concours de l'armée Brézilienne et ensuite des Etats-Unis, des extraterrestres la plupart blessés furent pourchassés en pleine ville devant témoins et certains furent abattus. Malgré le black-out sur ces évenements, malgré les menaces sur les témoins et les enquêteurs leur récit à fait le tour du monde.

Drawing of the Varginha EBE

INTRODUCTION:

Le texte ci dessous est une version écourtée (les passages répétitifs ont été supprimés) d'un article publié dans le magazine d'information Brézilien Isto E', N. 447, du 25 Juin 1997, pages 121-122. La traduction vers l'anglais est de P.H. Andrade.

L'ARTICLE:

15 témoins confirment l'implication du policier militaire décédé dans l'affaire, dit l'ufologue Ubirajara Rodrigues.

OUI, NOUS AVONS "ET":

Rapports d'une rencontre de troisième type à Varginha, le Roswell Brésilien.
Luiza Villamea, de Varginha (MG)

La ville de Varginha, dans l'état méridional de la Minas Gerais, est la version nationale [Brésilienne] de Roswell. Avec 120000 habitants, Varginha est devenu la capitale Brésilien de l'ufologie depuis que les récits de l'observation d'une créature étrange par trois filles a franchi ses montagnes et a gagné le monde (...)

La rencontre rapprochée du troisième type la plus extraordinaire jamais rapportée au Brésil a gagné en notoriété une fois associée à d'autres témoignages et même à des décès mystérieux.

Moins d'un mois après l'incident, le policier militaire Marco Eli Chereze, alors 23 ans, a succombé à une infection multiple sans cause apparente. "Il doit a été infecté quand il a touché la créature", suppose sa soeur plus âgée, Marta. Membre du P-2, le service de renseignement de la police militaire, Chereze est dédigné par les ufologues qui étudient le cas comme une victime d'une opération complexe de la police militaire qui a abouti à la capture de deux extraterrestres. (...)

Toutes les institutions cités par les ufologues nient l'affaire. Selon les informations publiées par la Police Militaire, Chereze n'a même pas été en service le 20 janvier 1996. La mère du policier, Lourdes, conteste cette affirmation. Elle souligne qu'elle se rappelle très bien ce samedi - un jour qui était d'abord ensoleillé et qui a eu un changement étonnant de la météo lors du coucher du soleil, avec des grélons qui brisèrent même les tuiles maisons. Lourdes indique que Chereze a travaillé en vêtements civils et a été employé pour conduire une voiture blanche Fiat (modèle "Premio") qui était sans fenêtre dans le côté du conducteur pour la Police Militaire. "Mon fils est passé à la maison à environ 18:00, avec sa chemise trempée", se rappelle-t-elle. "Il a changé ses vêtements et demandé de dire à son épouse qu'il ne rentrerait pas pour le dîner parce qu'il était en mission". (...)

Impliqué dans les investigations autour des ETs de Varginha depuis le jour suivant la rencontre rapportée par les trois filles, l'avocat Ubirajara Franco Rodrigues, ufologue depuis plus de 20 ans, certifie que la participation de Chereze dans l'épisode est confirmée par QUINZE TÉMOIGNAGES ENREGISTRÉS EN VIDÉO. Ce sont huit témoins militaires et sept civil, dont les identités sont maintenues secrêtes, pour des raisons de sécurité. Le "cas de Varginha n'est pas terminé", affirme Rodrigues. "Il est probable que la lumière ne soit faite que dans quelques décennies."

Parmi les nombreuses questions soulevées par les ufologues, il y a la mort de cinq animaux du zoo de la ville: deux cerfs communs, un macao bleu, un jaguar et un tapir. Sans raison apparente, ils sont décédés en même temps sachant que Terezinha Galo Clepf, 67 ans, femme au foyer affirme avoir vu un autre étranger au zoo en Avril 1996. L'endroit, d'ailleurs, accueillera d'ailleurs une statue en béton de l'Alien (...)

En raison des épisodes de ce genre, plus de quatre-vingts ufologues ont déjà été enquêter dans la région. Un d'eux, l'auteur espagnol J.J. Benitez, auteur de la série "Opération Cheval de Troie" a même annoncé la découverte des marques d'atterrissage d'un vaisseau spatial. "C'est complètement faux ", dit l'ingénieur Claudeir Covo, le président de l'INFA - institut national sur la recherche sur des phénomènes d'aérospatiaux. "Les marques alléguées ne sont rien d'autre que deux trous faits par un fourmilier", convient Rodrigues.

Actuellement, ces deux ufologues analysent le témoignage du petit entrepreneur Carlos de Souza, résidant de la ville de Sao Paulo, qui s'est récemment présenté comme témoin de la récupération d'un objet non identifié par l'armée, alors qu'il voyageait près de la ville [de Varginha]. "Quand ils m'ont vu, ils m'ont forcé à partir de là ", dit Souza. (...)


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 6 février 2005