Les cas -> AccueilAcceuil
This page in English

14 octobre 1954, North Weald, Essex, rencontre OVNI - jet RAF:

Le Lieutenant J.R. Salandin du 604th escadron de chasse de la RAF, pilotant un chasseur bi-réacteur Gloster Meteor dans le North Weald, Essex, Royaume-Uni, le 14 octobre 1954, a presque heurté de front un objet apparaissant comme énorme et métallique. L'OVNI avait la forme de deux assiette accolées bord à bord, l'une inversée sur l'autre. A la dernière seconde, il a viré sur le côté et a filé au loin de l'avion à une vitesse énorme. Deux OVNIS ronds avaient juste été aperçus filant entre deux autres jets Meteor tout près juste avant l'observation du Lieutenant Salandin.

RESUME:

Le 14 octobre 1954, le Flight-Lieutenant James R. Salandin, pilotant un chasseur bi-réacteur Meteor, a évité de peu la collision avec un objet volant non identifié au-dessus de Southend-on-Sea, Essex.

Ce qui s'est produit a été relaté par Derek Dempster, qui était à ce moment le rédacteur de la Flying Saucer Review, et l'histoire est apparue dans le tout premier numéro du magazine. Derek Dempster était lui-même un ancien pilote de la RAF et savait que les pilotes prennent garde à leur réputation professionnelle et évitent de faire du sensationnel.

Le Lieutenant Jimmy Salandin était un des pilotes "du week-end" de l'escadron numéro 604 du compté du Middlesex, Royal Auxiliary Air Force. Il s'était présenté pour son service à North Weald, Essex, dans l'après-midi du 14 octobre, et à 16:15 il avait décollé dans son jet Gloster Meteor Mark 8. S'élevant dans la direction du Sud dans un ciel bleu et sans nuages il a bientôt observé deux Meteor volant en formation haut au-dessus de lui laissant de longues traînées de vapeur. Le Flight-Lieutenant Salandin a observé le passage des deux avions tout en vérifiant de temps en temps ses instruments.

Il avait atteint l'altitude de 4880 mètres au-dessus des zones périphériques de Southend, quand à sa surprise il a vu deux objets circulaires, voyageant dans la direction opposée aux Meteors, jaillir entre eux. Un des objets était argenté en couleurs, l'autre doré. Salandin les a observés jusqu'à ce qu'ils aient disparu, à la position "9 heures" à sa gauche, sur le côté.

Après vérification de ses propres instruments il a tourné son regard devant lui. Sa surprise a tourné à l'horreur - parce qu'il a vu un objet argenté foncer directement vers lui. Pendant quelques secondes dramatiques il a vu une chose qui était bombée sur le dessus, cerclé comme par deux assiettes accolées au milieu, et bombé au dessous. Il ne pourrait pas avoir été très loin parce qu'il a rempli le pare-brise." (Derek Dempster a noté l'envergure de 11 mètres du Meteor] et que la soucoupe occupait la dimension du pare brise vue à une distance estimée à 140 mètres. La soucoupe volante, qui voyageait à une vitesse énorme, a évité une collision frontale à la toute dernière seconde en faisant un écart brusque au loin en passant près de la droite du jet.

Très secoué, le Flight-Lieutenant a volé aux alentours tranquillement pendant à peu près 10 minutes pour retrouver son calme, et a rapporté son expérience au contrôle au sol. Il a été embarrassé quand il s'est rendu compte plus tard que sa caméra, un équipement standard sur cet avion de combat - avait été chargé pendant tout le temps de la rencontre. Avec la rapidité à laquelle tout s'était produit, il n'a pas eu le temps pour appuyer sur le bouton. Une occasion valable de recueillir des preuves avait été manquée pour l'ufologie.

Les sources de l'information ci dessus sont: le London Illustrated News du 2 Décembre 1954, la RAF Flying Review de Juillet 1957, et Richard Hall, du NICAP.

LA PRESSE:

True Magazine, 1967:

"The TRUE Report On Flying Saucers," a publié en 1967 un paragraphe mentionnant cette observation parmi de nombreuses autres:

Un pilote de la RAF a rencontré un OVNI le 4 (le 14) octobre 14, 1954. Le Lt. J. R. Salandin du 604e escadron de chasse, pilotant un jet Meteor dans le North Weald, Essex, a presque heurté de front un objet énorme et d'apparence métallique. L'OVNI était en forme de deux soucoupes accolées, l'une inversée sur l'autre. A la dernière seconde, il s'est renversé sur le côté et a filé à une vitesse énorme. Deux OVNIS avaient été aperçus entre deux autres jets Meteor à proximité juste avant l'observation du lt. Salandin.

TRUE Magazine, 1967

Note: il y avait eu une erreur au sujet de la date dans le résumé publié dans la Flying Saucer Review, qui a été corrigé dans les prochains numéros, mais que TRUE n'a pas corrigée. La date fausse est 4 octobre, la date correcte est 14 Octobre.

TIM GOOD INTERVIEWE LE TEMOIN, 1985:

Timothy Good a interviewé le Flight Lieutenant James R. Salandin in 1985 et a vérifié certain détails avec lui:

Le 14 Octobre 1954, le Lieutenant Salandin de l'escadron 604, du Compté Middlesex, Royal Air Force, a décollé à 16:15 de sa base de RAF North Weald au Nord de l'Essex, dans un Meteor Mk 8. Le temps était parfait:

Le Flight Lieutenant Salandin lui a déclaré:

"Quand j'étais à environ 16.000 pieds j'ai vu un grand nombre de traînées peut-être à 30.000 ou 40.000 pied-au-dessus du North Foreland. Au milieu des traînées j'ai vu que trois objets que j'ai cru être des avions, mais ils ne faisaient pas de traînées. Ils sont descendus par le milieu de cela vers Southend et se sont alors dirigés vers moi."
"Quand ils sont arrivés à une certaine distance deux d'eux sont partis au loin l'un doré à ma gauche et l'autre argenté et le troisième objet est venus directement vers moi et s'est rapproché à centaines de yards, remplissant presque le pare-brise, alors il est parti au loin vers mon bâbord. J'ai essayé de tourner en rond pour le suivre, mais il avait disparu."

Il était en forme de soucoupe avec une bosse sur le dessus et une bosse au dessous, et était argenté et métallique. Il n'y avait aucune hublot, flamme, ou quoi que ce soit.

Le troisième objet ne pouvait pas avoir été loin parce qu'il a presque rempli le pare-brise (l'histoire originale disait qu'il avait recouvert réellement le pare-brise). Un Meteor rempli un pare brise à 150 yards.

Salandin a immédiatement rapporté l'observations par la radio à North Weald. Après l'atterrissage il a rapporté d'autres détails à Derek Dempster, l'officier du renseignement du 604e escadron, qui devait par hasard devenir le premier rédacteur de la Flying Saucer Review en 1955. Le rapport a été envoyé au ministère de l'air mais rien ne fut dit à ce sujet par la suite. Sans Derek Dempster l'histoire pourrait ne jamais avoir été connue.

Derek a dit à Tim Good qu'il est absolument convaincu de la sincérité de Salandin, car il l'avait bien connu bon en tant que camarade pilote dans l'escadron 604. Avant de voler à bord de Meteor et de Vampire, "Jimmy" Salandin lui a indiqué qu'il avait acquis de l'expérience dans un certain nombre d'autres avions, y compris 100 heures de vol dans un Spitfire Mk XVI (un avion resté longtemps en service). Salandin regrette seulement qu'il n'y ait pas eu le temps d'appuyer dur le bouton déclencheur de la caméra. Mais ses souvenirs de l'observation demeurent vifs. "Je n'ai pas trouvé une explication satisfaisante pour ce que j'ai vu," a-t-il dit à Tim Good, "Mais je sais ce que j'ai vu."

Le rédacteur de la Flying Saucer Review au moment ou Good recueille ces propos est l'ancien diplomate et officier du renseignement Gordon Creighton, qui rapporte une suite intrigante à l'affaire. Après un exposé que Gordon avait présenté à la Chambre les Lords réalisé par le UFO All-Party Study Group, en Novembre 1983, il s'est avéré justement bavarder au sujet de cette observation avec un inconnu qu'il a rencontré sur le trajet en train vers chez lui. Le cas de Salandin a été évoqué au cours de la conversation, et l'inconnu s'est avéré être un ancien membre de l'escadron 604. Gordon lui a indiqué que la FSR avait étudié le cas et avait publié un article à ce propos dans son premier numéro, et il a demandé à l'inconnu si par hasard il avait entendu parler du magazine. "Oh, oui!" a-t-il répondu. "Nous connaissions bien la Flying Saucer Review. Vous étiez les gens au sujet desquels on nous avait dit de toujours rester à l'écart."

REFERENCES:


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 15 mai 2002