Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Documentation:

Observations au Canada autour des 28-29 mars 2004:

Une Curieuse Correspondance Chronologique de Cas Canadiens Consécutifs

Le 7 avril 2004, j'ai reçu un e-mail d'un de mes collègues canadiens m'informant qu'il avait été contacté par un témoin d'OVNI qui travaille dans une tour de contrôle du trafic aérien à un important aéroport canadien. Il a été dit que trois opérateurs de la tour avaient visuellement observé un OVNI troublant alors qu'ils surveillaient l'activité locale des vols, et ils ont fourni quelques détails préliminaires. Bien que les témoins souhaitaient demeurer anonymes, j'ai fait quelques enquêtes et j'ai pu par la suite parler avec chacun des trois témoins.

Le cas est comme suit: le 29 mars 2004 à environ 0345 GMT (pendant la soirée du 28 mars en heure locale), trois employés de Canada Transport à la tour principale d'un important aéroport canadien exécutaient leurs fonctions habituelles quand l'un d'eux a remarqué une lumière vrillante bas dans le sud-ouest.

Il l'a signalé à l'attention de ses collègues, qui ont également observé l'objet. Chacun l'a décrit comme une lumière rouge, semblable à une lumière d'avion, mais sans les lumières de navigation vertes ou blanches visibles. Elle a été également comparé à une lumière de signalisation pour évitement de collision comme sur les tours émettrices de radio, en ce qui concerne son éclat. L'objet a été d'abord vu au cap magnétique 240 par rapport à la tour, à deux degrés environ au-dessus de l'horizon visible. Une fois interrogés sur la hauteur angulaire, les témoins ont réitéré que l'altitude était seulement d'environ deux ou trois degrés au-dessus du niveau de l'horizon. Elle était sur un cap estimé de 130 degrés, se déplaçant bien vers la gauche (de l'ouest à l'est), avec un éclat constant, et volant parallèlement à l'horizon. Elle était en vue pendant approximativement 30 secondes, bien qu'un témoin ait pensé que la durée d'observation était seulement d'environ 20 secondes. On l'a vue pour la dernière fois sur un cap de 210 de la tour, disparaissant lentement vers le haut dans le plafond épais de nuage à 2.700 pieds. Basé sur leur expérience des estimations de distance et d'altitude, et de leur comparaison de l'objet avec un avion, ils ont estimé que l'objet était à une distance comprise entre cinq et huit miles.

Pendant l'observation visuelle, les témoins ont vérifié le radar de la tour et trouvé qu'il n'y avait aucun contact de transpondeur d'avion ni de blip radar. Les observateurs ont convenu que l'objet a semblé environ deux fois "grand" comme les lumières de signalisation sur un hangar proche de Air Canada tel que vu de la tour. L'objet n'a laissé aucune traînée et les témoins ont convenu que ce n'était "pas un météore," chacun ayant vu beaucoup de météores et d'aérolithes lors de leur gardes. Un témoin a utilisé des jumelles et a dit qu'aucune structure n'était apparente pour l'objet. Il a observé l'objet disparaître "comme un avion montant par les nuages."

Les témoins ont également demandé à l'équipage d'un 737 dans le secteur de vérifier leur radar et ont essayé de les diriger visuellement vers l'objet, mais le 737 était au-dessus de la plate-forme de nuages. Il n'y avait aucun autre avion dans le secteur à ce moment. L'objet a eu le même parcours apparent que'un 737 par la suite qui était au-dessous des nuages et est arrivé dans leur zone de contrôle environ 30 minutes plus tard.

Un des témoins a dit l'objet a légèrement ressemblé à une "fusée de route" ou à des "feux d'artifice," mais a dit que la lumière devrait avoir été au moins cinq fois plus lumineuse qu'une fusée typique qui aurait été vue à la distance estimée de deux milles. Un autre témoin était en désaccord, faisant la suggestion de l'objet était de "la mauvaise couleur" pour une fusée et également ne s'est pas comportée comme une fusée à ce moment. Il a dit qu'il a de l'expérience dans le travail et l'observation de fusées et que ce n'était certainement pas une fusée. Elle a eu un vol parfaitement à niveau constant et était une source lumineuse forte et régulière. Les témoins sont certains que d'autres doivent avoir vu l'objet, bien qu'il n'y ait eu aucun autre rapport reçu.

Les témoins se sont enquis auprès de la base d'une Escadre des Forces Canadiennes dans le voisinage et on leur a dit qu'il n'y avait aucun trafic militaire dans le secteur à ce moment.

En vérifiant dans la base de données d'UFOROM, cependant, j'ai constaté qu'il y avait eu plusieurs autres observations d'OVNIS cette nuit et dans l'intervalle d'un jour ou à peu près, bien qu'aucun n'ait été près de l'endroit de l'observation du personnel de la tour. Convertissant tout en heure de Greenwich pour compenser le grand nombre de fuseaux horaires au Canada, un examen des rapports indique chronologiquement quelques choses intéressantes.

A 01:30Z (GMT) le 28 mars (pendant la soirée du 27 mars), deux témoins près de Rigaud, au Québec, ont vu "une grosse boule lumineuse qui cachait quelque chose en arrière. On aurrait dit que le cercle tait une sorte de gaz." Ils ont observé l'objet avec "quelque chose" derrière lui pendant environ quatre heures, y compris un certain temps avec des jumelles, et il n'y a aucun doute qu'ils observaient une planète brillante.

A 03:45Z le 28 mars, cependant, un autre témoin à Montréal observait le cortège planétaire et a été étonné de voir deux boules de lumière rouge voler ensemble traverser le ciel du nord-ouest au sud-ouest.

Dans les petites heures du matin du 28 mars, à 09:26Z, des témoins à Prince George, Colombie Britannique, ont vu " deux boules oranges ardentes planer dans le ciel au-dessus de nous, apparemment flottant vers là. Nous avons observé les boules se déplacer pour approximativement un bloc et un demi avant que l'une se sépare vers le bas vers l'horizon. C'était alors que nous sommes rapidement monté dans la voiture pour poursuivre l'autre, seulement pour le perdre."

Plus tard pendant le jour, un observateur du ciel a pris quelques photos de "chemtrails" au-dessus de Newbury, Ontario, à environ 2:00 P.M. (1900Z). Les photos montrent seulement ce qui semble être des traînées ordinaires d'avions a réaction, que le photographe a considérés comme inhabituelles.

Cinq heures plus tard, à 0010Z le 29 mars 2004 (la soirée du 28 mars), trois témoins qui jouaient au golf à Calgary ont vu deux disques diurnes. Un témoin dit: "je regardais dans le ciel la direction de la zone de la Confédération suivant une balle quand j'ai vu le premier objet se déplacer à travers le ciel à une vitesse élevée. J'ai pu le signaler à deux amis qui étaient là et ils l'ont suivi avec moi. Tandis que nous l'avons observé se déplacer à travers le ciel, nous en avons remarqué un second devant lui. Ils se déplaçaient à une vitesse si incroyable qu'ils ont simplement disparu dans la distance. Les deux objets étaient de forme circulaires et avaient une couleur métallique argentée."

A peine dix minutes plus tard, à 0020Z, un autre témoin de Montréal a vu une lumière clignoter avec des couleurs rouges, bleues, vertes et jaunes, se déplaçant lentement pendant les cinq minutes de son observation. "Elle était à la droite de la lune et [s'est éteinte] à la gauche de la lune." Elle n'a fait aucun bruit et a eu une trajectoire très douce. Cet objet était très probablement un avion.

Trois heures plus tard, les aiguilleurs du ciel ont eu leur observation. Une heure plus tard, à 0445Z, un témoin dans Victoria, Colombie Britannique, a rapporté "un objet étrange entre Venus et la lune." Il a trouvé qu'il avait "une étrange façon de voler" et il ressemblait à une lumière blanche brillante qui s'est fanée après dix secondes d'observation.

Finalement, à 1030Z (heure locale 04:30 du matin du 29 mars), un témoin à Regina, dans le Saskatchewan, a rapporté "une lumière à peu près de la taille de Vénus se déplaçant du nord au sud. J'ai d'abord pensé c'était un satellite sur une orbite polaire puisque je pense que son altitude était haute à ce point. Elle a alors manoeuvré en un long arc en forme de "S" avec le virage initial à l'ouest et a continué cet arc jusqu'à ce qu'elle ait tourné de 180 degrés à l'est et puis ait tournée de nouveau vers l'ouest et alors ait tourné de nouveau cette fois en quittant mon champ visuel au sud-est. Il me semble à moi qu'elle est descendue avec cette manoeuvre parce qu'elle semblait à une basse altitude à la fin de la manoeuvre en "S". Je n'ai entendu aucun bruit à n'importe quel moment. Ce n'était pas un avion. J'ai été un fana de l'aviation toute ma vie et n'en sais quoi regarder et ce n'était rien de cela."

Ainsi, dans un intervalle d'environ 48 heures il y avait neuf observations séparés d'OVNIS rapportés, presque d'une côte à l'autre. Aucune n'était identique dans la description, et il n'est pas évident que n'importe lequel de ces témoins ait vu les mêmes objets. Certains ont des explications possibles, alors qu'on peu en qualifier au moins une comme inconnu de haute qualité.

Encore une remarque: les aiguilleurs du ciel ont insisté pour l'anonymat, ainsi l'emplacement géographique de leur observation n'est pas indiqué. Ce qui est également intéressant est que je leur ai demandé s'ils allaient rédiger un rapport officiel chez Canada Transport, et ils ont répondu qu'ils ne le feraient pas. Ceci pose la question du nombre d'autres observations par des opérateurs du contrôle aérien qui disparaissent sans être rapportées. Bien que quelques rapports d'observations de canada tranpsort trouvent leur chemin vers UFOROM, le mécanisme de reportage est encore victime de l'hésitation des témoins à déposer un rapport officiel.

Chris Rutkowski

Coordinateur des recherches
Ufology Research of Manitoba (UFOROM)
8 avril 2004

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 avril 2004.