Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Documents:

J'ai lu pour vous:

O.V.N.I - la fin du secret

Livre par Robert Roussel

Belfond éditeur, 283 pages, 1978.

Ce livre de Robert Roussel est un des plus intéressants livres ufologiques parus en France. Il ne suffira pas à donner un panorama complet de la question OVNI en général, mais il en donne des éléments hautement fiables et précieux. Voici pourquoi je pense cela.

Là où une grande majorité des ouvrages ufologiques en France exposent des rapports d'observation d'OVNIS n'ayant pas d'explications triviales, le livre de Robert Roussel expose autant de tels cas que de cas dans lesquels il y a une explication triviale. Loin de faire l'impasse sur les méprises et erreurs, il les expose aussi. C'est là quelque chose de trop rare, et il n'est guère étonnant que de nos jours beaucoup de gens pensent que tout ce qui a été vu dans le ciel et n'a pas été tout de suite compris devienne un vaisseau spatial extraterrestre ou je ne sais quelle arme secrète et autre chose dite paranormale.

Alors que les rapports d'observations d'OVNIS notés par la Gendarmerie ou l'Armée de l'Air française ne sont toujours pas déclassifiés, Robert Roussel a pu accéder à de tels documents dans les années 70, et en donne un échantillonnage significatif. C'était là une excellente démarche, à la suite de celle de Jean-Claude Bourret [1], mais restée hélas rare puisqu'à l'heure actuelle, la mode est de dénoncer des pratiques de "secret" et de "désinformation" Etats-Uniens en ignorant de manière hémiplégique l'absence de lois d'accès à l'information dans notre propre pays, pratiquement le dernier à garder encore à couvert de tels documents. Depuis Jean-Claude Bourret et Robert Roussel, peu de gens se sont souciés de la situation, et les PV de Gendarmerie qu'eux ont exhumés dorment hélas dans leurs ouvrages que peu de gens connaissent, et au-delà des témoignages recueillis officiellement, les documents concernant les travaux effectués au sein du GEPAN puis du SEPRA ne sont toujours pas publiés [2]. Mais à ce moment de l'histoire de l'ufologie française, il avait bel et bien été plus facile, si vous aviez un "nom", d'accéder à certaines archives.

Les documents officiels donnés par Robert Roussel ne sont pas seulement intéressants au titre de témoignages d'observations d'OVNIS, mais également parce qu'ils indiquent la manière dont des services officiels français ont traité de la question, qu'il résume ainsi: "personne ne songe plus a nier la réalité des OVNIS, et les officiels moins que quiconque. Pourtant, l'on agit dans ces milieux comme si tout cela n'était que pur fantasme."

Robert Roussel s'est donné un objectif réaliste et utile: alors que la mode aujourd'hui est d'écrire de gros pavés défendant une certaine thèse globale sur les OVNIS ("Les OVNIS sont ceci", "les OVNIS sont cela", il sait bien que les lecteurs sérieux et les ufologues sérieux n'ont guère besoin de réentendre telle ou telle théorie. Ce serait "encore un livre sur les OVNIS." Non, Robert Roussel donne là le résultat d'une enquête journalistique sur quelques trois ans qui lui a permis de donner documents et témoignages, bien plus utiles que la répétition d'une théorie ou des réflexions spéculatives.

Est ainsi exposé la fameuse "affaire Concorde" et ses épisodes rocambolesques dans lesquels un fameux "sceptique" a tenté d'utiliser ce cas finalement expliqué afin de ridiculiser les ufologues. Egalement exposé, le douteux film du Thillot, une affaire dont Robert Roussel connaît très bien les rouages.

Les cas présentés sont essentiellement français, avec un accent particulier sur les vagues d'observations de 1975, 1976 et 1977. Là encore, c'est un travail bien plus utile que celui d'un Nième livre sur des observations Américaines classiques déjà bien connues. Si vous n'avez pas acquis les magazines d'ufologie de l'époque, vous trouverez dans ce livre un excellent aperçu de nombreuses observations caractéristiques de l'époque dans notre pays.

La présentation du thème du secret sur les OVNIS en France est bien autre chose que les manichéens extrêmes "il n'y a rien dans les dossiers" assurés par les uns et les affolantes "bases extraterrestres secrètes en France" prétendues par les autres. Par exemple, une interview de 1976 par Francine Buchy de Claude Levy, alors directeur du CNES, montre l'état des choses à cette année. "Qui étudie scientifiquement les OVNIS en France?" "- Personne, à ma connaissance", répond Claude Lévy, ajoutant simplement qu'il y a bien Claude Poher qui s'y attaque, mais reconnaissant que "si l'on voulait étudier le problème scientifique, il faudrait de très gros moyens" et qu'il n'y a en France "pas de laboratoire scientifique qui veuille s'intéresser aux OVNIS".

Pour moi, ce livre est une mine d'information et devrait être sur les étagères de tout ufologue. Il sera utilement complété de son ouvrage suivant de 1994 [3].

Notes:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 juillet 2006