La presse -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le phénomène OVNI dans la presse quotidienne:

En 1979, première vague de déclassification de documents sur les OVNIS, USA:

Vous pourrez lire une collection de documents déclassifiés ici, la plupart d'entre eux provenant des archives de la CIA et obtenu de la manière expliquée dans l'article de journal ci-dessous.

L'article provient du journal quotidien The New York Times, USA, qui l'a publié le 1er janvier 1979.

LES PAPIERS DE LA CIA DETAILLENT LA SURVEILLANCE DES OVNIS

Ground Saucer Watch (GSW), une organisation basée dans l'Arizona et répandue dans tous le pays qui fait des recherches sur les OVNIS comprend environ 500 scientifiques, ingénieurs et autres. GSW dit avoir obtenu ce vendredi 1.000 pages des documents de la C.I.A après une action juduciaire en raison de la loi sur la Liberté de l'Information, qui montrent que l'agence a été secrètement impliquée dans la surveillance des OVNIS depuis 1949 - quoique la C.I.A ait à plusieurs reprises affirmé que ses recherches se sont arrêtées en 1952. William Spauldintg, un ingénieur aérospatial de AiResearch et chef du GSW, déclare: "le gouvernement nous avait menti pendant toutes ces années. Après avoir passé en revue les documents, GSW pense que les OVNIS existent, qu'ils sont réels et que le gouvernement des États-Unis a complètement menti, et que ses dissimulations sont massives."

M. Spaulding a dit que les documents prouvent que des ambassades des États-Unis sont employées pour recueillir l'information sur des observations d'OVNIS qui "sembleent être dirigé vers la C.I.A, la Maison Blanche et l'Agence de la Sécurité Nationale." Une note de la C.I.A datée du 1er Août 1952, recommande la surveillance continue des "soucoupes volantes" par l'agence, disant, "Il est cependant fortement recommandé qu'aucune indication de l'intérêt de la C.I.A ou de son soucis n'atteigne la presse ou le public, en raison de leurs probables tendances alarmistes et de leur perception d'un tel intérêt comme confirmant la solidité des faits non publiés qui dans les mains du gouvernement des États-Unis."

Parmi les documents, se trouvent plusieurs rapports détaillés des tentatives de l'U.S. Air Force pour intercepter ou détruire des OVNIS. Dans un incident 1976 en Iran, deux chasseurs-bombardiers à réaction F-4 Phantom ont poursuivi un grand OVNI qui a envoyé des plus petits engins. Un des engins plus petit "s'est dirigé directement vers le F-4 à une vitesse très rapide. Le pilote a essayé de mettre le feu à un missile antiaérien contre l'objet mais à cet instant son pupitre de commande d'armes s'est éteint et il a perdu toutes les communications." Le pilote a évité l'engin, et l'a alors observé alors qu'il "retournait à l'objet primaire pour un parfait contact."

Un document de la C.I.A daté du 2 Octobre 1952, prouve qu'un point de souci important est que les observations d'OVNIS pourraient masquer les attaques aériennes Russes ou relever de la "guerre psychologique." Ce rapport au directeur de la C.I.A du sous-directeur pour le bureau du renseignement scientifique recommande que le Conseil de sécurité Nationale soit informé des "implications du problème des soucoupes volantes;" que le sujet soit discutée avec le conseil de stratégie psychologique; et que l'aide de la C.I.A à "développer... une politique d'information publique qui réduira au minimum l'intérêt et la panique possible résultant des nombreuses observations des objets non identifiés."

Un document de Novembre 1975 recommande que le nie toute chose concluante dans les observations. "A moins qu'il y a des preuves qui relient les observations entre elles, ou à moins que les médias s'interrogent sur des liens entre les observations, les questions peuvent mieux être gérées individuellement à la source et au moment où elles sont posées. La réponse devrait être immédiate, directe et souligner que la mesure prise était en réponse à un incident isolé ou spécifique."

Selon M. Spaulding, "nous trouvons une concentration des observations autour de nos secteurs d'installations militaires, de recherches et de développement. Le phénomène OVNIS suit ce que nos propres astronautes font sur d'autres planètes - nous envoyons une sonde, nous prenons des échantillons de sol et alors nous atterrissons." M. Spaulding a dit qu'il a des rapports sous serment de colonels retirés de l'U.S. Air Force qu'au moins 2 OVNIS se sont écrasés et ont été récupéré par l'USAF. Un accident a eu lieu au Nouveau Mexique en 1948, et l'autre près de Kingman en Arizona en 1953. Des officiers retraités ont affirmés avoir vu les extra-terrestres décédés qui étaient dans les deux cas avaient une taille de 4 pieds avec des teints aregentés et des tenues argentées qui ont "semblé fondus à leurs corps par la chaleur."

Le GSW attend qu'un juge fédéral règle la dernière phase de sa poursuite en justice de la C.I.A, qui demandant l'accès à 57 articles qui pourraient fournir "des preuves irrétutables" de "récupération du la troisième type" comme des films cinématographiques, des photographies d'appareil photos d'avions et les résidus des atterrissages. Parmi les films qu'ils veulent obtenir se trouvent les 40-48 images prises en 1952 par Ralph Mayher, alors un cameraman pour KYW-TV, Cleveland, Ohio, et maintenant un membre du GSW. L'U.S. Air Force a emprunté le film en 1957 et ne l'a jamais renvoyé; officiellement ils ont dit que l'objet filmé était un météore. M. Spaulding dit, "nous avons dépasséla phase des simple récits. Nous devons avoir les choses noir sur blanc pour satisfaire la communauté scientifique."

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 janvier 2002.