AccueilAcceuil
This page in English

Les incidents de Monfort Bridge, R-U., 1966

L'ufologue et chercheur fortéen britannique Nick Redfern a découvert que le ministère de la défense du gouvernement britannique a été dépisté en documenté des centaines d'affaires de rencontre avec des OVNIS depuis 1947, ayant pour témoins la Royal Air Force, la police, et le public. Les officiels n'ont jamais reconnu ces activités et ont constamment empêché les citoyens d'apprendre quoi que ce soit à ce sujet. Nick Redfern a aidé à rompre cette conspiration du silence et de l'ignorance en examinant des dossiers OVNIS confidentiels maintenant déclassifiés et disponibles dans les archives Britanniques, et il a prouvé que les OVNIS sont réels et que le gouvernement britannique le sait.

BACKGROUND:

Nick Redfern a sorti ce cas de l'oubli quand en 2004 il lui a été demandé quel était de dossier de cas d'OVNI le plus étrange qu'il ait trouvé dans les archives du gouvernement britannique au cours de ses années de recherches.

Le rapport le plus troublant à son avis qu'il a jamais trouvé dans les archives nationales (autrefois nommé Public Record Office, PRO) à Kew, Angleterre, a fait surface en 1999 et se rapporte à un incident en 1966 qui a été noté par les services du British Royal Air Force's Provost and Security Services, "un corps d'élite de la RAF qui jusqu'en 1998 avait son quartier général sur une base aérienne britannique de la RAF, celle de Rudloe Manor, et qui a pendant de nombreuses années le service central allégué pour des opérations secrètes et officielles d'investigations des rapports d'OVNIS."

LE DOCUMENT OFFICIEL:

Redfern cite le rapport du Caporal R.A. Rickwood, de la Section des Enquêtes Spéciales qui a relaté ainsi les faits à ses supérieurs:

"Le 10 novembre 1966 un message téléphonique a été reçu du lieutenant pilote Williams, base RAF de Shawbury, signalant que Mme Foulkes [adresse du témoin] de Shrewsbury, s'était plainte que sa fille avait été effrayé par un objet dans le ciel tandis qu'elle conduisait sur la route A5 près de Great Ness à 2355 heures le 8 novembre 1966. Cet objet avait émis des lumières brillantes et des faisceaux de rayonnement. A son arrivée à la maison sa fille avait été dans un état de détresse et elle avait découvert des marques sur la voiture, qu'elle a considérée comme étant des marques de brûlure."

"Le 14 novembre 1966, Mlle Diane Foulkes, âgée de 22 ans, dactylo employée à Shrewsbury, a été vue à sa maison en présence de ses parents. Elle a déclaré qu'elle avait reçu une lettre datée du 11 novembre 1966 de la base RAF de Shawbury signé par un lieutenant pilote Penny l'informant qu'aucun avion en service n'avait volé dans ce secteur à l'heure de l'incident. On était maintenant satisfait de ce que l'incident n'ait été nullement reliée à la Royal Air Force ou aux forces armées. Elle a alors continué à rapporter des expériences liées à cette enquête. Il y avait eu deux incidents semblables. Le premier s'était produit il y a deux ans en novembre 1964, quand elle avait roulé par Shrewsbury vers sa maison le long de la route A5. C'était à environ 0200 heures pendant qu'elle s'approchait du pont de Montford au-dessus du fleuve Severn. Approximativement à mi-chemin entre Shrewsbury et Great Ness un objet circulaire et brillamment éclairé est apparu dans le ciel au-dessus de sa voiture. Elle avait été effrayée et avait accéléré sur la route. L'objet avait suivi son allure en restant à la même hauteur jusqu'à ce qu'elle soit arrivée à la maison. Elle en avait parlé à sa mère et à son père qui ont également observé l'objet. Elle a décrit l'objet comme une lumière particulièrement brillante dans le ciel, qui est resté stationnaire droit à l'ouest de leur maison pendant environ une demi-heure. Il alors avait rapidement diminué en taille et ils ont supposé qu'il avait accéléré loin d'eux. Aucun bruit n'a été entendu venant de l'objet. La lumière était jaune de couleurs et est devenue rouge tandis qu'elle avait diminué. "

"Le second incident s'est produit le 8 novembre 1966 à 2355 heures et encore tandis qu'elle retournait de Shrewsbury sur la même route. L'objet était encore apparu au pont de Montford mais à cette occasion il était beaucoup plus bas dans le ciel et du côté du nord de la route. A cette occasion elle avait pu voir des rayons de lumière partir de l'objet qui a à nouveau paru garder une distance constante avec sa voiture jusqu'à ce qu'elle soit arrivée à la maison. En même temps pendant le trajet l'objet a voyagé près d'elle et les rayons ont semblé venir vers le côté droit de sa voiture. Elle a senti un coup contre ce côté comme si ils l'avaient heurté. A ce moment elle a ressenti comme si elle avait reçu une décharge électrique et avait senti une grande douleur dans son cou. Le phare latéral à gauche de la voiture est également tombé en panne. Ceci l'a extrêmement effrayé. Quand elle est arrivée à la maison, elle s'est sentie très malade et s'en était plainte à ses parents. L'objet est demeuré stationnaire dans le nord de ciel de sa maison et n'avait pas été revu par ses parents. Ils l'avaient remarqué pendant un court instant avant d'aller à l'intérieur de la maison. Il n'y avait eu aucun signe de l'objet le matin suivant."

"Les parents de Mlle Foulkes ont confirmé avoir vu un objet dans le ciel lors des deux occasions comme décrit par leur fille et ils ont été en accord avec ses descriptions de ces derniers."

"Mlle Foulkes a encore déclaré qu'elle pensait que les objets pourraient avoir un rapport avec un M. Griffin qui vivait dans le secteur et qui est réputé avoir établi le contact avec ces objets et réellement être rentré dedans et avoir rencontré l'un des occupants. Il est également allégué qu'il ait eu ses contacts avec eux au pont de Montford."

"La police civile locale n'a eu aucune information ou rapport d'observations des objets dans le ciel. Il n'y a aucune évidence pour associer les incidents dont on s'est plaint avec la Royal Air Force et la plaignante Mlle Foulkes est maintenant satisfaite de ce que ces incidents sont inexplicables et ne sont nullement liés aux forces armées."

Redfern note qu'il y a eu clairement une expérience hors de l'ordinaire:

"... les rayons de lumière émis" qui ont enveloppé sa voiture; le choc de type électrique, comme la douleur qui est apparue dans son cou pendant que le véhicule était baigné dans le faisceau de lumière; la perte de puissance des phares de la voiture (quelque chose qui est rapportée maintes et maintes fois dans les rencontres d'OVNIS); et le fait potentiellement inquiétant que l'expérience avait laissé le témoin "très malade.""

Il note que peut-être le facteur le plus significatif était la référence des services du PRovost et de la Sécurité à un homme à proximité qui a eu le "contact avec ces objets et réellement entré dans l'objet et a rencontré l'un de ses occupants." Il commente:

"Avant les années 70, très peu d'échos avaient été donnés à des incidents allégués d'enlèvements extraterrestres; cependant, plusieurs des facteurs présent dans le rapport du P&SS me mènent à penser que quelque chose très étrange a effectivement eu lieu dans la région de Great Ness de Shrewsbury en 1966, et que ce "quelque chose" a très probablement été en rapport avec les rencontres avec des enlèvements."

Il note également que malgré le fait que le dossier officiel sur ce cas ait été déclassifié il y a plus d'une demi décennie, et que le dossier a été examiné par un certain nombre de chercheurs ufologues, "il semble que peu ou pas de tentative n'ont été faite pour résoudre le cas." Il espère que quelqu'un tentera maintenant d'essayer de répondre à la question de ce qui s'est vraiment produit là bas à cette époque.

REFERENCES:

Suggestions de lecteures additionelles:

The National Archive, l'organisme qui gère les archives nationales Britanniques déclassifiées, a son site web et son catalogue à:

http://www.catalogue.nationalarchives.gov.uk

Leur adresse est:

The National Archivesemail: enquiry@nationalarchives.gov.uk
Tél: +44 (0) 20 8876 3444


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 22 décembre 2004