AccueilAcceuil
This page in English

Y a-t-il dissimulation?

Les événements ci-dessous constituent probablement la première histoire de "cover-up" aboutissant à l'arrêt d'une association s'intéressant aux OVNIS. Mais il y a des indications qu'il s'agirait plutôt de l'histoire d'un homme qui a fermé son association à cause de difficultés financières. C'est également un des premiers cas dans lequel les fameux "Men in Black", quoi qu'ils soient s'ils existent, font une entrée remarquable autant que douteuse.

Albert BENDER ET LES TROIS MEN IN BLACK:

Le "Bureau International des Soucoupe Volantes" était une petite organisation amateur s'intéressant aux OVNIS, fondée en 1952, à Bridgeport dans le Connecticut, Etats-Unis, fondée et dirigée par Albert K. Bender, qui était déterminé à découvrir la vérité au sujet du phénomène des soucoupes volantes. L'association a édité une petite publication connue sous le nom de "Space Review" qui contenait des nouvelles au sujet des OVNIS. C'était une organisation très modeste avec peu d'adhérents et la publication tirait en centaines plutôt qu'en milliers d'exemplaires, mais ses membres et lecteurs appréciaient beaucoup son contenu. L'association défendait également l'idée que les soucoupes volantes étaient des vaisseaux spatiaux d'origine extraterrestre.

Dans l'édition d'Octobre 1953 de la "Space Review", deux annonces sont placées en évidence. La première est titrée "dernière heure" et énonce que "une source que l'IFSB considérée comme très fiable nous a informés que la recherche sur le mystère des soucoupes en volantes approche les étapes finales menant à la solution. Cette même source à laquelle nous avions transmis des données qui étaient en notre possession, a suggéré que ce n'est pas ni la bonne la méthode ni l'heure appropriée d'éditer ces données dans la Space Review."

La deuxième annonce était: "Rapport important: le mystère des soucoupes volantes n'est plus un mystère. La source est déjà connue, mais toutes les informations à ce propos sont retenues par ordre venant d'une source plus élevée. Nous voudrions imprimer l'intégralité de l'histoire dans la "Space Review", mais en raison de la nature des informations, nous en sommes très désolés, on nous a conseillé de n'en rien faire." Le rapport finit avec cette phrase: "nous conseillons à ceux qui se consacre au sujet des soucoupes volantes de rester très prudents."

Les deux annonces étaient de peu d'importance en elles-mêmes. Ce qui leur a valu une attention plus large, c'est le fait que juste après la publication de ce numéro d'Octobre 1953, plus aucune autre publication de l'IFSB ne parut, et l'ISBF ferma ses portes sans aucune autre explication.

Bender savait peut-être "ce qu'étaient les soucoupes volantes", mais il a plus tard a indiqué dans une interview à un journal local qu'il garerait ces informations secrètes suite à une visite de trois hommes qui lui auraient confirmé qu'il a raison au sujet de sa théorie sur les OVNIS, mais qui lui ont fait suffisamment peur pour qu'il ferme immédiatement son organisation et cesse la publication du magazine. On a cependant aussi émit l'idée que son histoire de visite par trois inconnus et son "avertissement" était un alibi pour lui permettre de fermer une publication qui perdait de l'argent, toutefois le fait que Bender "avait été terriblement effrayé" et "n'a réellement plus pu manger pendant des jours" a été confirmé par ses amis et associés: "Bender était un homme changé après que ces hommes en noir lui aient rendu visite. C'était comme si il avait été lobotomisé."

Cet état de chose a créé des confusions considérables parmi les fervents des soucoupes volantes. Que penser d'une histoire si étrange? Certains étaient ouvertement sceptiques à propos de l'histoire de Bender. Ils ont dit que sa publication et son organisation perdaient de l'argent et le conte des trois visiteurs qui lui ont commandé de cesser ses activités était le geste d'un homme qui voulait sauver la face.

Cependant, en 1963, une décennie entière après que la visite des trois étrangers, Bender s'était apparemment disposé à donner des informations à propos de cette histoire dans un livre en grande partie illisible intitulé "les soucoupes volantes et les trois hommes en noir." Le livre était assez limité dans les faits exposé, racontant une histoire de bases extra-terrestre dans l'Antarctique. C'était apparemment la vérité que Bender n'avait pas oser communiquer plus tôt. Bender a également fourni des schémas des soucoupes qu'il aurait vues.

Selon une autre figure tout aussi controversé, Brad Steiger, la lecture de l'opus de Bender est décevante, parce qu'il n'indique pas beaucoup plus que cette histoire de bases étrangères en Antarctique, que Bender affirme avoir découvert par "projection astrale".

LES MEN IN BLACK:

Au cours des ans depuis que la rencontre bizarre par Bender de ces "Men In Black", d'autres visites ont été rapportées dans le monde entier. Parfois, les victimes de ces rencontre ont peu ou pas d'intérêt pour les OVNIS, et avaient seulement été témoin par hasard d'une observation étrange dans le ciel. Certaines de ces victimes sont des personnalités de toute évidence peu équilibrées, d'autres ne racontent pas d'histoires invraisemblable et disent simplement qu'ils ont été visité et interrogées par des individus suspects correspondant à la description des MiB. Il y a des cas ou l'on dit que ces hommes en noir sont des agents gouvernementaux spéciaux chargés d'étouffer toute affaire d'observation d'OVNI, d'autres affirment qu'il s'agit à l'occasion de visiteurs eux-mêmes extra-terrestres. Toutes sortes d'événements existent pour soutenir les deux théories, avec une crédibilité plus ou moins douteuse.

POST SCRIPTUM:

Mon lecteur "FSB" m'informe que Albert K. Bender répondait encore au téléphone en Août 2002, mais plus depuis, le dernier appel tenté étant en 2002. Il est possible mais non encore confirmé que M. Bender soit décédé.

REFERENCES:


eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil

Cette page a été mise à jour le 18 novembre 2002