Science -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Des scientifiques prennent position:

De nos jours vous pouvez prendre presque n'importe quel best seller concernant les OVNIS et vous ne quasiment aucune mention du Professeur James E. McDonald. Cependant, il y a seulement trente ans, cet homme avait été tellement essentiel dans l'éveil de l'intérêt public pour les OVNIS qu'il pourrait être qualifié de père fondateur de l'ufologie. Le fait que son nom et son influence soient absents des encyclopédies populaires et des récits de l'histoire des OVNIS est une des nombreuses omissions bizarres typique de la dissimulation et de l'ignorance générale de l'ensemble du phénomène OVNI.

Une introduction aux travaux du Dr. James E. McDonald:

A travers les écrits du Professeur James E. McDonald, qui avait été un observateur et acteur initial de l'ufologie, nous trouvons une documentation sur la prise de conscience du phénomène OVNIS et des manoeuvres de dénigrement qui ont suivies, de 1947 à 1971. Nous trouvons également son approche organisée du phénomène, une approche qui n'a été effectuée que par une minorité de scientifiques, la plupart d'entre eux n'ayant jamais considéré du tout le problème des OVNIS. Comprenant que les OVNIS défient les connaissances de la physique de son époque, McDonald a mis en jeu sa grande crédibilité professionnelle afin d'examiner les preuves provenant des observations dans un contexte scientifique, en utilisant les données radar disponibles, les données météorologiques, l'électromagnétisme, et les témoins crédibles.

McDonald était un physicien de l'atmosphàre qui a écrit des exposés très techniques pour les journaux professionnels aussi bien que des articles scientifiques à destination du grand public. Il était un des rares scientifiques qui sont bien informés et intéressés par de nombreuses choses extérieures à leur propre champs de recherches. Les sujet de ses écrits incluent la physique des nuages, les prédictions des précipitation, la modification négligente de temps, les effets atmosphériques des retombées radioactives, des risques de réacteur nucléaire, des phénomènes atmosphériques peu communs (arcs-en-ciel, cloudrings), la pollution atmosphérique, les effets des transports supersoniques sur la qualité d'air, l'ozone et des problèmes de santé relatifs. Il a écrit au sujet de la physique du base-ball, de l'utilisation du macis chimique, des terres arides et des problèmes d'hydrologie, du paleoclimatology, et de l'histoire de la météorologie.

McDonald s'est hissé au rang d'autorité et leader respecté dans le domaine de la physique atmosphérique. Il était un membre actif de la Société Météorologique Américaine, de l'Union Géophysique Américaine, de l'Académie de la Science de l'Arizona, et un physicien senior de l'Institut de Physique Atmosphérique et professeur de la Météorologie à l'Université de l'Arizona. Les postes qu'il a tenu comprennent ceux de Resaerch Associate pour le Cloud Physics Project de l'Université de Chicago, et membre du pannel de conseil sur la modification de la météo et du climat pour la à la fois la National science Foundation et l'a National Academy of Sciences. Il était un membre du Pannel de Conseil du programme Stormfury et le Président du Comité Consultatif Scientifique sur l'ensemencement d'ouragans.

Mais l'homme avait également une conscience. Il a appartenu à l'Union Américaine pour les Libertés Civiques et à l'Association Humaniste Américaine. Il a observé les effets de la modification de la météo et a mis en garde contre les problèmes à venir. Il était un des premiers scientifiques à noter que certains types d'émissions affecteraient bientôt la couche d'ozone, il a vu les dangers des réacteurs nucléaires et de l'industrie chimique, et il en a parlé ouvertement. Il a toujours eu l'attitude d'un vrai scientifique, soutenant ses idées sur l'atmosphère avec des faits.

Cette collection d'écrits de McDonald offre une perspective sur l'état de la science pendant les années 50 et 60. Ils donnent une vision de la façon dont des idées scientifiques ont été manipulées ou évitées par des personnes des milieux universitaire et du gouvernement. Ces deux décennies on vu une croissance de la grande Science, de l'expérimentation de la modification du climat, de la prolifération de l'armement nucléaire et des produits chimiques, de la première interrogation sérieuse au sujet de la pollution atmosphérique, et du rôle que les humains et leur technologie houent dans la détérioration de l'atmosphère. McDonald a écrit au sujet de tout ces problèmes d'un point de vue scientifique et consciencieux. Il a discuté les implications politiques et morales auxquelles les scientifiques faisaient face à ce moment-là... et qui sont toujours là.

McDonald pensait fermement que le droit des gens de savoir ce que fait l'establissement scientifique est essentiel dans le fonctionnement d'une démocratie, et que les scientifiques ont la responsabilité importante de se préoccuper des conséquences de leur recherches et de leur rôle d'instruction du public.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 janvier 2002.