Couleurs -> Mars -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Mars:

Débat sur les couleurs du ciel de Mars - 3:

Je n'avais pas prévu que mon affirmation de ce que le ciel de Mars ne soit pas rouge, ou que les photographies de Mars soient exagérément coloriées en rouge par la plupart des medias recevrait autant de réponses, certaines étant des louanges, d'autres étant beaucoup plus critiques. Voici un exemple et ma réponse.

Bien entendu vous devez avoir d'abord lu ma page concernant ce sujet.

Sujet: Quelle est la vraie couleur de Mars?
Date: 20.10.2002
De: xxx@hotmail.com

J'ai été dirigé vers votre article sur des photographies de Mars et des modifications d'images par un ami. Je n'ai pas de problème si vous utilisez mon prénom mais je préférerais que vous ne publiiez pas mon adresse email sur l'Internet. Si vous souhaitez me répondre personnellement vous pouvez le faire.

J'ai quelques arguments à donner à ce propos et j'ai quelques réponses que vous pourriez trouver utiles.

La première question que vous avez eue est à peu près pourquoi modifier les photos en premier lieu? Et bien vous trouverez, particulièrement dans des textes sur l'exploration des planètes extérieures par Voyager, que la NASA crée souvent des images en fausses couleurs pour augmenter le contraste ou pour changer la longueur d'onde étant montrée dans les photographies. Ceci leur permet dans beaucoup de cas de trouver des caractéristiques ou d'examiner certains attributs d'un endroit que les vraies couleurs ne permettent pas de voir. Un cas admirable est le grand tour de Saturne par Voyager. En regardant des images en couleurs véritables du système d'anneau de Saturne vous trouvez des couleurs douces et une grande partie des détails des anneaux est absente parce que les variations de couleur se mélangent. Cependant, si vous faites des copies en fausses couleurs, le contraste est assez augmenté pour que l'oeil humain voie les différences de couleur, et en faisant ceci, la NASA pourrait tracer les limites des divers anneaux dans le circuit de l'anneau principal. Une autre utilisation est de trouver des lunes qui ont eu des couleurs à peine différentes de celle du fond à cause du manque de luminosité. Ce qui se produit n'est pas vraiment une falsification. Toutes les nuances et couleurs maintiennent leur proportionnalité l'une envers l'autre donc le changement permet à des détails d'être vus par l'oeil humain. En fait, les autres couleurs deviennent tout à fait exagérées parce qu'en changeant de proportion elles doivent sauter plusieurs niveaux de détail ou de contraste tandis que l'objet faible change seulement un peu. Ainsi donc, la seule fausseté est que la nouvelle image n'est pas nécessairement de la couleur que l'oeil humain perçoit, bien que les détails soient identiques. Maintenant, en ce qui concerne Mars, la NASA pourrait examiner le contraste et les détails pour certaines analyses ou investigations qu'ils pourraient vous expliquer.

La prochaine question je crois est comment la NASA, après avoir changé ces réglages, peut-elle être sûre que quelques photos sont réglées correctement. C'est simple. La NASA met réellement des codes de couleur (très semblables à des échantillons de peintures que vous apportez au quincaillier) sur le vaisseau spatial où l'appareil photo peut être tourné et les voir si besoin en est. Ce que fait la NASA est de pointer la caméra vers cette palette et jouer avec les réglages jusqu'à ce que les couleurs sur l'appareil photo ou l'image visuelle de cette série de "bande" de couleur soient identique à ce qu'elles sont sur Terre. Les valeurs et les attributs pour ces couleurs sont prédéterminés et employés pour calibrer la caméra toutes les fois que nécessaire. J'ai vu cette palette pour Voyager et d'autres sondes. En fait, sur les missions lunaires habitées d'Apollo, les membres à l'extérieur ont emporté un petit trépied qui portait une de ces cartes de couleur, pour des photographies où des changements de couleur seraient faits, les astronautes mettaient réellement cette carte de couleur dans le premier plan du cliché ainsi le réalisateur en arrière sur terre pouvait jouer avec les copies et corriger de sorte que la carte de couleur sur le trépied ait donné un résultat correct. En fait, je serais curieux de savoir si la NASA pourrait maintenant faire ceci numériquement et s'ils le font numériquement. Il serait facile maintenant, d'indiquer à l'ordinateur de faire le point sur quelques arrangements de sorte que s'il voie une couleur d'une certaine tonalité elle devrait être révélée comme ceci... Quoi qu'il en soit cela pourrait être fait lors d'un calibrage sur Terre. Ensuite la caméra ferait les ajustements. La encore, demandez à la NASA ce qu'est là la situation actuelle courante.

Ensuite, en ce qui concerne les photos modifiées. J'ai vu des photos semblables de Mars avec l'atmosphère et les légendes qui montrent que la NASA admet que la vraie couleur est bleue. Donc la NASA ne garde aucun secret. En fait, pendant longtemps il y a eu des erreurs d'impression dans lesquelles la NASA a publié une photo "améliorée" pour certaine recherche comme j'en mentionnais ci-dessus, alors la presse assume que sa couleur est vraie, alors que la NASA n'a jamais dit rien de tel. Il y a un "arc-en-ciel" très populaire qui provient de Voyager pour Saturne qui est en fausse couleur, la NASA elle-même dit que ce sont de fausses couleurs, mais elle a été employée en étant à tort donnée comme étant en vraies couleurs. Je crois que mon manuel de physique, ou l'un de mes manuels dans mon stock de livre d'écoles avait sa couverture basée sur une telle fausseté. En ce qui concerne les photos des sites web de la NASA, comment peut-on s'attendre à ce qu'un webmaster sous payé du gouvernement, qui n'a pas nécessairement les qualifications à travailler au JPL (je crois même qu'un de vos exemples était du site web, hé hé, du KSC) le fassent correctement. La NASA n'a pas autant d'argent qu'il devrait y en avoir il est donc évident qu'ils font des coupes dans l'entretien des sites web et dans les relations publiques. Des altérations et des fautes de frappes et des erreurs de publication se sont produites avant. Mais encore une fois, j'ai vu la NASA publier les photos de tonalité bleues et indiquer qu'elles sont en vrai couleurs. La NASA n'a jamais eu l'intention de cacher que la vraie couleur est bleue et a dit que c'est la vraie couleur dans bien des photos dont j'ai pu prendre connaissance en lisant à ce sujet.

Un autre point est quand les photos ont été prises. Il s'avère que plusieurs de vos photos proviennent des premières séries prises par Viking et Pathfinder. Si vous regardez un de vos exemples de Pathfinder (avec le robot et les pétales visibles) vous verrez que le vaisseau spatial n'a même encore déployé la rampe du robot, encore moins le robot lui-même. Je l'identifie facilement comme un premier panoramique de la surface. La NASA prend toujours un premier panoramique après le déploiement de base et l'atterrissage pour s'assurer que tout est normal. Ceci signifie que pour le premier ou les premiers des clichés il n'y a pas eu le temps de finit le calibrage. Laissez-moi citer le Dr. Pietro:

"Ils savaient également qu'ils auraient besoin de logiciels d'ordinateur pour transformer les données brutes efficacement en couleur précise..."

ici il confirme que les premières photos sont non dégrossies et qu'ils ont eu besoin de temps pour obtenir une meilleure qualité par traitement.

En outre, parce que les medias prennent les premières photos qu'ils peuvent obtenir, cela signifie habituellement que les premières photos sont celles qui sont les plus publiées parce qu'elles sont les premières disponibles. Ceci signifie que les images sans calibrage sont habituellement très répandues. Il peut falloir à la NASA de nombreuses semaines (ce qui n'est pas si long) pour faire les calibrages, puis prendre les photos scientifiquement utiles et les imprimer, les analyser, puis finalement les publier. Les medias ne souhaitent pas attendre ces dernières, et perdent habituellement leur intérêt avant que les meilleures photos ne sortent. Ainsi vous trouverez des tonnes de photos "d'amateur" (qui ne sont pas correctement calibrées). De nouveau, ceci s'applique aux sites web dont la NASA s'occupe. Le contribuable veut voir ce qui sort en premier (parce qu'ils sont impatients) ainsi la NASA publies les mauvaises premières photos pour apaiser sa base de financement.

Pour finir, je voudrais présenter mes observations sur la photo avec un câble non colorisé au fond. C'est une photo de Viking, je peux peut facilement vous indiquer pourquoi c'est comme cela. Les caméras de Viking étaient des modèles numériques vintage des années 70 (numériques parce que les photos devaient être transmise à travers l'espace). Il n'est également aucunement secret que le numérique dernier cri dans les années 70 étaient l'équivalent d'une calculette (ou d'un boulier dans certains cas, lol) par rapport à maintenant [par rapport à un ordinateur actuel]. Ceci signifie que les images ont été prises ligne de Pixel par la ligne de Pixel et que les photos sont apparues sur les moniteurs de JPL trait après très en plusieurs secondes ou minutes comme de vieux programmes de navigation sur l'Internet chargaient les images. C'était aussi fait en plusieurs étapes quelques fois, où la photo était chargée ligne par ligne, puis les couleurs lignes par lignes, puis la mise au point et le contraste ligne par ligne. Puisque cela prenait du temps (les débits des données des images étaient lents avec la technologie des années 70 et les millions de miles de la distance de transmission). Par conséquent, pour gagner du temps pourquoi ne pas colorier la partie de la photo montrant seulement le vaisseau spatial. Tout que nous voulions était de voir la surface, "l'armature" du vaisseau spatial n'était pas importante dans ce cliché, ainsi si j'avais attendu au JPL j'aurais accepté la photo et j'aurais probablement arrêté le "téléchargement" à ce point parce que j'aurais été impatient en attendant les premières images de la surface de Mars. Tout cela est simplement que cette photo a été acceptée avant que les vieux ordinateurs aient fini de colorier ces lignes de pixel en bas. Ce n'est pas une grande affaire.

N'oubliez pas non plus, les tempêtes de sable ne sont pas permanentes comme vous le dites, mais puisqu'elles se produisent cela devrait signifier que certaines devraient avoir un ciel rouge et que la présence de différentes images avec différentes couleurs est donc justifiée. Celles que vous montrez qui sont le même cliché avec des couleurs différentes sont des images mal éditées ou des images en fausses couleurs publiées.

Si votre argument est qu'il a y quelque sorte de conspiration, j'espère que ceci lui répond. Sinon, et j'ai bien lu votre point de vue que ce pourrait juste être une idée fausse existant dans le public, oui vous avez raison. J'ai vu la NASA montrer les photos rouges en disant qu'elles sont "vraies" par erreur, j'ai vu souvent la NASA dire "Ecoutez, la vraie couleur est bleuâtre. C'est une combinaison de beaucoup de choses qui ont créé une polémique, mais je vous garantis que Viking est bien sur Mars.

En ce qui concerne des raisons pourquoi la NASA falsifierait une image de couleur, j'espère que mon analyse des images en fausses couleur et de leur utilisation par des tiers à la NASA aide. Pour ce qui est de comment peut la NASA peut savoir la vraie couleur si elle est changée après le lancement, j'espère que mon analyse des moyens de calibrage des caméras de la NASA aide à y répondre.

J'ai eu plaisir à lire votre article et je l'ai trouvé très engageant. J'espère que mon commentaire s'ajoute au constructif. Je ne peux pas donner une réponse ligne par ligne aux questions de vos "explications" publiées mais si vous voulez me contrer sur un point spécifique que j'aurais omis, faites m'en part j'essaierai d'y répondre.

Pour la clarification des résultats de l'exploration de l'espace
John

Réponse, 27 novembre 2002:

John,

Je vous suis des plus reconnaissants de ce que vous avez pris le temps de présenter vos observations sur ce sujet. J'ai trouvé votre commentaire mille fois plus utile que les commentaires habituel, et globalement, je suis d'accord avec la base de ce que vous indiquez. J'ai essayé de soulever plus de questions et de résoudre un certain malentendu possible et j'ai exprimé quelques désaccords mineurs ci-dessous.

En conclusion, j'ai ajouté quelques idées personnelles générales au sujet de ce que je pense de la NASA et de diverses théories de conspiration élaborées qui impliquent la NASA.

J'ai été dirigé vers votre article sur des photographies de Mars et des modifications d'images par un ami. Je n'ai pas de problème si vous utilisez mon prénom mais je préférerais que vous ne publiez pas mon adresse email sur l'Internet. Si vous souhaitez me répondre personnellement vous pouvez le faire.

Jamais je ne me servirai de la moindre information personnelle fournie par les gens assez aimables pour me contacter, à moins qu'ils ne me le demandent clairement.

J'ai quelques arguments à donner et quelques réponses que vous pouvez trouver utiles.

La première question que vous avez eue est à peu près pourquoi modifier les photos en premier lieu? Et bien vous trouverez, particulièrement dans des textes sur l'exploration des planètes extérieures par Voyager, que la NASA crée souvent des images en fausses couleurs pour augmenter le contraste ou pour changer la longueur d'onde étant montrée dans les photographies. Ceci leur permet dans beaucoup de cas de trouver des caractéristiques ou d'examiner certains attributs d'un endroit que les vraies couleurs ne permettent pas de voir. Un cas admirable est le grand tour de Saturne par Voyager. En regardant des images en couleurs véritables du système d'anneau de Saturne vous trouvez des couleurs douces et une grande partie des détails des anneaux est absente parce que les variations de couleur se mélangent. Cependant, si vous faites des copies en fausses couleurs, le contraste est assez augmenté pour que l'oeil humain voie les différences de couleur, et en faisant ceci, la NASA pourrait tracer les limites des divers anneaux dans le circuit de l'anneau principal. Une autre utilisation est de trouver des lunes qui ont eu des couleurs à peine différentes de celle du fond à cause du manque de luminosité. Ce qui se produit n'est pas vraiment une falsification. Toutes les nuances et couleurs maintiennent leur proportionnalité l'une envers l'autre donc le changement permet à des détails d'être vus par l'oeil humain. En fait, les autres couleurs deviennent tout à fait exagérées parce qu'en changeant de proportion elles doivent sauter plusieurs niveaux de détail ou de contraste tandis que l'objet faible change seulement un peu. Ainsi donc, la seule fausseté est que la nouvelle image n'est pas nécessairement de la couleur que l'oeil humain perçoit, bien que les détails soient identiques.

Absolument. Il est grandement profitable de colorier, filtrer, améliorer, d'utiliser de fausses couleurs pour former de l'imagerie scientifique pour mettre en évidence des choses qui ne sont pas normalement évidentes. Il y aurait en effet seulement avantage scientifique faible si par exemple le ST Hubble examinait l'espace profond seulement dans la partie de la lumière visible que l'oeil humain peut voir, et nous saurions peu de choses sur Europa si les images d'Europa n'avaient pas été manipulées en utilisant des traitements d'image en fausse couleur. Cela s'applique également à l'imagerie médicale, à l'imagerie biologique particulièrement en microphotographie, et ainsi de suite.

Cependant, je ne pense pas que le problème de couleurs auquel je me réfère puisse être attribué à l'utilisation de fausses couleurs pour des buts scientifiques. Pour illustrer ce point, permettez-moi de présenter les images suivantes:

Voici une image de la surface Martienne:

Cette image montre évidemment la surface de Mars en fausses couleurs. Le but de la colorisation ici est de fournir une compréhension claire des répartitions de températures sur la surface de la planète. Aucune couleur n'est la vraie couleur, ni même n'a la moindre correspondance avec la lumière visible, mais il est évident qu'il n'y a la aucune intention douteuse. L'image est une composition artificielle où la couleur indique la température. Ceci est clairement indiqué, et je pense que personne n'a jamais dit ou affirmer que les couleurs sont des altérations des vraies couleurs de Mars dans ce cas. Je ne l'ai jamais dit et je ne dirais jamais.

Voici une image de la surface Martienne, provenant des appareils de l'atterrisseur Pathfinder (redimensionnée et extraite):

L'image provient de http://www.biospherics.com/mars/color/color.htm
"Color and Feature Changes at Mars Viking Lander Site," Gilbert V. Levin and Patricia Straat, and William D. Benton, Jet Propulsion Laboratory, 4800 Oak Grove Drive, Pasadena, CA 91103, U.S.A., in J. Theor. Biol. (1978) 75, 381-390.

L'image est en fausses couleurs, et on l'indique clairement dans le papier duquel cette image provient. L'intention est de vérifier s'il y a des traces possibles de formes de vies. L'intention n'a jamais été de tromper le spectateur quant aux vraies couleurs de Mars.

Voici une autre image de la surface Martienne, en fausses couleurs. L'intention est de montrer les altitudes de la surface dans des couleurs vives, variées et fausses afin d'indiquer au spectateurs la présence d'un cratère d'impact de météorite:

Mais d'un autre côté, si vous regardez les images suivantes, vous serez d'accord probablement avec moi que les couleurs qu'elles montrent ne sont prévues pour représenter un point d'intérêt scientifique particulier par l'utilisation de fausses couleurs. Vous conviendrez probablement qu'elles ne sont pas en fausses couleurs explicitement dans un certain but scientifique, mais qu'elles peuvent ou ne peuvent être inexactement équilibrées. Ce sont ce genre d'images qui m'occupent ici.

Maintenant, en ce qui concerne Mars, la NASA pourrait examiner le contraste et les détails pour certaines analyses ou investigations qu'ils pourraient vous expliquer.

J'interrogerai la NASA pour savoir si les images dont je traite sont à dessin altérées dans un but scientifique et si les couleurs sont des fausses couleurs voulues, mais je ne pense pas que ce soit le cas. De fait, j'ai commandé à la NASA la collection intégrales des photographies de surface des atterrisseurs Viking et Pathfinder, qui doivent m'arriver d'ici à quelques semaines. Quand je les recevrais, j'espère pouvoir évaluer plus complètement si la question des couleurs dont je discute se manifeste dans beaucoup d'images originales ou juste dans les images largement publiées.

Voici un autre exemple qui m'a incité à penser que l'amateurisme (et la raison que vous citez plus loin) et non pas la science, est au travail dans beaucoup d'images de Mars. La première image est située sur une présentation sur Mars prévu pour être lue par le grand public, sur le site web du CNES. Le CNES n'est pas la NASA, ainsi nous épargnons n'importe quelle considération sur quelque conspiration alléguée de la NASA ici. Le CNES (Centre National des Etudes Spatiales) est le plus modeste équivalent Française de la NASA.

Sur leur page d'information à propos de Mars, ils publient cette image:

Mars

Et la légende dit: "La couleur jaune orange est due à la présence d'oxydes de fer."

Il me semble qu'il faut beaucoup d'imagination pour croire que CNES a employé quelque techniques d'amélioration des couleurs ici pour indiquer la présence d'oxydes ferreux qui seraient indiquée par cette tonalité jaunâtre, quand tant d'autres versions de la même image ne sont pas jaunâtres mais rougeâtres avec des commentaires tel "Mars est rouge en raison des oxydes de fer." Il semble que quelque tiers pourrait aussi bien ajouter sa version et publier une image verdâtre de Mars et y attribuer un commentaire "la couleur verte est due à la présence d'oxydes de fer." S'ils accolaient un libellé à l'image du type "le traitement en fausse couleurs a permis de détecter la présence de l'oxyde de fer (en vert)," je n'aurais aucun commentaire négatif à faire (si ce n'est que l'exemple est absurde car changer les couleurs d'une image en lumière visible n'indique rien sur la composition des roches qu'elle montre bien entendu). En réalité, l'aspect beige du sol Martien et rougeâtre de certaines parties de roches est déjà une indication de la présence hautement probable d'oxyde de fer, et l'altération de l'image de sorte qu'elle ait une tonalité jaune est inutile. Pire, si le sol de Mars était réellement jaune, cela n'indiquerait pas des oxydes de fer mais la présence de souffre (comme sur Io en couleurs vraies).

La version de la NASA de cette image est sur http://www.solarviews.com/cap/mars/vlpan11.htm et ne comporte pas ce jaune. Elle a un ciel bleu/vert. Ceci valide votre point cité plus tard que des tiers retaillent les images et changent les couleurs, même lorsqu'il n'y a aucun besoin pressant de publier l'image, et que la NASA publie bien des images du ciel bleu et de la roche pas si rouge; ce que j'avais bien signalé.

Un autre exemple ne provenant pas non plus de la NASA et montrant des coloriages mal appropriés est celle-ci, toujours sur le site web du CNES:

Mars, chauffée au rouge

Avec cette légende: "la planète Mars est entourée par une atmosphère très mince. Sa couleur rougeâtre - la couleur brunâtre vient de la présence de petites particules de poussière en suspension. © NASA"

Là encore, je soutiens qu'il n'y a là aucune colorisation en fausse couleur inspirée par des motifs de recherche ici: la seule couleur qui est laissée est la couleur rouge, et enlever tout le bleu et tout le vert n'ajoute pas la moindre valeur scientifique à l'image.

(La page originale du CNES en Anglais est sur http://www.cnes.fr/WEB_UK/activites/connaissance/html/Mars/Mars.html )

Mais je prends trop d'avance dans l'argumentation ici: plus loin, vous mentionnez les faibles niveaux de soin apporté à la publication de ces images par les webmasters comme une cause pour des images aussi colorées, et je pense également que c'est l'une des causes. Et nous sommes certainement tous les deux d'accord pour considérer que du webmastering peu qualifié n'est ni preuve de conspiration ni de la bonne science.

La prochaine question je crois est comment la NASA, après avoir changé ces réglages, peut-elle être sûre que quelques photos sont réglées correctement. C'est simple. La NASA met réellement des codes de couleur (très semblables à des échantillons de peintures que vous apportez au quincaillier) sur le vaisseau spatial où l'appareil photo peut être tourné et les voir si besoin en est. Ce que fait la NASA est de pointer la caméra vers cette palette et jouer avec les réglages jusqu'à ce que les couleurs sur l'appareil photo ou l'image visuelle de cette série de "bande" de couleur soient identique à ce qu'elles sont sur Terre. Les valeurs et les attributs pour ces couleurs sont prédéterminés et employés pour calibrer la caméra toutes les fois que nécessaire. J'ai vu cette palette pour Voyager et d'autres sondes. En fait, sur les missions lunaires habitées d'Apollo, les membres à l'extérieur ont emporté un petit trépied qui portait une de ces cartes de couleur, pour des photographies où des changements de couleur seraient faits, les astronautes mettaient réellement cette carte de couleur dans le premier plan du cliché ainsi le réalisateur en arrière sur terre pouvait jouer avec les copies et corriger de sorte que la carte de couleur sur le trépied ait donné un résultat correct. En fait, je serais curieux de savoir si la NASA pourrait maintenant faire ceci numériquement et s'ils le font numériquement. Il serait facile maintenant, d'indiquer à l'ordinateur de faire le point sur quelques arrangements de sorte que s'il voie une couleur d'une certaine tonalité elle devrait être révélée comme ceci... Quoi qu'il en soit cela pourrait être fait lors d'un calibrage sur Terre. Ensuite la caméra ferait les ajustements. La encore, demandez à la NASA ce qu'est là la situation actuelle courante.

Les codes de couleur sont avec précisément l'une des preuves que j'ai relevée qui m'ont conduit à soutenir que les couleurs sont changées par exagération du rouge. Je viens de réaliser que j'avais omis de donner des exemples, en voici:

Sur http://history.nasa.gov/SP-425/cover.htm qui est la page de garde du livre électronique gratuit "The Martian Lanscape" par le Centre d'Histoire de la NASA, vous pouvez obtenir cette image, incluse ici par un lien externe vers l'image originale:

Le code de couleur n'est pas visible mais le drapeau américain l'est, et il semble que son bleu ait tourné au violet. Ceci se produit bien entendu quand trop de tonalité rouge est appliquée.

Sur http://history.nasa.gov/SP-425/p136a.htm toujours au Centre d'Histoire de la NASA, vous pouvez obtenir cette image, incluse ici par un lien externe vers l'image originale, et qui montre cette fois la palette de contrôle des couleurs:

Cette image est fortement intéressante: vous voyez le drapeau américain et la palette de couleur. La palette montre du violet là où l'échantillon de couleur bleu devrait être. Le drapeau n'a aucune couleur bleue, il semble également violet. En effet, ajouter une tonalité rouge à une image comportant du bleu fait virer ce bleu au violet. Et on a également ici une indication que le drapeau peut être utilisé de façon légitime comme palette de couleur de contrôle pour le bleu également.

Mais je suis également embarrassé par cette autre image de la même source:

Les auteurs indiquent que parce qu'il n'y avait aucune image infra-rouge de référence, il n'est pas possible de compenser des irrégularités dans les filtres de couleur de la caméra.

Ceci suggère que la palette de contrôle n'est pas utilisée ou considérée comme méthode valide de contrôle de la balance RGB. Pour ce qui est de la raison à ceci, rien n'est indiqué et je poserai donc la question à la NASA.

Ils ajoutent, à http://history.nasa.gov/SP-425/ch39.htm :

[132] Comme nous en avons déjà discuté dans le texte d'introduction, les problèmes pour reconstituer les couleurs de la surface et de l'atmosphère martienne sont formidables. Il serait magnifique de présenter un portfolio d'images en couleur avec le commentaire sans réserve que ce sont bien les couleurs de Mars. Mais, après plus d'une année d'analyse, il apparaît clairement que la situation ne deviendra jamais si simple.

Je suis d'accord. Nous ne pouvons pas être sûrs de l'exactitude d'aucune des couleurs martiennes. Par conséquent, l'argument que j'ai parfois reçu des lecteurs de mes pages sur Mars que les photographies de la NASA montrent que le ciel sur Mars n'est pas bleu ne peut pas être accepté. Au contraire, il y a ici l'indication indubitable que cette équipe de la NASA était incertaine de l'équilibre correct de ces couleur à la fois pour le sol et le ciel. Encore une fois, à mon avis ceci ne signifie pas qu'ils ont colorié intentionnellement les images avec quelque intention malveillante ou déguisée à l'esprit, cela signifie juste qu'ils n'ont pas exactement su quoi faire avec la balance RGB, en dépit de la méthode de la palette de référence que vous mentionnez.

Ensuite, en ce qui concerne les photos modifiées. J'ai vu des photos semblables de Mars avec l'atmosphère et les légendes qui montrent que la NASA admet que la vraie couleur est bleue. Donc la NASA ne garde aucun secret.

D'accord avec vous. En fait, un de mes arguments plus forts pour le ciel bleu sur Mars a été que les scientifiques de la NASA et d'autres scientifiques disent également que le ciel Martien est bleu au milieu du jour où il n'y a aucune tempête pour des raisons tenant au système optique atmosphérique, ce qui fait sens indépendamment de la question des images.

Et dans mon paragraphe précédent, j'ai cette référence qui indique clairement que la NASA est désolée de ne pas pouvoir énoncer clairement ce que sont les couleurs réelles de Mars. Aucune conspiration, juste des difficultés, et aucun argument contre l'idée du ciel bleue de Mars de la part de la NASA.

Un autre de mes arguments était que j'ai trouvé les photographies du ciel bleu de Mars également sur des sites web commandités par la NASA. Certainement, la NASA n'a gardé aucun secret à ce sujet, mais malheureusement un nombre beaucoup plus élevé d'images sur des sites web et d'autres publications de la NASA aussi bien que d'autres sources tierces ont saturé les yeux du public avec tant d'images de la "planète rouge" et du "ciel rouge." Ceci a créé une situation dans laquelle si on affirme quelque chose au sujet du ciel Martien comme étant bleu, on obtient parfois... une certaine sorte de réaction.

Faites juste cette expérience, disons, de "sociologie" (je l'ai faite): dites à vos amis ou parents ou quelques personnes dans la rue que le ciel sur Mars est d'un bleu-clair et non pas rouge au milieu du jour quand il n'y a pas de tempêtes de sable. Ouch.

En fait, pendant longtemps il y a eu des erreurs d'impression dans lesquelles la NASA a publié une photo "améliorée" pour certaine recherche comme j'en mentionnais ci-dessus, alors la presse assume que sa couleur est vraie, alors que la NASA n'a jamais dit rien de tel. Il y a un "arc-en-ciel" très populaire qui provient de Voyager pour Saturne qui est en fausse couleur, la NASA elle-même dit que ce sont de fausses couleurs, mais elle a été employée en étant à tort donnée comme étant en vraies couleurs. Je crois que mon manuel de physique, ou l'un de mes manuels dans mon stock de livre d'écoles avait sa couverture basée sur une telle fausseté. En ce qui concerne les photos des sites web de la NASA, comment peut-on s'attendre à ce qu'un webmaster sous payé du gouvernement, qui n'a pas nécessairement les qualifications à travailler au JPL (je crois même qu'un de vos exemples était du site web, hé hé, du KSC) le fassent correctement. La NASA n'a pas autant d'argent qu'il devrait y en avoir il est donc évident qu'ils font des coupes dans l'entretien des sites web et dans les relations publiques. Des altérations et des fautes de frappes et des erreurs de publication se sont produites avant. Mais encore une fois, j'ai vu la NASA publier les photos de tonalité bleues et indiquer qu'elles sont en vrai couleurs. La NASA n'a jamais eu l'intention de cacher que la vraie couleur est bleue et a dit que c'est la vraie couleur dans bien des photos dont j'ai pu prendre connaissance en lisant à ce sujet.

J'en conviens. C'est en effet un exemple intéressant. Mon souci est qu'il y a tant d'images de "Mars rouge" partout que le public y compris des scientifiques s'est construit une image mentale fausse au sujet de Mars. Nous discutons plus loin de savoir pourquoi il y a tellement d'image de "Mars rouge," mon souci est ici que la NASA a une certaine responsabilité à ce sujet.

Un autre point que vous pourriez avoir mentionné est que des images publiées par la NASA sont ensuite réimprimées et scannées et réimprimées par des tiers négligents, et je suspecte que ce soit une cause du rougissement parfaitement idiot de beaucoup d'images imprimées dans les magazines et les livres. Je ne vois aucune conspiration ici, mais j'estime fortement que ceux responsables de la manipulation faible de l'équilibre rouge ne voient pas le problème parce que dans leur esprit, Mars est censé être globalement rougeâtre, tant le sol que l'atmosphère, juste parce que c'est la tradition.

Un autre point est quand les photos ont été prises. Il s'avère que plusieurs de vos photos proviennent des premières séries prises par Viking et Pathfinder. Si vous regardez un de vos exemples de Pathfinder (avec le robot et les pétales visibles) vous verrez que le vaisseau spatial n'a même encore déployé la rampe du robot, encore moins le robot lui-même. Je l'identifie facilement comme un premier panoramique de la surface. La NASA prend toujours un premier panoramique après le déploiement de base et l'atterrissage pour s'assurer que tout est normal. Ceci signifie que pour le premier ou les premiers des clichés il n'y a pas eu le temps de finit le calibrage. Laissez-moi citer le Dr. Pietro:

"Ils savaient également qu'ils auraient besoin de logiciels d'ordinateur pour transformer les données brutes efficacement en couleur précise... "

Ici il confirme que les premières photos sont non dégrossies et qu'ils ont eu besoin de temps pour obtenir une meilleure qualité par traitement.

Mutch reconnaît que son équipe était "non préparée pour reconstituer et analyser la première image couleur," la difficulté dans cette référence est qu'aucune couleur originale intouchée n'est mentionnée; nous ne savons pas si le ciel était bleu ou rosâtre dans la première transmission telle quelle de l'image. C'est un peu malheureux que cette référence ne donne pas clairement cette information. Di Pietro et Levin (fils) semblent dire que la première image a montré un ciel bleu et des patches verts sur des roches, et que l'équipe de Mutch a changé les réglages jusqu'à ce que le ciel ait été rouge/rose et que les patches verts n'apparaissent plus verts, et que c'est cette photographie modifiée qui est allée sous les presses des medias.

Vous semblez proposer que la couleur de ciel ait été incorrectement rosâtre, et que l'image ait été concédée à la presse impatiente avec la couleur rosâtre fausse, qui se serait avérée avoir un ciel bleu si l'équipe de Viking avait eu le temps de faire la correction.

J'ai reçu plusieurs emails de lecteurs de mes pages à propos des couleurs de Mars qui m'ont indiqué qu'en effet ils se rappellent avoir vu les premières images couleur de Mars sur la TV, et que le ciel était bleu. Quand ils lisent mes pages, disent-ils, ils se sont rendus compte que c'est en effet étrange que Mars est maintenant toujours montrée avec un ciel rougeâtre. Ils ont quelquefois l'impression d'une conspiration à l'oeuvre.

De toute façon, chacun ici semble effectivement convenir que le ciel de jour devrait avoir été bleu-clair quand aucune tempête de poussière n'est à l'oeuvre, et je suis d'accord avec cela.

A mes lecteurs: l'histoire peut être lue dans le livre électronique gratuit de la NASA sur http://history.nasa.gov/SP-4212/ch11.html

En outre, parce que les medias prennent les premières photos qu'ils peuvent obtenir, cela signifie habituellement que les premières photos sont celles qui sont les plus publiées parce qu'elles sont les premières disponibles. Ceci signifie que les images sans calibrage sont habituellement très répandues. Il peut falloir à la NASA de nombreuses semaines (ce qui n'est pas si long) pour faire les calibrages, puis prendre les photos scientifiquement utiles et les imprimer, les analyser, puis finalement les publier. Les medias ne souhaitent pas attendre ces dernières, et perdent habituellement leur intérêt avant que les meilleures photos ne sortent. Ainsi vous trouverez des tonnes de photos "d'amateur" (qui ne sont pas correctement calibrées). De nouveau, ceci s'applique aux sites web dont la NASA s'occupe. Le contribuable veut voir ce qui sort en premier (parce qu'ils sont impatients) ainsi la NASA publies les mauvaises premières photos pour apaiser sa base de financement.

Je pense que c'est un point très positif. En effet, je suis convaincu que chaque fois que la NASA retient des images ou en retarde la publication pour s'assurer qu'elles soient correctement édités, cela alimente réellement des théories de conspiration.

Mais d'un autre côté j'aurais aimé que la NASA ait maintenant, des décennies plus tard, passé en revue leurs collections d'image sur leur sites web et dans leurs livres et ait remplacé celles des images qui sont d'une manière tellement flagrante colorées d'une façon mal inspirée, de sorte que le grand public se rende compte que Mars n'est pas exactement cette planète rouge tomate semblant complètement rouillée, ce qui est ce que la plupart des gens ont maintenant à l'esprit. Là encore, je ne dénonce pas une conspiration, je vois plutôt de la négligence et une communication scientifique faible vers le grand public.

Je suis même convaincu que si la NASA n'était pas aussi discrète au sujet des difficultés de la restitution précise des couleurs, si elle présentait plus d'images de "ciel bleu" et moins de jaune/rouge/violet et d'images principalement oranges, Mars apparaîtrait aux yeux du public en tant que planète plus digne d'intérêt et justifiant des efforts de recherches dûment financées que ce monde rouillé et désolé qu'ils ont maintenant vu pendant des décennies. Je crois que ceci aiderait même la NASA à lever des fonds.

(je dois dire qu'une personne que je connais (qui ne s'occupe en rien de recherches spatiales) m'a proposé un autre discours: il a supposé que si des images de Mars "au ciel bleu" avaient été en largement disséminées au lieu des images de "Mars rouge," le grand public serait sous l'impression trouble que cette planète n'est pas assez "exotique" et ressemblerait trop à notre Sahara et que cela créerait une perte d'intérêt du public, particulièrement quand des fonds doivent leur être demandés pour l'exploration de Mars. "Pourquoi les gens paieraient-ils des impôts pour explorer une soeur désertique de la Terre?" dit-il. Une autre sorte de manipulation serait ici à l'oeuvre. Je ne suis pas convaincu.)

Pour finir, je voudrais présenter mes observations sur la photo avec un câble non colorisé au fond. C'est une photo de Viking, je peux peut facilement vous indiquer pourquoi c'est comme cela. Les caméras de Vikings étaient des modèles numériques vintage des années 70 (numériques parce que les photos devaient être transmise à travers l'espace). Il n'est également aucunement secret que le numérique dernier cri dans les années 70 étaient l'équivalent d'une calculette (ou d'un boulier dans certains cas, lol) par rapport à maintenant [par rapport à un ordinateur actuel]. Ceci signifie que les images ont été prises ligne de Pixel par la ligne de Pixel et que les photos sont apparues sur les moniteurs de JPL trait après très en plusieurs secondes ou minutes comme de vieux programmes de navigation sur l'Internet chargaient les images. C'était aussi fait en plusieurs étapes quelques fois, où la photo était chargée ligne par ligne, puis les couleurs lignes par lignes, puis la mise au point et le contraste ligne par ligne. Puisque cela prenait du temps (les débits des données des images étaient lents avec la technologie des années 70 et les millions de miles de la distance de transmission). Par conséquent, pour gagner du temps pourquoi ne pas colorier la partie de la photo montrant seulement le vaisseau spatial. Tout que nous voulions était de voir la surface, "l'armature" du vaisseau spatial n'était pas importante dans ce cliché, ainsi si j'avais attendu au JPL j'aurais accepté la photo et j'aurais probablement arrêté le "téléchargement" à ce point parce que j'aurais été impatient en attendant les premières images de la surface de Mars. Tout cela est simplement que cette photo a été acceptée avant que les vieux ordinateurs aient fini de colorier ces lignes de pixel en bas. Ce n'est pas une grande affaire.

Bien que ce soit un simple détail sans parfum de conspiration, je ne suis pas complètement convaincu que votre explication, que je trouve précise en soi, s'applique exactement à la question du "câble rouge." Le câble rouge apparaît au-dessus de parties d'image en noir et blanc, celles où le téléchargement de l'information de couleur n'a pas été terminé, interrompu probablement pour économiser du temps comme vous le suggérez. Alors je pense que quelqu'un a colorié ce câble en rouge. Je n'ai probablement pas correctement présenté ceci en premier lieu. Ce que j'ai eu à l'esprit est que la NASA colorie des parties du vaisseau spatial dans cette image, de sorte que l'image semble plus jolie pour les medias. Ils ont passé des câbles à l'aérographe de sorte qu'ils soient joliment rouges. Je conviens que c'est de la "relation publique," mais j'estime fortement que la NASA ne devrait rien passer à l'aérographe. Quand ils le font, ils créent un soupçon qu'ils peuvent volontairement changer d'autres caractéristiques dans leurs images. Ailleurs, vous arguez de ce que les couleurs des images sont probablement inexactes à cause du manque de soins qui leur est accordé par les "relations publiques." Or ici on voit au contraire un soin minutieux à l'oeuvre.

Je ne crois vraiment en aucune théorie de conspiration impliquant la NASA, mais je suis préoccupé que nous sommes plongés dans des affirmations de ce que la NASA pratiquerait des fraudes notamment en apportant toutes sortes de modifications étranges à des images qui cacheraient un ordres du jour peu recommandable, je compte donc ne pas voir de telles modifications, même "cosmétiques" dans les images publiées par la NASA, à moins qu'une légende énonce clairement la raison de ces modifications, si elles sont apportées dans un certain but scientifique comme vous l'avez suggéré.

D'un autre côté, je conviens qu'il n'y a pas un pixel de raison d'être convaincu que ces modifications à l'aérographe sur des câbles rouges de Viking puissent servir le moindre noir dessin. Plutôt, j'ai été gêné que le contemplateur naïf de cette image puisse logiquement penser que la couleur du ciel ait été changée en jaune vert et que le ciel de cette image sont les couleurs vraies de Mars, puisque les parties rouges sur le vaisseau spatial sont clairement rouges. Mélanger des couleurs original mal équilibrées et des rectifications de couleurs sur des détails dans la même image me semble scientifiquement inutile mais également trompeur, au sens que le spectateur est trompé bien qu'il n'y ait pas d'intention de tromper.

N'oubliez pas non plus, les tempêtes de sable ne sont pas permanentes comme vous le dites, mais puisqu'elles se produisent cela devrait signifier que certaines devraient avoir un ciel rouge et que la présence de différentes images avec différentes couleurs est donc justifiée. Celles que vous montrez qui sont le même cliché avec des couleurs différentes sont des images mal éditées ou des images en fausses couleurs publiées.

J'en conviens, et je n'oublie pas que des tempêtes de poussières se produisent bien. Pour les images correspondant au même cliché mais publiées avec des colorations différentes, je suis d'accord qu'il s'agit publications peu soigneuses sans intention de tromper, mais je doute comme expliqué plus haut que ces différentes versions correspondent à des colorisations à but scientifiques

Si votre argument est qu'il a y quelque sorte de conspiration, j'espère que ceci lui répond. Sinon, et j'ai bien lu votre point de vue que ce pourrait juste être une idée fausse existant dans le public, oui vous avez raison. J'ai vu la NASA montrer les photos rouges en disant qu'elles sont "vraies" par erreur, j'ai vu souvent la NASA dire "Ecoutez, la vraie couleur est bleuâtre. C'est une combinaison de beaucoup de choses qui ont créé une polémique, mais je vous garantis que Viking est bien sur Mars.

Oh je suis totalement convaincu que Viking 1 et 2 étaient vraiment sur Mars, je n'ai pas le plus petit doute à ce sujet. Il est bon que vous mentionniez cela, et j'ajoute pour que ce soit clair un paragraphe qui déclare que je ne soutiens à aucun moment une notion que les images auraient été truquées dans un certain studio sur la Terre.

J'ai présenté de nombreux arguments en réponse à un théoricien (amateur) de "fausses images des atterrissages sur la Lune" sur mon site web, non seulement je ne crois pas mais en plus je réfute toute la théorie du "canular de l'atterrissage sur la Lune" pour cette raison: j'ai examiné tous les arguments présentés en ce sens, et aucun d'eux n'est correct à mon avis. Sans même mentionner qu'il existe des arguments incontrovertibles de ce que l'on a marché sur la Lune.

L'utilisation du mot conspiration à mon avis ne s'applique pas dans le contexte des couleurs mal rendues de Mars. Je ne pense pas qu'un certain groupe de gens a délibérément agi en changeant les couleurs dans quelque but inavouable. Mais je maintiens que beaucoup de gens ajoutent trop de rouge en général ou de jaune ou quelque autre couleur à l'occasion simplement parce qu'ils ont l'image mentale de la "planète rouge" tout comme les extraterrestres allégués sont censées être de petits hommes verts bien que ceux prétendument vus n'aient été presque jamais été décrits somme verts. Une mauvaise tradition à mon avis.

En ce qui concerne des raisons pourquoi la NASA falsifierait une image de couleur, j'espère que mon analyse des images en fausses couleur et de leur utilisation par des tiers à la NASA aide. Pour ce qui est de comment peut la NASA peut savoir la vraie couleur si elle est changée après le lancement, j'espère que mon analyse des moyens de calibrage des caméras de la NASA aide à y répondre.

J'ai eu plaisir à lire votre article et je l'ai trouvé très engageant. J'espère que mon commentaire s'ajoute au constructif. Je ne peux pas donner une réponse ligne par ligne aux questions de vos "explications" publiées mais si vous voulez me contrer sur un point spécifique que j'aurais omis, faites m'en part j'essaierai d'y répondre.

Pour la clarification des résultats de l'exploration de l'espace
John

Merci John, ce fut un plaisir de vous lire et de vous répondre.

Pour la poursuite de l'exploration de Mars et de l'exploration en général
Patrick

Note:

Mes lecteurs trouverons les références, citations, et photographies correspondant à ceci dans les pages traitant de cette question, également, des avis d'autres lecteurs.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 27 novembre 2002