Mars -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Mars:

La vie sur Mars:

Il y a de la vie sur Mars. En ce moment. Les expériences conduites par Viking pour répondre à la question de la présence d'une forme de vie sur Mars sont positives. Après les réponses positives qui permettaient d'affirmer qu'au moins une vie bactérienne existe encore sur Mars, les résultats furent contestés sur la base d'arguments qui n'ont plus cours aujourd'hui au vu des derniers résultats de la mission Pathfinder notamment.

Introduction:

Quand la NASA dut concevoir une expérience afin de détecter une éventuelle forme de vie sur Mars, expérience qui seraient embarquée sur l'atterrisseur Viking, l'expérience fut très soigneusement conçue, construite et testée. Il était entendu sans contestation que si l'expérience donnait un résultat positif, alors il y a de la vie sur Mars. L'expérience fut positive.

Mais ce résultat fut immédiatement rejeté. Motif: "cela ne se peut pas".

Pour le grand public, la réponse à la question de la vie sur Mars évolua alors graduellement vers la négative. Dans mon propre souvenir, et dans les annonces faites alors:

Le fait est que l'expérience fut positive, et le concepteur de l'expérience se bat depuis maintenant 21 ans pour rétablir ce résultat.

Annonce presse de 1997:

Par une annonce de presse du 30 juillet 1997, le Dr. Gilbert V. Levin, président de Biospherics Incorporated (rebaptisé Biospherix en 2001), qui était le concepteur dirigeant l'expérience de détection de vie sur Mars embarquée sur la sonde Viking, déclare qu'il conclut maintenant que son expérience à bel et bien détectée une vie bactérienne ou microbienne sur Mars il y a 21 ans.

Basée sur une re-évaluation de ses résultats et d'autres résultats fournis par la sonde Viking, et au regard des nouvelles données fournies par la science à la fois à propos de Mars et de la vie sur Terre, Levin déclare: "La seule conclusion qui concorde avec les faits maintenant connus est que l'expérience 'Labeled Release' menée par la sonde Viking a détecté des micro-organismes dans le sol martien".

Cliquez!L'annonce presse originale complète, un document à lire absolument!

L'étude scientifique:

Dans l'étude scientifique du 29 juillet au 1er août 1997 à propos de l'expérience LR menée par la sonde Viking pour détecter la présence d'une forme de vie sur Mars, vous pouvez lire la conclusion suivante:

"Beaucoup d'hypothèses ont été avancées et évaluées pour tenter d'expliquer l'activité caractérisée détectée dans les échantillons de la surface martienne par l'expérience LR. Comme démontré ci-dessus, ces hypothèses elles-mêmes se sont avérées infructueuses. Le succès démontré de l'expérience LR et la finesse extraordinaire avec laquelle elle a détecté des micro-organismes pendant son programme étendu d'essais, sans aucune erreur de mesure, ne peut plus être nié. Aucune approche non biologique inédite, ou inconnue de l'auteur, n'a pu reproduire les données de l'expérience LR. Quelques expériences de laboratoire ont produit des réponses positives, mais la sensibilité thermique détaillée montrée par la variété de commandes conduites sur Mars est demeurée évasive dans tous les tests reproduisant les conditions martiennes. D'autre part, une combinaison des propriétés connues des micro-organismes, même celles des espèces les plus simples, ont pu reproduire tous les aspects des mesure de l'expérience LR. L'explication par une activité biologique des résultats de l'expérience LR est la seule qui demeure. Les découvertes récentes des formes de la vie prospérant dans les environnements extraordinairement inhospitaliers sur terre indiquent fortement que des organismes étrangers arrivant sur Mars pourraient y survivre et largement s'adapter à leur nouvel habitat. L'application des principes de la science mène à une conclusion: l'expérience LR de Viking a détecté des micro-organismes vivants dans le sol martien."

Lisez le rapport scientifique complet et tous les arguments qui y sont exposés vous convaincront que cette conclusion est juste.

Les conclusions du SPIE:

"L'expérience LR de détection de la vie à bord de la mission Viking de la NASA en 1976 a enregistré des résultats qui ont répondu positivement aux critères établis pour la détection des micro-organismes vivants dans le sol de Mars. Cependant, une variété de raisons a mené au consensus des scientifiques impliqués que les réponses positives mesurées aux deux sites du Lander ont été provoquées par un agent chimique dans le sol et pas par des micro-organismes. Au cours des ans depuis cette expérience, les nouvelles informations sur Mars et sur la Terre sont venues confirmer ces résultats... On conclut que l'expérience de Viking LR a détecté les micro-organismes vivants dans le sol de Mars."

Citation extraite de: "Proceedings of SPIE - The International Society for Optical Engineering - Instruments, Methods, and Missions for the Investigation of Extraterrestrial Microorganisms", 29 juillet - 1er août 1997, San Diego, Californie.

Les conditions pour la vie:

N'importe quelle forme de vie qui aurait débutée sur Mars aurait lentement évolué par sélection normale pour suivre des changements de l'environnement. La vie est énormément inventive, et il n'y a aucune raison de penser que la vie le commencement sur Mars serait moins adaptable que la terre. Si l'oxygène libre n'était jamais présent dans l'atmosphère, la vie pourrait prospérer sans elle. Plusieurs organismes sur terre le font bien. Si l'eau liquide devenait rare, les organismes martiens auraient évolué de manière à maintenir un approvisionnement en eau dans leurs tissus et pour ajouter à cette réserve précieuse l'eau de l'environnement, même gelée. Beaucoup de micro-organismes terrestres très communs peuvent survivre dans des conditions pires que les conditions martiennes. Les scientifiques ont placé des échantillons de sol dans des récipients reproduisant les conditions martiennes, où la température, la composition, la pression et la sécheresse atmosphériques sont proches de ceux de Mars. Certains des micro-organismes dans ces échantillons survivent très bien. Sachant maintenant depuis Juillet 2000 que l'eau liquide coule encore sur Mars actuellement, il semble même que les conditions en questions sont bien plus hospitalières que ce que l'on croyait auparavant.

En ce qui concerne la présence d'eau, la sonde Mars Odyssey établit formellement au début 2002 la présence d'indications de vastes réserves d'eau au moins affleurant le sous-sol martien, dans des régions plus équatoriales que polaire. Le résultat en question ne traite pas de l'état de cette eau (liquide ou gelée).

Que savons-nous de la vie?

Les sondes Viking recherchaient-elles d'ailleurs les signes de vie corrects? Les réactions chimiques qui pilotent l'activité biologique sont maintenant connues pour être beaucoup plus diverses que ce que l'on pensait en 1976 à l'époque de ces expériences. Il est maintenant clair que les réactions impliquant l'hydrogène, le méthane, le soufre ou le fer puissent soutenir l'activité biologique. L'année dernière, Todd Stevens et James McKinley du laboratoire du nord-ouest Pacifique à Richmond, Washington, ont découvert des bactéries enfouies profondément dans la roche basaltique sous le fleuve Columbia, qui prospèrent grâce au seul hydrogène. L'hydrogène est continuellement produit par des réactions chimiques entre l'eau et le basalte sous pression. Un tel écosystème aurait été complètement invisible pour les expériences menées par les sondes Viking.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 25 septembre 2002