Science -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Scientifiques et OVNIS:

Le docteur John B. Alexander, Ph.D., est dimplomé de université de Pepperdine, a un doctorat de l'Université de Walden, et a plus tard suivi l'école de gestion d'Anderson à l'UCLA, l'école Sloan au MIT, et le programme de sécurité nationale et internationale générale de l'Ecole Gouvernementale Kennedy à l'université de Harvard. En plus de nombreuses récompenses militaires pour la valeur et le service, Aviation Week and Space Technology l'a choisi en tant que Lauréat 1993 pour l'Aérospatial et en 1997 il est entré dans le Hall de la Renommée au Musée National de l'Air et de l'Espace à Washington. Il a reçu du ministère de l'énergie la récompense de l'Excellence pour le programme d'armement nucléaires en 1994, et est listé dans le Who's Who américain en Science et Ingénierie et en 2001 a été honoré par le Hall Of Fame de l'OCS à Fort Benning, en Géorgie.

Réfuter Fermi: Pas d'indications de vie extraterrestre?

John B. Alexander, Ph.D., NIDS (National Institute for Discovery Science)

Dans un article récent, Seth Shostak a attiré l'attention ce qui est devenu connu comme le paradoxe de Fermi. Typiquement ceux qui en discutent soulèvent le célèbre commentaire spontané lors d'un déjeuner par Enrico Fermi, "où sont-ils donc tous?" en écartant l'existence de la vie extraterrestre intelligente. L'invocation d'une figure si distinguée est de la polémique et utilisée pour rendre la position inattaquable de façon académique.

Dans les rangs des loyalistes scientifiques il y a un refrain constant concernant l'existence de la vie extraterrestre intelligente. Mieux exprimé par Carl Sagan, connu pour sa citation de "milliards et de milliards" en développant l'hypothèse que nous partageons l'univers avec d'autres formes d'intelligence, il a ajouté "mais il n'y a pas un lambeau d'évidence pour le soutenir." Vraiment? En fait, le livre qu'il co-écrit avec Thornton Page, "OVNIS: Une discussion scientifique", réfute son propre rapport. L'erreur déductive est de traduire comme manque d'évidence le notion de preuve au delà de tout doute.

Edward Condon a stimulé cette fausse interprétation dans son rapport fatalement défectueux et intérieurement contradictoire sur les OVNIS. En dépit des conclusions largement diffusées, son rapport a aussi contenu les évidences substantielles soutenant l'existence physique de ces objets. L'erreur est la prétention qu'à priori les OVNIS ne peuvent pas exister donc aucune évidence du contraire ne sera considérée, ne sera jamais admissible. Peu de scientifiques permettraient à une telle logique défectueuse de régner dans leur propre domaine d'expertise. Cependant, dans le domaine chargé d'émotion des OVNIS, les scientifiques ont laissé l'opinion de Condon sans rectification et la négligence des faits pertinents est devenue la norme admise.

La réalité indéniable est qu'il y a un nombre substantiel d'OVNIS repérés par de multiples moyens et soutenus par des milliers de témoins crédibles. Dans le domaine physique il y a de nombreuses photos, videos, des rapports de détection radar et satellites, des traces d'atterrissage comprenant des dépressions et des rayonnements résiduels anormaux, des interférences électromagnétiques, et des effets physiologiques confirmés. Des observations personnelles ont été faites jour et nuit, souvent sous une excellente visibilité avec certains à une très courte distance. Il s'y trouvent des rapports des témoins indépendants multiples d'un même événement. Les examens psychologique de certains observateurs ont confirmé leur santé mentale. Pourquoi est-ce que rien de ceci n'est considéré comme évidence?

Il y a plus de 3000 cas rapportés par des pilotes, dont certains incluent des interactions avec les commandes de vol. En de nombreuses occasions, des aiguilleurs du ciel et autre opérateurs de radar ont noté les objets non expliqués sur leurs écrans. Il en a été de même avec plusieurs astronomes et d'autres scientifiques compétents qui ont rapporté leurs observations personnelles. Beaucoup de fonctionnaires militaires de plusieurs pays ont confirmé des observations d'un OVNI par de multiples moyens d'observations. Des officiers de haut rang de la défense aérienne de la Russie, du Brésil, de la Belgique et récemment un ancien chef des opérations navales au Chili ont tous déclarés que les OVNIS sont réels. Ces cas et commentaires sont une fraction de miniscule de tout le corpus des évidences.

Naturellement ils ne constituent pas la preuve irréfutable. Cependant, affirmer qu'il n'y a aucune évidence suggestive de la vie extraterrestre intelligente est simplement contraire aux faits. Depuis des décennies en durée, et mondialement en répartition, il y a trop de données mesurées et de millions de témoins oculaires pour que l'on puisse l'ignorer. Nous pouvons certainement discuter de la signification des données et de la question spécifique de savoir si elles démontrent un rapport causal entre les observations et la vie extraterrestre. Cependant, c'est seulement par l'ignorance ou prétention que l'on peut prétendre qu'aucune évidence n'existe.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 mai 2005.