Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Documents et articles:

Un colloque ordinaire aux Nations Unies:

L'article qui suit est un compte rendu sur une conférence OVNIS organisé par le SEAT, "Society for Enlightment And Transformation", un groupe de l'ONU, rédigé par l'ufologue et reporter Antonio Huneeus. Ce compte rendu est paru dans le numéro de décembre 1993 du bulletin de la "Society for Enlightenment And Transformation" des Nations-Unies.

Commentaires au deuxième symmosium du siège sur
Les intelligence extraterrestres et le futur de l'humanité

Par Antonio Huneeus

En dépit d'une certaine confusion et de la désorientation au début du second colloque ETI du SEAT (22 Oct.) parce que le nombre de places assises et l'équipement technique au hall du Church Center de l'ONU était bien en dessous de ceux de la salle principale de l'ONU, où l'événement avait été programmé à l'origine, la situation est resté bien gérée par les talents et la compétence de son modérateur, Michael Geoghegan.

Bien ce changement de dernière minute était clairement "fâcheux," il est inutile d'invoquer quelque noire conspiration dirigée spécifiquement contre ce colloque. Les enquêtes auprès du président du SEAT et d'autres personnels et correspondants accrédités de l'ONU prouvent que les nouvelles et plus draconiennes mesures de sécurité s'appliquent également à tous les sociétés et clubs du Conseil de Récréation du Personnel de l'ONU, quand un grand nombre "d'invités d'étranger" est en jeu. La simultanéité de l'Assemblée Générale courante avec la menace du terrorisme sont les vraies raisons pour lesquelles le lieu de l'événement a été changé, et non pas quelque politique spécifique contre la discussion ouverte sur les OVNIS.

En sus des trois orateurs (Colin Andrews, John Schuessler et le Dr Rauni Kilde), le colloque a comporté un invité surprise, Johsen Takano, coordonnateur du Musée et Archives de l'Espace et des OVNIS financé par le gouvernement japonais dans la ville de Hakui, Japon. Il a lu une lettre de salutation de Satchki Eda, chef de l'Agence Japonaise de la Science et de la Technologie, dont le projet de navette spatiale Hope a été décrit par les médias comme une "soucoupe volante noire." M. Takano est venu à ses propres frais, tout comme les trois autres ufologues remarquables (le Dr Kilde, le Dr Hoang-Yung Chiang de Taiwan, Michael Hesemann d'Allemagne) et une douzaine d'autres venus d'autres états aux Etats-Unis.

Il y avait beaucoup d'attente pour le discours du céréalogiste pionnier bien connu Colin Andrews, qui a reçu du SEAT la tâche d'étudier un sujet très important et difficile: donner une introduction au "décodage de langages ET." Il a essayé de remplir cette tâche complexe en montrant une grande variété de symboles, de modèles et d'alphabets venant de partout, allant des mythiques symboles de MU tels que rassemblé dans les livres classiques du colonel James Churchward, à de vieux alphabets hébreu et sumériens; des symboles celtiques et des inscriptions indigènes sur les roches et le sable; aussi bien que des articles plus controversés comme du matériel venant du channeling, des symboles vus ou rêvés et/ou trouvé dans les corps des expérienceurs d'OVNIS (des abductés et des contactés); des inscriptions étrangères alléguées sur des soucoupes observées ou qui se seraient écrasées; des pictogrammes dans les céréales et ainsi de suite. Personne ne pourrait dire que M. Andrews n'a pas fait son travail, mais il y a un problème avec une accumulation si large des signes conventionnels; les sources d'information ont des niveaux variables de fiabilité.

La tonalité émotionnelle et, parfois, même la colère de M. Andrews, n'ont pas augmenté la qualité de son message. Il a parlé de l'opposition officielle à la présentation des révélations bouleversantes pour la terre par des Anciens de la tribu Hopi (quelque chose qui a été finalement présenté à une réunion de l'ONU le 22 novembre), et d'un "fantastique cadeau de Noël" pour le monde quand une voiture fonctionnant à l'énergie libre sera conduite de Seattle vers l'ONU le 2 décembre par son inventeur Richard McKie. Il a également parlé de l'Interactive Brainwave Visual Analyzer [analyseur visuel interactif d'ondes cérébrales] (IBVA), un d'ordinateur logiciel de biofeedback pour les ordinateurs développé par Mashiro Kahata (qui était présent), qui vous permet de voir vos propres ondes cérébrales. Tous deux ont mesuré les ondes cérébrales de promeneurs dans un crop circle formé l'été passé en Angleterre. Les résultats, selon Andrews, étaient très prometteurs, puisqu'ils ont montré que les promeneurs éprouvant une crête du côté droit de leur cerveau.

Le deuxième orateur, John Schuessler, de Houston, Texas, directeur adjoint du MUFON et un ingénieur aérospatial chez Space Station Freedom, a donné une bonne et sobre présentation sur la différence entre OVNIS réels et les avancées des systèmes de propulsion actuellement utilisés ou en projet dans l'industrie aérospatiale humaine. Il a précisé que les humains n'ont pas ce genre de prouesse technologique. Il a expliqué quelques futurs systèmes de propulsions hypothétiques en exposant leurs théories, y compris des concepts pour la propulsion basé sur l'anti-proton, l'anti-matière et des systèmes de propulsion anti-gravité, qui ne sont même pas encore au début de leur conception, ce qui, dans l'opinion de Schuessler, exclut qu'ils [les OVNIS] soient des projets terrestres secrets comme quelques chercheurs l'ont spéculé.

L'orateur final était le Dr Rauni Luukanen-Kilde, un ancien docteur médical en chef en Finlande et un parapsychologue, ufologue et auteur majeur en Scandinavie. Comme dans le premier colloque du SEAT, elle a expliqué que les enlèvements OVNIS ne sont pas vraiment une expérience négative mais plutôt positive dans lesquelles "la manipulation génétique" est visée pour trouver des "briques pour établir une nouvelle trajectoire pour notre évolution." Parlant de plusieurs cas d'abduction qu'elle l'avait étudiée, la plupart du temps des femmes d'un certain âge qu'elle a hypnotisées, elle a conclu que "quand nous sommes enlevés, nous sommes éveillés à une réalité plus imporante."

En dépit de problèmes avec le microphone et d'autres petits soucis dus au changement soudain du lieu de réunion, tous le personnel et amis du SEAT doivent être félicités pour avoir organisé encore un examen intéressant et opportun de la question ET et son influence sur le futur de l'humanité, et pour nous rappeler une fois de plus l'existence de la Décision 33/426 de l'Assemblée Générale de l'ONU les OVNIS et les phénomènes connexes et la nécessité de mettre en oeuvre cette décision.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 février 2005