Science -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Les OVNIS et la science:

"Les progrès sont faits en répondant à des questions. Les découvertes sont faites en mettant en doute les réponses."

Bernard Haisch

Encore un scientifique qui a rejoint la recherche ufologique:

Bernard Haisch publie cette lettre ouverte en introduction à son site web www.ufoskeptic.org dédié à l'exploration scientifique du phénomène OVNI. La lettre se suffit à elle-même.

Chers collègues,

J'ai été un astronome professionnel actif depuis que j'ai obtenu mon doctorat en 1975. J'ai édité un nombre respectable de papiers scientifiques dans la plupart des bons journaux (y nos favoris, Science et Nature), j'ai été investigateur principal sur plusieurs études de la NASA, j'ai servi d'arbitre et de critique de propositions pour la NASA et le NSF, j'appartiens à une demi-douzaine de sociétés professionnelles, j'ai présidé des conférences internationales, c.-à-d. que je me suis engagé généralement avec succès dans toutes les activités habituelles d'un scientifique professionnel occupé. Pour ceux d'entre vous qui veulent les détails complets, cliquez ici pour lire mon CV [Lien vers page disparue].

Pendant ma carrière j'ai eu la responsabilité et le privilège comme rédacteur d'accepter ou de rejeter quelque chose comme à peu près un milliers d'articles dans un journal prestigieux d'astrophysique. Ceci ne prouve rien de concluant, mais indique certainement, que j'identifie la bonne science quand je le la vois. J'ai également eu la responsabilité d'accepter ou de rejeter des papiers sur le phénomène des OVNIS dans un journal arbitré tout à fait différemment, le Journal de l'Exploration Scientifique (JSE). Pendant 12 années j'ai servi de rédacteur au JSE (comme un service public non rétribué) parce que je crois que l'examen d'indications qui sont des défis au dogme scientifique régnant est bonne pour la science et une partie nécessaire de la recherche de la vérité. La route de la découverte peut avoir 99 cul de sacs pour chaque nouveau chemin exploré jusqu'au bout, mais c'est exactement ce qui doit se passer. La curiosité et la ténacité sont des préalables pour un scientifique... de même qu'un esprit ouvert.

J'ai appris beaucoup de choses au sujet du phénomène OVNI au cours des ans (certainement davantage que ce à quoi je m'attendais) et j'ai rencontré plusieurs des principaux protagonistes, certains crédibles, d'autres non. Quand le Professeur Peter Sturrock, un physicien de pointe en matière de plasma d e l'Université de Stanford, a fait une étude portant sur les adhérents de la Société d'Astronomique Américaine dans les années 70 (1), il a fait une conclusion intéressante: les astronomes qui ont lu des textes concernant les OVNIS ont développé plus d'intérêt dans le phénomène. S'il n'y avait rien à y trouver, vous vous attendriez à l'opposé: le manque de preuves crédibles causerait l'affaiblissement de l'intérêt. Et le fait est que la matière-là, il existe une vaste quantité de données de haute qualité, quoique énigmatiques. Les observations d'OVNIS ne sont pas limités aux fermiers dans des secteurs ruraux arriérés. Il y a des astronomes et des pilotes et des ingénieurs de la NASA - et d'autres qui ont été en première ligne quand il s'agissait de montrer que les OVNIS sont des phénomènes naturels - qui ont été témoin d'événements pour lesquels il n'y a aucune explication conventionnelle plausible.

Il y a un autre aspect au phénomène OVNI qui implique la politique et le secret plutôt que l'évidence observationnelle. Au cours des années j'ai fait la connaissance de personnes qui pour une raison ou une autre étaient au courant de l'existence de projets secrets, d'opérations non publiques. Certaines de ces sources ont pu traverser mon filtre de crédibilité et résident maintenant - comme le chat de Schroedinger - en un état de superposition mentale non défini n'ayant pas la valeur propre "vrai" ou "faux" et aucun opérateur n'est là pour faire s'effondrer la fonction d'onde. Mon filtre de crédibilité est une fonction à plusieurs paramètres tels que ma propre connaissance des lois physiques, de l'état de technologie et de l'histoire de son origine, une certaine expérience personnelle avec des organismes gouvernementaux et les systèmes de classification de sécurité, mais la plupart du temps le filtre s'attache aux questions: quelles sont les personnes desquelles j'ai appris au cours des années qu'elles sont digne de confiance, intelligentes et bien informées? Comment peuvent-elles être en mesure de savoir les choses qu'elles me communiquent? Pourquoi et dans quelle mesure me diraient-elles quelque chose, même s'il y a une amitié à long terme? Ont-elles quelque chose à gagner en racontant des histoires ou en faisant des affirmations? Quelles uniformité et convergences y a-t-il parmi les informations fournies par des personnes différentes?

Je me vois un peu comme le gosse se tenant à côté du gosse regardant par le trou dans la grande barrière autour du terrain de base-ball. Ceci signifie que le mieux que j'obtiennes de l'information à l'intérieur sera un récit de ce qui se passe là-dedans. Je ne suis moi-même certainement pas un initié, mais certains contacts que j'ai acquis, et avec lesquels je me suis quelquefois lié d'amitié, sur une longue période, semblent être à la périphérie d'un certain cercle intérieur qui semble avoir des informations pour le moins remarquables, et apparemment plus que cela. Laissez-moi être (un peu) plus précis. J'ai maintenant trois exemples complètement indépendants grâce à des personnes auxquelles je fais confiance qui me rapportent que d'autres personnes auxquelles elle-même font confiance ont admis avoir manipulé des objets façonnés extra-terrestres en "notre" possession au cours de leurs fonctions officielles secrètes. (Le niveau d'accès spécial dans un cas pour lequel je le connais est "R", un niveau peu connu de SCI dont l'existence a été finalement vérifiée pour moi par quelqu'un qui à lui-même un niveau d'accès très élevé, cependant inférieur à celui-là, qui est "réservé à ceux qui sont tout au sommet." Je ne sais pas, cependant, s'il est spécifiquement réservé au sujet des OVNIS). Il est intéressant que pour le monde clandestin du renseignement, la communauté scientifique, malgré toute sa sophistication technique et théorique, soit considérée comme remarquablement naïve à certains égards. Nous les scientifiques tendons à penser que nous savons mieux que n'importe qui ce qui est possible et ce qui est impossible, et que de tous, nous serions sûrement ceux qui seraient maintenus dans l'obscurité le moins longtemps. A un moment j'ai appris comment il serait en effet possible de maintenir un secret sur ce sujet pendant des décennies et pourquoi ceci pourrait être justifié, des concepts que j'avais auparavant moi-même écarté (voir "Programmes spéciaux", aussi "Quelques reflexions sur le maintien du secret"). Mon impression est que la justification peut enfin s'affaiblir. (Pour un aperçu sur l'origine de cette situation voir le livre "OVNIS et sécurité nationale: Une Histoire Non classifiée. Vol. 1: 1947-1973" par Richard Dolan; également "Missing times" par Terry Hansen qui documente l'histoire des liens entre les médias nationaux et la communauté du renseignement.)

Ce qui précède est, naturellement, loin de constituer une forme de preuve, mais de toute façon j'en viens maintenant au point central de mon exposé sur le sujet dont je pense qu'il est probablement autre chose que simplement illusoire, et au contraire vrai et important, le phénomène OVNI. Si c'est le cas, je voudrais découvrir ce qu'il est, ou ce que l'ensemble de phénomènes sont si c'est une multiplicité de choses. Mon évaluation de la réalité probable du sujet me met quelque part entre le point de vue réjectioniste de la majorité de la communauté scientifique traditionnelle et le point de vue de la majorité acceptante du grand public (selon la façon cela est présenté dans des sondages d'opinion).

Je réclame aujourd'hui un vrai scepticisme: ni l'acceptation crédule de simples croyances, ni le rejet obtus du debunker qui se fait passer pour un sceptique. On devrait douter des croyants tout autant que des debunkers. Les réclamations négatives de pseudo-sceptiques qui offrent des explications faciles doivent elles-mêmes être sujettes à la critique. Si les rapports compétents d'un témoin ayant vu quelque chose de très grande taille s'approcher (comme cela produit), et que le debunker - qui naturellement n'était pas là - offre Vénus ou un ballon météo d'altitude élevée comme explication, la condition que des preuves extraordinaires soient nécessaires pour des affaires extraordinaires vaut tout autant pour la négation. Ce genre d'approche est également de la pseudoscience. D'ailleurs simplement être un scientifique ne confère ni l'expertise nécessaire ni les connaissances suffisantes. (je souhaiterais que ce soit le cas...) Tout scientifique qui n'a pas lu quelques livres et articles sérieux présentant les indications réelles du phénomène OVNI devrait avoir l'honnêteté intellectuelle de s'abstenir de faire des déclarations présentées comme scientifiques. Regarder les indices et ne pas être convaincu est une chose. Ne pas regarder les indices et ne pas être convaincu en est une autre. Cela n'est pas de la science. Faites votre travail!

J'ai l'espoir que ce site web sera un point d'entrée respectable pour n'importe quel scientifique professionnel intéressé à s'instruire sur cette matière controversée mais probablement significative. Cependant je n'ai ni le temps ni l'inclination de maintenir un forum ou un newsgroup électronique. Naturellement je considérerais tout envoi d'informations significatives ou de commentaires appropriés comme intéressant, tout comme, mieux encore, de vraies preuves venant des rangs de la communauté scientifique. Je respecterais une demande d'anonymat en ce qui concerne les publications sur cet emplacement, mais je devrais moi-même savoir qui vous êtes pour savoir si vous êtes un manipulateur ou si vous êtes manoeuvré. Dans tout les journaux scientifique pour lesquels j'ai été auteur, je n'ai jamais compromis l'identité d'un referee qui avait souhaité rester anonyme (la grande majorité des referees).

Ce site web est un travail en construction. Ce n'est certainement pas l'affirmation de quelque "vérité" mais à cet égard il vaut la peine de garder à l'esprit quelque chose Winston Churchill à dit une fois à ce sujet: "les hommes trébuchent de temps en temps par-dessus de la vérité, mais de la plupart d'entre eux se relèvent et s'en vont très vite comme si rien ne s'était produit."

Bernard Haisch

Palo Alto, Californie

admin@ufoskeptic.org

Note:

(1) Bernard Haisch se réfère à cette Enquête scientifique reproduite dans mon site; les scientifiques voient des OVNIS, comme tous le monde, mais il n'aiment pas en parler.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 juillet 2001