Goshen 1950 -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Rencontre d'un DC-3 de la TWA avec un OVNI, Goshen, Indiana, 1950:

Le rapport de Donald Keyhoe, fondateur du NICAP:

Une rencontre soigneusement rapportée, que j'avais personnellement étudiée, avait été l'incident dramatique près de South Bend, dans la nuit du 27 Avril 1950. En raison de mon enquête, j'ai pu obtenir les récits des passagers aussi bien que le compte rendu de l'équipage.

A 20:25, un DC-3 de la Trans World Airlines se dirigeait vers l'Ouest et était au-dessus de Goshen, dans l'Indiana. Dans le siège de gauche, manipulant les commandes, se trouvait le Capitaine Robert Adickes, un solide pilote anciennement de l'US Navy et qui était à la TWA depuis dix ans. Au-dessus sur sa droite se trouvait Robert F. Manning, lui aussi un capitaine à quatre grades, qui avait la fonction de copilote sur ce vol à destination de Chicago.

Le DC-3, vol 117, progressait à vitesse normale à 2.000 pieds quand une lumière rouge étrange au-dessous et derrière l'avion a soudain attiré le regard de Manning. Se déplaçant vite, elle s'est élevée vers le haut du côté droit, rattrapant l'avion.

Embarrassé, Manning l'a regardé se rapprocher. Ce n'était aucunement un phare de saumon d'aile - la lumière rouge était trop importante. Le DC-3 volait à la vitesse normale à 175 miles par heure, mais l'objet mystérieux l'a rattrapé rapidement, la lumière grandissant largement en taille. C'était maintenant d'une couleur rouge-orange, comme une goutte ronde de métal en fusion parcourant le ciel. Se grattant la tête, Manning a regardé vers le bas la forme sphérique brillante et incandescente sur le dessus, sa moitié inférieure restant dans l'ombre.

"Regarde par là," a-t-il dit à Adickes. "Qu'est ce que c'est d'après toi?"

Adickes a regardé vers le bas par la fenêtre de droite, et a alors dit à Manning de baisser la vitre pour s'assurer que ce n'était pas une sorte de reflet bizarre. La soucoupe était toujours visible, maintenant presque au niveau de l'avion de ligne. Au delà, les pilotes pouvaient voir les lumières dispersées au sol, des voitures se déplaçant sur une route. Adickes a appelé en hâte le contrôle du trafic aérien, mais l'ATC n'avait aucune connaissance de n'importe quel avion près du leur.

Pendant ce temps la soucoupe s'était placée en parallèle avec le DC-3. Tandis qu'ils l'observaient, elle a ralenti, suivant l'avion. Pour Adickes elle ressemblait à une énorme roue rouge en train de rouler sur une route. Il a incliné l'avion en un virage vers lui, mais le disque a immédiatement glissé au loin, gardant la même distance. Il a encore essayé, avec le même résultat.

Appelant l'hôtesse, Gloria Hinshaw, Adickes lui a demandé d'alerter les passagers. Pour s'assurer d'avoir abondance de témoins, il est allé dans la carlingue, observant la réaction des passagers. Quand il est revenu au cockpit, il a essayé une fois de plus de faire un virage pour se rapprocher et avoir une meilleure vue. Quand le disque s'est encore éloigné, il a mis le cap droit sur lui, à vitesse maximale, pour une poursuite directe.

Immédiatement le disque incandescent a plongé, filant au loin vers le Nord au-delà de South Bend. Adickes a estimé sa vitesse à presque 400 miles à l'heure. Puisqu'il avait suivi l'avion de ligne à 175 miles par heure, ceci a signifié qu'il avait doublé sa vitesse en environ trois secondes. Pendant quelques encore, la lumière étrange est demeurée visible - une tache rouge brillante diminuante. Puis elle s'est perdue dans l'obscurité.

Avant de rencontrer les deux pilotes, j'ai fait des vérifications les concernant avec la TWA.

"... soigneux... calmes... posés... sérieux...," disaient les rapports sur les deux hommes. Personne à la TWA ne doutait qu'Adickes et son équipier ont vu exactement ce qu'ils ont décrit.

Le Capitaine Manning, le premier que j'ai vu, étais un ancien pilote de l'US Air Force. Il avait piloté six ans pour la TWA, et son temps de vol était de plus de 6.000 heures.

Quand il a vu la première fois la soucoupe, Manning dit, cela semblait avoir une couleur plus brillante que quand elle a volé bord à bord. Apparemment la réduction de sa puissance pendant qu'elle ralentissait pour suivre le DC-3 a diminué l'effet thermique. Il a également convenu que l'engin avait éludé les tentatives pour se rapprocher de lui.

"C'était comme voler en formation avec un autre avion. La chose a semblé glisser au loin quand nous avons tourné vers elle."

"Quelle taille pensez-vous qu'elle avait?" Ai-je demandé.

"C'est difficile à dire, parce que nous pouvions seulement estimer sa distance," a dit Manning. "Mais elle a dû être assez grande. Quand je l'ai vue la première fois, la chose était près de l'horizon, de peut-être à dix miles de distance. Même alors elle était assez grande pour être bien évidente."

Il tranquillement réfuté l'idée que la soucoupe avait été la tuyère de queue d'un avion à réaction.

"J'ai vu des jets la nuit. Si vous êtes directement derrière un jet, vous voyez une tache rouge ronde. Mais ceci était énorme en comparaison. Par ailleurs, je l'ai vu arriver par notre arrière - l'échappement d'un jet serait invisible de cet angle. Vous n'en verriez pas beaucoup de côté, non plus."

Manning ne spéculait pas quant à ce qu'était la machine.

"Tout que je puis dire est que c'était réellement là. Et il était assez stupéfiant pour étonner quiconque au premier regard."

Le Capitaine Adickes était d'accord avec Manning sur tous les points principaux.

"Avant cela, je n'ai pas été convaincu par les rapports de soucoupe volantes. Maintenant je sais qu'elles existent. Une chose, elle n'était pas rouge cerise, comme certains journaux l'ont dit. Elle était à peu près de la couleur du métal en fusion."

En plus de tenter de se rapprocher de la soucoupe, Adickes avait également tenté de passer au-dessus d'elle.

"A chaque fois elle a viré au loin, comme si elle été commandée par un radar répulsif. Et quand je suis allé directement à sa suite, la chose avait filé au loin en un éclair. Manning et moi avons estimé son diamètre à 50 pieds ou plus. Quand j'ai essayé de couper vers elle, elle a filé au loin à deux fois notre vitesse, mais même à ce moment, elle a pris plusieurs minutes à disparaître dans le lointain. Donc elle a du être assez grande - peut-être beaucoup plus en fait que 50 pieds."

Pendant qu'elle filait pour s'échapper, dit Adickes, il a pu avoir un aperçu de l'arrière de la soucoupe. Elle a semblé avoir environ un dixième de son diamètre pour hauteur. Bien qu'il n'ait pas pu être sûr de sa distance, alors qu'elle suivait l'avion de ligne, Adickes a estimé qu'elle était à au moins un demi mile de distance. Elle n'avait pas été assez rapprochée pour affecter ses instruments ou sa radio.

L'hôtesse Gloria Hinshaw avait vu le disque depuis la carlingue et depuis le cockpit obscur.

"Cela a ressemblé à une grande roue tournante," m'a-t-elle dit. "C'était certainement une chose d'aspect étrange. Si je ne l'avais pas vu, je ne pense pas que j'aurais cru les pilotes."

Plus tard, par des appels longue distance, j'ai interviewé 11 passagers. Le premier était S. N. Miller, directeur d'une compagnie de bijoux à Saint Paul. Il avait observé la soucoupe, dit-il pendant plusieurs minutes.

"La chose avait la couleur d'un signe au néon - juste un grand disque rouge. J'avais l'habitude de rire des histoires de soucoupes volantes - mais maintenant plus."

Entre autres passagers qui ont confirmé l'observation, il y avait C. H. Jenkins et D. C. Bourland, ingénieurs de la Boeing Aircraft Company, et E. J. Fitzgerald, vice-président d'une corporation d'équipements en métal à Chicago. Plus tard plusieurs fonctionnaires de l'International Harvester Company ont également admis qu'ils avaient vu le disque incandescent pendant qu'il filait leur avion.

Bien qu'il y ait eu quelques variations dans les rapports des passagers, la plupart d'entre elles étaient des différences mineures - évaluations de taille, de distance, et de vitesse. Leur témoignage combiné n'a laissé aucun doute de ce qu'une certain sorte d'engin contrôlé, de type inconnu aux pilotes et aux experts en la matière de Boeing, avait volé près de l'avion de ligne pour l'observer soigneusement.

Source: Flying Saucers From Outer Space, pages 145-148, Donald E. Keyhoe.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 septembre 2002