Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le combat aérien du lt. George Gorman, Fargo, USA, 1948:

Un des premiers "classiques" de l'histoire du phénomène OVNI fait intervenir le lieutenant George F. Gorman de la Garde Nationale du Dakota du Nord, qui a dit qu'il a effectué un duel aérien de 27 minutes avec un OVNI dans les cieux au-dessus de Fargo.

Le cas:

Date: 1er octobre 1948

Lieu: Fargo, North Dakota, Etats-Unis

Gorman, alors directeur d'une compagnie de construction de Fargo, et pilote au sein de la Garde Nationale de l'Air, a raconté cette histoire aux enquêteurs de l'Armée de l'Air US:

Dans la nuit du 1er octobre 1948, il participait à un vol transnational avec son escadrille. Lors du retour vers l'aéroport de Hector dans Fargo, il a choisi de pratiquer un peu le vol de nuit, il est ainsi est resté en l'air après que les autres avions se soient posés. Il faisait voler son F-51 au-dessus du stade de football éclairé et autour de la ville de Fargo et se disposait à se poser vers environ 21:00. La tour de contrôle lui a dégagé la piste, l'informant de la proximité d'un avion de tourisme Piper Cub, le seul autre avion dans les environs, dont il pouvait d'ailleurs voir les feux de positions environ 500 pieds au-dessous de lui. Ce qui a semblé être le feu de position arrière d'un autre avion apparut alors à sa droite, mais la tour insista alors sur le fait qu'aucun autre avion ne volait dans le secteur.

Gorman informa alors la tour qu'il allait étudier l'autre avion et dirigé son F-51 vers le haut, vers la lumière mobile. Il s'en est rapproché à environ 1000 yards et a jeté un coup d'oeil vers l'objet.

"Cela avait environ six à huit pouces de diamètre, complètement blanc et net. Il clignotait sans relâche. Alors que je m'approchais, la lumière est soudainement devenue régulière et a reculé vers ma gauche en effectuant un virage très serré. J'ai pensé qu'il allait passer vers la tour. J'ai plongé après lui et j'ai utilisé toute ma puissance mais je n'ai pas pu rattraper la chose. Elle a commencé à gagner l'altitude et a encore fait un virage sec vers ma gauche, j'ai mis mon F-51 en virage serré et ai essayé de lui couper la route plus loin. A ce moment nous étions à environ 7.000 pieds.

Soudainement il a fait un nouveau virage serré et nous nous sommes retrouvés dirigés directement l'un vers l'autre. Au moment même où nous étions sur le point de nous heurter, je pense que j'ai paniqué. Je me suis mis en piqué et la lumière est passée au-dessus de mon cockpit à environ 500 pieds. Puis, elle a fait un cercle à ma gauche à près de 1000 pieds au-dessus de moi, et je lui ai encore donné la chasse."

Gorman a indiqué qu'il a coupé brusquement vers la lumière, qui une fois de plus venait droit vers lui. Quand la collision a encore semblé imminente, l'objet a filé directement vers le haut a angle droit, disparaissant au-dessus de lui. Gorman à de nouveau essayé de la poursuivre lui mais son avion est entré en perte de puissance à environ 14.000 pieds, et il n'a plus revu l'objet. Il était alors 21:27.

Gorman a été tellement secoué par la rencontre qu'il a eu des difficultés à reprendre le contrôle de son avion, bien qu'il ait été un pilote vétéran et un instructeur de vol pendant la deuxième guerre mondiale. Il n'a noté aucun bruit, odeur, ou traînée d'échappement de l'objet pendant le 'duel', et aucun dérèglement de ses instruments. Parfois pendant la chasse, il avait poussé le F-51 à sa pleine puissance, atteignant parfois 400 MpH. Il a décrit l'objet comme rond et légèrement aplati.

Dans la tour de contrôle de l'aéroport, les contrôleurs Lloyd D. Jensen et H. E. Johnson ont également vu une lumière étrange proche du terrain d'aviation:

"Après être passée à l'est de l'aéroport elle a semblé prendre la direction du nord-ouest,"

déclara Johnson.

"L'objet étrange semblait être à environ 2.000 pieds et a semblé voyager à une vitesse tout à fait excessive comparée à celle du Piper Cub qui était à l'Est du terrain à ce moment. Aucun contour défini n'a pu être identifié. Les deux objets [l'OVNI et le Piper Cub] étaient visibles simultanément."

Jensen dit que par ses jumelles il a aperçu...

"...un objet ou une lumière voyageant à une vitesse très élevé, apparemment sur un cap Sud-Ouest. Le F-51 [l'avion de Gorman] était à une certaine distance à son arrière et l'objet voyageait assez rapidement pour augmenter la distance entre lui-même et le chasseur. L'objet apparaissait simplement comme une lumière ronde, parfaitement formée, sans flou sur ses bords ou halo lumineux. Ses bords étaient en fait nets et clairs. On n'a observé aucune autre forme. La caractéristique la plus frappante était la vitesse élevé à laquelle elle voyagait."

Le pilote du Piper Cub, Le Dr A. E. Cannon, et son passager, Einar Nielson, furent également témoins de la lumière en mouvement pendant qu'ils étaient en communication par radio avec la tour:

"Alors que nous nous tournions autour du terrain de football à NDAC à 1.600 pieds, la tour de Fargo nous a indiqué qu'il y avait un F-51 en l'air et quelques moments plus tard nous a demandé quel était le troisième avion qu'ils détectaient. Nous avions déjà vu le F-51, et quand nous arrivâmes au-dessus du côté Nord du terrain de Hector, allant à l'ouest, une lumière, apparemment un avion, est passée au-dessus de nous vers le Nord, se déplaçant très vite vers l'Ouest. Nous avons d'abord pensé que c'était le F-51, mais nous avons alors vu les feux du F-51 plus haut. Nous avons atterri sur la piste 3, avons roulé au sol vers le bâtiment administratif, et sommes allés jusqu'à la tour et avons écouté les appels du F-51, qui ont semblait essayer de rattraper l'avion ou la lumière qui se dirigeait alors vers le Sud-Ouest au-dessus de la ville. L'objet se déplaçait très vite, beaucoup plus rapidement que le F-51. Nous avons essayé d'obtenir une meilleure vue avec des jumelles, mais ne pouvions pas les suivre correctement."

Dans son rapport au Major D. C. Jones, commandant du 17ème escadron de chasse à l'aéroport de Hector, Gorman a écrit qu'il était convaincu qu'il y avait une intelligence aux commandes de l'OVNI:

"Je suis également convaincu que l'objet était soumis aux lois de l'inertie parce que ses accélérations étaient rapides mais non immédiates, et bien qu'il ait pu tourner assez brutalement et à des vitesses considérables, il suivait tout de même toujours des courbes normales."

L'objet pouvait nettement surpasser le F-51 et pouvait atteindre une altitude beaucoup plus élevée et plus rapidement, il pouvait maintenir une distance constante par rapport au F-51.

"Quand j'ai essayé de virer comme l'objet, j'ai temporairement perdu connaissance en raison de la vitesse excessive,"

ajoute Gorman.

"Je suis en très bonne forme physique, et je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de pilotes qui auraient pu résister aux virages serrés effectués par la lumière en restant conscient."

Recherches:

Le Capitaine Edward J. Ruppelt, qui dirigeait le Projet Blue Book de l'US Air Force au début des années 1950, a plus tard estimé que Gorman a pourchassé un ballon lumineux (un avion rattraperait rapidement un ballon, créant l'illusion de passages frontaux), cependant, les vitesses de fuites élevées rapportées par rapport au F-51 créent un problème avec cette réponse. Le Dr James E. McDonald, physicien atmosphérique de l'Université de l'Arizona, indique en 1970:

"Bien que l'explication par un ballon soit devenue l'explication officielle, il y a un certain nombre de faits explicites dans le rapport du dossier Blue Book qui rendent complètement impossible ce genre d'explication."

Le Dr Donald H. Menzel, un astronome de l'Université de Harvard a reconnu quelques problèmes quant à l'hypothèse du ballon par rapport aux témoignages, et décida qu'il y avait deux objets responsables de l'"illusion", un ballon et la planète Jupiter. Selon lui Gorman voyait parfois probablement un ballon illuminé, et à d'autres moments "un mirage de la planète Jupiter."

Conclusions:

Comme souvent, des faits précis rapportés par de multiples témoins sont interprétés à l'aide d'explications "ad hoc" qui omettent de tenir compte des faits. Il est clair que ni un "mirage de la planète Jupiter" ni un "ballon lumineux" ne se meuvent comme les occupants du Piper et les observateurs de la tour de contrôle le rapportent.

Il est tout aussi évident que des "ballons lumineux" ne se promènent pas au-dessus d'aéroports en pleine nuit, et qu'il n'existe pas de "mirages de la planète Jupiter".

George F. Gorman se retira de l'Armée de l'Air en 1969 avec le rang de lieutenant-colonel et s'installa alors dans le Texas.

Références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 février 2001