Les cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

OVNI et traces physiques dans les Everglades, USA 1965:

Un cas bien connu et bien documenté avec effets physiques sur le sol et sur le témoin.

Le cas:

La nuit du 15 mars 1965, James W. Flynn campait dans les Everglades après avoir entraîné quelques chiens de chasse. Peu de temps après minuit, Flynn a vu que une objet brillant lumineux descendre du ciel approximativement un mille de distance. Flynn a pensé que c'était un hélicoptère jusqu'à ce qu'il l'ait observé avec ses jumelles. Il pensa que c'était peut être un certain type d'avion qui avait des ennuis, ou un "engin expérimental de Cap Kennedy" et il a rapproché son canot vers la lumière, alors qu'elle était visible à travers les arbres. Au à peu près un quart d'un mille de distance, il est sorti de son canot et se dirigea à pied vers la lumière.

Alors qu'il s'approchait de l'objet, Flynn a vu que l'engin n'était pas un avion, mais un grand engin en forme de cône, une machine planant à quelques pieds au-dessus du sol. Le métier avait environ 75 pieds de diamètre à la base et de 25 à 30 pieds de haut. Quatre rangées de hublots ou fenêtres étaient visible par la lumière jaune qui s'en échappait. Flynn a entendu un vrombissement "comme celui d'un générateur Diesel" qui a dérangé un de ses chiens "qui hurlait dans son camp et essayait d'en sortir", il ne put observer aucun équipement ou occupant.

Après plusieurs minutes, Flynn s'est approché de l'engin, à moins de 200 yards de l'OVNI, faisant un pas dans le cercle de la lumière et agitant sa main en un geste amical au cas où il serait observé. A ce moment l'OVNI a émis une bruit de réacteur et un souffle de vent l'a déséquilibré. Alors qu'il continuait à s'approcher à quelques yards, l'OVNI a émis un faisceau lumineux semblable à celui d'une lampe à souder, qui l'a frappé sur le front et lui fit perdre connaissance. Plus tard il a dit dans le journal local: "j'ai senti un coup comme un marteau entre les yeux, et c'est tout ce dont je me souviens."

Quand il est revenu à lui des heures plus tard, il s'est retrouvé partiellement aveugle, et une contusion douloureuse restait sur son front là où le faisceau lumineux l'avait atteint. L'engin était parti, mais il y avait un secteur circulaire carbonisé à l'endroit où il avait plané, et le dessus des arbres voisins avait été brûlés.

Flynn a demandé l'aide d'une connaissance indienne qui l'a ramené à Fort Myers. Il a eu besoin de traitement médical et avait toujours une petite tache foncée sur son front. En plus de la contusion douloureuse sur son front et l'effet sur sa vision, les médecins ont examiné Flynn ont également noté un affaiblissement des réflexes musculaires, de l'engourdissement et une perte d'audition.

Pendant les cinq jours de Flynn à l'hôpital, des officiers du renseignement, sous les ordres du Général O’Keefe lui téléphonaient de la base voisine de Homestead AFB. Après la rédaction d'un rapport de synthèse, ils l'ont informé qu'ils l'intervieweraient encore quand il a serait sorti de l'hôpital.

Le docteur de Flynn a noté un affaiblissement musculaire et réflexe qui selon lui ne pouvaient pas avoir été truqués, et les chercheurs privés du NICAP ont conclu que le récit de l'événement est soutenu par des preuves physiques: les traces physique trouvées sur les lieux, y compris un secteur circulaire d'herbes brûlées de 72 pieds de diamètre à l'endroit où l'objet avait plané, et les brûlures des arbres voisins.

La position de l'US Air Force:

Malheureusement la rencontre rapprochée de Flynn s'est produite en une période qui posait beaucoup de problèmes à l'US Air Force, en effet il y avait une vague d'apparitions d'OVNIS dans ce secteur et ses services avaient fort à faire pour réfuter leur réalité. Des tentatives ont été faites pour discréditer Flynn, elles n'ont pas fait long feu car de nombreux citoyens, officiers de police et médecins ont protesté et se sont portés garants de sa bonne foi. La suggestion de l'US Air Force que Flynn peut avoir inventé la rencontre ignore les traces physiques remarquables au sol et des traces sur les arbres, ainsi que ses propres blessures physiques que son docteur estime "impossible à truquer".

Finalement l'US Air Force, interrogé encore sur ce dossier, émit la déclaration fort peu utile, qu'après recherche dans les archives, ils ne purent rien trouver se rapportant à l'incident vécu par Flynn.

Références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 11 avril 2001.