Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Lac Erié, USA, 1988:

Ces événements se sont déroulés aux alentours du lac Erié, le 4 mars 1988 aux Etats-Unis. Le cas est un classique de l'ufologie mais n'est pas vraiment connu du grand public.

Dans ce dossier:

Cliquez! Un grand OVNI vu au-dessus du lac Erié, résumé des événements.
Cliquez! Le télétype des gardes-côtes.
Cliquez! L'article du Cleveland Plain Dealer.
Cliquez! L'opinion dite rationnaliste.
Cliquez! Références.

Les Gardes-Côte témoins d'un grand OVNI ovale:

Cet incident implique un objet en forme de ballon de rugby, "plus grands que le dirigeable de Goodyear," lequel a lâché pratiquement une douzaine de lumières et objets de formes triangulaires, certains d'entre eux volant vers la centrale nucléaire de Perry et la centrale thermique d'Eastlake. L'observation a eu des témoins indépendants multiples, apparemment des réactions animales, et est mentionnée dans des documents gouvernementaux.

Sheila et Henry Baker rentraient chez eux en voiture avec leurs trois enfants vers 20:35 après une sortie au restaurant. Alors qu'ils approchaient des berges du lac, Sheila remarque quelque chose qui flottait en l'air au-dessus des eaux et ils approchèrent la voiture du lac et la quittèrent pour voir se qui se passait. La Lune était brillante et il y avait de la glace sur le Lac, Sheila pouvait en entendre les craquements.

Parfaitement visible, il y avait un engin d'apparence métallique immense, en forme de ballon de rugby, qui se balançait d'avant en arrière, avec une lumière aveuglante à ses extrémités, parfaitement silencieux. L'objet se mit à se déplacer, pointant une de ses extrémités vers la rive et en descendant. Les Baker furent effrayés, se précipitèrent vers leur voiture et prirent la fuite. Depuis chez eux, ils pouvaient toujours voir l'engin depuis une fenêtre qui faisait face au lac. L'objet continuait de descendre au-dessus du lac, des lumières rouges et bleues clignotant maintenant en séquence le long de son flanc inférieur. Sheila téléphona alors à la police, pour leur parler de son observation, et fut alors dirigées vers les gardes côtes.

Soudainement, 5 ou 6 objets jaunes triangulaires surgirent de centre de l'engin énorme et volaient autour de lui de manière indépendante, à un moment ils s'arrêtèrent, et flottaient alors la pointe vers le haut autour de l'engin dont ils étaient issus. Puis ils filèrent vers le Nord, puis vers l'Est, puis vers l'intérieur des terres en direction de la centrale nucléaire de Perry.

C'est à ce moment que Sheila entra en contact téléphonique avec les gardes cote, qui diligentèrent une équipe vers son domicile pour enquêter. Le marin James Power et l'officier de service John Knaub arrivèrent à bord d'un Boston Whaler, une bateau capable de naviguer en mer. Quand Sheila leur désigna l'engin et les triangles jaunes qui voletaient encore autour de lui, les gardes s'approchèrent du lac, accompagnés par les Baker. On entendait alors la glace craquer furieusement.

Dans leur rapport envoyé par télétype au quartier général des gardes côtes de Detroit dans le Michigan, les hommes disent que "les glaces craquaient et se déplaçait dans des proportions anormales au fur et à mesure que l'objet s'en approchait."

Power et Knaub transmirent immédiatement leur rapport sur le vif par radio à propos de ce qu'ils voyaient. Les Baker purent entendre ce qu'ils disaient:

"Attention l'objet se pose sur le lac... Il y a d'autres objets en déplacement autour de lui. Comprenez bien que les petits objets ont des vitesses très élevées. On entend aucun bruit de moteur et ils sont à très basse altitude."

L'un des triangles fila droit vers les gardes côtes, comme une boule de lumière, puis se tourna vers l'Est, monta à la verticale et redescendit vers le gros engin d'où il venait. Deux autres témoins virent également les triangles. Tout d'un coup les triangles rentrèrent à l'intérieur du gros engin l'un après l'autre alors qu'il semblait se poser dur la glace. L'ellipse géante se mit à faire clignoter des séries de lumières rouges, bleues et jaunes, les lumières à ses extrémités passèrent du blanc au rouge, puis les triangles émergèrent à nouveau et se mirent à planer au-dessus de lui. Les bruits de la glace cessèrent d'un coup, et l'engin et les triangles disparurent.

Le télétxpe des Gardes-Côte:

Voici le bref résumé écrit par les Gardes-Côtes:

COG:

INFO

COPIES

CPCD LE MEME ACTIVITE. ILS ONT
REGARDE LES OBJETS PENDANT APPROX. 1 HEURE AVANT DE RAPPORTER QUE LE
GRAND OBJET ETATIT PRESQUE SUR LA GLACE. ILS ONT RAPPORT QUE LA GLACE FAISAIT
DES BRUITS DE CRAQUEMENT ET BOUGEAT D'UNE FACON ANORMALE QUAND L'OBJET S'EN EST
RAPPROCHE. LA GLACE FAISAIT UN VACARME ET L'OBJET EMMETAIT DES LUMIERES
MULTI-COLORES A CHACUNE DE SES EXTREMITES TANDIS QU'IL ETATIT APPAREMMENT EN TRAIN D'ATTERIR
SES LUMIERES SE SONT TEMPORAIREMENT ETEINTES PUIS SONT REVENUES. ELLES SE SONT DE
NOUVEAU ETEINTES ET LES CRAQUEMENTS SE SONT ARRETES ET LA GLACE A CESSE DE BOUGER.
LES OBJETS PLUS PETITS SE SONT MIS A PLANER DANS LE SECTEUR OU LE GRAND OBJET
A ATTERRI ET APRES QUELQUES MINUTES ILS SE SONT MIS A VOLER AUX ALENTOURS A NOUVEAU.
MOBILE 02 A RAPPORTE QU'ILS PARAISSAIENT EXPLORER LES ENVIRONS
MOBILE 02 A RAPPORTE QU'UN OBJET S'AVANCAIT VERS EUX A GRANDE VITESSE ET
BAS SUR LA GLACE. MOBILE 02 A RECULE VERS LA COLLINE OU ILS S'ETAIENT TROUVES
ET QUAND ILS SONT REVENUS DE VERS LA COLLINE, L'OBJET ETATIT PARTI. ILS ONT
RAPPORTE QUE L'OBJET NE POUVAIT PLUS ETRE VU S'ILS ETEIGNAIENT LEURS LUMIERES.
L'UN DES PETITS OBJETS A ALLUME UN PHARE EN DIRECTION DE LA OU LE GRAND OBJET AVAIT
MAIS MOBILE 02 N'A RIEN PU VOIR, ET ENSUITE L'OBJET A PARU DISPARAITRE. UN AUTRE
OBJET S'EST APPROCHE DE MOBILE 02 A APPROXIMATIVEMENT 500 YARDS AU LARGE A A PEU
PRES 20 PIEDS AU-DESSUS DE LA GLACE, ET IL A COMMENCE A VENIR PLUS PRES
TANDIS QUE MOBILE 02 A COMMENCE A FAIT CLIGNOTER SES PHARES, PUIS IL S'EST DEPLACE
POUR PARTIR VERS L'OUEST.

3. LES MEMBRES DE L'EQUIPE ONT ETE INCAPABLE D'INDENTIFIER AUCUN DES OBJETS.

L'affaire passe dans la presse:

Le reporter Christopher Evans a écrit un article concernant ces événements, qui a été publié dans le journal Cleveland Plain Dealer le 12 juillet 1992:

Cas spatial: La nuit où les gardes-côtes ont été survolé,
Lac Erié, 4 mars 1988

Sheila et Henry Baker roulaient vers leur domicile avec leurs trois enfants à environ 20:35, après être sortis pour dîner. Tandis qu'ils se sont approchés du bord du lac, Sheila a remarqué que quelque chose planait au-dessus du lac et ils ont roulé vers la plage pour se rendre compte et sont sortis de la voiture. La lune était brillante et il y avait de glace sur le lac; Sheila a pu l'entendre se fendre en faisant des bruits de tonnerre.

Parfaitement visible, il y avait un objet gris teinte métal énorme et en forme de ballon de rugby qui oscillait dans les deux sens, avec une lumière aveuglante blanche émanant de ses deux extrémités, mais il était silencieux. Alors l'objet a commencé se déplacer, penchant une extrémité vers le rivage et descendant. Les Baker ont pris peur, ont couru de nouveau à leur voiture et se sont sauvés. Quand ils sont arrivés à leur maison, l'objet était encore visible depuis une fenêtre qui faisait face au lac. L'objet s'est déplacé au-dessus de la glace et a continué à descendre, avec des lumières rouges et bleues clignotant maintenant dans l'ordre le long de son bord inférieur. Sheila a alors appelé la police d'Eastlake pour rapporter un OVNI, et a été finalement été renvoyée vers les gardes-côtes.

Soudainement, 5 ou 6 objets triangulaires jaunes lumineux ont jailli hors du centre du grand objet et a commencé à filer aux alentours indépendamment. Ils se sont arrêtés et ont été stationnaires, pointe vers le haut, autour de l'objet parent, et ensuite ont filé loin au nord, ont tourné vers l'est, puis sont allés vers l'intérieur des terres vers la centrale nucléaire de Perry.

A ce moment Sheila a appelé les gardes-côtes, qui ont envoyé une équipe à leur maison pour investigation. Le marin James Power et l'officier John Knaub sont arrivé en remorquant un bateau de navigation en mer de type Boston Whaler. Quand Sheila leur a montré du doigt l'engin principal et certains des objets triangulaires toujours en train de filer comme l'éclair autour de lui, les hommes ont roulé plus près du lac pour l'étudier, accompagné des Baker. Au bord du lac, ils pouvaient entendre la glace gronder et craquer.

Dans leur rapport sur l'incident envoyé par la suite par télétype aux quartiers généraux des gardes-côtes à Detroit, Michigan, les hommes ont été cités comme disant que "la glace se fendait et se déplaçait d'une façon anormale tandis que l'objet s'en rapprochait."

Power et Knaub ont présenté un rapport en temps réel à leur base par l'intermédiaire de la radio bi-directionnelle dans leur Chevy Suburban sur ce qu'ils voyaient. La fenêtre était abaissée, et les Baker les ont surpris en train de dire, "soyez avertis que l'objet semble se poser sur le lac... il y a là d'autres objets se déplaçant autour de lui. Nous vous informons que ces plus petits objets se déplacent à des vitesses plus rapides. Il n'y a aucun bruit de moteur et ils sont très, très bas."

Un des triangles a filé directement vers le véhicule des gardes-côtes, une tache floue de lumière, puis a viré vers l'est, puis tout droit vers le haut, puis est descendue près de l'objet parent. Deux témoins dans des endroits séparés ont également rapporté avoir vu les triangles. Soudainement les triangles sont revenus et sont entrés un par un dans le côté de l'objet parent pendant qu'il semblait atterrir sur la glace. L'ellipse a fait clignoter une série de lumières rouges, bleues, et jaunes, la lumière émanant de l'extrémité de l'objet qui a tourné du blanc au rouge, puis les triangles sont réapparus et ont été stationnaire au-dessus de lui. Le bruit de la glace a brutalement cessé, et les lumières et les triangles ont disparu.

L'avis "sceptique":

Une fois interrogé par un ufologue amateur qui les a informé de ce cas, des scientifiques académiques qui se qualifient de sceptiques mais n'avaient à leur actif aucun travail dans le domaine ufologique ont dit que ce cas s'explique "rationnellement": les Baker et les gardes-côtes auraient observé la planète Vénus. Aucun argument n'a été présenté en faveur de cette thèse, sinon qu'elle serait "rationnelle" tandis que l'éventualité que des engins extraterrestres visiteraient notre planète serait une notion qui relèverait de l' "irrationnel."

Quand cet ufologue bien au courant du cas a voulu plus d'explications pour l'idée que les témoins auraient observé Vénus, lesdits sceptiques ont répondu que les témoins voient des choses ordinaires comme Vénus et les prennent pour des engins spatiaux extraterrestres. Quand l'ufologue a demandé aux dits sceptiques de bien vouloir mieux se pencher sur l'affaire, faisant remarquer notamment que Vénus ne pouvait pas avoir été vu là car caché par les montagnes qui bordent la rive opposée des lieux, ils ont rompu la discussion.

Références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 juillet 2004.