-> AccueilCliquez!

Débats à propos du phénomène OVNI:

J'ai reçu le 31 juillet 2001 le courriel suivant:

Sujet: l'Amerique.
Date: 31.07.2001
De: XXXX

tout sur les OVNIS est pratiquement Américain.

La planète est pourtant ronde et si ovnis il doit y avoir, alors il doit y en avoir partout ou du moins ailleurs.

Au cas ou vous n'auriez pas lu mon dernier message, je précise que l'aviation civile dispose d'une parfaite couverture radar sur tout le territoire et que ces radars sont surtout des radars primaires qui n'attendent aucune réponse intelligente de quiconque pour détecter une présence n'importe ou même en dehors des couloirs civils. Pourquoi ne lit-on jamais rien d'origine francaise de la par des pilotes ou des aiguilleurs du ciel qui ont le nez sur l'ecran radar??

Une autre question: Pourquoi l'extraterrestre est toujours ramené à l'echelle humaine? et si il etait gros comme une mouche???

Réponse:

"Tout sur les OVNIS est pratiquement Américain"? D'où sortez-vous donc une telle idée?

S'occuper du phénomène OVNI demande une grande rigueur. Quand vous dites "tout", vous n'êtes pas clair: les observations? les preuves? les documents? Qu'est-ce que l'Amérique? Le Nord, le Sud? le Canada?

Vous émettez là en fait une vague affirmation qui est un "classique" du debunking. Je ne vois pas de question, mais je me dois de vous exprimer mon désaccord total.

Des OVNIS sont observés en tous lieux. En France, la gendarmerie a collecté pour le GEPAN puis le SEPRA des milliers de témoignages. Et vous imaginez bien que la proportion de personnes qui auront le courage de s'adresser à la Gendarmerie pour rapporter leur observations ne constitue probablement pas une proportion significative.

On m'a déjà posé ce type d'affirmation sous forme de question "pourquoi n'y a-t-il pas d'OVNIS observé en Afrique", je vous invite à voir ma réponse.

Les documents déclassifiés par la CIA relatifs aux observations d'OVNI en Chine et à la perception du phénomène dans ce pays me paraissent également significatifs.

Je me suis moi même posée ce genre de question: "pourquoi ne voit-on pas d'OVNIS dans ma région, l'Alsace? Je n'entends JAMAIS parler d'observations OVNIS par chez moi." Car en effet, tout ce dont j'avais entendu parler, c'est d'une et une seule histoire d'OVNI vus par "des pompiers dans les années 70". Rien d'autre. Et bien, constatez le résultat après seulement quelques heures de recherches. Il y a des cas, et je ne le savais tout simplement pas.

Pour le reste, je ne peux que vous renvoyer à mon site et à d'autres, afin que vous estimiez sur la base d'informations plutôt que de croyances, si oui ou non le phénomène OVNI est "Américain" ou non. Ma conviction propre est que le phénomène est simplement différemment médiatisé dans les différentes contrées ou il se produit, et que si l'on veut absolument maintenir que le phénomène se manifeste plutôt ici que là, il faudrait sans doute placer le Chili, l'Argentine, le Pérou et le Brésil devant les Etats-Unis, et obligatoirement évoqué les "vagues" limitées en durée et en dispersion géographique.

Ma conviction est également qu'un Tibétain observant un OVNI, par exemple, n'aura ni le réflexe ni la possibilité de rapporter son observation de manière à ce qu'elle ait une audience médiatique mondiale, ou même une médiatisation quelconque.

Laissez-moi simplement vous parler de quelque chose qui a suscité mon hilarité sans fin. On trouve quelque part dans leur partie "Science Fiction" d'un site connu consacré à l'espace, (eh oui) une "étude" d'un visiteur qui pense que les OVNIS n'existent pas car ils n'apparaissent qu'aux Etats-Unis (je ne comprends d'ailleurs pas très bien la logique... Il me semble que si j'allais survoler une autre planète, certaines contrées seraient effectivement plus attractives que d'autres.)

Le brave garçon a réalisé son étude ainsi: il a placé des points sur une carte du monde, correspondant à des "observations d'OVNIS" (des vraies? des farces?), et fut tout fier de nous montrer qu'on voit des OVNIS essentiellement aux Etats-Unis.

Ses "données" sont celles d'une base de données où l'on peut remplir un formulaire par Internet, ou par email ou courrier. Par tous les diables, pensez-vous vraiment que les cas du Kazakhstan, de la Papouasie, de la Patagonie et autre Lybie soient quantitativement fidèlement représentés dans cette base de données dont le "remplissage" est à la charge des surfeurs de l'Internet?

Eh bien, voyez-vous, en ce qui me concerne, ce "sceptique" n'a pas réalisé une carte de la distribution mondiale des observations d'OVNIS. Il a réalisé une carte de la distribution mondiale des points d'accès à l'Internet...

La France a tant de passionnés du ciel que je trouve bien maigre le nombre d'évènements OVNIS.

Je le trouve pour ma part tout à fait significatif. D'où donc tirez-vous vos chiffres?

Voici un chiffre Français:

"La base de données du SEPRA totalise aujourd’hui plus de 2200 affaires, comportant environ 6000 témoignages ainsi qu’un peu plus d’une centaine de comptes rendus aéronautiques. Avec les observations faites par des pilotes ou des contrôleurs aériens nous bénéficions de témoignages qui permettent une première analyse - un ‘pré-tri’ – de qualité en fonction de leurs connaissances professionnelles."

La source est le site du CNES, qui par ailleurs ne peut que difficilement être soupçonné d'inventer un phénomène qui n'existerait pas: "Par contre il est vrai que nous sommes sollicités de par l’intérêt du public et des medias bien au-delà de l’importance réelle de ces phénomènes." (Je ne souscris pas moi-même à l'idée que l'on surévalue l'importance de ces phénomènes, vous vous en doutez certainement).

Est-ce "beaucoup"? Est-ce "peu"? Je ne sais pas. Mais je suis convaincu que c'est "suffisant."

Voici ce que le GEPAN, Français, et le SEPRA, Français, pensent en réalité du phénomène OVNI.

Enfin, vous semblez suggérer que les astronomes amateurs Français sont nombreux, et à même d'observer des OVNIS, et n'en observent pas. La encore, vous ne connaissez pas la situation. Tout d'abord, les télescopes ne sont pas des instruments de détection d'OVNI tout autant qu'ils ne sont pas des instruments adaptés à la détection d'avions. Ensuite, les astronomes de tout pays observent tout autant le phénomène OVNI que les autres catégories professionnelles, de leur yeux. Enfin, les astronomes qui ont une carrière scientifique à mener n'ont aucun désir à mentionner l'existence d'OVNIS. Je vous renvoie par exemple à l'ouvrage de feu l'astronome français Pierre Guérin: "OVNIS - les mécanismes d'une désinformation", pour mesurer le poids énorme des tracas et moqueries qui attendent l'astronome qui oserait seulement évoquer le sujet des OVNIS. Je vous renvoie à cette enquête américaine mené par le Professeur Sturrock sur les membres de l'Association Américaine des Astronomes pour découvrir que les astronomes s'intéressent bien souvent au phénomène, à la condition que leur anonymat soit préservé.

Au cas ou vous n'auriez pas lu mon dernier message, je précise que l'aviation civile dispose d'une parfaite couverture radar sur tout le territoire et que ces radars sont surtout des radars primaires qui n'attendent aucune réponse intelligente de quiconque pour détecter une présence n'importe ou même en dehors des couloirs civils. Pourquoi ne lit-on jamais rien d'origine francaise de la par des pilotes ou des aiguilleurs du ciel qui ont le nez sur l'ecran radar??

Je ne vous dis pas qu'il est impossible de détecter des traces radars. Mais réponse était peut-être simpliste, mais correcte, voici très concrètement comment cela se passe, exprimé par un site d'ufologie à propos d'un cas concret, à la suite duquel les ufologues on demandé a accéder aux informations radars éventuelles.

Encore une fois je vous le dis, il est exact que "on ne lit" quasiment rien, mais il est inexact de sous entendre que ce serait parce qu'il n'y a rien. Encore une fois, les raisons de cet apparent silence sont multiples, en voici quelques-unes:

Oui, effectivement, on entend peu parler des OVNI en France. Il faut chercher très loin. Mais les raisons de ce silence ne sont ni un inexistence ni une absence des OVNIS. Quoi qu'ils puissent être.

Enfin il subsiste un aspect tout à fait remarquable, que je ne saurais expliquer: il existe des cas d'observation visuelles d'OVNIS pour lesquelles les traces radars, bien qu'elles aient été mesurables et mesurées, sont absentes.

Une autre question: Pourquoi l'extraterrestre est toujours ramené à l'échelle humaine? et si il était gros comme une mouche???

C'est pour les scientifiques, dont je partage l'avis, une question résolue, et relativement simple à résoudre.

Prenons votre hypothétique mouche extra-terrestre sur sa planète lointaine songeant à visiter notre planète.

Elle doit pour cela d'abord au moins maîtriser le feu. Quelles sont ses chances? Nulles. Si notre mouche se pose à proximité d'un feu par exemple déclenché par un orage, pour se l'approprier, elle ne peut arriver à une distance permettant de se saisir d'une brindille enflammée. La température à son échelle est trop élevée, et la "mouche" fond avant d'atteindre le feu. Si notre mouche avait ne serait-ce qu'un mètre de haut, elle y parviendrait.

En ignorant ce problème, l'étape suivante serait qu'elle construise des outils. Que lui faut-il pour cela? Des mains. Pas n'importes quelles mains. Idéalement, il faut des doigts, si possible assez nombreux mais pas trop non plus, pour se saisir des choses, pouvoir les manipuler, les retourner, les frapper l'une contre l'autre. Un doigt opposé (un pouce) serait extrêmement utile. Il faut aussi une sensibilité, pour pouvoir estimer la dureté des choses par exemple. Donc, des parties douces, sensibles. Le bout des doigts. Mais en même temps, il faut que ces doigts soient durs, résistants, ils doivent pouvoir gratter, pincer, arracher. La solution? Les ongles.

Je me dois malheureusement de prendre de nombreux raccourcis ici, mais vous ferez sans doute facilement le reste du chemin.

En admettant que les OVNIS soient des engins volants extra-terrestres pilotés, on admet que leurs pilotes ont une physique et une technologie capable de réaliser ces machines. Ils ont donc sans doute une morphologie ayant des traits plus ou moins communs avec l'homme. Ils ont sûrement plutôt des pieds et des mains que des nageoires, par exemple. Ils ont sûrement des yeus, et sans doute deux, car un oeil ne permet pas la perception aisée des reliefs, et trois yeux n'apportent rien de plus que deux yeux, dans la mesure ou ils sont sur une tête capable de tourner. Peut-être n'ont-ils plus de cheveux ou de poils, car enfin, ils ont inventé les vêtements et les chapeaux bien plus pratiques...

Prenez une sorte de dauphin extra-terrestre ayant développé plus d'intelligence encore que nos dauphins. Par quel miracle sortiraient-ils de leur milieu marin pour explorer les airs, avant d'explorer l'espace? Eh bien le plus simple, c'est que l'espèce se transforme jusqu'à parcourir la terre ferme, s'il y en a une. Car enfin, avec leurs nageoires ils sont certes extrêmement mieux adaptés que notre forme humanoïde à leur milieu, mais comment pourraient-ils creuser des mines, fondre des métaux par exemple? Dans leur milieu cela n'est pas possible, et cela n'a aucun intérêt.

Vous pourrez trouver là vous même un vaste terrain de réflexion. Mais vous serez sans doute d'accord sur le peu de chance que nous voyons un jour une "mouche" extra-terrestre nous proposer une balade en OVNI...

Quelques petites choses de plus à dire:

Nous pouvons débattre sans trêve sur toutes sortes de "problèmes" posés par les OVNIS. Mais vous devez savoir ceci:

J'adore créer des sites web, j'adore m'informer. Il y a de cela deux ans, j'ai par le plus grand hasard vu une "photo d'OVNI" sur le net, et le "truc" était tellement visible, que par simple désir de créer un site de plus, je me suis lancé dans la conception d'un site web afin de présenter les trucages dans les photos d'OVNIS. Je n'avais aucune foi dans la réalité du phénomène, au contraire, je me réjouissais fort de participer à une "saine mission pour combattre la crédulité".

Les choses n'ont pas tourné comme je m'y attendais. Non seulement des photos d'OVNIS résistent à l'analyse, mais encore j'ai vu la désinformation et la ridiculisation par les medias de tout le sujet, d'une manière tellement malhonnête et irrationnelle que je me suis vite dit qu'il y avait autre chose dans les "histoires de soucoupes volantes." C'est ce que j'ai alors découvert en cherchant ce que les scientifiques avaient à dire sur le sujet. De quoi rester sans voix. Les traces radars? et bien elles sont là, et prouvent la réalité du phénomène. Les témoins, des gens arriérés? Des généraux, des ministres de la défense, des météorologues, des astronomes, des militaires, des pilotes, des médecins, des avocats. Et aussi des farceurs, des fanatiques, des menteurs, des profiteurs. Les preuves? Des traces au sol, des traces radars, des films, des témoignages, des rapports secrets déclassifiés, des études scientifiques, des déclarations politiques, des militaires qui s'expriment, des débris, et des rapports, encore des rapports. Ceux de la CIA, de l'US Air Force, des forces aériennes d'Espagne, d'Italie, d'Argentine, du Chili, le SEPRA, le GEPAN, la FAA...

C'est en me mettant au travail, à raison d'une à quatre heures par jours pendant deux ans, que ma conviction s'est faite: Les OVNIS sont la plupart du temps des confusions en toute bonne foi de phénomène banals. Ils ont souvent des avions plus ou moins étranges et plus ou moins secrets. Dans certains cas, il s'agit d'inventions pures montées en épingle, ou de fraudes montées par plaisir ou pour discréditer le sujet. Il y a des éléments de folklore, de mythologie, le slogan "je veux croire" que l'ont voit sur des milliers de petits sites OVNIS Américains inconsistants. Dans de rares cas, quelque chose est observé, détecté, et la seule hypothèse qui rende compte correctement des données de façon raisonnable et simple est que cette chose est une machine volante dont l'origine est une intelligence extra-terrestre.

Par extra-terrestre, j'entends notamment forme de vie venus d'autres systèmes stellaires, et/ou d'autres temps. En émettant une définition négative, je dirais que les occupants de ces engins ne sont ni des soi-disant "Nazis ayant des bases secrètes au pôle Nord", ni des "Atlantes" et autres civilisations terrestres plus ou moins imaginaires, ni des projets top secrets américains ou soviétiques ou autre.

Je suis également convaincu, mais cela reste à expliquer et présenter dans mon site, que notre perception des manifestations de ces extra-terrestres est incomplète car nous n'avons ni la physique ni la technologie dont ils disposent, ce qui entraîne que nous n'arrivons pas à donner un sens exact aux faits. Je dis que nous sommes comme les Aztèques qui ont vu débarquer Cortez et ont interpréter l'événement du mieux qu'ils le pouvaient, avec le résultat erroné que l'on sait. Je dis que nous sommes comme les habitants de ces îles lointaines qui voyant arriver des avions pour la première fois, n'ont pas été en position de parler correctement de ces avions, incapables de comprendre des notions comme une hélice, un moteur, un train d'atterrissage. Je dis que nous sommes comme les Bushmen Australien en contact avec les premiers explorateurs blancs: nous avons certes une part de justesse dans notre compréhension des événements, mais non seulement la plupart de ses aspects nous échappent, et aussi bien, inversement, l'explorateur blanc à bien du mal à comprendre nos propres concepts.

Ainsi, l'idée que des "soucoupes volantes" capturées aient pu réellement permettre des progrès technologiques à certain pays me semble une aimable illusion. Autant considérer que des chimpanzés découvrant un avion produisent alors eux aussi une machine volante. Et c'est notre incompréhension, notre impuissance, la perte de notre position prestigieuse dans l'univers qui causent les peurs et blocages irrationnels, et probablement expliquent sinon justifient pour les autorités les plus hautes de certains pays il ait fallu pratiquer une politique de dissimulation et de désinformation.

Ceci n'est que ma conviction et celle d'autres personnes ayant plus ou moins compétence en la matière. C'est à vous de vous faire votre opinion. La "qualité" de votre opinion ne dépendra que du travail que vous investirez personnellement dans le sujet. Je n'ai aucun désir de vous convaincre de quoi que ce soit. J'aime communiquer, et donner mes réponses à vos questions. Je n'ai aucun intérêt financier, moral ou psychologique à diffuser mon opinion. Je travaille sur le sujet pour ma propre instruction, et trouve utile que les personnes qui s'y intéressent puissent bénéficier du résultat de ce travail.

Quant à moi, je vous affirme que je travaille, tout simplement, du mieux possible, pour en savoir plus sur le phénomène OVNI qui, c'est mon opinion, est le sujet le moins bien traité de toute l'histoire de la recherche scientifique, et en même temps un des sujets de recherche parmi les plus importants qui soient. Donc, riez, moi je travaille.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 février 2002