Crashes -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Alleged UFO crashes

Crash d'OVNI allégué à Chypre en 1973:

L'article est prétendument paru dans le journal Cyprus Mail, Chypre, en 2008, ou novembre 2008, et est en réalité parusur le site web "Cyprus Mail":
http://www.cyprus-mail.com/news/main.php?id=42669&cat_id=9

Le jour où les extraterrestres sont venus

Par Nathan Morley

Le mystère d'un accident non expliqué dans le Troodos en 1973 environ est-il sur le point d'être résolu?

UN UFOLOGUE BRITANNIQUE pourrait détenir un indice essentiel qui pourrait aider à prouver qu'une soucoupe volante s'est écrasée dans les montagnes de Troodos il y a 35 ans. Gary Heseltine, le rédacteur du magazine populaire UFO Monthly, est entré en possession de plusieurs morceaux de débris non identifiés rassemblés par un ancien soldat britannique qui prétend avoir été témoin d'une chute d'OVNI sur la terre en 1973.

Dans son compte rendu détaillé, le caporal Tom Clarke, qui faisait partie d'une unité de l'armée britannique de six hommes en patrouille en fin de nuit a rappelé ce qui s'est produit quand des lumières étranges repérées dans le ciel [sic].

Nous avons tous été réveillés à environ 2 heures du matin par une lumière lumineuse éblouissante bleuâtre brillant dans le ciel, ce qui s'est produit après est difficile à expliquer. Il n'y a pas eu une explosion, mais nous avons tous été frappés par une onde de choc et sommes tombés à plat ventre à terre. La lumière a juste disparu ou s'est éteinte," a rappelé Clarke.

L'équipe de soldats stupéfiés a rapidement trouvé l'emplacement de l'accident qui était localisé à environ 200 mètres en bas de la montagne et des personnels militaires additionnels y ont été appelés pour investigation.

Il a été ordonné aux soldats de rassembler des débris et de les placer dans des sachets en plastique noirs; le caporal Clarke est parvenu à cacher quelques petits morceaux brillants de teinte dorée de parmi l'épave, qui est sont maintenant aux mains de UFO Magazine.

"Après ce qui a semblé des heures une pause a été sonnée et nous avons tous été alignés et on nous a dir de ne jamais parler de ce que nous avions fait en aucunes circonstances et qu'il nous était interdit de prendre quoi que ce soit du site sous peine de cour martiale."

"Nous avons alors tous été ramenés du secteur en hélicoptère et amenés aux casernes d'Alexander à Dhekelia où nous avons été interviewés séparément. J'ai été invité à décrire exactement ce que j'avais vu et j'ai été averti de ne discuter avec personne des événements qui s'étaient produits." Bientôt ensuite chacun des six hommes qui avaient été témoins de l'accident ont été postés à différents endroits à l'étranger et rien de plus n'a été entendu des événements de cette nuit de 1973 - jusqu'ici.

Gary Heseltine est convaincu que Clarke a fait un exposé crédible et véridique des événements mystérieux de 1973.

"Vous devez apprécier que pour que quelqu'un vienne contacter une personne comme moi il doit être tout à fait sérieux et déterminé à en découvrir plus au sujet de leur expérience. M. Clarke a gardé des traces, des photos et m'a donné un récit très clair er précis de ce qui s'est produit, je doute beaucoup ce soit imaginaire ou inventé," a-t-il dit au Sunday Mail.

"J'ai les artefacts que Mr. Clarke a rassemblé de l'emplacement de l'accident et m'occuppe maintenant de les faire examiner par des experts pour déterminer ce que ce sont ou d'où ils viennent. De tout ce qui a été décrit, je devrais classer ceci comme événement OVNI. Quelque chose s'est évidemment écrasé et de par la réaction des militaires c'était quelque chose de fortement secret," a-t-il ajouté.

Sans surprise, dans un rapport au Sunday Mail, un porte-parole pour le ministère britannique de la défense affrine qu'ils n'ont eu aucune connaissance de n'importe quel accident d'OVNI à Chypre.

"Le Ministère de la Défense examine des rapports seulement pour établir si l'espace aérien Britannique a pu avoir été compromis par une activité militaire hostile ou non autorisée. A moins qu'il n'y ait des preuves d'une menace potentielle, il n'y a aucune tentative d'identifier la nature de chaque observation rapportée," a-t-il dit. Le Ministère de la Défense garde "l'esprit ouvert" au sujet des extraterrestres, a-t-il ajouté.

Cependant, l'espert OVNI de Paphos John Knowles, qui a eu le privilège de deux rencontres d'OVNIS lui-même, a dit au sunday Mail qu'il n'éliminerait certainement pas qu'un accident pourrait s'être produit.

"Il est faisable [sic] que quelque chose comme ceci pourrait facilement s'être produite sans que quiconque ne s'en rende compte, ou elle pourrait avoir été dissimulée. Il y a beaucoup de crainte associé à ce sujet, beaucoup d'autorités sont peu disposées à admettre qu'il y a des choses qu'elles ne peuvent pas contrôler et je pense que cela fait partie de n'importe quelle couverture d'activités. [cover up]"

La zone de Troodos, qui est le siège de plusieurs stations militaires de communication, a été le lieu de douzaines "d'incidents d'OVNIS" rapportés au cours du dernier demi-siècle.

Parlant depuis le Royaume-Uni, le célèbre voyant Uri Geller a dit au Sunday Mail comment il a observé dans l'incrédulité un objet en forme de disque flottant au-dessus de sa tête à Troodos avant qu'il "ait filà à une vitesse incroyable" en 1961.

"En fait j'ai eu deux expériences d'OVNIS tandis que j'habitais à Chypre, la première en 1959 et encore une autre quelques années après," a-t-il dit. "Je n'ai jamais vraiment parlé à ce sujet ouvertement, mais j'ai vu un OVNI quand j'étais à Troodos et une fois tandis que je promenais mon chien sur une plage près de Kyrenia. Aux deux occasions j'ai vu des objets volants, ce n'étaient pas des avions ou des hélicoptères et je le ai vu les deux fois en plein jour."

Geller a dit au Sunday Mail qu'il n'oublierait jamais ce qu'il a vu dans les cieux au-dessus de Chypre, en dépit du fait que les incidents se sont produit il y a plus de 40 ans.

"Lors des deux occasions l'engin a fait un zigzag étonnamment rapide, puis a filé au loin à une vitesse qu'aucun engin humain ne pourrait jamais réaliser." Une théorie quant à pourquoi l'incident allégué de Troodos voit seulement maintenant le jour est parce que les OVNIS étaient d'intérêt militaire extrême pendant l'ère soviétique et on pense que les Etats-Unis, le R-U et l'URSS étaient tous en train de chercher activement à capturer un engin extraterrestre.

On a récemment indiqué que pendant la guerre froide l'Armée de l'Air de l'Union Soviétique avait eu des ordres permanents pour arrêter et abattre n'importe quel OVNI détecté dans l'espace aérien soviétique.

Le Kremlin était apparemment sûr que les Etats-Unis avaient récupéré une certaine technologie extraterrestre avançée au site du crash de Roswell dans les années 40. Que ce soit des activités extraterrestres ou des phénomènes naturels, les rapports d'OVNIS pleuvaient cet été de tous les côtés de l'île.

Si les extraterrestre choisissent Chypre comme destination de vacances, il est évident qu'elle devient plus populaire, puisque le nombre des observations a nettement augmenté.

Rien que l'année dernière, des douzaines de comptes-rendus d'activité locale d'OVNIS sont apparues sur les forum locaux et et même Uri Geller admet qu'il se rend compte de l'activité accrue dans cette région.

"Récemment les OVNIS les plus extraordinaires ont été filmés pendant 20 minutes en dehors d'Istanbul [est un canular probable], et si vous pensez géographiquement c'est sacrément près de Chypre. Je sais qu'il y a eu un bon nombre d'observations dans ce coin récemment. Si les gens voient un OVNI ils devraient vraiment le rapporter."

Ci-dessous l'article par Gary Heseltine en son magasine UFO Monthly, N.16, pp 4-6, septembre 2005:

L'ACCIDENT D'OVNI DE CHYPRE EN 1973 — COMPTE RENDU D'UN HOMME D'UN INCIDENT EXTRAORDINAIRE DANS LES MONTAGNES DE TROODOS

Il y a plusieurs mois alors que je faisais une émission de radio à la BBC de Leeds un homme a appelé en me parler au sujet d'un incident à Chypre. Il a dit qu'il m'avait envoyé un email à ce sujet par le passé.

A ce moment j'avais de vagues souvenirs de l'email mais que lorsque j'avais essayé de lui répondre le message n'avait pas pu être envoyé pour une raison quelconque.

Hélas l'email initial qu'il m'a envoyé ne m'avait pas fourni d'autres moyen de contact et du coup je n'ai pas pu poursuivre le sujet.

Cependant il y avait maintenant une autre occasion de suivre les affirmations de cet homme. Il m'a dit qu'il avait été dans l'armée pendant 24 années (1965-1989) et a pu avoir été impliqué dans un possible incident OVNI à Chypre en 1973.

Maintenant armé de tous les détails pour le contacter j'ai entrepris de correspondre avec lui ce qui m'a par la suite mené à visiter sa maison. Là j'ai examiné ses papiers de service et je n'ai aucune raison de douter du compte rendu suivant de l'incident qui a eu lieu pendant un exercice de l'armée haut dans les montagnes de Troodos à Chypre.

CHYPRE 1973

"J'ai été choisi pour être un membre d'une patrouillee de huit hommes se composant de six soldats, un sergeant et un officier.

On nous a affecté un secteur, dans et autour du secteur de montagne de l'île et nous deviony y monter la garde faire un rapport de l'opération. Une chose dès le début et nous avons tous pensé pensé que c'était étrange que le vendeur d'oranges n'ai pas pris contact avec nous, parce que uo que vous alliez sur Chypre il ne fallait pas longtemps pour qu'un d'eux vous trouve et installe une table pour vous vendre du jus d'orange pressée frais, ou des oranges coupées en tranches pour manger.

Nous nous étions tous installés pour la nuit sur les lieux. Chacun a mentionné à quel point la nuit était claire, et commenter sur les millions d'étoiles et de choses qui pouvaient être vues. Des sentinelles ont été postées, et le reste d'entre nous s'ext couché pour essayer de dormir. Nous tous avons été réveillés à environ 2 heures du matin par une lumière bleuâtre, brillante mais pas éblouissante. Nous avons toius d'abord pensé que cela devait 'etre un hélicoptère nous recherchant ou autre chose. Ce qui s'est produit après est difficile d'expliquer. Il n'y avait eu aucune explosion mais nous tous avons été frappés par ce que je puis seulement décrire comme une onde choc qui nous a tous jeté à terre! La lumière a juste disparu ou s'est éteinte. Nous avons tous pris une position de défense, croyant nous étions soumis à des attaques, et je me rappelle avoir eu très peur. Nous avons tous du être étendus là pour ce qui a semblé des heures, dans le silence total, attendant de voir ce qui allait se produire après, nous ne pouvions rien voir. Le premier son que j'ai entendu était le sergent rapportant par la radio ce qui s'était produit et demandant des instructions sur quoi faire. L'officier qui était avec nous lui a succédé à la radio et après un bref moment tandis que lui et le sergent nous donnaient des instructions et nous disaient que lui et le sergent devaient aller en avant et effectuer un reco du secteur où nous avons pensé qu'un accident d'une certaine sorte avait eu lieu. On nous a tous dit de rester sur place tandis qu'ils sortaient et allaient jeter un coup d'oeil.

Après environ une heure les deux sont revenus, ils ont déclaré qu'il y avait eu ce qui ressemblait à une sorte d'accident et qu'ils avaient transmis par radio l'information à la base avant de revenir vers nous et que nous devions rester sur place pendant que le la récupération et des hommes étaient sur leur chemin et nous devions les aider en sécurisant le secteur et en recherchant toute épave.

Des hélicoptères sont arrivés et des gens en tenues noires ont été vus en sortir et en décharger des casiers. On nous a seulement permis d'aller voir l'emplacement quand tous les grands morceaux avaient été enlevés sur des palettes, notre travail, alors, on nous a dit de passer le secteur au crible pour toute chosedont on penserait que cela faisait partie de l'emplacement d'accident et si quelque chose était trouvé il fallait le placer dans ce qui a ressemblé de grands casiers à déchets industriels.

J'ai pris un morceau de ce qui [ressemblait] à du coke pour moi mais sur un côté il avait ce qui ressemblait à des carreaux dorés dessus. Après avoir placé l'objet dans le casier j'ai noté que deux morceaux de cette substance dorée avaient collé à mes mains et une pièce unique s'était logée derrière la boucle de ma ceinture de sangle. Je suis parvenu à mettre chacun des trois morceaux dans la poche à cartes de ma veste de combat. Après ce qui a semblé être des heures une pause à été sonnée et nous tous avons été alignés et on nous a dit qu'en aucunes circonstances nous ne devions parler de ce que nous avions fait et qu'il nous était interdits de prendre n'importe quoi de l'emplacement sous la menace de la cour martiale et que nous allions tous être fouillés et devions fournir une déclaration du fait que nous n'avions rien pris.

On nous a alors tous emmené du secteur en hélicoptère et déposé aux casernes d'Alex à Dheklie où nous avons tous étés portés au bâtiment de la cuisine. Ce qui a ressemblé à des isoloirs avait été installé à un côté. Nous avons alors tous été interviewés séparément. J'ai été invité à décrire exactement ce que j'avais vu et avais fait et ai été encore averti de ne discuter avec personne des événements qui s'étaient produits. Après que nos différentes interviews aient toutes été recueillies nous avons tous été rassemblés et on nous a dit nous ne devions jamais divulguer quelque chose que nous avions vu ou avions fait ce jour parce que si nous le faisions en tant que membres des forces armées nous pourrions être jugés pour trahison et fusillés! Nous avons alors été séparés tous les six en des unités différentes.

Je n'ai jamais revu notre commandant de peloton ou le sergent, ils ne sont pas revenus au R-U avec notre unité. Après une semaine ou à peu près chacun des six membres restants de la patrouille a été posté loin des autres. L'unité a été déplacée de Ripon à de toutes nouvelles casernes à Catterick.

L'unité est maintenant démise et les nouvelles casernes de Catterick n'existent plus. J'utilise un ordinateur personnel à la maison et je suis en contact régulier avec beaucoup d'anciens camarades de plusieurs des unités dans lesquelles j'ai servi. Une liste complète de toutes les unités de mes vieux Corps d'Armée est montré mais il n'y a pas d'unité 60. Jusqu'ici je n'ai jamais pu établir le contact avec n'importe qui qui a servi dans cette unité du temps où j'y étais. C'est une version courte des événements qui m'ont mené à avoir ces trois morceaux que j'ai récupérés de l'emplacement. Il y a peut-être une explication simple à tout ce qui s'est produit mais j'en reste là.

C'est la première fois que j'ai parlé de ces événements depuis toutes ces années et la première fois que n'importe qui a vu les objets que j'ai. Je ne pense pas que je crois aux soucoupes volantes ou aux petits hommes verts de Mars mais j'ai l'esprit ouvert."

COMMENTAIRE DE LA REDACTION

Quand j'ai visité son domicile nous avons discuté son compte rendu de façon plus détaillée.

Les gens qui sont arrivés à l'emplacement de l'accident avaient porté des tenues noires sans le moindre insigne. Ils n'ont jamais eu n'importe quel contact avec aucune des autres durant l'exercice. Chacun des six a été muté en une semaine quoiqu'il n'y avait aucune mutation de prévue. La lumière bleue n'a pas fait le moindre bruit bien qu'elle ait été vue pendant 7-8 minutes. Il n'y avait eu aucune arrivée et aucun départ de la lumière. Elle a disparue instantanément.

L'onde de choc était extrêmement puissante et là encore il n'y avait eu aucun bruit. A aucun moment ils n'ont entendu une explosion sur la montagne qui expliquerait les débris d'accident.

Les hélicoptères qui sont arrivés pour prendre les débris n'avaient aucune inscription. A son arrivée au R-U il a été posté en Irlande du Nord en une semaine alors qu'il n'avait pas été prévu qu'il soit muté. De tout qui a été décrit je devrais classer ceci comme un événement OVNI. Quelque chose s'est de toute évidence écrasé et de par la réaction des militaires c'était quelque chose de fortement secret.

Questions - quel était au juste l'objet récupéré? Pourquoi n'y avait-il aucunes inscriptions sur les hélicoptères? Pourquoi aucuns insignes sur les tenues des personnes envoyées pour récupérer les débris? Quelle était la lumière bleue? Pourquoi ne faisait-elle aucun bruit? Qu'est-ce qui a causé l'onde de choc qui les a jeté au sol?

En 24 ans dans l'armée (Royal Corp of Transport) et après avoir été impliqué dans d'innombrables exercices militaires cet événement était différent de toute autre chose qu'il a jamais connu avant ou depuis.

Je pense que Tom a pu avoir été inconsciemment impliqué dans une opération de récupération d'OVNI. Tom est ouvert à cette possibilité. Quant aux trois morceaux qu'il a récupéré. Je projette de les soumettre à analyse. Je vous ferai savoir les résultats dans un numéro ultérieur. Merci à Tom d'avoir parlé je lui suis extrêmement reconnaissant. GH

Dessin par un témoin allégué:

Schéma par le témoin

Images des trois fragments récupérés:

Debris picture
Debris picture

Aura-t-on des nouvelles des expertises des débris en question?

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 28 novembre 2008