Documents -> AccueilCliquez!

Documents:

LETTRE OUVERTE - 19 MAI 2007

Cher Jacques Scornaux,

Ces quelques mots, publiquement et non sur quelque "liste Zététique", pour des raisons qui, je pense, peuvent, qui sait, se comprendre dans ce qui suit. Ce sont des choses qui n'ont nul besoin d'être cachées, je n'ai d'ailleurs jamais rien caché du tout en ufologie.

Il y a quelques mois, j'évoquais dans une discussion un groupe d'ufologues qui avaient fait un certain travail ufologique, dont vous-même, Eric Maillot, et d'autres. Ayant commis apparemment le crime d'écrire qu'il s'agit de personnes du "camp sceptique", j'ai eu la surprise que l'on me réponde quelque chose qui sonnait comme si ce ne serait pas le cas.

J'ai répondu à la personne qui était en désaccord sur l'idée que vous ou Eric Maillot seraient dans le "camp sceptique" que si vous oui lui vous étiez maintenant rangé à la thèse que certains OVNIS sont bel et bien des visiteurs extraterrestres, ce serait un joli scoop, que je ne manquerais pas d'annoncer dans la section des "nouvelles" de mon site Internet.

Mais je n'ai plus jamais eu de réponse de cette personne sur ce point. Je n'ai donc pas annoncé que vous avez, ou Eric Maillot auriez changé de thèse, et d'ailleurs, je n'en crois rien, et ne l'ai donc pas annoncé sur mon site.

Mais évidemment, si je me trompais, si vous récusiez la thèse socio-psychologique, pour vous ranger à la thèse des visiteurs extraterrestres, et que vous me le faisiez savoir, je serais ravi de faire mon mea culpa. Plus que ravi, en fait.

Voilà donc un premier enfantillage abordé, et réglé, je l'espère, au moins jusqu'à informations inédites à ce sujet.

Mon affirmation selon laquelle vous êtes bien dans le "camp sceptique" n'ayant donc pas été correctement démontrée par cette personne, j'évoquais tantôt sur une liste de discussion "zététique" votre appartenance à ce "camp". Quand je parlais là de "sceptique", il ne s'agissait en aucun cas de la qualité de ne pas croire tout ce que l'on raconte, le scepticisme en tant que qualité, dont je prétends être aussi pourvu que d'autres, mais bien du "camp sceptique", périphrase entendue comme désignant les ufologues qui défendent la thèse socio-psychologique, telle que je l'ai définie, définition qui n'a pas été critiquée par les membres d'un groupe de discussions zététique donc Eric Maillot:

Sociopsychologique (thèse)

La thèse sociopsychologique pour expliquer les rapports d'observations d'OVNIS dit que tout rapport d'observation d'OVNI jusqu'ici et jusqu'à preuve du contraire s'explique comme étant soit une confusion, soit une invention. Pour les cas dont il n'est pas assez prouvé ou pas prouvé qu'il s'agissait d'une confusion ou d'une invention, elle indique que ces cas n'ont pas pu avoir une telle explication par manque de données exploitables ou fiables, ou de recherches suffisantes, ou par des facteurs extrinsèques telles que des déformations ou des oublis dans les comptes-rendus par des enquêteurs incompétents ou malhonnêtes. Pour les cas existants présentés comme plus ou moins probants de par exemple, des visites extraterrestres, elle indique que l'explication par confusion ou canular est toujours nécessairement la meilleure car des visites extraterrestres sont jugées improbables ou extraordinaire et demandant donc des preuves d'un poids supérieur à celles présentées, ou indique que ces cas ont tout de même une explication comme confusion ou invention, qui n'a simplement pas encore été déterminée.

(Tel que dans ma section "A à Z" ici.)

Il va de soi, j'espère, que les défenseurs de la thèse socio-psychologue ne défendront jamais formellement que des visiteurs extraterrestres seraient "absolument impossible" et qu'il s'agit plutôt de les considérer comme allant de "peu probables" à "très improbables" en passant par "probables en droit mais..." Pour moi, le fait qu'il y ait là des nuances n'est en aucun cas un "argument" que j'utiliserais "contre" cette thèse.

Cette fois encore, il semble que de vous avoir mentionné comme défenseur de cette thèse fasse du charivari, je veux donc vous expliquer le contexte, car bien évidemment, ce ne sont pas mes contradicteurs sceptiques qui le feront, ou du moins, je suis sceptique quant à leur capacité à le faire en respectant mon propos.

Une figure bien connue et dont j'affirme qu'elle est clairement dans le "camp sceptique" - mais là aussi, c'est avec tambours et trompette que j'annoncerais volontiers m'être trompé - discutait d'une affaire d'OVNI.

Dans cette discussion, ce "sceptique" très en vue a utilisé le "bon vieil argument" des "ufologues croyants qui ne sont pas d'accord entre eux."

La base de son argument, c'est de prétendre que parce qu'un ufologue dit du camp croyant "A" dirait "a" au sujet du phénomène OVNI, et qu'un ufologue de ce même camps "B" dirait "b" sur le même sujet, alors, les rapports d'observations d'OVNIS sont "expliqués" comme étant tous des confusions ou des inventions. Pensez: les "défenseurs des extraterrestres" ne sont même pas d'accord entre eux, donc, forcément, les extraterrestres ne sauraient nous visiter.

Ici, précisément, mon interlocuteur sceptique faisait mine d'affirmer que selon des ufologues "A", tout OVNI doit laisser des traces, tandis que selon des ufologues "B", aucun OVNI ne saurait laisser de traces.

Il était argué que dans le cas de Trans-en-Provence, selon les ufologues "A", l'OVNI a laissé des traces, et que donc cela implique que tout OVNI doit laisser des traces, tandis que dans le cas de Sauvigny-les-Bois, l'OVNI n'ayant pas laissé de trace, il ne saurait être autre chose qu'un tracteur ou quelque véhicule agricole, puisque selon les ufologues "A", tout OVNI doit laisser des traces.

En ce qui me concerne, c'était là une "démonstration" parfaitement non convaincante pour moi, ne parlons même pas du fait que selon cet ufologue "sceptique", le cas de Trans-en-Provence n'est absolument pas une observation de vaisseau spatial extraterrestre, et que l'utiliser alors comme si c'en était un est manifestement absurde.

J'ai répondu par deux points.

Le premier point était qu'un ufologue "A" ne saurait avoir tort sur la simple base qu'un ufologue "B" aurait une autre opinion sur les OVNIS, leurs caractéristique ou je ne sais quelle propension qu'ils auraient à soit toujours laisser des traces soit jamais laisser de trace.

Ainsi, j'expliquais que concernant le cas de Trans-en-Provence, j'ai eu une discussion avec un ufologue "B" qui assurait que cet OVNI là était réel, extraterrestre, provenait de la "planète Ummo", et que la trace au sol était un "phénomène de crop circle."

Or, moi-même, ufologue "B", je défend que l'OVNI de Trans-en-Provence, quoi qu'il soit, engin extraterrestre, canular, bétonneuse ou moto, ne peut pas être prononcé comme venant de la "planète Ummo", et que la trace sur le sol qui lui a été associée n'est en aucune manière quoi que ce soit qui puisse être appelée un "crop circle" de manière sensé.

Comme cet ufologue "A" et cet ufologue "B" défendent tous deux qu'il y a des visiteurs extraterrestres sur notre planète, mais ne sont pas d'accord entre eux, ce "sceptique" se croit alors fondé à déclarer que ceci constitue un de ses arguments valables de nature à éclairer sur le cas de Sauvigny-les-Bois et à renforcer sa thèse selon laquelle il s'agissait là d'un tracteur ou quelque machine agricole. Moi, je le dis tout net, je trouve ce genre de "raisonnement" parfaitement grotesque.

Sommer ainsi un ufologue d'avoir exactement le même avis que n'importe qui d'autre sur tout, ce n'est pas un argument, mais un raisonnement fallacieux, bien connu, qui porte même un joli nom latin: "Ad Hominem Tu Quoque."

En deuxième point, je répondais à ce monsieur tenant du "scepticisme" et de la "zététique" que, si une thèse sur les OVNIS devait être vraie au motif que toutes les personnes qui la défendent sont d'accord sur tout, alors, la thèse socio-psychologique, qui défend que tous les rapports d'observations d'OVNIS sont tous des erreurs ou des inventions jusqu'ici, est dès lors fausse, puisque je connais deux ufologues du "camp sceptique" au moins qui ne sont pas, pour ce que j'en ai appris de leur plume même, d'accord sur un certain cas.

Je le répète, pour moi, qu'il existe deux tenants de la thèse socio-psychologique sur les rapports d'OVNIS qui aient des divergences d'avis sur une chose ou une autre ne contitue absolument pas un "argument" sensé contre cette thèse-là. Si je l'ai évoqué, c'était uniquement pour tenter, en vain, de faire voir l'inanité de ce genre "d'argumentation", qui pourrait, à tort je le répète, s'appliquer tout aussi bien en un sens qu'en son sens opposé.

Voilà pourquoi maintenant, ce monsieur va vous présenter sa thèse sur ce cas en s'étonnant que ce ne soit pas exactement la votre.

Très bien!

Entre-temps, j'ai cessé de participer à la liste de discussion en question, essentiellement du fait de la présence d'un "zététicien" qui s'était exprimé par insultes à mon endroit, à l'époque sous anonymat, pour lesquelles aucune excuse n'est jamais venue, d'autre part parce que ce même zététicien avait maintenant porté des accusations fausses et ridicules à l'endroit de moi-même et d'un autre ufologue non présent sur cette liste, accusations que tout deux ont rejeté, qui ont été reconnues comme sans fondement et fausses par un autre zététicien, mais n'ont jamais été reconnues comme étant des accusations ("ce n'était pas des accusations, c'était une erreur", dit-on!) et pour lesquelles aucune excuse n'a été faite par personne, au contraire, le "camp sceptique" invoquant alors "Stéphanie de Monaco" et des "poupes antigravitationnels" comme, peut-être, pour montrer la façon dont doit se dérouler une discussion sur les rapports d'observations d'OVNIS. Très peu pour moi, j'ai mieux à faire!

Mon crime, aux yeux de ce représentant du "scepticisme" au sujet des OVNIS, était d'avoir alors écrit que l'enquête du GEPAN sur l'observation à Cussac était d'un autre niveau que les enquêtes habituelles des ufologues amateurs. Mon crime était également de ne pas souscrire à la thèse de ce monsieur qui considère les évaluations de distance ou de taille effectuées par le GEPAN comme "fausses" et même "truquées volontairement". En enfin, mon crime était de ne pas accepter la thèse "sceptique" de l'hélicoptère comme explication de ce cas comme étant une thèse "certaine", notamment au motif que soit ce sont des extraterrestres qui s'étaient posés là, soit c'était donc forcément un hélicoptère, l'opinion selon laquelle ni l'un ni l'autre ne sont parfaitement certains n'étant pas tolérée, m'ayant valu alors comme propos que je serais un "avocat vicieux", les personnes partageant mon opinion étant qualifiées de "cancres bien connus" et j'en passe.

Je persiste et signe cependant: l'enquête du GEPAN sur l'observation à Cussac était d'un autre niveau que les enquêtes habituelles des ufologues amateurs, je ne souscris pas à la thèse que les mesures du GEPAN seraient "fausses" ou "truquées", et je ne souscris pas à la thèse de l'hélicoptère comme étant une certitude, ni à la thèse qu'il se serait forcément agit d'un engin extraterrestre comme une certitude, je ne trouve pas la thèse de l'hélicoptère si bonne que cela et ne trouve pas la thèse que ce serait un engin extraterrestre et ses occupants si ridicule que cela, tout en rappelant comme je l'ai chaque fois fait à ce propos que les témoins ne sont sommes toute que des enfants et qu'il est donc très audacieux d'y voir un cas bien certain de ceci ou de son contraire.

Je persiste et signe également à ce sujet: jusqu'à démenti, je pense que vous comme lui êtes tous deux dans le "camp sceptique".

Je persiste également à penser que d'argumenter sur les OVNIS en affirmant que les OVNIS sont tous des confusions ou des erreurs au motif notamment que les ufologues qui ne partagent pas cette opinion ont des désaccords tout de même quant à ceci ou cela concernant les OVNIS, et comme si dans le "camp sceptique" tout le monde était toujours d'accord sur tout et que cela était un argument valable pour la thèse socio-psychologique, cela, c'est parfaitement infantile.

Mais je serais fort étonné que cet ufologue "sceptique" le reconnaisse jamais, trop occupé à sa bataille zététique contre les "improbables poulpes antigravitationnels".

Bien cordialement
Patrick Gross

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 19 mai 2007.