Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop circles:

Des cercles et des figures complexes formés par des plantes écrasées apparaissent mystérieusement dans les champs, essentiellement pendant la nuit. Vu du ciel, on voit des figures géométriques complexes et de plus en plus symboliques apparaître, dans des champs de céréales, des rizières etc. Personne n'est d'accord sur l'origine de ce phénomène. Les explications citées vont de la fraude aux extraterrestres, en passant par les forces surnaturelles, les hérissons, des radiations et les esprits.

Page principale de la section crop circles de ce site ici.

Etude d'un labo US sur ce qui est appelé crop circle, un cas de trace en Israël:

Le laboratoire Américain Confirme la Rencontre Israélienne:

Par Barry Chamish

Le crop circle d'avril passé dans la vallée de Jezreel est demeuré l'histoire d'OVNI la plus discutée dans le pays cet été. On accepte maintenant que la formation était, en fait, un emplacement d'atterrissage. Cette conclusion a été tirée à cause de la forme et de la symétrie de la formation. Sur le site, il y avait étaient sept creux remplis de poudre blanche et d'huile rouge. On pense que maintenant ces creux étaient faits par les pieds de l'engin.

Quand j'ai rapporté l'incident, j'ai écrit que j'ai fait recueillir des échantillons d'huile et de poudre par le jeune ufologue le plus enthousiaste d'Israël, Gil Bar, et j'ai promis de fournir des échantillons à tout laboratoire voulant les examiner. La réponse à l'appel était tout à fait positive et les Dr W.C. Levengood, Dr Nancy Talbott et Whitley Streiber ont tous organisé des test en laboratoire. Quand les résultats arriveront, dans les trois mois, je les annoncerai.

En attendant, j'ai d'autres résultats de tests en laboratoire qui sont de grand intérêt. En échange pour lui avoir envoyé des preuves physiques les plus récentes d'un atterrissage israélien d'OVNI, le Dr Levengood a fourni les résultats de ses tests sur des matériaux que j'avais rassemblés et que je lui avais envoyé en 1995 pour examen de la part de l'émission TV "Sightings." Les tests, effectués par le Dr Levengood au laboratoire biophysique de Pinelandia et par John A. Burke au laboratoire d'Am-Tech sont des plus intéressants et sont publiquement annoncé pour la première fois.

Le cercle de Kadima:

Les atterrissages d'OVNIS dans la ville israélienne centrale de Kadima ont commencé en 1993 et se sont caractérisés par une abondance de paillettes argentées, analysées en Israël et trouvées être de silicium extrêmement pur; et par de l'herbe couchée en tourbillon dans le sens des aiguilles d'une montre et imprégnées d'une huile rouge analysée localement et qui s'est révélée être la plupart du temps fereuse mais avec un niveau élevé de cadmium liquide.

Les docteurs Levengood et Burke ont soumis l'herbe, les paillettes métalliques et l'huile à des analyses complètes en laboratoire complet et, je cite directement leurs rapports, ont découvert ce qui suit:

La formation d'herbe: l'herbe était de 15 à 20 centimètre de hauteur et les tiges se sont étendues du diamètre de 1,5 mm au diamètre de 2 mm. De l'herbe de contrôle a été reçue d'un secteur en dehors de la formation.

  • a. l'examen au microscope a indiqué que les noeuds apparaissaient être dilatés et dans certains cas s'étaient effondrés vers l'intérieur quoique les tiges aient été encore hydratées. Ceci suggère un chauffage localisé plutôt prolongé aux positions des noeud.
  • b. un de ces noeuds sous-apicaux a contenu une cavité d'expulsion typique de celles trouvées seulement dans des crop circles, dans d'autres pays.
  • c. l'examen microscopique du tissu du parenchyme dans ces noeuds dilatés a révélé la présence de puits ovales de mur de cellules avec le des "marques d'étirements" - confirmant encore la présence de changements énergiques semblables à ceux observés dans beaucoup de formations de crop circles.
  • d. la présence de "nids" tordus dans la formation indique la présence d'un degré élevé de turbulence dans le vortex d'énergie.

Les cristaux de silicium: plusieurs fragments de ce qui ont semblé être du silicium ont été trouvés au centre de la formation circulaire.

  • a. la courbe de dispersion d'énergie obtenue par spectroscopie (EDS) confirme le fait que ces cristaux sont en silicium pur.
  • b. il est intéressant de noter qu'il n'y a aucune "strie de croissance" comme on le prévoit normalement si ces cristaux avaient été créés thermochimiquement comme de simples cristaux. Le silicium ne se produit pas normalement sous cette forme pure.
  • c. il est fortement peu normal de trouver ce type de matériel dehors dans un champ ou un pâturage, puisqu'il est très coûteux de le produire.

Le matériau rouge sur l'herbe un enduit d'un matériel granulaire rouge sur les tiges et les feuilles des plantes, nommées "foin rouge" par les collecteurs.

  • a. non magnétique et ne semble pas être de l'oxyde de fer pur.
  • b. dans quelques régions il y a une surface douce, comme si le matériel avait séché à partir d'une base volatile telle qu'une peinture.
  • c. L'EDS montre un pic élevée de fer avec la présence de plusieurs éléments.

Parmi les éléments identifiés il y a le cadmium, le potassium, et l'aluminium. Les Dr Levengood et Burke admettent, dans le cas de cette huile, que "les éléments dans l'EDS ne confirment pas vraiment l'origine de ce matériel."

Cependant, les résultats des paillettes et les tests de l'herbe sont des plus gratifiants pour l'ufologie israélienne. Les paillettes avaient été précédemment examinés par le laboratoire de l'Institut Géologique National en Israël et le laboratoire de l'Université de Science des Matériaux de Manchester en Angleterre et avérés être d'au moins 99,35% de silicium pur. Levengood et Burke confirment ces résultats de tests précédents mais ajoutent un fait important. Puisqu'un farceur était en circulation à Kadima, beaucoup dans la communauté ufologique israélienne ont craint qu'il ait fabriqué le silicium dans les cercles. Levengood et Burke montrent que le type de silicium trouvé serait beaucoup trop cher pour avoir été dispersé dans les environs par un farceur.

Ils ont ensuite examiné le sable et le sol recueillis à l'emplacement Shikmona Beach, près de la ville côtière nordique de Haïfa. En 1987, un OVNI a projeté un faisceau de lumière rouge et une image de l'engin et de son pilote a été brûlée dans les sables au-dessous. Levengood Burke ont confirmé qu'un incident des plus mystérieux avait eu lieu:

Des échantillons de sol provenant de la plage de Shikmona, d'un argile rouge rassemblé le 28 Septembre 1987. Un échantillon rassemblé dand une forme sombre ovoïde dans le sol et un échantillon de contrôle prélevé à une certaine distance.

  • a. l'échantillon de contrôle apparaît composé de particules normales de sol d'un sol rouge de type argileux (structure de particules fines).
  • b. l'échantillon dans la formation s'est composé des particules granulaires rouges très foncées ou presque noires qui ont semblé être bien mélangées au sol d'argile. Une odeur semblable à celle du kérosène a été détectée dans le sac.
  • c. quand il fut tenté de prendre des photomicrographies des deux échantillons de sol pour des buts comparatifs la lumière du microscope a été réglée pour une illumination réfléchissante. Pendant ce processus de réglage on a observé la matrice de sol de l'échantillon de formation "se fondre" littéralement, elle est devenue bulleuse, et quand la source de chaleur (la lumière du microscope) a été éloignée, ce "sol-liquide" a durci en une masse noire de particules arrondies.
  • d. les études thermiques ont indiqué que la température de "fonte" du sol était dans la gamme de 50 degrés C (autour de 120 degrés Fahrenheit). Ceci indique la présence d'un hydrocarbure à très bas de point de fusion.
  • e. en consultation avec un Géophysicien, il nous a été dits qu'il n'était pas au courant d'aucun matériel avec ces propriétés existant dans l'environnement naturel.
  • f. ce matériel très peu commun et à bas point de fusion se re-solidifie à plusieurs reprises dans des formes globulaires noires, donc il n'était pas sous la forme liquide quand des échantillons ont été à pris à l'origine.

Si on souhaite savoir comment l'OVNI de la plage de Shikmona (il y avait eu un incident semblable huit mois plus tard) a "brûlé" son images sur les sables de la plage de Shikmona, Levengood Burke fournissent la réponse. L'engin a "peint" le sable avec un hydrocarbonate noir non identifié fondant à température basse.

Les analyses de laboratoire ne font que confirmer ce qui a été évident pour la plupart des ufologues israéliens; leurs incidents sont parmi les plus étrange et crédibles par rapport à n'importe où. Les deux incidents de Kadima et de Shikmona plage sont tous deux des modèles comprenant de stricts tests en laboratoire et doivent être comptés comme parmi les meilleures rencontres prouvée avec des OVNIS des deux dernières décennies.

Notes:

  1. William Levengood n'avait aucun doctorat; il s'agissait d'une invention.
  2. Le cas est un cas "classique" de trace d'OVNI, sans aucun réel rapport avec ce que l'ont peur légitimement appeler les crop circles.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 janvier 2003