Mes trouvailles -> Crop Circles -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Crop Circles:

Mes trouvailles:

Ce qui suit n'est pas la preuve de quoi que ce soit d'autre que ce qui est indiqué en conclusion. Tout autre point d'étrangeté est ou sera abordé ailleurs, c'est à dire ici.

Les plantes aplaties entrelacées.

Les convaincus racontent que les plantes couchées dans certains crop circles montrent des entrelacs, et que donc, les crop circles montrant cela sont fait par des extraterrestres, des forces dites paranormales ou des rayons mystérieux tirés de satellites militaires.

J'ai trouvé cet argumentation un peu partout dans les livres et sur des sites plus ou moins convaincus de cela, formulé diversement, un exemple étant dans ce compte rendu par un amateur d'une conférence du céréalogiste anglais William Betts:

"Sur ces mêmes clichés, on pouvait nettement voir également quelques détails qui à eux seuls excluent, selon lui, la réalisation "planches de bois et ficelles": sur des petites surfaces, les chaumes étaient couchés dans plusieurs directions différentes, parfois dans quatre directions (peut-être selon les points cardinaux, mais ça n'a pas été précisé), à angle droit les unes des autres. Le passage d'une planche n'aurait sans doute pas fait cela, comme le soulignait William. De la même façon, dans un cercle, il montrait que les chaumes de blés étaient couchés dans un sens, mais que le périmètre de celui-ci était aplati dans le sens opposé, mais sur une épaisseur très réduite, de quelques chaumes."

C'est là encore une pseudo-étrangeté.

Les céréalogistes qui disent cela ne comprennent pas comment les artistes bien humains font les crop circles.

C'est vrai, absolument, "le passage d'une planche n'aurait sans doute pas fait cela".

Attention: si vous êtes "très convaincus", vous avez peut-être construit une image mentale de ces "anomalies" dans lesquelles vous visualisez dans l'imaginaire un "tressage" très complexe, des entrelacs raffinés dignes des tricots de nos grand mère. Non, ce n'est pas cela du tout, ne vous laissez pas piéger pas l'imagination. Il ne s'agit que de bottes de tiges aplaties dans un sens, avec d'autres bottes par dessus aplaties dans une autre direction, rien de plus étonnant:


Donc, c'est vrai, absolument, "le passage d'une planche n'aurait sans doute pas fait cela".

Encore faudrait-il qu'un jour les céréalogistes comprennent enfin qu'avant d'utiliser les planches, les artistes utilisent les pieds, ne serait-ce que pour aller dans les parties de champ pour tracer le crop circle à faire avec les planches!

Ces "petites surfaces" aplaties dans un sens différent des surfaces aplaties par les planches, on les trouve souvent "cachées" "en-dessous" des tiges plus nombreuses aplaties par les planches. Ce sont tout simplement les traces des passages à pied des artistes qui font les crop circles. Mais la plupart des céréalogistes n'arrivent pas à s'en rendre compte, et, c'est un comble, font de la preuve du passage des hommes dans la formation une preuve de son origine non-humaine par pure ignorance.

Ainsi en est-il de "il montrait que les chaumes de blés étaient couchés dans un sens, mais que le périmètre de celui-ci était aplati dans le sens opposé, mais sur une épaisseur très réduite, de quelques chaumes."

Tous les ufologues sensés et les gens qui savent comment les crop circles sont réalisés sont au courant de cela, et savent pourquoi c'est comme cela.

Mais pas les "experts en crop circles" qui font de belles conférences en arguant de leur expertise. Non. Après presque 30 ans de crop circles, et bien qu'il y aient parfois visité des dizaines de crop circles eux-mêmes, ils ne savent toujours pas cela.

Tout simplement, quand on fait un crop circle, qui est souvent (*) basé sur une partie circulaire ou ronde, on commence par marquer le tour du cercle, avec les pieds!

(*) NB: souvent, pas toujours.



Un partenaire est au centre en tenant une ficelle (si l'artiste est seul, il plantera un piquet.

L'autre partenaire tient l'autre bout de la ficelle, et marche en aplatissant le pourtour du cercle avec les pieds. Tout simplement parce que faire ce tracé du pourtour avec la planche, qu'il fait tenir à deux mains, tout en tenant une ficelle et en étant précis, ça n'est pas vraiment très pratique (*):

(*) NB: Cela dépend des artistes et des dessins à faire! Cela ne veut pas dire qu'il y a toujours un cercle extérieur dont le tracé du contour serait toujours fait au pied et jamais à la planche.


Le pourtour étant fait, l'intérieur du cercle peut être aplati à vitesse grand V avec la fameuse planche. Evidemment, il n'y a pas de raison particulière de tourner autour du centre uniquement dans un sens. On peut avoir fait le pourtour en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre et aplati l'intérieur en tournant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Cela n'a absolument rien de paranormal ou d'extraterrestre.

Et cela, c'est l'explication de cette pseudo "anomalie" selon William Betts, qu'il décrivait ainsi, rappelez-vous: "les chaumes de blés étaient couchés dans un sens, mais que le périmètre de celui-ci était aplati dans le sens opposé, mais sur une épaisseur très réduite, de quelques chaumes."

Ces entrecroisements et traces moins larges sur les contours ne sont absolument pas des preuves que ce sont là des crop circles faits par des extraterrestres ou des rayons militaro-paranormaux-machin-supra-bidules d'une autre dimension, mais tout au contraire, ce sont les signes du passage et des techniques des artistes dans le champ avant qu'il n'aplatissent le gros des surfaces avec les planches.


Vous les reconnaissez?

Pour en savoir plus, un des livres dont les "convaincus" ne vous ont jamais parlé et ne vous parleront jamais:

Addendum - août 2007:

Anne Moro, dans sa page de nouvelles, à www.culture-crop.com/page_recentes.htm est très remontée contre mon article ci-dessus.

Elle écrit:

"Patrick Gross s'exprime sur les crop circles et plus particulièrement sur les propos tenus par William Betts lors d'une conférence qu'il a donné il y a quelques années à Nantes. Premièrement, Patrick Gross n'a pas encore compris que William n'est pas un céréalogiste. Ce serait bien de cesser d'enfermer les gens dans des cases pour le plaisir ou pour le côté pratique."

En somme, William Betts courre les crop circles depuis des années, les prends en photo, s'exprime sur le sujet, donne des conférences, mais selon Anne Moro, ce n'est pas un céréalogiste. dire que c'est un céréalogiste est donner une mauvaise explication aux entrelacs des crop circles. Puisque William Betts n'est pas un céréalogiste, les entrelacs des crop circles n'auraient-ils donc pas d'explication ordinaire? A chacun de voir.

On peut aussi imaginer que lorsqu'un amateur/expert/céréalogiste (?) dit une grosse sottise (relire la page), la seule défense qui reste est de dire que ça ne compte pas puisqu'il n'y connaît rien, finalement, ce n'était pas du tout un céréalogiste.

"Ensuite, pour argumenter ses propos, Patrick Gross ne reprend pas du tout la photo exposée dans le site qui expose les propos de William, (une photo de Lucy Pringle) mais il en prend une autre beaucoup moins intéressante qu'il a du piocher dans culture-crop.com ou ailleurs qu'importe."

La raison pour laquelle je n'ai pas "pris" cette photo est très simple: Lucy Pringle l'a affublée d'un "copyright". Ne me demandez pas pourquoi ce copyright!

Mais puisque cette photo serait tellement probante, voici où la trouver:

http://cyberwoman.free.fr/pagedaccueil/next_generation2/images/photo/science/tressage.jpg

(Noter le ©.)

Pourquoi ? Cela ce n'est pas un Mystère en fait. L'entrelacement des tiges est parfois complexe et attirent forcement l'attention, il faut être sur le terrain pour le comprendre.

Comme si Anne Moro avait été "sur le terrain" pour comprendre cette photo-là, et comme si cette photo-là montrait quoi que ce soit de spectaculaire... "Parfois complexe?" Je demande à voir. Sur le terrain? Mais je pourrai visiter 5000 crop circles, qu'on m'expliquerait encore que c'est le 5001e, celui que je n'aurais pas visité, qui est fait par les extraterrestres ou je ne sais quoi à coup de "tiges tressées d'extraordinaire façon". Relisez l'article, vous constaterez à quel point tout cela n'est que digression.

Alors, où sont-elles, ces tiges tellement tressées que cela ne saurait être fait que par des extraterrestres etc? Quelles photos? Où sont-elles, ces merveilles?

"Quand Patrick Gross écrit: "Les convaincus racontent que les plantes couchées dans certains crop circles montrent des entrelacs, et que donc, les crop circles montrant cela sont fait par des extraterrestres, des forces dites paranormales ou des rayons mystérieux tirés de satellites militaires" j'ai envie de lui répondre, que c'est lui qui est convaincu... qu'il ne se passe rien dans les champs (Rien de non-ordinaire évidemment).

En effet, après examen de cette affirmation des convaincus et de leurs autres affirmations, j'ai constaté qu'il n'y a pas la moindre preuve ni bout d'évidence de ce que les crop circles sont faits par des extraterrestres ou des forces paranormales etc. C'est tout à fait exact, j'en suis complètement convaincu, jusqu'à preuve di contraire, après examen, sur place notemment, par expériences notemment, et par connaissance du sujet. Anne Moro a envie de le dire, aucun probème, je le dis moi-même: les crop circles sont faits par des farceurs et des artistes, pas par des extraterrestres ou de mystérieuses "forces" et autre "militaires" etc.

Je ne vois donc pas ce qu'il y aurait à redire à ma phrase, que je répète telle quelle: "Les convaincus racontent que les plantes couchées dans certains crop circles montrent des entrelacs, et que donc, les crop circles montrant cela sont fait par des extraterrestres, des forces dites paranormales ou des rayons mystérieux tirés de satellites militaires."

Exemple: Anne Moro est convaincue que ces entrelacs ne sauraient être l'une des preuves de la fabrication humaine. Elle affirme qu'ils sont "complexes", etc.

"Aussi, Monsieur Gross si vous lisez ce texte, je vous demande de bien vouloir attaquer le gros du dossier et de nous expliquer sur votre excellent site, comment, par simple « déshydratation », un sol de crop circle peut-il présenter un taux de cristallisation supérieur au sol qui juxtapose le crop circle.

Je l'ai déjà expliqué à Anne Moro sur une liste de discussions "ufologiques", "JDUFO", il y a des mois, mais Anne Moro n'a pas du trouver utile de le lire.

Elle n'a pas non plus lu la première phrase de cet article-ci:

"Ce qui suit n'est pas la preuve de quoi que ce soit d'autre que ce qui est indiqué en conclusion."

En somme, l'argument d'Anne Moro pour défendre la valeur de preuve de "A" est la page expliquant "A" ne vaut rien puisqu'elle n'explique pas "B". Qui donc marchera dans cette manoeuvre?

Mais pas de panique, la page expliquant "B" est presque terminée. Je suis content qu'Anne Moro soit si impatiente de la lire.

"Egalement, il serait bon que vous nous nous expliquiez pourquoi, comment, les tiges couchées dans certains crop circles présentent des élongations au niveau des nœuds plus ou moins importantes selon qu'elles se trouvent plus ou moins loin du centre de la formation. Comme vous l'aviez dit vous même : "les plantes non pas de cerveau".

Idem!

Ce qui est formidable avec les gens qui sont convaincus que les extraterrestres sont paranormaux ou extraterrestres ou je ne sais quoi, c'est qu'ils ne cherchent pas eux-mêmes des explications aux "mystères" allégués. J'en ai recensé pas moins de 47, j'en ai déjà expliqué un certain nombre, Anne Moro n'en a expliqué aucun. C'est à moi de tout faire, naturellement. Voyons, c'est évident: il ne faut pas demander aux partisans des crop circles extraterrestres de prouver qu'ils le sont, il faut exiger de Patrick Gross les preuves qu'ils ne le sont pas. Chiche! Mais pitié, tout cela fait beaucoup beaucoup de texte à taper!

Quand le gros du dossier sera sérieusement abordé,...

Comprenez bien, chers lecteurs, ce qu'Anne Moro admet là: toutes les soi-disant preuves troublantes des crop circles sont tombées, pour Anne Moro, sauf DEUX: "les noeuds sont plus allongés au centre" et "le sol cristallise dans les 'vrais' crop circles."

Et quand ces deux dernières "preuves" encore défendues par Anne Moro seront tombées...

"... les petits détails, les petites croyances et les grandes convictions n'auront plus grande d'importance."

Nous verrons.

"De plus je rajoute que les propos que vous tenez en fin de page: "Pour en savoir plus, un des livres dont les "convaincus" ne vous ont jamais parlé et ne vous parleront jamais" sont archifaux! Pour preuve, le 30-09-06 nous avons parlé de ce livre (regardez ci-dessous à la date mentionnée), donc nous ne sommes pas les convaincus dont vous parlez. (Faut-il lire le mot "convaincu" au premier ou au second degré ?)

Il faut prendre "convaincus" au premier degré: personnes qui pensent que tous les crop circles ne sont pas faits par des hommes.

Je laisse à mes lecteurs le soin de consulter les sites "pro" et constater quelle envahissante publicité a été donnée à l'ouvrage en question dans le camp "pro", et je félicite les innombrables - ? - "convaincus" pour ce battage publicitaire.

"Ceci dit, les Circlemakers ne nous ont pas épatés du tout, et nous ne sommes pas leur vitrine commerciale non plus."

Personnellement, les CirclesMakers ne m'ont pas épaté énormément non plus: faire des crop circles, même sophistiqués, ça n'est en effet, je ne vous le fais pas dire, absolument pas aussi difficile qu'on a voulu le faire croire du côté des "convaincus"!

Bref, toutes ces protestations d'Anne Moro ne changent absolument rien à mon article ci-dessus, que je vous invite à relire au cas où vous auriez perdu le fil avec toutes ces digressions...

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 juin 2008