Magazines -> Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Le phénomène OVNI et les média:

L'ufologie en Chine vue par CNN.com:

Voici un article publié à l'origine Here par CNN.com Europe, par Kristie Lu Stout, le 12 Avril 2002.

L'article est parsemé d'ironie ("la version Hong Kong des X-Files.") ou de commentaires erronés ("La recherche sur les OVNIS relève des fana de science fiction et des obsédés de la conspiration") mais en effet la Chine a une attitude ouverte envers le phénomène des OVNIS, qui est étudié tout à fait au grand jour et librement discuté parmi les scientifiques chinois, que ce soit à Hong Kong ou dans la Chine continentale. (voir la section FOIA pour les années récentes.)

Pour les fana chinois des OVNIS, c'est une science sérieuse

HONG KONG, Chine (CNN) - La recherche sur les OVNIS relève des fana de science fiction et des obsédés de la conspiration, mais en Chine elle est traitée sérieusement.

Joseph Wong, directeur de laboratoire à l'université de la ville de Hong Kong, est un homme de science. Son travail est d'évaluer les performances des structures de bâtiments.

Mais autant qu'il est familiarisé avec des données concrètes, Wong est également un fana de l'inexpliqué.

"Si quelque chose vole là au dessus, c'est une très bonne raison pour que nous essayons de comprendre pourquoi ils sont ici, pourquoi ils viennent à nous, ce qu'est leur rapport entre nous et eux," dit-il.

Wong est le Président du prospère club OVNI de Hong Kong - étudiant les "objets volants non identifiés" ou, pour les non-initiés, les "soucoupes volantes."

Le club se réunit une fois par mois pour explorer des sujets au dela du normal comme "les civilisations E.T." et "Le Kung Fu alien."

Les membres se réunissent de temps en temps à un cyber café appelé UFO Station dans le quartier Tsim Sha Tsui de Hong Kong. Ce point est une sorte de version de Hong Kong des X-files.

Le café sombre éclairé par les moniteura a des livres sur les OVNIS, des bulletins, et de vieilles coupures de journaux de rencontres rapprochées - matériel que les membres du club OVNI prennent très au sérieux.

Un diplôme en UFOlogie?

"Afin de comprendre les phénomènes d'OVNIS, nous devons avoir une large compréhension de différentes disciplines," dit Albert So, membre du Club et professeur d'université, "comprenant les mathématiques, la physique, l'histoire, la philosophie, même certaines sortes d'activités paranormales et tout cela."

Les fervents de Hong Kong UFO, comme So, ne sont pas des rêveurs qui regardent les étoiles, mais des chercheurs qui voient leur passion comme une science.

Au point qu'ils font du lobbying pour un enseignement universitaire et un diplôme en "UFOlogie."

"Les diplômés de ce programme saisiront au moins toute la connaissance essentielle pour comprendre les phénomènes OVNIS, et également d'autres technologies et toutes les qualifications liées aux OVNIS," indique So.

"Après que les étudiants ou des amis aient passé ce diplôme, ils peut avoir leur propre compréhension au sujet de notre univers," ajoute Wong.

"Peut-être qu'ils pourront fournir un nouveau modèle d'univers, une nouvelle façon de vivre, ou autre chose."

Cela semble difficile à vendre, mais ce n'est pas si difficile à vendre en Chine continentale, où il y a peu de tabous au sujet des disques incandescents dans la nuit ou les théories sur des visiteurs venu d'au-delà.

Des bateaux volants en Chine

Les média nationalisés de la Chine publient les rapports les observations d'OVNI. Même le ministère de la Science et de la technologie du gouvernement traite le sujet avec respect.

"Il semble que les gens dans l'Est sont plus ouverts pour discuter des thèmes liés aux OVNIS," dit So.

"Peut-être est-ce que cela a à voir avec culture des races. Les chinois en particulier. Les chinois sont une race qui croit facilement à quelque chose de surnaturel."

Et ils ont pu y avoir cru depuis longtemps. Les chercheurs d'OVNIS indiquent un ancien dessin d'il y a cent ans nontrant un empereur rencontrant un bateau volant - une oeuvre saisissante en faveur de l'étude des OVNIS, qui n'est pas la seule.

"Pour moi, il n'est pas très important de savoir s'il y a vraiment des OVNIS qui peuvent voler ou non," dit Wong.

"C'est le fait de l'étudier, je pense que c'est ce processus qui nous aide réellement à en comprendre plus au sujet de nous-mêmes ou notre planète."

Pour le Président du Club Joseph Wong, la vérité peut être là dehors, mais le bénéfice est personnel - étudiant les extra-terrestres est une façon de satisfaire une curiosité très saibe et très humaine.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 14 avril 2002.