Les cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Une observation à Cape Cod, USA, août 1964:

C'était une après-midi d'été, en août 1964, après la fin d'un orage, et les trois personnes conduisaient dans "wagon station", un van, en bavardant ensemble avec insouciance. Tous les trois était des personnes très respectables, des intellectuels mais avec un bon sens des réalités, et ils ne s'attendaient certainement pas à vivre quelque chose hors de l'ordinaire quand sont partis de la maison que l'un d'eux possédait à Truro pour se rendre à un cocktail à Provincetown à la maison de Hudson Walker, un riche collectionneur d'art, le futur propriétaire renommé du Walker Art Institude à Minneapolis.

Quand ils sont arrivés au dessus d'une petite crête, tous les trois se sont arrêté de parler, en même temps, à cause de ce qu'ils ont vu en avant dans le ciel.

Personne ne tenait à parler en premier, mais finalement la femme a demandé aux deux hommes: "est-ce que vous êtes en train de regarder ce que je regarde?"

Les deux hommes qui étaient assis l'un à sa gauche et l'autre à sa droite sur le large siège avant du van ont confirmé que c'était ben ce qu'ils regardaient. En fait, aucun des trois ne voulait détacher son regard d'un objet de forme ovale suspendu dans le ciel à une distance qu'ils ont estimé pouvoir être de un kilomètre et demi et à un hauteur d'environ trois cent mètre, en avant d'eux et légèrement vers leur gauche.

Cet objet a semblé petit et immobile et avait un contour net un aspect de métal mat brillant légèrement à la lumière du soleil de l'après-midi.

Ils étaient maintenant en train de descendre la pente douce de la Route d'Etat Nr 6 du Massachusetts, allant vers Provincetown à l'extrémité de Cape Cod.

Tous les trois ont alors échangé leurs spéculations sur ce que l'objet pourrait être. Après tout, ce pourrait être une certaine sorte de ballon météo, ou un dirigeable, se isaient-ils, bien que n'étant pas totalement convaincu par leurs tentatives d'explication banale, parce que l'objet semblait décidément étrange, accroché là dans le ciel encore nuageux. Aucun d'eux n'avait vu de ballon météo de forme ovale jusqu'ici et ils ont jugé que les ballons météo devaient être ronds, et moins brillant, e devaient monter ans le ciel plutôt que rester à basse altitude.

Pendant ce temps, tandis qu'ils continuaient vers Provincetown en discutant de l'objet, ils se sont rendus compte que leur angle de vision vers l'objet avait augmenté de sorte qu'ils devaient se pencher de plus en plus en avant vers le tableau de bord pour le voir. L'objet semblait maintenant plus circulaire, comme vu de dessous.

Ils s'interrogeaient toujours sur une identification ordinaire de l'objet, imaginant que c'étaient peut-être les militaires qui utilisaient ce ballon bizarre, probablement attaché à un câble qu'ils ne pouvaient pas voir, et qui servait peut-être à prendre des échantillons d'air, quand quelque chose s'est passé qui a ruiné la théorie du ballon:

Au moment où ils ont quitté la Route 6 pour s'engager sur la route menant à la maison de Walker, l'objet a soudainement commencé à se déplacer, et a volé à une vitesse énorme contre le vent et a été perdu de vue en un rien de temps dans la distance.

Ils sont arrivé au cocktail encore sous le choc de ce dont ils avaient été témoins, en ont parlé aux autres invités et cela a entraîné une discussion sur les OVNIS et diverses observations dont ls uns et les autres avaient entendu parler. Quelques jours plus tard, d'ailleurs, les journaux locaux mentionnaient une recrudescence d'observations d'OVNIS dans la région de Cap Cod. Cependant, c'est seulement des années plus tard que l'un des trois témoins a commencé à devenir vraiment impliqué dans ce sujet. Pour le moment tout ce que les trois avaient compris est qu'il y a bien des soucoupes volantes après tout, une chose qu'ils ne s'attendaient pas à découvrir et qui n'était pas du tout dans leurs préoccupations.

Les trois témoins n'ont pas fait beaucoup de bruit au sujet de leur observation, cependant, ils ne sont pas demeurés anonymes. Le prénom de la femme était Joan, l'ami était Ted, et troisième témoin, le mari de Joan, un peintre abstrait déjà renommé et en route ers un grand succès, qui avait exposé dans les galeries telles que Poindexter, Tanager, Davida, Marino, Zabriskie, Parke Bernet à New York, pour en citer quelques-unes, et avait vendu à de nombreux collectionneurs et déjà à un musée, qui deviendrait un artiste très connu bientôt, et plus tard connu encore plus pour une raison différente, portait le nom d'Edward "Budd" Hopkins.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 21 août 2005.