Air misses -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Air misses:

Des sceptiques ont bien des commentaires ironiques à émettre au sujet des OVNIS. L'un des plus récurrents est: "s'il y avait vraiment des OVNIS, comment vous expliquez que les pilotes ne les rencontrent pas dans le ciel?" Mais, il se trouve qu'ils les rencontrent. Parfois les pilotes se demandent si la rencontre ne risque pas d'être un peu trop ...rapprochée.

Un dossier complet sur les air miss est disponible dans mon site.

Les News de la BBC rapportent une collision évitée, Londres, 1999.

UN OVNI DÉROUTE LES EXPERTS EN AVIATION:

Un pilote de ligne aérienne a dit que l'OVNI ressemblait à un chasseur à réaction

Un OVNI qui a évité de justesse de heurter un vol d'un jet de passager de l'aéroport de Heathrow à Londres a dérouté les experts en matière d'aviation. L'objet métallique de couleur grise a été repéré par les pilotes d'un avion McDonnell Douglas MD81 à destination d'Oslo le 12 juin 1998, et passé juste à 20-50 mètres d'eux.

Le capitaine a dit que l'objet était de la taille d'un petit avion, alors que le co-pilote le décrivait comme "une lumière brillante, très proche."

Faisant son rapport à un aiguilleur du ciel, le capitaine a dit que "une fusée ou quelque chose est passé à 20 pieds de notre avion", mais rien n'avait été enregistré sur l'écran de radar.

Radar muet

Le pilote plus tard a classé un rapport de collision évité de justesse, ce que l'on appelle un airprox, dans lequel il a dit l'objet ressemblait à un avion à réaction.

Mais un rapport par l'autorité de l'aviation civile n'a trouvé aucune explication pour l'incident, qui a également confondu les experts militaires locaux et la police locale.

"Les aiguilleurs du ciel étaient certains que même un avion très petit aurait été détecté, en particulier sur le radar de Heathrow," a dit le rapport.

Bien que les indications de l'équipage anonyme de la ligne aérienne soit considérée comme fiable, le rapport note qu'ils ont seulement eu un bref aperçu de l'objet.

Moins de near-misses

L'incident a été inclus dans un rapport de l'autorité de l'aviation civile, qui a constaté que les incidents manqués dangereux de collision d'avion sont tombés l'année dernière au niveau le plus bas de tous les temps.

C'est le premier rapport qui inclut des incidents d'airprox rapportés à la fois par des pilotes et des aiguilleurs du ciel.

Le nombre d'incidents de collision manquées impliquant des vols de transport de passagers pour 100.000 heures de vol en 1998 était 1,20, comparé à 2,37 en 1997 et 2,87 de 1996.

Dans les trois quarts de ces situations on a estimé qu'il n'y avait eu aucun risque réel de collision.

"Les chiffres parlent d'eux-mêmes et prouvent que plus de vols ne signifie pas automatiquement plus de risques en conséquence," a déclaré Gordon McRobbie, directeur du conseil Britannique sur les collisions aériennes.

Manqué par chance

Mais il a mis en garde contre l' autosatisfaction. "Ce rapport concerne directement tous les pilotes et les aiguilleurs du ciel et je les encourage à prendre connaissance des incidents."

Un des incidents les plus sérieux a impliqué deux jets de passagers, qui ont évité la collision seulement par hasard après une erreur par un aiguilleur du ciel surmené.

L'incident s'est produit près de l'aéroport de Stansted de Londres le 14 Août 1998, et a impliqué un Ryanair Boeing 737 allant de Stansted vers Cork et un Aer Lingus BAe 146 allant de Dublin vers Stansted.

Même lorsqu'un indicateur d'alerte de collision s'est mis à clignoter, le contrôleur était resté incertain ce qui se passait et n'avait donné aucune instruction aux avions pour éviter l'accident possible.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 6 juin 2001