Kenneth Arnold -> Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

L'observation de Kenneth Arnold, 24 juin 1947:

Le livret de 1950 de Kenneth Arnold:

Cette partie de mon dossier à propos de l'observation de Kenneth Arnold le 24 juin 1947 aux Etats-Unis, présente le livret qu'Arnold avait écrit, publié à compte d'auteur, et distribué autour de lui. Il ne traite pas de sa propre observation, mais des débuts des "soucoupes volantes". Arnold peut-être considéré comme le premier ufologue.

 15 

L'écho de radar encerclé sur la photo indique un gros avion de transport de passagers, identifié et observé depuis le sol. Cette photo a été prise par un jour clair. Les flèches indiquent les anges.

Photographie officielle. Les flèches indiquent quatre ANGES RADAR représentés sur l'écran radar par temps clair. Altitude entre 1000 et 2000 pieds au-dessus du niveau de la mer. vitesse environ ?0 miles par heure. Cap 180 degrés. Les objets ont croisé leurs chemin [?] directement au-dessus de la station radar. Rien n'a été vu visiblement par les opérateurs depuis l'extérieur de la remorque radar - même avec l'aide d'instruments optiques de forte puissance. A de nombreuses occasions, les ANGES RADAR effectuent ce qui peut être considéré comme un arrêt complet tel que vu sur l'écran radar. Un ANGE unique se divisera en deux cibles d'environ la moitié de l'intensité de la cible initiale, voyageant dans des directions opposées, puis en parallèle sur le cap de 180 degrés continuant dans l'atmosphère pendant trois ou six miles, se rassemblant souvent ensuite en un seul ange et continuant son trajet initial.

Kenneth Elhers [sic, Ehlers], scientifique découvreur des ANGES RADAR, a à plusieurs reprises placé des avions connus sur des trajectoires de collision directe avec ces objets étranges.

Rien n'était perceptible aux sens normaux du personnel de l'aéronef ou des instruments ou depuis l'attitude [altitude] de l'avion en vol.

Il a été mentionné publiquement seulement le 6 mars 1948, dans le Saturday Evening Post, l'enregistrement d'entités non identifiées comme vu par les retours radar de la basse atmosphère mais cela a reçu plus d'attention directement quand une émission de radio a diffusé une interview de Kenneth Ehlers par Kenneth Arnold à la station de radio de Mutual Network KFXD le 24 avril 1950. La coupure suivante est une révélation très intéressante selon moi.


On a Ordnné la Fermeture de l'Unité d'Aides à l'Atterrissage d'Arcata

BROOKINGS, 28 avril. - Des ordres précis ont été reçus pour que l'énorme station d'expérimentation des aides à l'atterrissage à Arcata, Californie, soit complètement fermée d'ici le 20 juin 1950, rapporte William Lewings, directeur général de l'administration de l'aéronautique civile.

La station a été utilisée pendant près de cinq ans pour ce développement de méthodes d'atterrissage dans toutes sortes de conditions météorologiques, notamment le brouillard, et a été le théâtre de la mise au point des systèmes les plus précis jamais conçus. Selon Lewings, le personnel sera dispersé et devra chercher d'autres emplois. Il y a eu de sprotestation contre le démembrement de ce groupe de scientifiques, a dit Lweings, mais sans

Notes à propos de cette page:

Arnold avait été informé par Kenneth Ehlers, le chef de la Station Expérimentale d'Aides à l'Atterrissage à Arcata, en Californie, qu'il avait dépisté des "anges radar" dans le ciel au-dessus de la station sans jamais rien voir visuellement. Les objets se séparaient parfois en deux, se déplaçant côte à côte et se rejoignant plus tard. Ehlers avait souvent envoyé des pilotes voler dans la zone où le radar indiquait que se trouvaient les échos, mais les pilotes n'avaient jamais vu d'objets. Ces "anges radar" se déplaçaient rarement plus vite que 25 à 30 miles par heures.

Plus tard, la cause de ces "anges radar" a été comprise: "La convection de couches sèches dans la couche limite atmosphérique en temps clair est appelée "ange radar ponctuel" ou diffraction de Bragg. Cela se produit, par exemple, à des limites de masses d'air de densités (températures) fortement différentes, qui peuvent entraîner la rétrodiffusion de la puissance du radar."

Dans de nombreux cas "d'OVNI radar", le phénomène des anges radar a été utilisé, à tort ou à raison, pour expliquer l'écho rapporté d'un ou plusieurs OVNIS par des radars. Les anges radar seront souvent appelés "Propagation Anormale" ou "AP" par la suite.

Inutile de dire que les anges radar ne peuvent pas être vus à l'oeil humain. L'ange radar doit être rejeté comme explication lorsque l'écho non identifié est localisé au même endroit simultanément par des radars situés à des stations différentes. Les anges radar ne peuvent pas effectuer tout type de manoeuvres possibles à n'importe quelle vitesse.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 mars 2018.