Cas -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

OVNIS par le passé?

Des sceptiques tentent de nous convaincre que le phénomène OVNI est lié à l'intérêt du public pour la science fiction et la science moderne. Ceci est totalement faux, il y a des textes, des articles et des enquêtes sur ce que nous nommons maintenant les OVNIS datant de toutes les époques. Voici un exemple parmi tant d'autres, qui n'est bien sûr en aucun cas une preuve de quoi que ce soit, si ce n'est que le phénomène OVNI existait bel et bien dans le passé, avant que la science fiction ne puisse influencer ses observateurs et témoins et en des manifestations qui ne doivent rien à quelque littérature de fiction.

Introduction:

Voici une lettre adressée au rédacteur en chef du magazine bien connu Scientific American, qui rappelle à certains égards le cas très connu et bien documenté de Cash-Landrum du 29 décembre l980, près de Houston, au Texas. Cette lettre a été publiée dans le N.18 de décembre 1886 du magazine.

Le document:

CURIEUX PHENOMENE AU VENEZUELA:

Au rédacteur en chef de Scientific American:

Ce bref compte rendu d'une occurrence météorologique étrange récente pourrait intéresser vos lecteurs, pour compléter votre liste de phénomène électriques inexpliqués:

Durant la nuit du 24 octobre dernier, qui était pluvieuse et tempétueuse, une famille de neuf personnes, dormant dans une hutte à quelques lieues de Maracaïbo, a été réveillée par un fort bruit de ronflement et une vive lumière, qui a brillamment élucidé l'intérieur de la maison.

Les occupants furent frappés de terreur, et croyant, selon leur récit, que la fin du monde était venue, se sont jetés à genoux et ont commencé à prier, mais leurs dévotions ont été presque immédiatement interrompues par des vomissements violents, et des enflures qui ont débutées sur la partie supérieure de leurs corps puis se sont étendues, en étant particulièrement apparents au niveau du visage et des lèvres.

Il doit être noté que les lumières brillantes n'ont pas été accompagnées d'une sensation de chaleur, bien qu'il ait y eu un aspect fumeux et une odeur particulière.

Le matin suivant, le gonflement persistait, laissant de grandes taches noires sur leurs visages et leur corps. Aucune douleur spéciale n'a été sentie jusqu'au neuvième jour, quand leur peau se mit à tomber, et que ces taches se sont transformées en blessures ouvertes.

Leurs cheveux tombèrent alors du coté qui avait été exposé au phénomène, le même côté du corps étant également le plus atteint.

Il est remarquable que la hutte n'ait subi aucun dommage, toutes les fenêtres et portes étaient fermées au moment de l'événement.

Aucune trace de foudre n'a pu être observée à aucun endroit du bâtiment, et toutes les victimes unanimes déclarent qu'il n'y a eu aucune détonation, mais seulement le fort bourdonnement déjà mentionné.

Une autre circonstance curieuse est que les arbres autour de la maison n'ont montré aucun signe de dommages jusqu'au neuvième jour, quand ils se sont soudainement défraîchis, presque simultanément avec le développement des blessures sur les corps des occupants de la maison.

C'est peut-être une simple coïncidence, mais il est remarquable qu'on ait pu observer la même sensibilité aux effets électriques, simultanément, sur des organismes animaux et végétaux.

J'ai rendu visite aux victimes, qui sont maintenant dans un des hôpitaux de la ville; et bien que leur aspect soit vraiment horrible, on espère pourtant que ces blessures ne seront pas fatales.

Warner Cowgill.
Consul des USA,
Maracaïbo, Venezuela
17 novembre 1886

Version originale:

CURIOUS PHENOMENON IN VENEZUELA:

To the Editor of the Scientific American:

The following brief account of a recent strange meteorological occurrence may be of interest to your readers as an addition to the list of electrical eccentricities:

During the night of the 24th of October last, which was rainy and tempestuous, a family of nine persons, sleeping in a hut a few leagues from Maracaibo, were awakened by a loud humming noise and a vivid, dazzling light, which brilliantly illuminated the interior of the house.

The occupants completely terror stricken, and believing, as they relate, that the end of the world had come, threw themselves on their knees and commenced to pray, but their devotions were almost immediately interrupted by violent vomitings, and extensive swellings commenced to appear in the upper part of their bodies, this being particularly noticeable about the face and lips.

It is to be noted that the brilliant lights was not accompanied by a sensation of heat, although there was a smoky appearance and a peculiar smell.

The next morning, the swellings had subsided, leaving upon the face and body large black blotches. No special pain was felt until the ninth day, when the skin peeled off, and these blotches were transformed into virulent raw sores.

The hair of the head fell off upon the side which happened to be underneath when the phenomenon occurred, the same side of the body being , in all nine cases, the more seriously injured.

The remarkable part of the occurrence is that the house was uninjured, all doors and windows being closed at the time.

No trace of lightning could afterward by observed in any part of the building, and all the sufferers unite in saying that there was no detonation, but only the loud humming already mentioned.

Another curious attendant circumstance is that the trees around the house showed no signs of injury until the ninth day, when they suddenly withered, almost simultaneously with the development of the sores upon the bodies of the occupants of the house.

This is perhaps a mere coincidence, but it is remarkable that the same susceptibility to electrical effects, with the same lapse of time, should be observed in both animal and vegetable organisms.

I have visited the sufferers, who are now in one of the hospitals of this city; and although their appearance is truly horrible, yet it is hoped that in no case will the injuries prove fatal.

Warner Cowgill.
U. S. Consulate,
Maracaibo, Venezuela
November 17, 1886

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 22 février 2001