Air miss -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

Rencontres avions - OVNIS:

Les fichiers du CAA au Royaume-Uni documentent 30 cas de quasi-collissions avions-OVNIS:

Voir la page principale de ma section consacrée aux cas de risques de collision entre avions et OVNIS pour une information complète sur ce thème.

Le journal Western Daily Press, de Bristol, Angleterre, du 15 Juin 2000, rapporte:

Des centaines de passagers se sont trouvés à une fraction de seconde du pire désastre de l'aviation britannique quand deux jets ont manqué se heurter de juste une trentaine de mètres à l'aéroport de Heathrow. Le public a été choqué et sa confiance a été sérieusement entamée. Cependant, quels voyageurs aériens ignorent que dans les deux dernières décennies il y a eu près de 30 incidents semblables, impliquant des OVNIS. La presse quotidienne occidentale a découvert un dossier détaillant ces incidents sensationnels. Les "X-Files" de l'autorité de l'aviation civile sont maintenant en possession de l'auteur d'investigation bien connu Nick Redfern qui en a présenté le contenu à la pression quotidienne. Les dossiers secrets du CAA, tout récemment déclassifiés après des années de dissimulation, documente les descriptions des pilotes et des aiguilleurs du ciel d'objets volants non identifiés, qui furent près de faire chuter des jets de transport de passagers. Hier soir, Chris Mason, le porte-parole du CAA à dit des papiers classifiés: "nos rapports proviennent de pilotes et d'aiguilleurs du ciel fortement qualifiés. Nous n'avons aucune contestation à émettre en ce qui concerne ce qu'ils disent avoir vu, même si ce qu'ils ont vu ne peut pas être expliqué."

"Nous admettons que dans certains cas l'engin qui était presque en collision avec l'avion n'a jamais été identifié. Nous gardons un esprit ouvert au sujet d'OVNIS. Certaines choses ne peuvent tout simplement pas être expliquées, mais elles ont été rapportées par les meilleurs professionnels et nous tenons compte de cela." Le CAA a soigneusement et tranquillement rassemblé et analysé des données concernant des cas de risques de collisions entre des avions de passagers et des OVNIS pendant des années. En outre, alors qu'une telle affirmation pouvait sembler venir directement d'un scénario des "X-Files", cela est confirmé par les dossiers du CAA. "Je n'ai jamais vu quoi que ce soit de tel auparavant et je ne peux pas expliquer ce que c'était," a dit le pilote Mike Dalton de British Airways, à propos de son observation d'un grand objet en forme de disque argenté depuis son Boeing 737 de Rome à Gatwick la nuit du 5 Novembre 1990. "Mon copilote et moi avons appelé l'équipage dans le poste de pilotage pour qu'ils le voient et alors il est parti hors de notre vue. Le radar au sol n'a pas pu le détecter, ce qui indique qu'il doit avoir voyagé à une vitesse phénoménale." Les investigations suivantes ont déterminé que l'OVNI avait été vu par un deuxième pilote de British Airways et le pilote d'un avion de chasse Tornado de la RAF qui a été obligé de faire "une manoeuvre évasive brusque" pour éviter d'entrer en collision avec lui.

La nuit du 21 Avril 1991, le terme "rencontre rapprochée" a pris une signification tout à fait plus concrète pour l'équipage et les passagers d'un avion en route pour Londres. A 21:00, le capitaine Achille Zaghetti, qui pilotait un avion McDonell MD-80, fut stupéfait de voir un objet volant non identifié dépasser son avion pendant qu'il volait au-dessus de la côte du Kent à une altitude de plus de 22.000 pieds. Comme l'OVNI était à moins de 1.000 pieds au-dessus de l'avion, l'incident a donc été classé comme un "air miss" et une enquête officielle a été lancée par le CAA. Environ deux semaines plus tard la déclaration suivante a été publiée: "le pilote a dit que l'objet était brun clair, rond, de trois mètres de long, et il n'a décrit aucun moyen de propulsion," l'avion était sous la commande du centre de contrôle du trafic aérien de Londres qui n'avait aucun autre avion à proximité, mais conformément au rapport du pilote, on a observé une faible trace faible trace de radar à dix milles nautiques derrière l'avion d'Alitalia. "Les enquêtes approfondie n'ont pas permis d'établir une quelconque identification de ce qui a été observé." Mais il y eut encore mieux. L'incident suivant a eu lieu le 1er juin 1991, quand un objet cylindrique jaune-orange, de dix pieds de long, a été vu de près quarts par l'équipage d'un Boeing 737 de la Britannia en route à Londres de Dublin.

Seize jours plus tard, encore un autre OVNI de forme cylindrique a été aperçu, cette fois par Walter Leiss, un ingénieur allemand à bord du vol DA 4700 de Dan Air alors qu'il se dirigeait vers Hambourg. Nick Redfern est l'auteur de trois best sellers sur les OVNIS. Le dernier, "Accidents cosmiques," est édité par Simon et Schuster.

L'aiguilleur du ciel: Etait-ce un avion?"

Le 6 Janvier 1995, le capitaine Roger Wills et son co-pilote Marc Suart commençaient leur descente vers l'aéroport de Manchester dans un bi-réacteur Boeing 737 avec 60 passagers à bord. Dix-sept minutes avant l'atterrissage, un mystérieux OVNI de forme triangulaire a filé près du flanc droit de l'avion à une distance décrite comme étant "très proche", si proche, en fait, que l'équipage s'est instinctivement recroquevillé dans les sièges. Ceci un extrait de la conversation entre l'équipage du B737 et le contrôleur de radar. B737: "Nous avons juste eu quelque chose dépassant le RHS juste au-dessus de nous très rapidement." MANCHESTER: "Bien, il n'y a rien de visible sur le radar. Etait-ce un avion?" B737: "Et bien, il avait des lumières; il est descendu sur notre côté droit très vite juste légèrement au-dessus de nous." MANCHESTER: "Gardez l'oeil ouvert, je ne peux rien détecter du tout pour le moment, donc il doit avoir été très rapide ou être descendu très rapidement après vous avoir dépassé, je pense." B737: "Correct. There you go!"

Références:

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 septembre 2001