Documents -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La procédure CIRVIS:

Ce document est célèbre sous le nom de CIRVIS. Il demande le rapport obligatoire, formalisé et confidentiel aux quartiers généraux de toute observation d'engins ou activités inconnues, et de tout OVNI, pour les pilotes militaires et civiles aux Etats-Unis et au Canada, et indique que ce type de rapport est d'un importance telle que la rapidité de sa communication au services de renseignements de l'Air Force lui donne la priorité sur tout autre appel sauf ceux du type MAYDAY ou SOS.

Le choix du code "CIRVIS" ne serait pas le fait du hasard: les civils qui n'ont pas à comprendre le sens de ce genre de communication radio le confondent avec SERVICE, en raison de la phonétique très proche des deux mots, et pensent qu'il s'agit d'un appel radio relatif à un quelconque service de routine.

Chapitre 5

INSTRUCTIONS DE COMMUNICATIONS POUR LE RAPPORT D'OBSERVATIONS VITALES POUR LE RENSEIGNEMENT MILITAIRE (CIRVIS)

5.1. Sujet et Usage.

Ce rapport fournit des informations essentielles à la sécurité des Etats-Unis et du Canada qui, selon l'opinion de l'observateur, exige l'action ou la recherche défensive très urgente par les forces armées des USA et ou du Canada.

5.2. Matériels de Référence.

Joint Army, Navy, Air Force Publication (JANAP 146).

5.3. Soumis par.

Tout personnel des forces aériennes.

5.4. Soumis à:

5.4.1. Rapports aéroportés:

Services de communications militaires ou civils des USA ou du Canada.

5.4.2.

Rapports après atterrissage: Commandant en, Commandement Nord-Américain de la Défense Aérospatiale (NORAD), Mont Cheyenne, Colorado, ou Quartier Général de la région Nord du NORAD, North Bay, Ontario, Canada, celui qui est plus commode. Si vous atterrissez en dehors du territoire des Etats-Unis ou du Canada, soumettre les rapports au travers des représentations diplomatiques les plus proches des USA ou du Canada.

5.5. Quand soumettre.

Aussitôt que possible après l'observation de renseignement.

5.6. Comment soumettre.

Les rapports sont normalement NON CLASSIFIES mais gérés Pour Usage Officiel seulement.

5.6.1.

Employer le moyen de transmission disponible le plus rapide. Pour les rapports aéroportés employer les mêmes procédures que pour le contrôle du trafic aérien. Quand les pilotes ne peuvent pas établir le contact avec une station au sol, faire l'effort maximum pour transmettre par relais le rapport par l'intermédiaire d'autres avions.

5.6.2.

Pour éviter des retards tandis qu'aéroporté, répéter le mot CIRVIS trois fois avant le message pour prendre la priorité sur toutes autres communications (excepté la détresse et l'urgence). Si ceci ne dégage pas les fréquences, employer le Signal International d'Urgence "PAN" répété trois fois. Pour le relais au sol des rapports aéroportés ou les rapports post-atterrissage, employer la priorité FLASH.

5.6.3.

Transmettre durant MINIMIZE.

5.6.4.

Utiliser la désignation ESC C1 - Rapport continu, prioritaire.

5.7. Instruction de reportage:

5.7.1.

Les installations recevant des rapports CIRVIS les traiteront rapidement et les expédieront comme prescrits par JANAP 146.

5.7.2.

Rapporter les trafics non identifiables, suspects, ou hostile (sur terre, dans l'espace, ou maritime) qui, en raison de leur nature, leur cours, ou leurs actions, apparaissent comme une menace à la sécurité des Etats-Unis ou du Canada. Un tel rapport prolonge le système de défense par détection précoce pour les Etats-Unis et le Canada. Il y a cinq types de rapports CIRVIS:

5.7.2.1.

Faites vos rapports CIRVIS initiaux tandis que vous êtes encore en l'air (ou à défaut, à l'atterrissage).

5.7.2.2.

Faites un rapport CIRVIS après l'atterrissage si un rapport aéroporté a été fait.

5.7.2.3.

Publier les rapports de suivi CIRVIS de quiconque aurait des informations additionnelles sur un rapport antérieur (se référer au rapport initial).

5.7.2.4.

Publier les rapports de l'annulation CIRVIS une fois que les observations sont franchement identifiés en tant qu'amical ou déterminé ou rapportées incorrectement.

5.7.2.5.

Soumettre les rapports de l'évaluation CIRVIS à chaque destinataire des rapports CIRVIS ci-dessus. Soumettre promptement les rapports d'évaluation pour tenir tous les ayants droit pleinement au courant.

5.7.3.

Rapporter les observations spécifiques suivantes:

5.7.3.1.

Avions hostiles ou non identifiés qui apparaissent dirigés contre les Etats-Unis, le Canada, ou leurs forces.

5.7.3.2.

Missiles.

5.7.3.3.

Objets Volants Non Identifiés.

5.7.3.4.

Vaisseaux militaires de surface ou sous-marins hostiles ou non identifiés.

5.7.3.5.

N'importe quels autres navires ou sous-marins ou avion de conceptions inhabituelles engagés dans une activité suspecte, observés dans un endroit inhabituel, ou sur un cours qui peut menacer les Etats-Unis, le Canada, ou leurs forces.

5.7.3.6.

Toute activité non expliquée ou inhabituelle qui pourrait indiquer une attaque possible contre ou en passant par le Canada ou les Etats-Unis (inclut la présence de toutes les parties au sol non identifiées ou suspectes dans des secteurs extérieurs ou des secteurs peu peuplés, y compris la région polaire).

>5.7.3.7.

Terrains d'aviation non listés, installations, stations météorologiques, ou aides de navigation aérienne non enregistrées.

5.7.4.

Faire tout effort pour documenter les observations avec autant de photographies que possible. Envoyer le film ou les copies et les négatifs non développés, avec un bref rapport écrit et toute autre information d'identification au Directeur du Renseignement Naval, département de la Marine, Washington DC 20305. Le département de la Marine traitera le film et renverra une copie et un rouleau de film neuf à la personne.

5.7.5.

Se servir de la figure 5.1. pour rassembler et rapporter les détails spécifiques de l'observation.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 31 janvier 2012