URECAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

URECAT - UFO Related Entities Catalog - VF:

URECAT est un catalogue formel des rapports d'observation d'entités dans un contexte OVNI avec l'objectif de fournir des informations de qualité pour des études précises de ce sujet. Les informations additionnelles, corrections et revues sont bienvenues à patrick.gross@inbox.com, précisez svp si vous souhaitez être crédités pour votre contribution ou non. La page principale du catalogue URECAT est ici.

16 OCTOBRE 1954, NEUILLY L'EVEQUE, HAUTE-MARNE, FRANCE, CESAR:

Bref résumé de l'événement et des suites:

M. César, polonais âgé de 61 ans et habitant depuis 17 ans une petite maison est située tout en haut de Neuilly-L'Evêque, était employé comme maçonnerie à Chalindrey et allait de chantier en chantier, mais tous les matins à la même heure, il se rendait à la cité Chermude à Chalindrey. Il a fait cela le samedi 16 octobre, à 6 heures, en vélo.

Il se trouvait sous un brouillard épais qui recouvrait la vallée et la route d'Andilly, pédalant, quand parvenu à quelques cent mètres du passage à niveau se trouvant à la sortie de Neuilly-l'Evêque, il a vu sur sa gauche, dans une pâture, à 150 mètres environ, un étrange "homoncule" haut de "seulement" 1.50 mètres. Surpris, il a ralenti, et a alors vu le petit individu se diriger vers un engin ayant la forme d'un bol renversé, haut d'un mètre et large de 2.50 mètres.

César a été affirmatif quant à la précision de ces diverses dimensions, précisant que le petit homme dépassait de plus d'une tête le disque dans lequel il a prit place. Dès que le petit homme s'y était installé, sa machine a glissé doucement sur la pâture sur une distance de 20 à 30 m, puis, brusquement, s'est élevée dans les airs sans émettre aucun son.

Effrayé, César n'a pas tenté d'en voir plus, et a passé la barrière de passage à niveau le plus rapidement possible.

Tels sont les faits rapportés à l'époque par le journal régional, qui ajoute que les camarades de travail de César ont déclaré qu'il est une personne sérieuse et travailleuse qu'ils apprécient beaucoup. Son son histoire a été écouté avec plus ou moins de sérieux, ce qui a fâché César, qui a bien insisté: il a vu ce qu'il a dit avoir vu, et cela lui avait donné une des plus belles peurs de sa vie.

L'affaire a alors sombré dans un oubli total, et a seulement été exhumée par l'ufologue Fernand Lagarde, sous forme de l'article du journal qu'il a retrouvé dans ses archives en 1986, plus de trente ans après les faits.

Puis en 1997, l'ufologue Jean Sider en reparle, et ajoute qu'un autre journal avait donné l'explication de l'affaire: M. César avait vu était une voiture 4CV et son chauffeur un gendarme venu cueillir des champignons, le brouillard ayant entretenu la méprise. Mais Jean Sider rejette cette explication comme étant due à une rivalité allégué entre les deux journaux, et vitupère contre des "socio-psycho de l'Est" de la France qui auraient acceptée.

Moi-même de l'Est de la France mais pas "socio-psycho" pour un sou, j'ai eu la chance en 2004, d'être contacté par un résidant de Neuilly l'Evêque qui avait 11 ans au moment des faits et qui s'en souvient parfaitement. L'affaire avait fait grand bruit à l'époque, indique-t-il, et les gendarmes de la brigade de Rolampont s'étaient déplacés. Mon correspondant confirme que César, en toute bonne foi, avait bel et bien été abusé par le brouillard. Il s'agissait bien d'une personne de notre terre que mon correspondant connaît, parti en 4CV à la cueillette aux champignons, et qui n'a pas été identifié correctement sous le brouillard à couper au couteau qui régnait ce jour-là.

César n'avait nullement menti, avait donné des dimensions tout à fait vraisemblables si l'on veut bien se rappeler que la chose observée était à 150 mètres, une 4CV est bien un engin, qui peut bien faire penser à une soucoupe, et on s'y installe bien. Probablement du fait de la vague de récits de soucoupes volantes dans les journaux et ne sachant peut-être pas bien ce qu'une soucoupe volante est sensée être, s'était laissé impressionné par la vision fantomatique et lointaine, le silence dû au brouillard y contribuant probablement, sa position dans le pâturâge ajoutant à la confusion, et le journal ajoutant probablement la notion "d'homoncule" pour le personnage que césar indique d'un mètre cinquante, tout de même.

Tout ceci n'empêche pas l'affaire de survivre sans mention d'explication dans des catalogues ufologiques ici et là.

Tableau des informations de base:

Numéro de cas: URECAT-000426
Date d'observation: 16 octobre 1954
Premier rapport: 19 octobre 1954
Délai de rapport: 2 jours
Témoignage apporté via: Non connu.
Premier enregistrement allégué par: N/A.
Premier enregistrement certain par: Journal régional.
Type premier enregistrement allégué: N/A.
Type premier enregistrement certain: Journal régional.
Ce dossier créé le: 1 janvier 2008
Sa plus récente mise à jour: 1 janvier 2008
Pays de l'événement: France
Etat/Département: Haute-Marne
Type de lieu: Pré depuis route.
Conditions d'éclairage: Non rapporté, et brouillard épais.
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Non
Départ OVNI observé: Oui
Relation OVNI/entité: Certaine
Nombre de témoins: 1
Ages des témoins: Non rapporté. Adulte.
Types de témoins: Maçon, employé, immigrant.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Nombre d'entités: 1
Type d'entités: Humain
Taille d'entités: 1.50 mètres.
Tenues d'entités: Non rapporté.
Couleur des tenues d'entités: Non rapporté.
Couleur de peau d'entités: Non rapporté.
Corps des entités: Non rapporté.
Têtes des entités: Non rapporté.
Yeux des entités: Non rapporté.
Bouches des entités: Non rapporté.
Nez des entités: Non rapporté.
Pieds des entités: Non rapporté.
Bras des entités: Non rapporté.
Doigts des entités: Non rapporté.
Nb de doigts des entités: Non rapporté.
Pilosité des entités: Non rapporté.
Voix des entités: Aucune entendue.
Actions des entités: S'asseoit dans l'OVNI, départ.
Interactions entités/témoins: Aucune.
Réactions des témoins: Observation, fuite.
Sentiments des témoins: Effrayés.
Interprétations des témoins: Non rapporté.
Catégorie explicative: Confusion, homme et voiture à 150 mètres dans brouillard.
Certitude de l'explication: Certaine.

Récits:

[Ref. ml1:] JOURNAL "LA HAUTE-MARNE LIBEREE":

M. César est polonais, âgé de 61 ans, il habite depuis 17 ans Neuilly-L'Evêque. Sa petite maison est située tout en haut de ce chef lieu de canton.

Employé par M. Suion, entrepreneur de maçonnerie à Chalindrey, il va de chantier en chantier, mais se rend tous les matins, à la même heure, à la cité Chermude. Ses concitoyens, ses camarades de travail, le jugent comme un garçon sérieux que l'ouvrage ne rebute pas, et lui portent beaucoup de sympathie. On a écouté son histoire de soucoupe avec plus ou moins de sérieux, ce dont César s'est fâché. Sa soucoupe, nom d'un chien! Il l'a vue, et même si bien vue qu'elle lui a donné une des plus belles peurs de sa vie.

Samedi 16 octobre, il quittait son domicile à 6 heures, comme à l'accoutumée vers Chalindrey: trajet qu'il couvre en vélo chaque jour, pour gagner Chalindrey, et retour.

Un brouillard épais recouvrait la vallée et la route d'Andilly sur laquelle il pédalait ferme. Parvenu à quelques cent mètres du passage à niveau se trouvant à la sortie de Neuilly-l'Evêque il aperçut soudain, sur sa gauche, dans une pâture, à 150 m environ, un étrange "homoncule" haut de 1,50 m à peine. Surpris, César ralentit son allure. Il vit alors le petit individu se diriger vers un engin ayant la forme d'un bol renversé, haut d'un mètre et large de 2,50 m. César est affirmatif quant à la précision de ces diverses dimensions. L'Homoncule, en effet, dépassait de plus d'une tête le disque dans lequel il prit place. Dès qu'il s'y fut installé, la machine glissa doucement sur la pâture, sur une distance de 20 à 30 m, puis, brusquement, s'éleva dans les airs sans émettre aucun son.

La crainte l'emportant sur la curiosité, César sentit des ailes lui pousser dans le dos, affolé il passa la barrière s'éloignant le plus rapidement du lieu de l'apparition.

Galéjade ou vérité?

[Ref. fl1:] FERNAND LAGARDE:

L'ufologue Fernand Lagarde présentait dans le magazine Lumières Dans La Nuit des cas non encore publiés et retrouvés dans ses archives, dont celui de Neuilly-L'Evêque le 16 octobre 1954.

Il le présente sous la forme d'une transcription intégrale de l'article du journal La Haute Marne Libérée du 19 octobre 1954, l'indiquant comme source, sans commentaires aditionnels.

[Ref. mf1:] MICHEL FIGUET:

L'ufologue note dans une version de son listing FRANCAT, comme additifs à FRANCAT:

N. Cas 218a
Classification CE3
Date 16.10.1954
Heure 06:00
Lieu Neuilly sur Suize
Code postal 52000 C4
Crédibilité sources NI La Haute-Marne Libérée du 18/10/1954

[Ref. js1:] JEAN SIDER:

Jean Sider indique que le 16 octobre 1954 à 6 heures du matin à Neuilly-l'Evêque en Haute-Marne, M. César alors âgé de 60 ans roulait à bicyclette pour aller à son travail à Chalindrey, dans le brouillard, ce qui ne l'a pas empêché de voir un "homoncule de 1 m 50" dans un pâturage au bord de la route à la sortie de Neuilly-l'Evêque.

Il a ralenti pour mieux le voir et a remarqué que "le petit personnage" s'est dirigé vers un "engin en forme de bol inversé" de un mètre de haut sur deux mètres de large, que "l'homoncule" dépassait de plus d'une tête en hauteur. Il prend place dans l'engin qui glisse doucement sur le pré sur une distance de 30 à 40 mètres puis s'élève sans bruit et disparaît dans le brouillard.

Jean Sider indique que sa source locale est le journal "La Haute Marne Libérée" de Chaumont en page 3 le 19 octobre 1954.

Il précise que le journal rival "Le Haut Marnais Républicain" avait entretenu la polémique sur un autre cas et avait pris une revanche dans son édition du 21 octobre 1954 en page 4 en écrivant que ce que M. César avait vu était une voiture 4CV et son chauffeur un gendarme venu cueillir des champignons, le brouillard ayant entretenu la méprise.

Il accuse alors des "socio-psychos de l'Est" d'avoir sauté sur cette explication sans chercher à en savoir plus, mais que leur version réductrice ne tient pas pour deux raisons:

Il écrit qu'un gendarme ne peut absolument pas être pris pour un homoncule ou un nain, et d'autre part qu'une voiture ne peut pas s'envoler.

[Ref. pg1:] PATRICK GROSS:

J'ai reçu ce courriel qui éclaire le cas:

Date: 31.05.2004 18:16:14 PM Romance Daylight Time

From: [Retenu]@nomade.fr

Bonjour,

Je suis né à Neuilly l'Evêque en 1943, j'avais donc 11 ans au moment des faits, et je m'en souviens parfaitement.

César avait une épouse admirable (Maria) qui était lavandière, et qui rencontrait plusieurs jours par semaine ma tante qui était également lavandière, ces rencontres avaient lieu au lavoir municipal qui se trouve en face de l'église, et qui est maintenant transformé en garages.

Cette histoire a fait grand bruit, les gendarmes se sont déplacès depuis leur brigade de Rolampont.

Il semble selon un témoin actif de cette apparition, que ce que César à vu en toute bonne foi, n'était en fait que cette personne qui était aux champigons, et qui était entré dans les paturages avec son véhicule.

Je rappelle que ce jour là effectivement il y avait un brouillard à couper au couteau, et il est facile, après les explications (en privé) de l'auteur... le chercheur de champignons, d'imaginer la scène.

A bientôt sur le web.

[Ref. ar1:] ALBERT ROSALES:

170.

Lieu. Chalindrey, France

Date: 16 octobre 1954

Heure: 0600 du matin

Le maçon M. Cesar De Neulliy montait son "velo-motocyclette" quand il a repéré sur la route en avant une étrange personne humanoïde d'environ de 1.50 m de taille. Surpris, le témoin a ralenti. Il a alors observé l'étranger marcher vers un objet en forme de bol inversé. L'objet avait plus de 1 mètre de hauteur et 2,50 mètres de diamètre. La petite entité a semblé installer un certain genre d'appareil en forme de disque sur l'objet. Le personnage a alors disparu dans l'objet, qui a alors jailli à une vitesse incroyable.

Addendum HC

Source: Raoul Robé, Catalogue Régional

Type: C

[Ref. bo1:] SITE "BASE OVNI-FRANCE":

Ce catalogue indique qu'à Neuilly l'Evêque en Haute Marne le 16 octobre 1954 à 06:00 heures un témoin était à bicyclette sur la route qui mène à Chalindrey. Le brouillard recouvrait la vallée. Une centaine de mètres avant le passage à niveau, il a observé sur sa gauche la présence d'une entité de forme humaine de taille d'environ 1 m 50. Il a été surpris et a ralenti. L'entité a alors rejoint un objet en forme de bol renversé de 2 m 50 de large sur 1 m de haut. Il a vu clairement que l'entité avait une taille supérieure à la hauteur de l'objet. Après y avoir pris place, l'objet a glissé doucement sur le champ sur une distance de 20 à 30 m, puis s'est élevé brusquement dans les airs sans aucun son.

La source est indiquée comme étant "Lumières dans la Nuit par **".

Points à considérer:

Voir le résumé en début de dossier, et une photographie de Renault 4CV ci-dessous:

Liste de problèmes:

Id: Sujet: Sévérité: Noté le: Soulevé par: Noté par: Description: Proposition: Statut:
Sans.

Evaluation:

Confusion, homme et voiture à 150 mètres dans brouillard.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Histoire du document:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 1 janvier 2008 Création, [ml1], [fl1], [mf1], [js1], [pg1], [ar1], [bo1].
1.0 Patrick Gross 1 janvier 2008 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 janvier 2008