ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Fessenheim, le 24 mai 2018:

Numéro de cas:

ALSACAT-2018-05-24-FESSENHEIM-1

Résumé:

Le 26 mai 2018, par leur site web, le journal régional L'Alsace rapporte qu'un "aéronef" a été aperçu au-dessus de la centrale nucléaire de Deffenheim, et que l'ancien journliaste passionné d'OVNIS Jean-Claude Bourret dit qu'ils a avait dlà des OVNIS.

Les deux journaux L'Alsace et les Dernières Nouvelles d'Alsace (DNA) - du même groupe de presse, partageant leurs articles - expliquent avoir été contactés par Jean-Claude Bourret qui leur signalait que "des phénomènes étranges auraient été observés jeudi dernier", le 24 mai 2018, à 22:40, au-dessus de la centrale nucléaire.

Le journaliste des DNA et de L'Alsace a ainsi entendu de Mr. Bourret, que, en fait, celui-ci a eu une "source" unique, présentée comme une "source officielle cachée", pouis comme un policier, qui avait contacté Mr. Bourret via sa page Facebook.

Jean-Claude Bourret a assuré qu'il est "un témoin direct de l'observation, quelqu'un de tout à fait crédible." Mr. Bourret avait déjà alerté l'association ufologique MUFON, qui a également contacté la rédaction de journaux le matin du 26 mai.

Le témoin, selon Jean-Claude Bourret, aurait vu "quelque chose d'extraordinaire" et l'aurait même filmé, obtenant une vidéo "d'une durée de 7 à 8 minutes." Le témoin a raconté qu'en mission de surveillance é la centrale, avec deux autres observateurs, il a vu "des lumières au-dessus de la centrale, l'une sous forme de triangle qui planait à 50 mètres au-dessus de la centrale. Elle avait trois feux blancs et un feu rouge. Elle ne faisait pas de bruit."

Selon Jean-Claude Bourret, il y aurait eu ensuite un "autre triangle", un "autre objet" doté de "hublots très blancs, vifs éclatants" et tout à coup "15 objets" d'abord "stationnaires" puis "décrivant des trajets à angle droit", puis une "forme allongée", visible au-dessus de la Forêt-Noire, et puis "une grosse sphère".

L'unique témoin de Jean-Claude Bourret aurait dit que "sept personnes au total avaient vu ces étranges phénomènes, dont trois gendarmes et quatre agents de la sécurité." Mais quand le journal contacte le centre opérationnel de la gendarmerie de Colmar à ce sujet, ils sont informé qu'on n'y est "au courant de rien."

Comme à L'Alsace, on se demandait si quelqu'un avait voulu "raconter de belles histoires" à Jean-Claude Bourret, on a pris soin de contacter également la centrale. Le 27 mai 2018, les Dernières Nouvelle d'Alsace indiquent que la direction de la centrale, on leur a "confirmé le survol", vu par plusieurs gendarmes du PSPG (Peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie) qui "ont aperçu l'appareil alors qu'il évoluait dans le périmètre aérien de la centrale." Mais la direction de la centrale assure ne disposer "d'aucune information" quant à la nature exacte de l'aéronef.

Le journal signale ensuite que le militant anti-Fessenheim André Hatz, a relayé sur Twitter un document interne, signé de Matthieu Winkelmuller, de la direction technique de la centrale de Fessenheim, qui signale la "présence illégale d'un aéronef", le jeudi 24 mai 2018 peu avant 23h, vu "par des gendarmes du Peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie (PSPG) sur le périmètre aérien de la centrale". Mr. Winkelmuller précise que "les pouvoirs publics ont été prévenus et la surveillance du site renforcée", même si "ce survol n' a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations". La direction de la centrale a décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie.

Ceci passe bien tendu sur le web, signalé plus ou moins complètement par des sites web "OVNIS" entre le 26 et le 28 mai 20148, qui souvent publie l'affaire comme fait établi de survol d'une centrale nucléaire par un ou des OVNIS. Dans L'Alsace et les DNA du 28 mai 2018, je n'au plus rien trouvé sur le sujet. Au 28 mai 2018 au soir, je n'ai rien de plus, nootamment, je n'ai pas trouvé la vidéo alléguée.

Données:

Données temporelles:

Date: 24 mai 2018
Heure: 22:40
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 26 mai 2018
Délai de rapport: Heures, 2 jours.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Fessenheim
Lieu: Dans ou près de la centrale nucléaire, OVNI dans le ciel.
Latitude: 47.904
Longitude: 7.561
Rayon d'incertitude: 2 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 7
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adultes.
Types de témoins: Gendarmes, équipe de surveillance de la centrale nucléaire.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Par témoin via la page Facebook de Jean-Claude Bourret, et par la direction de la centrale nucléaire.
Type de lieu: Dans ou près d'une centrale nucléaire, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit.
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Vidéo alléguée.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Informations totalement insuffisantes.

Sources:

[Ref. la1:] JOURNAL "L'ALSACE":

A la une

FESSENHEIM

Aéronef aperçu au-dessus de la centrale: Jean-Claude Bourret évoque des Ovnis...

Le 26/05/2018 13:40 par D. T. , actualisé Hier à 07:17 Vu 14356 fois

Comme il le dit lui-même, il a une "petite étiquette OVNI"... Et c'est vrai qu'à 77 ans, le nom de Jean-Claude Bourret, multiprésentateur de journaux télévisés, reste associé à la quête d'Objets volants non-identifiés. Jean-Claude Bourret vient de joindre notre rédaction pour signaler que des phénomènes étranges auraient été observés jeudi dernier, à 22h40, au-dessus de la centrale nucléaire de Fessenheim. L'ancien journaliste avait déjà alerté l'association MUFON (Mutual UFO network) qui a également contacté notre rédaction ce matin.

Concrètement, la "source" de Jean-Claude Bourret est unique. Il s'agit, dit-il, d'une "source officielle cachée" qui l'a contacté via sa page Facebook. "C'est un témoin direct de l'observation, quelqu'un de tout à fait crédible", assure-t-il. Notons que le centre opérationnel de la gendarmerie de Colmar, joint par nos soins, n'est évidemment au courant de rien.

En ces matières, les canulars sont légion... Les Terriens que nous sommes n'avons pas encore eu de contacts avérés avec des civilisations extra-terrestres, il faut bien le rappeler. Comme souvent, l'affaire repose sur un témoignage indirect. Toujours est-il que l'individu que cite Jean-Claude Bourret aurait vu "quelque chose d'extraordinaire" et l'aurait même filmé. Un document vidéo "d'une durée de 7 à 8 minutes", ajoute M. Bourret. "Mon témoin m'a raconté qu'il était en mission de surveillance pour la centrale de Fessenheim, insiste. M. Bourret. Ils étaient trois observateurs. Ils ont vu des lumières au-dessus de la centrale, l'une sous forme de triangle qui planait à 50 mètres au-dessus de la centrale. Elle avait trois feux blancs et un feu rouge. Elle ne faisait pas de bruit."

Le "témoignage" recueilli par M. Bourret se prolonge avec un cocktail des images d'Epinal de l'observation ufologique... Un "autre triangle", un "autre objet" doté de "hublots très blancs, vifs éclatants"... Et puis, tout à coup, ce sont "15 objets" d'abord "stationnaires" puis "décrivant des trajets à angle droit". Apparaît ensuite une "forme allongée", visible au-dessus de la Forêt-Noire, et puis "une grosse sphère".

Un vrai festival d'apparitions d'OVNI, au-dessus d'une centrale nucléaire très surveillée... L'unique témoin de Jean-Claude Bourret indique que sept personnes au total ont pu observer ces étranges phénomènes, dont trois gendarmes et quatre agents de la sécurité...

Alors, quelqu'un a-t-il voulu raconter de belles histoires à Jean-Claude Bourret, quitte à en faire un peu trop? Les ufologues de France relaient en tout cas un appel à témoins pour en savoir plus.

Un survol par un aéronef?

Plus sérieusement, un militant anti-Fessenheim, André Hatz, a relayé sur Twitter l'information d'un survol de la centrale le jeudi 24 mai, en effet, vers 23h. Un survol par "un aéronef", assure-t-il, soulignant le "risque" que cela fait encourir à la centrale, et qui s'ajoute "à celui de rupture du générateur de vapeur n°335 et à l'arrêt fortuit du réacteur 2 pour problème de carte électronique". M. Hatz s'est procuré un document interne, signé de Matthieu Winkelmuller, de la direction technique de la centrale, qui signale en effet la "présence illégale d'un aéronef", le jeudi 24 mai peu avant 23h, "par des gendarmes du Peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie (PSPG) sur le périmètre aérien de la centrale". M. Winkelmuller précise que "les pouvoirs publics ont été prévenus et la surveillance du site renforcée", même si "ce survol n' a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations". La direction de la centrale a décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie.

[Ref. dn1:] JOURNAL "LES DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE":

FESSENHEIM

La centrale survolée par un aéronef

Un engin non identifié pour l'heure a survolé la centrale nucléaire de Fessenheim dans la nuit de jeudi à vendredi. La sûreté su site n'a pas été affectée.

La direction de la centrale nucléaire de Fessenheim a déposé plainte vendredi auprès de la gendarmerie, suite au survol de ses installations par un aéronef dans la nuit de jeudi à vendredi. L'incident, qui n'a pas eu de conséquence sur le fonctionnement du site, s'est produit vers 23 h.

La direction a confirmé le survol

Plusieurs gendarmes du PSPG (Peloton spécialisé de la protection de la gendarmerie) ont aperçu l'appareil alors qu'il évoluait dans le périmètre aérien de la centrale. contactée par nos soins, la direction a confirmé le survol, en indiquant toutefois ne disposer "d'aucune information" quant à la nature exacte de l'aéronef.

Un militant anti-Fessenheim, André Hatz, a relayé l'information sur Twitter, soulignant le "risque" que cela fait encourir à la centrale, "et qui s'ajoute à celui de la rupture du générateur de vapeur n° 335 et à l'arrêt fortuit du réacteur 2 pour problème de carte informatique". explique-t-il. André Hatz a également produit un document interne, signé d'un membre de la direction technique de la centrale, qui signale la présence "illégale" de l'aéronef et l'observation par des militaires du PSPG. Le document mentionne en outre que "les pouvoirs publics ont été prévenus et la surveillance du site renforcée, même si le survol n'a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations".


Les ufologues s'en mêlent

Le Mutuel [sic] UFO Network et l'ancien journaliste Jean-Claude Bourret se sont intéressés de près, hier, à cet aéronef aperçu au-dessus de la centrale nucléaire-

COMME IL LE DIT lui-même, ila une "petite étiquette Ovnis"... Et c'est vrai qu'à 77 ans, le nom de Jean-Claude Bourret, multiprésentateur de journaux télévisés, reste associé à la quête d'Objets volants non-identifiés. Jean-Claude Bourret a appelé hier les DNA pour signaler que des phénomènes étranges auraient été observés jeudi dernier, à 22h40, au-dessus de la centrale nucléaire de Fessenheim. L'ancien journaliste avait déjà alerté l'association MUFON (Mutual UFO network) qui a également contacté notre rédaction. Jean-Claude Bourret a avancé une "source officielle cachée" qui l'a contacté via sa page Facebook. L'ancien présentateur vedette de journaux de la 5 a fini par lâcher que cette source était "un gendarme": "C'est un témoin direct de l'observation, quelqu'un de tout à fait crédible".

Cette personne aurait vu "quelque chose d'extraordinaire" et l'aurait même filmé. Un document vidéo "d'une durée de 7 à 8 minutes", ajoute M. Bourret.

"Mon tmoin m'a raconté qu'il était en mission de surveillance pour la centrale de Fessenheim. Ils étaient trois observateurs. Ils ont vu des lumières au-dessus de la centrale, l'une d'elle sous forme de triangle qui planait à 50 mètres au-dessus de la centrale. Elle avait trois feux blancs et un feu rouge. Elle ne faisait pas de bruit."

"

Le "témoignage" recueilli par M. Bourret se prolonge avec un cocktail des images d'Epinal de l'observation ufologique... Un "autre triangle", un "autre objet" doté de "hublots très blancs, vifs éclatants"... Et puis, tout à coup, ce sont "15 objets" d'abord "stationnaires" puis "décrivant des trajets à angle droit". Apparaît ensuite une "forme allongée", visible au-dessus de la Forêt-Noire, et puis "une grosse sphère".

L'unique témoin de Jean-Claude Bourret indique que sept personnes au total ont pu observer ces étranges phénomènes, dont trois gendarmes et quatre agents de la sécurité...

[Ref. nu1:] "NUREA TV":

OVNIS AU DESSUS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FESSENHEIM

Il me parait important de relayer ici une information qui nous a été transmise par un informateur digne de confiance, mais dont nous nous sommes engagés à taire l’identité, au sujet d’une observation d’ovnis particulièrement incroyable.

Nous sommes le jeudi 24 mai 2018 du côté de la centrale nucléaire de Fessenheim en Alsace. Durant presque 2 heures, de 22h40 à minuit passé, des civils et personnels militaires (7 ou 8 personnes en tout) ont été les spectateurs de ce qu’il convient d’appeler une véritable escadrille d’ovnis. En effet, ceux-ci auraient été les témoins d’un survol de la centrale par pas moins d’une quinzaine d’aéronefs de tailles, formes et couleurs diverses. Certains de ces ovnis étaient de forme triangulaire et de couleur noire, ou ronds de couleur orange quand d’autres présentaient une structure en losange.

Deux de ces engins ont notamment pu être observés de très près (à une distance d’environ 50 mètres) lors de leur survol à très basse altitude du bâtiment réacteur de la centrale. Leur vitesse de déplacement a été décrite comme étant très lente et, comme souvent dans pareille description, notre témoin relate un déplacement totalement silencieux.

La taille du plus imposant des ovnis qui composaient cette « armada », de forme triangulaire et observé à une distance d’une centaine de mètres, a été évaluée par les témoins à environ 20 mètres de longueur.

Nul doute que plusieurs témoins de cette observation (notamment le personnel de gendarmerie présent) ont été auditionnés par les services militaires et que ces derniers disposent de traces vidéo de ce phénomène (via les caméras de sécurité présentes sur le site). Nous pouvons aussi affirmer avec une quasi-certitude que tout ceci ne sera pas communiqué au grand public, cet épisode ayant rapport à la sécurité d’un site sensible. Par ailleurs, si cette information venait à être reprise dans les médias « mainstream », nous aurions très certainement droit à la version communément avancée dans pareille situation: « de simples drones ont survolé un site nucléaire »

Reste à poser les questions qui « fâchent » et à mettre le doigt sur les caractéristiques d’un phénomène au sujet duquel la majorité de la population et officiellement les services de l’Etat (je dis officiellement par que je suis persuadé à titre personnel qu’en interne il en est tout autre) s’entêtent à nier l’existence.

Quel appareil de type drone possède aujourd’hui les caractéristiques énoncées lors de cette observation: taille (20 mètres pour l’un d’entre eux), déplacement silencieux et capacité à effectuer un vol stationnaire ?

Pourquoi ce type d’observation est-il généralisé aux abords des sites nucléaires sensibles et ce depuis de nombreuses années (quelques recherches rapides sur le net vous permettront de réaliser à quel point les observations d’ovnis, depuis plusieurs décennies et sur toute la planète, sont effectuées autour de sites nucléaires, qu’ils soient civils ou militaires) ?

Pour aller un peu plus loin dans ce questionnement, pourquoi ce phénomène cible-t-il aujourd’hui la centrale de Fessenheim, site nucléaire civil particulièrement contesté de par l’ancienneté, la vétusté et donc la dangerosité de son infrastructure ?

Autant de faits et questions qui, encore une fois, ne seront pas ou peu abordées dans les médias nationaux et qui, s’ils ne sont pas traités à travers le prisme du dédain et de la moquerie, seront passés sous silence.

Que ce phénomène trouve une explication rationnelle ou pas, il souligne des problématiques sécuritaires qui ne peuvent être balayées d’un simple revers de main et soulève des questions que nous ne pouvons ignorées et sur lesquelles il est primordial à mon sens de se pencher:

Qui (ou quoi) se cache derrière ce phénomène ? A travers quelle technologie s’exprime-t-il ? Et enfin, doit-on interpréter ce phénomène comme étant l’expression d’un message relatif à notre utilisation irraisonnée d’une technologie que nous ne maitrisons pas et qui met l’humanité en danger ?

Le débat reste non seulement ouvert mais il mérite et doit susciter notre intérêt à tous. Si les grands médias qui occupent et monopolisent l’espace d’expression et de réflexion ne s’emparent pas de cette thématique, il nous appartient modestement à nous, simples citoyens curieux et responsables de la faire émerger dans le débat public.

Je joints [sic] à cet article un document émanant de Matthieu Wikkelmuller, directeur technique adjoint chez EDF-CNE Fessenheim:

OBJET: Information - Survol d'un aéronef

Madame, Monsieur,

En application de la convention d'information entre la Préfecture du Haut-Rhin et le Centre Nucléaire de Production d'Electricité de Fessenheim, nous vous informons qu'une présence illégale d'aéronef a été détectée par les gendarmes du PSPG (Peloton Spécialisé de la Protection de la Gendarmerie) sur le primètre aérien de la centrale, jeudi 24 mai peu avant 23h00.

Les pouvoirs publics ont été prévenus et la surveillance du ste a été renforcée.

Ce survol n'a eu aucune conséquence sur la sûreté et le fonctionnement des installations.

La Direction du iste portra plainte ce jour après de la gendarmerie.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.

Mathieu WINKELMULLER

Astreinte direction PCD1

/s/

Guillaume Hzt

[Ref. nuf:] "MUFON FRANCE":

Mufon France ACTUALITÉS, APPEL A TÉMOINS Mai 25, 2018

Appel à témoins MUFON France sur le secteur de Fessenheim.

Nous n’avons pas encore énormément d’informations, mais notre source est de premier ordre,

Phénomène aérien anormal qui a eu lieu Jeudi 24/05/2018 à 22h30. Merci d’avance pour toute remontée d’informations.

De par le caractère extrêmement sensible du site survolé, nous vous invitons, surtout si vous habitez dans le secteur de Fessenheim, de partager l’information.

Mise à jour 26/05/2018 à 13:40 / Gendarmerie de Fessenheim contactée, confirmation d’un CR suite au déplacement de gendarmes, mais qui n’aurait rien à voir avec une observation sur place. Ils auraient fait la constatation de lumières mais coté allemand. Nous attendons le retour d’un chargé de communication de la gendarmerie de Colmar pour en savoir plus.

A noter les articles sur les dégagements de fumée de cette nuit, donc plus de 24 heures après notre appel à témoins, on ne peut donc raisonnablement relier les deux événements.

Article L’Alsace:

https://www.lalsace.fr/actualite/2018/05/26/degagement-de-fumee-nocturne-a-la-centrale

Mise à jour 26/05/2018 à 14:26 / L’info est sortie sur L’Alsace et DNA, article de Denis Tricart (avec qui je me suis vaguement engueulé ce matin au téléphone…):

https://www.dna.fr/actualite/2018/05/26/des-ovnis-au-dessus-de-la-centrale-nucleaire-jean-claude-bourret-s-en-mele

https://www.lalsace.fr/actualite/2018/05/26/survol-de-la-centrale-nucleaire-jeudi-dernier-jean-claude-bourret-evoque-des-ovnis

Mise à jour 26/05/2018 à 23:09 / Les deux articles ont passé la barre des 16000 vues.

Enquêteur chargé de l’enquête: Thierry Tregnago

Pascal Fechner
Directeur National MUFON France
www.mufonfrance.com

Discussion:

28 mai 2018:

De toute évidence, il n'y a pas suffisamment d'informations fiables pour comprendre ce qui s'est passé exactement.

D'après les demandes des journaux à la centrale nucléaire, il semble être établi que "quelque chose" a été repéré depuis, à, ou au-dessus de la centrale nucléaire de Fessenheim. Mais le cortège "d'OVNIS" que Jean-Claude Bourret apprend par une personne sur Facebook n'a, jusqu'à présent, aucune confirmation fiable.

Des lanternes thaïlandaises pourraient être la source de tout cela, si on accepte que les descriptions exprimées par Jean-Claude Bourret au journaliste ne soient pas des informations bien tramsies. Par exemple, chaque ufologue devrait savoir que "triangle" se réfère parfois seulement au fait que trois lumières ont été vues, formant manifestement un "triangle", qu'elles soient attachées ou non à un objet.

La publication de la vidéo alléguée pourrait suffire à se faire une opinion. Alors, où est-elle?

8 juin 2018:

Faisant quelques recherches sur le web au sujet de l'indcidnt allégué, je ne trouve toujours pas la vidéo que Jean-Claude Bourrait dit avoir.

Je note l'appell à témoin par le MUFON Frace [mf1], apparamment sans résultat.

Le MUFON signale l'indident de la "fumée" du 26 mai 2018; ceci est rapporté ainsi sur le site web de L'Alsace le 27 juin 2018:

Vers 3h20 ce samedi matin, un dégagement de fumée dans la salle des machines, partie non-nucléaire de la centrale de Fessenheim, a déclenché une alarme et entraîné l’intervention immédiate des secours internes, puis, conformément aux procédures de sécurité, l’arrivée des sapeurs-pompiers.

Ceux-ci n’ont fait que constater l’arrêt du dégagement de fumée et « l’absence de point chaud », indique EDF. La fumée provenait d’un tableau électrique de l’unité de production n°1. Les équipes de la centrale travaillent ce matin à l’identification précise de l’origine de ces fumées, avant réparation.

(Contrairement au MUFOn, je ne vois pas de rapport évident avec l'observation alléguée.)

Evaluation:

Informations totalement insuffisantes.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 28 mai 2018 Création, [la1], [dn1], [nu1].
1.0 Patrick Gross 28 mai 2018 Première publication.
1.1 Patrick Gross 8 juin 2018 Addition [mf1]. Dans la Discussion, addition ds praragraphes pour le "8 juin 2018".

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 8 juin 2018.