ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Battenheim, le 19 juillet 1998:

Numéro de cas:

ALSACAT-1998-07-19-BATTENHEIM-1

Résumé:

Le journal régional Les Dernières Nouvelles d'Alsace du 20 juillet 1998, avait rapporté une histoire d' "avion fantôme" sur Battenheim, indiquant qu'un automobiliste qui circulait sur l'autoroute A-35 au nord de Mulhouse avait signalé la veille vers 16:45 à la gendarmerie avoir vu un petit avion disparaître dans la forêt, vers Battenheim.

Les gendarmes de la compagnie de Mulhouse ont aussitôt mis en place un dispositif de recherche. Le survol de la zone par un hélicoptère basé à Xonrupt-Longemer n'a pas permis de repérer la moindre épave dans la forêt de la Hardt.

Aucune disparition d'aéronef n'avait été signalée par les autorités aériennes de la zone.

Le même 20 juillet 1998, l'autre journal régional, L'Alsace, signalait que la veille vers 17:00, le plan SATER (sauvetage aéro-terrestre) avait été déclenché par le préfet du Haut-Rhin pour tenter de retrouver un avion, qui, selon "les" témoins, serait tombé au-dessus de la forêt de la Hardt, à proximité de la station-service située sur l'A-35 à hauteur de Battenheim, ce qui avait été signalé dans L'Alsace de la veille.

Les recherches avaient été arrêtées le dimanche 20 au soir à la tombée de la nuit, ont repris le lundi matin à 7 h car dimanche, vers 19 h 10, le centre de coordination et de sauvetage de Saint-Mars-la-Pile, près de Tours, qui contrôle le traffic aérien sur toute la moitié nord de la France, avait signalé la perte d'un écho-radar dans une zone située à environ un kilomètre du lieu où les témoins auraient vu l'avion se crasher.

Soixante-dix gendarmes des compagnies de Mulhouse, Colmar, Guebwiller, Thann et Altkirch ont été mobilisés et ont ratissé la zone de forêt, en face de la station-service de l'A-35, pendant trois heures. Mais ils n'ont rien trouvé. Et comme, vérifications faites par le centre de sauvetage de Saint-Mars-la-Pile, aucun aérodrome n'a signalé la disparition d'un avion, ni le déclenchement d'une balise de détresse, la préfecture du Haut-Rhin a décidé de lever le dispositif de recherches.

Cette affaire qui n'a a priori aucun rapport avec les OVNIS entre tout de même en ufologie par le fait de Joël Mesnard, qui assure qu'il existe un phénomène de "crashes de rien", en rapport avec les OVNIS selon lui, qu'il décrit ainsi:

Des témoins observent le passage d’un aéronef (avion, ULM, hélicoptère, ballon, parachute) qui semble en difficulté, qui perd de l’altitude et s'écrase au loin. Les autorités alertées entreprennent des recherches dans la zone indiquée, mais on ne trouve aucune trace d'un éventuel crash, et on apprend qu'aucune disparition d'aéronef n’a été signalée, alors, les recherches sont suspendues et l'affaire sans suite.

Données:

Données temporelles:

Date: 19 juillet 1998
Heure: 16:45
Durée: Mon rapporté.
Date du premier rapport connu: 19 juillet 1998
Délai de rapport: Minutes, heures.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Battenheim
Lieu: Roulant sur l'autoroute A-35 non loin de l'aire de Battenheim.
Latitude: 47.840
Longitude: 7.394
Rayon d'incertitude: 10 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 ou plus
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adultes
Types de témoins: ?

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Appel à la Gendarmerie.
Type de lieu: Roulant sur autoroute.
Conditions d'éclairage: Jour.
OVNI observé: Non
Arrivée OVNI observée: N/A
Départ OVNI observé: N/A
Entité(s): N/A
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Alarmé.
Interprétations des témoins: Avion en train de s'écraser.

Classifications:

Hynek: N/A
ALSACAT: Sans rapport avec les OVNIS.

Sources:

[Ref. dn1:] JOURNAL "DERNIERES NOUVELLES D'ALSACE":

BATTENHEIM

Avion fantôme

Un automobiliste qui circulait sur l'A 35 au nord de Mulhouse a signalé hier vers 16 h 45, à la gendarmerie, avoir aperçu un petit avion disparaître dans la forêt, vers Battenheim.

Les gendarmes de la compagnie de Mulhouse ont aussitôt mis en place un dispositif de recherche. Le survol de la zone par hélicoptère, basé actuellement à Xonrupt-Longemer, n'a pas permis de repérer quelque épave que ce soit dans la forêt de la Hardt.

Les recherches devaient se poursuivre hier soir, bien qu'aucune disparition d'aéronef n'ai été signalée par les autorités aériennes de la zone.

[Ref. la2:] JOURNAL "L'ALSACE":

Alerte au crash: vaines recherches

Dimanche vers 17 h, le plan SATER (sauvetage aéro-terrestre) avait été déclenché par le préfet du Haut-Rhin pour tenter de retrouver un avion, qui, selon les témoins, serait tombé au-dessus de la forêt de la Hardt, à proximité de la station service, située sur l'A35, à hauteur de Battenheim (voir "L'Alsace-Lundi"). Les recherches avaient été arrêtées dimanche soir à la tombée de la nuit. Elles ont cependant repris hier matin à 7 h car dimanche, vers 19 h 10, le centre de coordination et de sauvetage de Saint-Mars-la-Pile, près de Tours, qui contrôle le traffic aérien sur toute la moitié nord de la France, avait signalé la perte d'un écho-radar dans une zone située à environ un kilomètre du lieu où les témoins auraient vu l'avion se crasher. Soixante-dix gendarmes des compagnies de Mulhouse, Colmar, Guebwiller, Thann et Altkirch ont été mobilisés. Ils ont ratissé la zone de forêt, en face de la station service de l'A 35, pendant trois heures. Mais ils n'ont rien trouvé. Et comme, vérifications faites par le centre de sauvetage de Saint-Mars-la-Pile, aucun aérodrome n'a signalé la disparition d'un avion, ni le déclenchement d'une balise de détresse, la préfecture du Haut-Rhin a décidé de lever le dispositif de recherches.

[Ref. ld1:] GERARD PAULHIAC ET JOEL MESNARD:

6. Battenheim,
19 juillet 1998

Patrick Straub a retrouvé dans les Dernières Nouvelles d'Alsace du 20 juillet 1998, ainsi que dans le quotidien l'Alsace du lendemain le récit d'un cas survenu vers 16 h 45, le dimanche 19.

Un automobiliste circulant sur l'A 35, à hauteur de Battenheim (quelques kilomètres au nord de Mulhouse) signala la chute d'un petit avion dans la forêt de la Hardt (qui borde l'autoroute côté Est).

Le préfet du Haut-Rhin déclencha le plan Sater à 17 h. Les gendarmes de la compagnie de Mulhouse, aidés d'un hélicoptère, fouillèrent le secteur jusqu'à la tombée de la nuit, et reprirent les recherches le lendemain à 7h, bien qu'aucune disparition d'avion n'eût été signalée. En effet, vers 19 h 10 le dimanche (donc près de deux heures et demie après que l'automobiliste eût alerté les autorités), le centre de coordination et de sauvetage de Saint-Mars-la-Pile (près de Tours) avait observé la perte d'un écho radar à un kilomètre environ de l'endroit où le crash avait été signalé. Soixante-dix gendarmes ratissèrent la zone en vain, et les recherches ne furent interrompues qu'au bout de trois heures.

[Ref. lc1:] LUC CHASTAN - "BASE OVNI FRANCE":

Battenheim (68) le 19 juillet 1998

Caractéristiques générales

Num Base: 3166
Département: Haut Rhin (68)
Lieu d'observation: Battenheim
Latitude: 47.833
Longitude: +7.383
Date d'observation: 19 juillet 1998
Heure: 16:45 heures
Durée (HH:MM:SS): N.C.
Météo: Pas d'indication météo
Type d'observation: Visuel : Eloigné
Nbre de témoin(s): 1
Enquète officielle: Oui

Caractéristiques de l'objet

Nbre d'objet: 1
Type d'objet: Non-défini
Taille: Non précisée
Couleur: non définie
Luminosité: Non précisée
Caractéristique visuelle: Pas d'indication
Vitesse: non définie
Mouvement/Déplacement: Non précisée
Objet au sol: Non
Disparition instantanée: Non

Type d'effets constatés

Effets physiques: Echo Radar,

Observation

Un automobiliste circulant sur l'A35 observe la chute de ce qu'il pense être un petit avion dans la forêt du Hardt. Un plan de sauvetage est déclanché [sic]. Bien qu'aucun avion ne soit signalé comme perdu, il est anoté que le centre radar de 5 mars la pile avait repéré la perte d'un écho radar indéterminé à un km de l'endroit du signalement du crash, mais vers 19:10.

Sources

Lumières dans la Nuit numéro 369

[Ref. od1:] SITE WEB "OVNI-DIRECT":

"Crashes de rien" ou "Ghost Crashes"

Publié le 13/11/2013

Source : Joel Mesnard du magazine LDLN

Un "Crash de rien" est un objet qui se crache au loin sans que l’on ne retrouve de débris.

C'est-à-dire que des témoins observent le passage d’un aéronef (avion, ULM, hélicoptère, ballon, parachute) qui semble en difficulté, qui perd de l’altitude et s'écrasant au loin. C'est lors que les autorités sont immédiatement alertées puis des recherches sont entreprises dans la zone indiquée. Mais ce n'est qu'au bout de plusieurs heures de ratissage de la zone que l'on ne constate finalement aucune trace d’un éventuel crash. Puis on apprend qu’aucune disparition d’aéronef n’a été signalée et enfin les recherches sont suspendues. L’affaire reste donc sans suites !!!

Cette caractéristique invraisemblable du phénomène ovni représente une composante essentielle à ne jamais ignorer et les cas sont beaucoup plus fréquents qu'on ne l'imagine.

Quel rapport avec les soucoupes volantes, cigares ou boules lumineuses que l'on observe d'habitude?

Il existe de nombreuses observations où les témoins racontent être en train d'observer un avion ou autre engin conventionnel lorsque celui-ci se métamorphose subitement en objet volant non identifié empruntant des trajectoires hors du commun.

On sait aujourd'hui à quel point le phénomène ovni se comporte de manière manipulatoire, brouillé et intelligent. Il cherche souvent à semer la confusion dans le cerveau des témoins.

Quelques cas recensés partiellement sur ce tableau

Date Lieu Description Source
09/05/1998 A l'ouest d'Eguisheim (68) Avion + appel de détresse Derniéres Nouvelles d'Alsace, LDLN 341
19/07/1998 Battenheim (68) Un petit avion DNA 20/07 : L'Alsace 21/07, LDLN 369

[Ref. sp4:] ASSOCIATION UFOLOGIQUE SPICA:

Commune Date et heure d'observation Forme générale
Identification
Couleur générale
Hypothèse
Conclusion
BATTENHEIM dimanche 19 juillet 1998 à 16h45 diverses autres
Non Identifié
information non communiquée
Néant
Non résolu -manque d'info

[Ref. jm1:] JOEL MESNARD:

Cet ufologue indique que le 19 juillet 1998 vers 16:45, un automobiliste circulant sur l'A 35 a signalé la chute d'un petit avion dans la forêt de la Hardt. Le Préfet du Haut-Rhin a déclenché le plan SATER à 17 heures. Les Gendarmes aidés d'un hélicoptère ont fouillé le secteur jusqu'à la tombée de la nuit, et ont repris les recherches le lendemain à 7 heures, bien qu'aucune disparition d'avion n'avait été signalée.

Le dimanche vers 19:10 le centre radar de Saint-Mars-la-Pile avait observé la perte d'un écho radar a environ 1 km de l'endroit où l'automobiliste avait signalé le crash deux heures et demie plus tôt. 7 gendarmes avaient ratissé la zone en vain.

Joêl Mesnard dit que les sources sont les Dernières Nouvelles d'Alsace du 20 juillet 1998, L'Alsace du 21 juillet, et LDLN 369 page 15.

Discussion:

La station service mentionnée est actuellement le Relais Total de Battenheim, aire de Battenheim - km 168 de l'A-35, 68390 Battenheim.

Il y a 11 km de l'aérodrome de Rixheim à l'aire de Battenheim.

Il est possible que l'automobiliste ait été sur l'A-35 au niveau de la station service de Battenheim, roulant vers le sud. Face à lui, ou à sa gauche, il y a donc l'aérodrome de Rixheim, sans compter l'aéroport de Bâle Mulhouse (Euroairport).

Est-ce que quelqu'un avait seulement vérifié qu'il n'y ait pas eu un avion en train d'atterrir à Rixheim? Qui aurait évidemment paru "tomber dans la forêt" à un automobiliste peu renseigné sur la présence de l'aérodrome?

Il serait bon d'avoir une réponse à cette question, avant de parler d'un phénomène de "crash de rien"...

L'A-35 passe par l'Aire de Battenheim, longe l'aérodrome de Rixheim,
continue vers l'Euroairport. Dans la ligne de visée probable de l'automobiliste,
la forêt de la Hardt cache sur 11 kilomètres d'autoroute la présence
de l'aérodrome!

Vue aérienne:

l'aire de Battenheim, longée par l'autoroute A-35. Sur la gauche, partie de la forêt de la Hardt, et dans la forêt,
l'aérodrome de Rixheim. Ceci montre qu'un automobiliste là aurait pu croire à un avion de tourisme tombant
dans la forêt.

Evaluation:

Sans rapport avec les OVNIS.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 20 janvier 2018 Création, [dn1], [la1], [la2], [ld11], [lc1], [od1], [sp4], [jm1].
1.0 Patrick Gross 20 janvier 2018 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 20 janvier 2018.