ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Sierentz, le 6 novembre 1994:

Numéro de cas:

ALSACAT-1994-11-06-SIERENTZ-1

Résumé:

Il y aurait eu, de source primaire qui m'est inconnue, une affaire de projecteurs de discothèque pris pour des OVNIS dans le secteur de Sierentz, depuis l'autoroute A35, le 6 novembre 1994

Il y aurait eu cinq "témoignages complémentaires" et un des témoins, une femme, aurait été "hospitalisé après une crise de nerfs."

Le phénomène se serait estompé dans les phares d’un avion qui passait puis serait réapparu aussitôt après.

Données:

Données temporelles:

Date: 6 novembre 1994
Heure: ?
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 2002?
Délai de rapport: Jours, années.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Sierentz
Lieu: Depuis l'autoroute A35, OVNI dans le ciel.
Latitude: 47.660
Longitude: 7.481
Rayon d'incertitude: 3 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 6
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: ?
Ages des témoins: ?
Types de témoins: ?

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Emmanuel Dehlinger.
Type de lieu: Depuis l'autoroute A35, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: ?
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: 1 crise de nerfs.
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Probables Skytracers.

Sources:

[Ref. ed1:] EMMANUEL DEHLINGER:

Région de Sierentz, autoroute A35 (Haut-Rhin), 6 novembre 1994

Site entouré de lignes à haute tension, près de la centrale électrique de Kembs, couloir aérien très fréquenté et discothèque proche (triple pré-debunking ?). 5 témoignages complémentaires. 1 des témoins (une femme) est hospitalisé après une crise de nerfs. Le phénomène s’estompe dans les phares d’un avion qui passe puis réapparaît aussitôt après, ce qui semble confirmer qu’il s’agit bien d’un phénomène lumineux. Le danger de survol d’un tel site dans le brouillard entre les lignes à haute tension et le trafic aérien suggèrent plutôt un tir à partir du relief local, noyé dans la brume. Il existe à 5 km à l’est de l’autoroute A35, sur le territoire allemand, un dénivelé de ~100 m d’où aurait pu partir le tir [IGN 3721]. Nous profitons de ce cas pour préciser que lorsque nous mentionnons en commentaire d’un cas " N témoignages complémentaires ", cela signifie que la même apparition a été observée par plusieurs témoins (ou groupes de témoins) indépendants. Lorsqu’il n’y a qu’un seul témoignage, il est malgré tout le plus souvent à observateurs multiples même si nous ne l’indiquons pas en commentaire.

Discussion:

La source [ed1] nécessite quelques explications.

L'auteur, Emmanuel Dehlinger, prétend que les OVNIS, depuis 1942, et les "crop circles", sont en fait des "faux" créés par "les militaires" - il ne précise pas plus - à l'aide de rayons laser, de ballons dirigeables etc.

Inutile de préciser que la thèse est selon moi - et d'autres - totalement absurde. Ce cas l'illustre d'ailleurs.

Tout ufologue ayant un minimum de bons sens et d'expérience sait fort bien qu'il arrive que des gens prennent des projecteurs de discothèque pour des OVNIS.

Il n'y a don tout simplement aucun sens à vouloir faire croire que ce seraient des militaires qui utiliseraient des projecteurs pour faire croire cela; les discothèques suffisent.

Dans le présent cas, l'auteur signale bien une discothèque dans les parages. Et ne signale aucun militaire. Mais au lieu d'en conclure que les militaires n'ont rien à voir avec cette banale confusion, il en déduit que les militaires profitent des discothèques pour jouer leur tour dans leur parages! Bel exemple de pensée magique, non?

Imaginez que je vous assure: "Mon lave-vaisselle est un appareil d'espionnage conçu par des extraterrestres. La preuve? Ils l'ont déguisé en lave-vaisselle." Je crois qu'on se demandera si j'ai soudain eu les fils qui se touchent dans la tête...

Soyons sérieux: il y a eu de multiples affaires de projecteurs de discothèques prise pour des OVNIS dans ce secteur, documentées dans ce catalogue.

Le "coupable" est la discothèque bien connue là par les gens de la région: on trouve en effet à Bartenheim la grande discothèque "Discopolis" - en fait "Planet Discopolis", anciennement "Macumba" puis "Palace Loisirs", 5, rue Robert Schumann, 68870 Bartenheim. Elle utilise des Skytracers, que j'ai déjà vus à l'oeuvre.

Pour la petite histoire, j'avais vu dans l'entrée de la discothèque vers 1990, dans un vitrine, un petit mannequin représentant "l'extraterrestre de Roswell".

Ajoutons que la centrale hydro-électrique sur le Rhin à Kembs est à six kilomètres, qu'elle n'a rien à voir avec cette histoire, et qu'il n'y a pas plus de lignes à haute tension là que par ailleurs; en tout cas, dire que le site est "entouré" de lignes à haute-tension est une totale exagération. Enfin, le passage de l'avion est bien ordinaire: la piste de l'aéroport international longe l'autoroute...

A propos des "Skytracers":

On parle parfois des "lasers de discothèque", notamment dans la presse, comme cause de rapports d'OVNIS. Il ne s'agit en fait pas de lasers mais de projecteurs de lumière ordinaire.

Le but de ces Skytracers est d'attirer l'attention de loin, jusqu'à des kilomètres. Les lasers ne sont efficaces que "su place", à l'intérieur de la discothèque, ou sur la scène d'un concert.

Leur lumière peut être blanche, ou teintée de vert, bleu, rouge, jaune... Une motorisation permet de l'orienter sur 1, 2 ou 3 axes, et par programmation, on pourra lui faire effectuer ces séquences de mouvements plus ou moins répétitifs, de figures, que rapportent souvent les témoins.

Lorsque l'air est globalement humide dès le sol, on voit l'effet du Skytracer sous forme de pinceau ou pinceaux, lumineux, fixes ou mobiles.

Ils peuvent donner une apparence de "cigare lumineux."

Mais si une couche d'air sec est surmontée de nuages bas, on ne verra pas le pinceau lumineux, mais sa projection sur le dessous des nuages. C'est dans ces conditions particulières que les gens n'arrivent parfois pas à reconnaître que ce ne sont que des projecteurs.

Avec plusieurs Skytracers couplés et programmés, il est possible de produire des shows du genre "soucoupe volante" ou "formation de soucoupes."

Evaluation:

Probables Skytracers.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 27 juillet 2015 Création, [ed1].
1.0 Patrick Gross 27 juillet 2015 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 2 juin 2015