ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Wittelsheim, en fin août 1972:

Numéro de cas:

ALSACAT-1973-08-00-WITTELSHEIM-1

Résumé:

Un ufologue local que j'ai rencontré plusieurs fois avait rapporté plusieurs fois l'observation qu'il avait vécue à l'âge de 9 neuf ans sur Wittelsheim en début août 1972 ou à la rigueur début août 1973.

Un soir entre 22:00 et 22:30, il était parmi un groupe d'une vingtaine de gamins, jouant à cache-cache sur la grande esplanade devant l'ancien bâtiment de la Direction des Mines de Potasse d'Alsace, comme à l'accoutumée pendant les congés scolaires. Les plus jeunes avaient 4 ans, il avait 9 ans, les plus âgés dans le groupe avaient près de vingt ans.

Le ciel était limpide, mis à part quelques nuages lointains sur l'horizon sud-est. La lune devait être dans son dernier quartier, car la luminosité du ciel était assez importante. Un très léger vent parvenait du sud-ouest.

Les enfants étaient tous cachés et attendaient le "loup" qui devait les trouver, lorsque celui-ci, qui avait fini le décompte leur permettant de se cacher, s'est écrié: "regardez là-bas, dans le ciel, qu'est-ce que c'est?"

Les enfants ne sont pas sortis de leurs cachettes immédiatement, pensant que c'était une ruse pour les amener à se découvrir. Mais par curiosité, ils avaient tout de même regarder le ciel, dans la direction que "le loup" indiquait.

A 800 mètres de là où ils se trouvaient, il y avait un chevalement de puits de mine d'une hauteur de 78 mètres. Sur sa droite, à environ 20 degrés, donc vers l'Est, on pouvait apercevoir un immense cigare d'un magnifique vert fluorescent, silencieux, qui se tenait immobile dans le ciel, verticalement. Sa lumière était contenue dans ses contours. Ils étaient à environ 800 mètres du puis de mine, et le "cigare" mesurait un tiers de la hauteur du puits de mine.

Tous ceux qui étaient là l'ont vu. L'objet n'avait pas d'ailes, ni traînée, ni rien de particulier. Ses extrémités n'étaient pas arrondies mais "coupées". Ils ont été étonnés, parce qu'ils étaient tous persuadés qu'aucun engin ne pouvait voler et faire du "surplace" sans ailes.

Ils ont alors discuté de la nature de l'objet pendant quelques minutes, et se sont tous tus, pour mieux observer l'objet.

Au bout de quelques minutes, celui-ci s'est penché légèrement sur sa droite et a disparu lentement derrière un rideau d'altocumulus qui venait du sud-ouest et se dirigeait sud-est. L'observation avait duré une dizaine de minutes, selon son estimation.

Si les enfants et les jeunes ont par la suite peu reparlé de l'événement, lui a été très marqué. Au début de l'année scolaire suivante, alors qu'il était en CM2, le "bibliobus" - un autobus faisant office de bibliothèque itinérante allant d'école en école dans la région, que je fréquentais aussi - est passé, et par hasard il a choisi la bande dessinée "Les Apparitions d'OVNIS" de Lob et Gigi. Dans une page de dessins consacrée aux différents OVNI observés, il a reconnu Celui qu'ils avaient vu. Il dit avoir montré le livre à tous ses camarades le soir même, et qu'ils avaient tous reconnu l'objet, ce qu'il lui a confirmé qu'il n'avait pas rêvé.

En 1999, avec son épouse qui était au courant de cette expérience, il avait interrogé discrètement quelques-uns des témoins de la scène, il assure que son épouse peut maintenant certifier que sa relation de l'événement correspond point par point, vingt-six ans après, à celles de tous les autres témoins qu'elle a pu rencontrer.

Ayant entendu ce témoin plusieurs fois dans les années 2002-2004, j'ai entendu son récit qui est identique aux versions qu'il en a donné par ailleurs. Son épouse confirmait ses dire. J'ai appris le nom d'au moins un des autres témoins de l'époque, et lui comme son épouse m'ont également rapporté comment ils avaient rencontré par hasard une dame qui avait vu la même chose au même moment dans le même secteur, mais séparément du groupe d'enfant.

Il m'avait également expliqué comment il en était arrivé à se méfier de tout "certitude établie" suit à son expérience. A la rentrée scolaire, il l'avait raconté à son instituteur, qui lui avait dit que ce qu'il avait vu était "une fusée". Bien qu'âgé de 9 ans, il se rendait parfaitement compte que cette explication était parfaitement absurde. Il s'était par la suite engagé en ufologie, par des lecteurs, participation à des associations ufologiques, enquêtes de terrain, contacts avec d'autres ufologues comme moi.

Données:

Données temporelles:

Date: Août 1973
Heure: ~22:15
Durée: ~10 minutes.
Date du premier rapport connu: 1998?
Délai de rapport: Jours, décennies.

Données géographiques:

Département: Haut-Rhin
Commune: Wittelsheim
Lieu: Sur l'esplanade devant la Direction des Mines de l'époque, OVNI dans le ciel.
Latitude: 47.777
Longitude: 7.225
Rayon d'incertitude: 50 m

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: ~20
Nombre de témoins connus: 4
Nombre de témoins nommés: 2
Ages des témoins: Enfants, jeunes, peut-être 1 adulte.
Types de témoins: Enfants, jeunes, peut-être 1 adulte.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Via le web, et direction à moi.
Type de lieu: Extérieur, OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: Non
Départ OVNI observé: Non
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Etonnés.
Interprétations des témoins: Non identifié.

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Possible engin extra-terrestre.

Sources:

[Ref. uw1:] SITE WEB "UFOWEB":

2000/052: Rétro-témoignage, observation à Wittelsheim département 68 en août 1972

De notre correspondant Lucien p[-].

Date: 1972, août

Heure: 22h30

Durée de l'observation: 10 mn

Département: Haut-Rhin (68)

Lieu de l'observation: Wittelsheim

Nombre de témoins: Vingtaine

Nombre d'objets: 1

Forme de l'objet: Cigare

Couleur: Vert luminescent, fluo

Ce soir du début août 1972, nous étions une vingtaine de gamins à jouer à cache-cache, sur une grande esplanade devant un batiment de la Direction des Mines de Potasse d'Alsace, comme à l'accoutumée pendant les congés scolaires.

Le ciel était limpide, mis à part quelques nuages lointains sur l'horizon sud-est. La lune devait être dans son dernier quartier, car la luminosité du ciel était assez importante. Un très léger vent parvenait du sud-ouest.

Nous étions tous cachés et attendions le "loup" qui devait nous trouver, lorsque celui-ci, qui avait fini le décompte nous permettant de nous cacher, s'écria soudain: "regardez là-bas, dans le ciel, qu'est-ce que c'est ?"

Nous n'osions pas sortir de nos cachettes immédiatement, pensant que c'était une ruse pour nous amener à nous découvrir. Mais par curiosité, nous avons tout de même regarder le ciel, dans la direction qu'il indiquait.

Et voilà ce que nous vîmes: à 800 mètres de là où nous nous trouvions, il y avait un chevalement de puits de mine, dont la hauteur était de 78 mètres. Sur sa droite, à environ 20 degrés, donc vers l'Est, on pouvait apercevoir un immense cigare d'un magnifique vert fluorescent, silencieux, qui se tenait immobile dans le ciel.

Tous ceux qui étaient là le virent. Les plus âgés d'entre nous avaient près de vingt ans. L'objet n'avait pas d'ailes, ni traînée, ni rien de particulier. Ce qui nous étonna, c'est justement que nous étions tous persuadés, qu'aucun engin ne pouvait voler et faire du "surplace" sans ailes.

Or, c'était bien le cas. Nous avons discuté de la nature de l'objet pendant quelques minutes et nous nous sommes tous tus, pour mieux observer l'objet.

Au bout de quelques minutes, celui-ci se pencha légèrement sur sa droite et disparut lentement derrière un rideau d'altocumulus qui venait du sud-ouest et se dirigeait sud-est.

Et l'observation s'arrêta là.

La date de l'observation (1972), ne fait aucun doute car au début de l'année scolaire suivante, donc en 1973, le hasard voulut que le bibliobus passe dans notre école (j'étais alors en CM2). Le hasard (encore lui) voulut que je choisisse comme livre "LES APPARITIONS D'OVNI" en BD, de LOB et GIGI, et on pouvait y voir, dans une page de dessins consacré aux différents OVNI observés, celui que nous avions vu nous-mêmes. Je montrai le livre à tous mes camarades le soir même, et tous reconnurent l'objet.

Ce qui me confirma dans le fait que je n'avais pas rêvé. Il y a un an de cela, ayant fait part de mon expérience à mon épouse, nous avons décidé d'interroger discrètement quelques-uns des témoins de la scène et mon épouse peut certifier que ma relation de l'événement correspond point par point, vingt-six ans après, à celles de tous les autres témoins qu'elle a pu rencontrer.

MISE A JOUR DU 19/10/00

[Ref. gr1:] TEMOIGNAGE SUR LE SITE WEB DU G.R.E.P.I.:

Observation d'un cigare vert fluorescent par une trentaine de personnes dans le ciel d'Alsace (France), près de Mulhouse, en août 1973.

Ciel très clair, quelques nuages au sud-est, vent de sud-ouest. Température aux alentours de 22°.

Aucun bruit.

Ciel étoilé. Visibilité parfaite.

Estimation de la distance et de la taille au comparateur LDLN: - distance: 5 à 7 kilomètres - taille 100 à 105 mètres.

Hauteur sur l'horizon: 30 à 35°

Taille comparée: un tiers du chevalement du puits de mine, distant de 800m et d'une hauteur de 80m.

Objet en station verticale.

Couleur de l'objet: vert luminescent (lumière contenue dans les contours de l'objet)

Heure: 22h00 à 22h30

Date: (?)août 1973

Nombre de témoins: environ vingt personnes, âgés de 4 à 20 ans.

Forme: cigare aux extrémités coupées.

Eléments météo: faible brise du SO. Ciel très clair. Quelques cumulus et cirro-cumulus au SE.

Le "cigare" a fini par disparaître derrière les nuages qui arrivaient du SE au bout de quelques minutes ( tout au plus cinq).

Pour un récit plus approfondi, veuillez me recontacter, car il y a eu une suite...

Lucien (Alsace - France)

Eh oui, chers visiteurs, il vous faudra nous faire une nouvelle visite pour tout savoir de cette observation. Ce site est digne du meilleur thriller!

[Ref. is1:] BLOG "ISUNDGAU":

Ce blog présente plusieurs cas alsaciens pêchés sur le web, dont:

Août 1973 à Wittelsheim

Récit du témoin L.P.: "Ce soir du début août 1973, nous étions une vingtaine de gamins à jouer à cache-cache, sur une grande esplanade devant un bâtiment de la Direction des Mines de Potasse d'Alsace, comme à l'accoutumée pendant les congés scolaires. Le ciel était limpide, mis à part quelques nuages lointains sur l'horizon sud-est. La lune devait être dans son dernier quartier, car la luminosité du ciel était assez importante. Un très léger vent parvenait du sud-ouest. Nous étions tous cachés et attendions le "loup" qui devait nous trouver, lorsque celui-ci, qui avait fini le décompte nous permettant de nous cacher, s'écria soudain: "regardez là-bas, dans le ciel, qu'est-ce que c'est ?" Nous n'osions pas sortir de nos cachettes immédiatement, pensant que c'était une ruse pour nous amener à nous découvrir. Mais par curiosité, nous avons tout de même regarder le ciel, dans la direction qu'il indiquait. Et voilà ce que nous vîmes : à 800 mètres de là où nous nous trouvions, il y avait un chevalement de puits de mine, dont la hauteur était de 78 mètres. Sur sa droite, à environ 20 degrés, donc vers l'Est, on pouvait apercevoir un immense cigare d'un magnifique vert fluorescent, silencieux, qui se tenait immobile dans le ciel. Tous ceux qui étaient là le virent. Les plus âgés d'entre nous avaient près de vingt ans. L'objet n'avait pas d'ailes, ni traînée, ni rien de particulier. Ce qui nous étonna, c'est justement que nous étions tous persuadés, qu'aucun engin ne pouvait voler et faire du "surplace" sans ailes. Or, c'était bien le cas. Nous avons discuté de la nature de l'objet pendant quelques minutes et nous nous sommes tous tus, pour mieux observer l'objet. Au bout de quelques minutes, celui-ci se pencha légèrement sur sa droite et disparut lentement derrière un rideau d'altocumulus qui venait du sud-ouest et se dirigeait sud-est. Et l'observation s'arrêta là."

"La date de l'observation (1973), ne fait aucun doute car au début de l'année scolaire suivante, donc en 1973, le hasard voulut que le bibliobus passe dans notre école (j'étais alors en CM2). Le hasard (encore lui) voulut que je choisisse comme livre "LES APPARITIONS D'OVNI" en BD, de LOB et GIGI, et on pouvait y voir, dans une page de dessins consacré aux différents OVNI observés, celui que nous avions vu nous-mêmes. Je montrai le livre à tous mes camarades le soir même, et tous reconnurent l'objet. Ce qui me confirma dans le fait que je n'avais pas rêvé. Il y a un an de cela, ayant fait part de mon expérience à mon épouse, nous avons décidé d'interroger discrètement quelques-uns des témoins de la scène et mon épouse peut certifier que ma relation de l'événement correspond point par point, vingt-six ans après, à celles de tous les autres témoins qu'elle a pu rencontrer."

Il n'y a pas de référence de source pour l'observation, citée parmi d'autres. Il y a simplement en fin d'article une série de liens vers des sites ou pages ufologiques, dont un lien vers l'ancienne adresse web de la page d'accueil de mon site web.

Discussion:

Il se trouve que je connais personnellement le témoin, je l'ai rencontré plusieurs fois dans les années 2000. Je le connais pour raisons ufologiques: suite à son observation, il s'était très vite pris d'intérêt pour la question des OVNIS. Je pense qu'en 5 ou 6 occasions différentes, nous avions dû discuter OVNI et mener des enquêtes pour un total d'une bonne vingtaine d'heures. Voici donc des éléments que j'ai pu recueillir directement:

Concernant la date de son observation, il y a un léger doute sur l'année, il a évoqué 1972 ou 1973, il a évoqué lors d'une des conversations que nous avons eu qu'il avait alors 9 ans. Le mois semble plus assuré: août. Il est certain que c'était pendant les vacances scolaires de 1972. Je donne l'année comme 1972 dans ce dossier, mais il n'est pas exclu que ce soit 1973.

Concernant la couleur "vert fluorescent", il m'avait précisé que cette couleur était "comme une couleur qu'on n'a jamais vue" - détail que l'on retrouve dans d'autres témoignages.

Concernant le "cigare", il m'avait précisé que cette chose se tenait verticalement.

Il en avait parlé à son instituteur, espérant une explication. L'instituteur lui aurait dit négligemment que ce qu'il a vu était... "une fusée". Mais bien que jeune, il savait parfaitement que cela ne pouvait absolument pas avoir été une fusée. Il en a conçu une méfiance terrible par rapport à toutes les "autorités du savoir", scientifiques, experts, enseignants, et il met encore aujourd'hui en doute des choses qui paraissent évidentes à la majorité des gens.

Après l'observation, il a commencé à lire beaucoup de choses, concernant l'astronomie, l'aéronautique, et c'est au "Bibliobus" qu'il est tombé sur une des bandes dessinées de Lob et Gigi - très diffusées alors - qui traitait des OVNIS ou soucoupes volantes. Il y a trouvé un cas d'OVNI en forme de cigare et a été très frappé de cela: il venait de découvrir que d'autres avaient également vu de telles choses.

Il était alors un ufologue actif, lisant, menant des enquêtes, correspondant ou rencontrant d'autres ufologues. Il exprimait un profond mépris pour ceux qu'il appelait les "ufologues de salon" - ceux qui se contenteraient de pérorer dans des livres ou en conférences sans jamais avoir mené la moindre enquête sur le terrain. Il avait été membre d'un groupe d'ufologie Mulhousien dans les années 1970-1980.

Il avait eu une deuxième observation, bien moins "étrange" cependant, qui a fait l'objet d'une enquête avec compte-rendu dans le magazine ufologique Lumières Dans La Nuit - j'y consacrerais un dossier sous peu. Les enquêteurs de LDLN avaient commenté qu'il leur avait semblé excessivement attaché à leur donner le moindre détail. De toute évidence, il n'avait pas informé ces enquêteurs de sa première observation, et eux n'ont alors pas réalisé qu'ils étaient en train d'interrogé non pas un "témoin ordinaire", mais quelqu'un qui était déjà "féru d'ufologie"... J'ai eu l'occasion de mener des enquêtes ufologiques en sa compagnie, et ai pu constater qu'il s'efforçait de faire un travail soigneux, s'efforçant de tout clarifier dans les moindres détails.

Concernant son explication de cette expérience, je n'ai rien pu obtenir de définitif de sa part, il est dans une interrogation totale, se méfiant de toute explication, doutant totalement que cela ait été quelque chose d'ordinaire qu'il n'avait pas reconnu, mais doutant aussi que ce soit "extraterrestre" - il est assez proche des thèses d'un Jacques Vallée à ce sujet. Il a évoqué, pour son observation ou d'autres, la possibilités qu'une "puissance de l'Est" (les Russes) pourrait par exemple utiliser des systèmes de projection holographique et faire ainsi "apparaître" ces OVNIS, dans un but qui pourrait être une sorte d'intimidation, ou autre chose. Pour lui, tout ce qui est militaire est suspect, des agences militaires obscures seraient capables de toutes sortes de manipulations. On retrouve cette idée chez, par exemple l'ufologue français Jacques Vallée, qu'il considère comme son héros personnel même s'il m'avait dit ne pas être toujours en accord complet avec lui.

Vu son observation, je lui ai plusieurs fois demandé pourquoi il se refuse à envisager que cela puisse être un engin extraterrestre. Il a toujours manifesté alors une réaction ironique, presque moqueuse: les OVNIS comme engins extraterrestres sont pour lui quelque chose de "mythologique", les "petits hommes verts" seraient une idée ridicule, un fantasme, quelque chose de pas sérieux.

Et pourtant, en une occasion plus tard, c'est une de mes amies a discuté de cela avec lui: pourquoi pas des extraterrestres? Elle m'a rapporté la réponse, puisque je n'avais pas été présent lors de cette conversation. Il est apparu qu'en fait, il se refusait à penser que des extraterrestres puissent réellement avoir des engins pareils: "si ce sont des extraterrestres, alors pauvres de nous, on est foutus". En somme, il exprimait une sorte de crainte ou d'impuissance. Si des extraterrestres disposaient des possibilités dont il aurait eu la démonstration, notre propre technologie serait totalement surclassée en comparaison, et c'est pour lui une idée terrifiante.

J'ai également appris, de lui, et cela m'a été confirmé par sa compagne - il était marié, avait des enfants - qu'alors qu'il cherchait des ouvrages sur les OVNIS dans un marché aux puces, il avait rencontré une femme âgée en train de retirer d'une caisse un livre sur les OVNIS qu'elle allait visiblement acheter. La dame semblait "usée", avachie, peut-être alcoolique, presque "clochardisée". Intrigué par son intérêt pour le livre ufologique, mon témoin avait entamé la conversation avec elle, et, à sa surprise, elle a fini par lui raconter qu'elle aussi avait vu un OVNI, également en forme de cigare, également vert, et très vite, après quelques questions, mon témoin a été abasourdi en réalisant que la dame avait eu cette observation en même temps que la sienne, dans le même secteur. C'était, m'a-t-il dit, le même OVNI, vu par une personne qui n'était pas parmi les enfants avec lesquels lui-même s'était trouvé. La compagne de mon témoin avait assisté à cette scène et me l'a confirmée de vive voix. Elle m'a expliqué qu'elle avait, évidemment, toujours pensé que son mari était sincère, mais là, plus aucun doute n'était permis pour elle: ils venaient par pur hasard de tomber sur un témoin indépendant qui avait vécu la même observation!

Tous les deux avaient été très frappée par cette dame, par l'apparence d'abattement qu'elle donnait. Dans la discussion, ils avaient compris que cet état résultait de son observation; elle ne s'en était jamais remise.

Dans un de ses récits ci-dessus, il dit: "mon épouse peut certifier que ma relation de l'événement correspond point par point, vingt-six ans après, à celles de tous les autres témoins qu'elle a pu rencontrer." Le fait est qu'outre la dame rencontrée au marché aux puces, il y avait les autres enfants, son frère étant l'un deux. Son épouse a bien rencontré plusieurs autres témoins de l'observation.

Bien entendu, ne n'ai aucune "preuve" quelle qu'elle soit pour tout ceci. Ce témoin m'a paru sincère, je n'ai jamais trouvé de raison précise de douter de son propos, jamais il ne s'est contredit, certes, mais c'est tout.

Ci-dessus::
L'ancien bâtiment et le puits de mine.

Evaluation:

Possible engin extraterrestre.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 16 février 2018 Création, [uw1], [gr1], [is1].
1.0 Patrick Gross 16 février 2018 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 février 2018.