ALSACAT -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas d'Ingwiller, le 14 janvier 1945:

Numéro de cas:

ALSACAT-1945-01-14-INGWILLER-1

Résumé:

Le 415e Escadron de Chasse de Nuit (415th Night Fighter Squadron ou 415th NFS) de l'US Army Air Force avait été créée en février 1943 et avait effectué des patrouilles dans la Méditerranée et le Nord-ouest de l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

En décembre 1944 et jusqu'à ce que les Allemands aient perdu l'Alsace, des membres du 415th NFS avaient fait plusieurs rapports de ce qu'ils ont appelé "Foo-Fighters" dans la vallée du Rhin, comme enregistré dans un rapport du 30 janvier 1945 au Tactical Air Command par l'officier de renseignement Fred Ringwald, qui en avait lui-même été un des premiers témoins.

Dans ce rapport un cas est signalé pour la nuit du 14-15 janvier 1945 à 20:00 heures, disant qu'une grande lueur orange dans le ciel semblant avoir 5 pieds de diamètre avait été observée à proximité d'Ingwiller, à 6000 pieds.

Le rapport précisait que dans tous les cas où le pilote avait demandé une confirmation par radar au sol, il avait reçu une réponse négative.

Le cas a été cité dans la littérature ufologique, mal situé en Allemagne et avec la coquille du rapport original qui notait "Ingweiller" au lieu d'Ingwiller.

Données:

Données temporelles:

Date: 14 janvier 1945
Heure: 20:00
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 30 janvier 1945
Délai de rapport: Minutes, 2 semaines?

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Ingwiller
Lieu: ?
Latitude: 48.872
Longitude: 7.478
Rayon d'incertitude: 5 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: ?
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0
Ages des témoins: Adulte.
Types de témoins: Pilote ou aviateur militaire.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport d'observations de "Foo-Fighters" de l'US Army Air Force.
Type de lieu: OVNI dans le ciel.
Conditions d'éclairage: Nuit
OVNI observé: Oui
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Entité(s): Non
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Hynek: LN
ALSACAT: Possible fusée V-2.

Sources:

[Ref. us2:] FRED B. RINGWALD, U.S. ARMY AIR FORCE:

Le 415e Escadron de Chasse de Nuit (415th Night Fighter Squadron ou 415th NFS) de l'U.S. Army Air Force a été créée en février 1943 et il avait effectué des patrouilles dans la Méditerranée et le Nord-ouest de l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale.

En décembre 1944, des membres du 415th NFS ont fait plusieurs rapports de ce qu'ils ont appelé "Foo Fighters", comme enregistré dans un rapport du 30 janvier 1945 au Tactical Air Command par l'officier de renseignement Fred Ringwald. Il est intéressant de noter que Ringwald était lui-même l'un des premiers témoins des Foo-Fighters sur la zone de combat du Rhin.

Voici les parties de ce rapport sur l'observation dans leur dossier:

Scan


1. En conformité avec le paragraphe 3 de la 1ère Annexe, les extraits suivants des Rapports de Sortie de divers pilotes qui ont rencontré le phénomène de nuit sont soumis pour information.

[...Autres observations...]

Nuit du 14-15 janvier 1945 - "Observé une grande lueur orange dans le ciel apparaissent de 5 pieds de diamètre à proximité d'Ingweiller [Sic, "Ingwiller"] à 6000 pieds à 20:00 heures."

[...Autres observations...]

2. Dans tous les cas où le pilote avait appelé la centrale CGI [station de radar au sol] et demandé s'il y avait un Bogey A/C [un avion détecté par radar] dans la région, il avait reçu une réponse négative.

F.B. Ringwald [Fred B. Ringwald, S-2 officier de renseignement de l'unité.]
Capitaine, [Illisible] officier du renseignement

Note: le rapport énumère plusieurs autres observations en Alsace, celles-ci ont leurs propres dossiers. Il énumère également plusieurs observations dont l'emplacement est inconnu pour moi car ils ont été codés comme "Q-9050", "Q-1378", etc. Ces emplacements peuvent être sur l'Alsace, plus qu'ailleurs en France, ou sur l'Allemagne. Comme je n'ai pas encore trouvé le sens de ces codes d'emplacements, je ne peux pas inclure ces autres observations dans ALSACAT pour le moment.

[Ref. ni1:] "THE NICAP WEBSITE":

14/15 jan. 1945; Ingweiller, Allemagne

Une grande lueur orange dans le ciel d'approx. 5 pieds de diamètre. (Page 131 Ref.1)

La référence est donnée comme "Strange Company (2007), Keith Chester".

[Ref. th1:] SITE WEB "THINK ABOUT IT":

Date: 14/15 jan. 1945

Lieu: Ingweiller, Allemagne

Heure:

Résumé: Une grande lueur orange dans le ciel d'approx. 5 pieds de diamètre.

Source:

Discussion:

Insigne de veste du 415th NFS
montrant l'avion britannique Bristol Beaufighter
qu'ils utilisaient à ce moment.

Des équipages du 415th Night Fighter Squadron de l'U.S. Army Air Force ont rapporté leurs observations nocturnes de ce qu'ils ont appelé des "Foo Fighters" au-dessus de la vallée du Rhin alors occupée par les allemands, entre novembre 1944 et avril 1945, leur base étant à Dijon et à Ochey en France.

Leurs observations ont apparemment cessées lorsque les allemands ont perdu l'Alsace.

Un Bristol Beaufighter du 415th NFS.

"Ingweiller en Allemagne" est erroné. Il s'agit d'Ingwiller, commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

A Merzig, dans la Sarre, 80 kilomètres au nord-est d'Ingwiller, se trouvait une aire de lancement de fusées V-2. C'est le lieu de lancement connu le plus proche du lieu de l'observation; mais il est documenté que les tirs y ont pris fin en octobre 1944. Toutefois, on doit garder à l'esprit qu'à ce moment les V-2 avaient une logistique permettant d'effectuer leur lancement depuis n'importe où.

La description de l'observation est évidemment bien trop maigre pour espérer prouver que les aviateurs ont vu une fusée V-2; mais elle est aussi trop maigre pour qu'on puisse l'exclure.

Evaluation:

Possible fusée V-2.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 29 mars 2017 Création, [us2], [ni1], [ta1].
1.0 Patrick Gross 29 mars 2017 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 29 mars 2017.