ALSACAT -> AccueilCliquez!

This page in EnglishClick!

ALSACAT:

Comme son nom le suggère, ALSACAT est mon catalogue exhaustif à terme des affaires d'OVNIS en Alsace, qu'elles soient "expliquées" ou "inexpliquées".

Le catalogue ALSACAT donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier. Un index général et des sous-catalogues thématiques donnent accès à ces dossiers Alsaciens.

Cas de Drusenheim, vers 1800:

Numéro de cas:

ALSACAT-1833-00-00-DRUSENHEIM-1

Résumé:

Le poète Goethe avait écrit dans son autobiographie:

"Malgré les anxiétés et le trouble extrême que j'éprouvais, je ne pus résister au désir de revoir encore Frédérica: ce fut pour nous un jour cruel, dont les circonstances ne sortiront point de ma mémoire. Au moment où, déjà monté à cheval, je lui tendais encore la main, je vis des larmes rouler dans ses yeux, et mon coeur souffrirait autant que le sien."

"Je suivais un sentier qui conduit à Drusenheim, lorsqu'une vision bizarre, qui n'était sans doute qu'un pressentiment, vint tout-à-coup me troubler l'esprit. Je crus voir mon image s'avancer vers moi à cheval, sur le même chemin. Mon Sosie était vêtu d'un habit gris galonné en or, tel que je n'en avais jamais porté. Je m'éveillai de ce songe, et la vision disparut. Il est assez singulier que, huit ans après, allant voir encore une fois Frédérica, je me sois trouvé sur le même sentier, vêtu comme je l'avais rêvé, et portant cet habit par hasard, et sans l'avoir choisi. Qu'on en pense au surplus ce qu'on voudra; cette singulière illusion fit quelque trêve au chagrin du départ; je sentis se calmer un peu la douleur que j'éprouvais en quittant pour toujours cette belle contrée, et tout ce que j'y laissais d'aimable et d'aimé. Je parvins à me soustraire au trouble extrême où m'avait plongé ce jour d'adieux, et à continuer mon voyage avec plus de calme."

Au moins un auteur étranger a trouvé que ceci devait avoir sa place dans son livre sur les "expériences de contacts avec les extraterrestres".

Données:

Données temporelles:

Date: Vers 1800
Heure: ?
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 1832 ou avant.
Délai de rapport: Décennies.

Données géographiques:

Département: Bas-Rhin
Commune: Drusenheim
Lieu: Un sentier allant à Drusenheim.
Latitude: 48.761
Longitude: 7.953
Rayon d'incertitude: 10 km

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1
Nombre de témoins connus: 1
Nombre de témoins nommés: 1
Ages des témoins: Adulte.
Types de témoins: Poète célèbre.

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Autobiographie.
Type de lieu: Sentier.
Conditions d'éclairage: ?
OVNI observé: Non
Arrivée OVNI observée: N/A
Départ OVNI observé: N/A
Entité(s): Oui
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Rasséréné.
Interprétations des témoins: Son double.

Classifications:

Hynek: RR3
ALSACAT: Oeuvre de poète, sans rapport avec les OVNIS.

Sources:

[Ref. gt1:] JOHANN WOLFGANG VON GOETHE:

Malgré les anxiétés et le trouble extrême que j'éprouvais, je ne pus résister au désir de revoir encore Frédérica: ce fut pour nous un jour cruel, dont les circonstances ne sortiront point de ma mémoire. Au moment où, déjà monté à cheval, je lui tendais encore la main, je vis des larmes rouler dans ses yeux, et mon coeur souffrirait autant que le sien.

Je suivais un sentier qui conduit à Drusenheim, lorsqu'une vision bizarre, qui n'était sans doute qu'un pressentiment, vint tout-à-coup me troubler l'esprit. Je crus voir mon image s'avancer vers moi à cheval, sur le même chemin. Mon Sosie était vêtu d'un habit gris galonné en or, tel que je n'en avais jamais porté. Je m'éveillai de ce songe, et la vision disparut. Il est assez singulier que, huit ans après, allant voir encore une fois Frédérica, je me sois trouvé sur le même sentier, vêtu comme je l'avais rêvé, et portant cet habit par hasard, et sans l'avoir choisi. Qu'on en pense au surplus ce qu'on voudra; cette singulière illusion fit quelque trêve au chagrin du départ; je sentis se calmer un peu la douleur que j'éprouvais en quittant pour toujours cette belle contrée, et tout ce que j'y laissais d'aimable et d'aimé. Je parvins à me soustraire au trouble extrême où m'avait plongé ce jour d'adieux, et à continuer mon voyage avec plus de calme.

[Ref. cw1:] COLIN WILSON:

Goethe, dans son autobiographie, raconte comment, juste après avoir dit au revoir à son amie, il se trouvait sur une route en Alsace quand il vit, arrivant à sa rencontre, son propre double (ou sosie), vêtu d'un costume gris et or. Huit ans plus tard, en chemin pour visiter la même fille, il s'est rendu compte qu'il était maintenant habillé en costume gris et or. Il avait 'vu' son moi futur.

Discussion:

Goethe était un poète, et avait écrit son autobiographie dans l'esprit avec lequel un poète le ferait.

L'idée que ce qu'il racontait là aurait été une "expérience de contact" avec des "aliens" est totalement farfelue, et Colin Wilson n'a pas mené ici une "enquête".

On pourra lire encore cet autre récit du même "témoin", également récupéré par une certaine ufologie comme une "rencontre du troisième type".

Evaluation:

Oeuvre de poète, sans rapport avec les OVNIS.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 13 mars 2014 Création, [gt1], [cw1].
1.0 Patrick Gross 13 mars 2014 Première publication.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 13 mars 2014.