Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

La Manche, en janvier 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1945-01-00-ENGLISHCHANNEL-1

Résumé:

Le journal Herald-Advocate, de Park Ridge, Illinois, USA, du 19 janvier 1945, publiait que le sous-lieutenant Edward M. Karl, 22 ans, de Park Ridge, pilote d'une Forteresse Volante B-17 du 96th Bomb Group de la Huitième Force Aérienne, basée en Angleterre, avait vu son premier chasseur à réaction nazi lors de la mission d'attaque de la gare de triage à Kassel, en Allemagne, et qu'il ne peut toujours pas en donner une bonne description bien que l'engin soit passé à un moment donné à moins de 500 mètres de son avion.

C'était son navigateur, le sous-lieutenant Robert M. Faver, de Sweetwater, Texas, qui avait repéré le premier l'engin. Il avait crié dans l'interphone: «Ils nous tirent des roquettes»; mais cela n'avait pas semblé tout à fait correct parce que la formation de B-17 n'était pas tout à fait du côté ennemi de la Manche.

Une observation plus approfondie avait montré que la traînée de fumée derrière le «projectile» se coupait soudainement pendant certaines périodes, puis jaillissait à nouveau, ce qui avait convaincu le lieutenant Karl qu'ils voyaient un avion à réaction à distance, car c'était l'habitude de ces engins d'accumuler de la vitesse puis de planer sur plusieurs kilomètres, économisant ainsi du carburant.

L'avion avait disparu et n'avait plus été revu jusqu'à ce que quelque chose laissant une traînée semblable à une comète et hurlant comme un train express en fuite «siffle» soudainement devant la queue du B-17 en montant tout droit. Personne n'avait pu bien l'observer jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un petit point sombre à des kilomètres plus haut, traînant un nuage de fumée blanche. L'avion ennemi n'avait fait aucune tentative d'attaquer la formation de bombardiers.

Cet article de presse a été repéré et publié par l'ufologue américain Jan Aldrich sur son site Web d'ufologie historique Project 1947 vers 1999.

Données:

Données temporelles:

Date: Janvier 1945
Heure: ?
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 19 janvier 1945
Délai de rapport: Jours, semaines.

Données géographiques:

Pays: R-U. ou Hollande ou Allemagne
Département/état:
Commune ou lieu: Sur la Manche.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 2 ou plus.
Nombre de témoins connus: 2
Nombre de témoins nommés: 2

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: La presse.
Conditions d'éclairage: ?
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: Oui.
Actions OVNI: Vole.
Actions témoins:
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: Avion à réaction allemand.

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 2 ou plus.
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: ?
Armé / non armé: Armé, 11 mitrailleuses de 7.62 mm.
Fiabilité 1-3: 2
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Possible avion fusée ou avion à réaction allemand.

Sources:

[Ref. pre1:] JOURNAL "PARK RIDGE ADVOCATE-HERALD":

Carte.

Le pilote de Fortress de Ridge Raconte
Sa Rencontre avec un Avion à Réaction Nazi

Une station de bombardiers de la Huitième Force Aérienne, en Angleterre. -- Le sous-lieutenant Edward M. Karl, 22 ans, de Park Ridge, pilote d'une Forteresse Volante B-17 de la Huitième Force Aérienne, a vu son premier chasseur à réaction nazi lors de la mission d'attaque de la gare de triage à Kassel, en Allemagne, et ne peut toujours pas en donner une bonne description même s'il est passé à un moment donné à moins de 500 mètres de son avion.

C'est son navigateur, le sous-lieutenant Robert M. Faver de Sweetwater, Texas, qui a repéré le premier l'étrange engin.

«Ils nous tirent des roquettes», a-t-il crié dans l'interphone; mais cela ne semblait pas tout à fait correct car la formation de Forteresses n'était pas tout à fait de l'autre côté de la Manche, se déplaçant sur un territoire ami vers l'Allemagne.

Une observation plus approfondie a montré que la traînée de fumée derrière le «projectile» se coupait soudainement pendant des périodes, puis jaillissait à nouveau, ce qui a convaincu le lieutenant Karl qu'ils voyaient un avion à réaction à distance, car c'est l'habitude de ces engins d'accumuler de la vitesse puis de planer sur plusieurs kilomètres, économisant ainsi du carburant.

L'avion a disparu et n'a plus été revu jusqu'à ce que quelque chose laissant une traînée semblable à une comète et hurlant comme un train express en fuite «siffle» soudainement devant la queue de la Forteresse, montant tout droit: personne ne l'a bien observé jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un petit point sombre à des kilomètres plus haut, traînant un nuage de fumée blanche. L'avion ennemin'a fait aucune tentative d'attaquer la formation de bombardiers.

Le lieutenant Karl vole avec la 96th Bomb Group que le président a cité pour son succès, unité de combat vétéran pour le bombardement des usines d'avions de combat Focke-Wulf à Posen, en Pologne. Il s'agit de l'unité de la Third Bomb Division, également citée par le Président. Cette division a également été honorée pour sa mission de navette Angleterre-Afrique attaquant les usines d'avions Messerschmitt à Ratisbonne, en Allemagne.

Le lieutenant Karl est le fils de M. et Mme Evla M. Karl, 214 avenue Columbia. Il était étudiant à l'Université de l'Illinois avant d'entrer dans l'armée à Chicago, en juillet 1942. Il reçut ses ailes de pilote à Marfa, au Texas, en avril 1944. Son frère, l'élève-officier de l'aviation Eugene R. Karl, suit actuellement une formation à San Marcos, Texas.

[Ref. prt1:] JAN ALDRICH - "PROJECT 1947":

Park Ridge, Illinois. Park Ridge Herald-Advocate - 19 janvier 1945

(extrait du dossier Mel Tierney Post Servicemen, Park Ridge Library)

'Un pilote de Ridge de Forteresse raconte sa rencontre avec un avion à réaction nazi'

Une station de bombardiers de la huitième force aérienne, en Angleterre -- Le sous-lieutenant Edward M Karl, 22 ans, pilote à Park Ridge d'une forteresse volante B-17 de la huitième force aérienne, a vu son premier chasseur à réaction nazi en mission attaquer les gares de triage à Kassel, Allemagne, et ne peut toujours pas en donner une bonne description même s'il se trouvait à moins de deux (?) mètres de son avion à ce moment-là.

C'est son navigateur, le sous-lieutenant Robert M. Favor de Sweetwater, Texas, qui a repéré pour la première fois l'étrange engin.

«Ils nous tirent des projectiles de roquettes», a-t-il crié dans l'interphone, mais cela ne semblait pas tout à fait correct car la formation de la Forteresse n'était pas tout à fait de l'autre côté de la Manche, se déplaçant au-dessus du territoire ami en direction de l'Allemagne.

Une observation plus approfondie a montré que la traînée de fumée derrière le «projectile» se coupait soudainement pendant des périodes, puis jaillissait à nouveau, ce qui a convaincu le lieutenant Karl qu'ils voyaient un avion à réaction à distance, car c'est l'habitude de ces engins d'accumuler de la vitesse, puis de planer sur plusieurs kilomètres pour économiser du carburant.

L'avion a disparu et n'a plus été revu jusqu'à ce que quelque chose laissant une traînée semblable à une comète et criant (?) comme un train express en fuite «siffle» soudainement devant la queue de la Forteresse en montant tout droit; personne ne l'a bien observé jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'un petit point sombre, à des kilomètres au-dessus, traînant un nuage de fumée blanche. L'avion ennemin'a fait aucune tentative d'attaquer la formation de bombardiers.

Le lieutenant Karl vole avec (illisible) (le 96th?) Bomb Wing que le président a cité pour son succès (illisible) Group, une unité de combat vétéran pour avoir bombardé les usines d'avions de combat Focke-Wulf à Posen, en Pologne. C'est l'unité de la Troisième Division de Bombardement qui a également été citée par le Président. Cette division a également été honorée (?) pour sa mission de navette Angleterre-Afrique attaquant les usines d'avions Messerschmidt [sic] à Ratisbonne, en Allemagne.

Le lieutenant Karl est le fils de M. et Mme Evla M. Karl, 214 avenue Columbia. Il était étudiant à l'Université de l'Illinois avant d'entrer dans l'armée à Chicago, en juillet 1942. Il reçut ses ailes de pilote à Marfa, au Texas, en avril 1944. Son frère, l'élève-officier de l'aviation Eugene R. Karl, suit actuellement une formation à San Marcos, Texas.

Informations aéronef(s):

Le B-17 «Flying Fortress» américain était un bombardier lourd équipé de cinq mitrailleuses de 7.62 mm pour sa défense contre les avions de chasse ennemis.

B-17 en formation.

Discussion:

Carte.

Map.

Au moment de l'observation, le 96th Bomb Group était stationné à la base RAF Snetterton Heath, en Angleterre.

Le raid sur Kassel implique que le B-17 devait avoir survolé la Manche quelque part entre les côtes de l'Angleterre et des Pays-Bas.

Les raids des B-17 sur l'Allemagne étaient alors effectués de jour, donc cette observation a probablement eu lieu de jour.

La description et l'interprétation indiquent qu'il s'agissait peut-être d'un avion-fusée allemand Messerschmitt Me-163 «Komet», ou peut-être d'un avion à réaction allemand tel que le Me-262. Les seules bizarreries semble être que la localisation «n'était pas vraiment du côté ennemi de la Manche» et que l'avion allemand supposé n'a pas attaqué le B-17.

Les informations ne sont pas suffisantes pour déterminer clairement de quoi il s'agissait, mais je ne vois aucune raison de penser qu'il s'agissait de quelque chose d'extraterrestre.

Ci-dessous: Un avion-fusée allemand Messerschmitt Me-163 «Komet» et sa traînée blanche.

Me-16 trail.

Evaluation:

Possible avion fusée ou avion à réaction allemand.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 18 avril 2024 Création, [pre1], [prt1].
1.0 Patrick Gross 18 avril 2024 Première publication.

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 avril 2024.