Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Allemagne, le 26 décembre 1944:

Numéro de cas:

ACUFO-1944-12-26-GERMANY-1

Résumé:

Dans son rapport du 30 janvier 1945 au Tactical Air Command des U.S. Army Air Forces, l'officier de renseignement du 415th Night Fighter Squadron, qui opérait sur l'Alsace et le Sud-Ouest de l'Allemagne à ce moment, Fred Ringwald, avait compilé des observations par cette unité de ce que l'on appelait des «foo fighters», et indiquait pour celle-ci:

«Nuit du 26 au 27 décembre 1944 - 'Alors que nous étions sur le vecteur 090 près de V-7050 pendant une patrouille, avons observé des lumières blanches aériennes. Elles étaient décalées uniformément verticalement et nous pouvions voir de 1 à 4 oscillations à la fois. Elles semblaient stationnaires à 10 000 pieds.'»

Ringwald précisait que dans tous les cas qu'il listait où le pilote avait appelé la station de radar au sol et demandé s'il y avait un avion détecté dans la région, il avait reçu une réponse négative.

Données:

Données temporelles:

Date: 26-27 décembre 1944
Heure: Probable nuit.
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 30 janvier 1945
Délai de rapport: Heures, semaines.

Données géographiques:

Pays: Allemagne ou France
Département/état:
Commune ou lieu:

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 ou 2
Nombre de témoins connus: 1 ou 2
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapport de synthèse militaire.
Conditions d'éclairage: Probable nuit.
OVNI observé: Oui.
Arrivée OVNI observée: ?
Départ OVNI observé: ?
Actions OVNI: Stationnaires.
Actions témoins:
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: ?
Interprétations des témoins: ?

Classifications:

Senseurs: [X] Visuel: 1 ou 2.
[ ] Radar aéronef: Non.
[ ] Radar sol directionnel: Non.
[ ] Radar sol altitude: Non.
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: LN
Armé / non armé: Armé, quatre canons de 20 mm et 6 mitrailleuses de 7,62 mm.
Fiabilité 1-3: 3
Etrangeté 1-3: 2
ACUFO: Etrangeté modérée.

Sources:

[Ref. rwd1:] FRED B. RINGWALD, RENSEIGNEMENT, U.S. ARMY AIR FORCES:

Note: le document qui suit a été présenté par le Project 1947, le site de recherches ufologiques historiques de Jan Aldrich, à www.project1947.com/fig/1945a.htm
Seuls l'entête, la fin, et la partie relative au cas documenté ici sont montrés.
Seuls les autres cas sont retirés, chacun étant montré dans son propre dossier dans ce catalogue.

Scan.

S E C R E T

1er W/Ind

D-W-2

QUARTIERS GENERAUX XII TACTICAL AIR COMMAND, APO #374, U.S. Army, 23 janvier 1945.

A: S-2, 415 Night Fighter Squadron.

Envoyé réglementairement avec le paragraphe 2 du 1er Ind.

[Signature]

LEAVITT CORNING, JR,.
Lt. Colonel, G.S.C,.
A/C du S, A-2.

2ème W/Ind

415th. NIGHT FIGHTER SQUADRON, APO #374, U. S. Army, 30 janvier 1945.

A: AC du S A-2. XII Tactical Air Command, APO 374, U. S. Army.

1. Conformément au paragraphe 2 du 1er In., les extraits suivants des rapports de Sortie de divers pilotes ayant rencontré le Phénomène Nocturne sont soumis pour votre information.

[... autres cas...]

Scan.

[... autres cas...]

Nuit du 26 au 27 décembre 1944 - «Alors que nous étions sur le vecteur 090 près de V-7050 pendant une patrouille, avons observé des lumières blanches aériennes. Elles étaient décalées uniformément verticalement et nous pouvions voir de 1 à 4 oscillations à la fois. Elles semblaient stationnaires à 10 000 pieds.»

[... autres cas...]

Scan.

2. Dans tous les cas où le pilote a appelé le Control GCI et a demandé s'il y avait un avion Bogey 1944-12-26-germany dans la zone, il a reçu une réponse négative.

[Signature.]

F. B. Ringwald
Capitaine, A.C.
Officier du Renseignement

* Foofighters est le nom donné à ces phénomènes par les équipages de combat de cet escadron.

S E C R E T

[Ref. bgd1:] BARRY GREENWOOD:

Barry Greenwood, dans un article sur les documents militaires sur les “Foo-Fighters” dans les archives militaires U.S., indiquait:

Un résumé des incidents [rapportés par les aviateurs du 415th Night Fighter Squadron des U.S. Army Air Forces] a été préparé par le capitaine F. B. Ringwald, officier du renseignement au quartier général 12 du Tactical Air Command, pour informer le S-2 du "phénomène nocturne" rencontré par les pilotes et daté du 30 janvier 1945.

Barry Greenwood citait ensuite 13 cas du rapport de Ringwald, dont celui-ci:

«Nuit du 26 au 27 décembre 1944 - Alors que nous étions sur le Vecteur 090 près de V-7050 pendant une patrouille, nous avons observé des lumières blanches aéroportées. Elles étaient décalées verticalement et nous pouvions voir de 1 à 4 se balançant tout de suite. Elles semblaient stationnaires à 10 000 pieds.»

Barry Greenwood commentait au sujet de ces rapports:

Il est utile de souligner que ces pilotes faisaient la distinction entre les éclats de flak habituels envoyés par les tirs anti-aériens et ce qu'ils ont vu lors de ces incidents. On pourrait s’attendre à ce qu’en raison des progrès techniques réalisés au cours de la guerre, l’un des camps finisse par développer un nouveau type d’arme anti-aérienne capable de se comporter de manière intelligente dans la poursuite des avions ennemis. Le problème ici est qu'il n'existe aucun rapport connu ni d'un côté ni de l'autre faisant état de "Foo Fighters" abattant des avions. Les objets qui semblaient être "parfaitement contrôlés à tout moment" ne semblaient pas causer de dégâts mais accompagnaient simplement les avions dans leurs missions respectives sans interférer avec leurs missions.

En terminant son résumé, Ringwald déclarait que dans chaque cas où le pilote appelait le contrôle GCI [radar au sol] pour demander si des "Bogey A/C" [avions ennemis] étaient dans la zone, il avait reçu une réponse négative. Il a également été noté, ce qui est peut-être plus intéressant pour le public moderne, que ces objets étaient appelés "Foofighters".

[Ref. dwn2:] DOMINIQUE WEINSTEIN:

Cas 71

26-27 décembre 1944

Vecteur 090 près du point V-7050, Allemagne

La nuit, lors d'une patrouille le pilote d'un chasseur de nuit du 415th NFS a observé des lumières blanches aéroportées. Elles étaient décalés uniformément, verticalement, et l'équipage pouvait voir de un à quatre mouvements à la fois. Les lumières semblaient stationnaires à 10 000 pieds.

Sources: USAAF, rapport du capitaine F.B. Ringwald, officier du renseignement, 415th Night Fighter Squadron, à l'AIC du S,A-2 XII Tactical Air Command, 30 janvier 1945, NARA I Strange Company, Keith Chester, 2007

Informations aéronef(s):

Le Bristol Type 156 «Beaufighter», surnommé «Beau», était un avion multi-rôles britannique développé pendant la Première Guerre mondiale. Il a été conçu à l'origine comme une variante de chasseur lourd du bombardier torpilleur Bristol Beaufort; il s'est avéré être un chasseur de nuit efficace, qui est entré en service dans la Royal Air Force (RAF) pendant la bataille d'Angleterre.

A l'origine, l'armement se composait de quatre canons de 20 mm et de six mitrailleuses de 0,303 pouces, mais de nombreuses variantes ont été construites; par exemple, les versions avaient la capacité de transporter en plus huit projectiles de roquettes, certaines avaient un canon Vickers 'K', le Beaufighter TF.Mk X était utilisé pour les opérations antinavires.

Le Beaufighter Mk VIF était équipé du radar Mark VIII.

Ci-dessous: Beaufighter Mk VIF du 415th Night Fighter Squadron.

Beaufighter VIF 415th NFS.

Les Beaufighters ont servi dans les US Army Air Forces jusqu'à la fin de la guerre, mais la plupart ont été remplacés par le P-61 «Black Widow» à partir de décembre 1944.

Discussion:

Carte.

Le rapport de synthèse est malheureusement très bref. Nous n'avons pas d'heure, de durée, de lieu précis, de nombre de lumières.

L'étrangeté est modérée: les lumières semblent stationnaires. Ce qui est étrange, c'est de voir des lumières oscillantes alignées verticalement, à 10 000 pieds - bien au-dessus de n'importe quel sommet de montagne de la région.

Evaluation:

Etrangeté modérée.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 15 avril 2024 Création, [rwd1], [dwn2].
1.0 Patrick Gross 15 avril 2024 Première publication.
1.1 Patrick Gross 9 juin 2024 Addition [bgd1].

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 9 juin 2024.