Index ACUFO -> Accueil 

This page in EnglishClick!

ACUFO:

ACUFO est un catalogue à visée exhaustive des cas de rencontres entre aéronefs et OVNIS, qu'elles soient «expliquées» ou «inexpliquées».

Le catalogue ACUFO donne pour chaque cas un dossier comprenant un numéro de cas, un résumé, des informations quantitatives (date, lieu, nombre de témoins...), des classifications, l'ensemble des sources mentionnant l'affaire, avec leur références, une discussion du cas dans le but d'une évaluation de ses causes, et un historique des changements apportés au dossier.

Cas précédent Cas suivant >

Europe, entre 1941 et 1945:

Numéro de cas:

ACUFO-1941-00-00-EUROPE-1

Résumé:

Apparemment, il y a eu une publication intitulée «Observation de Pilotes», sur une source nommée Space 2001 - probablement un site Web, qui affirmait avec beaucoup de points d'exclamation que pendant la Seconde Guerre mondiale, un pilote «en mission spéciale a dû être mis sous sédatifs» après un incident.

Space 2001 affirmait que «les bombardiers alliés revenant de missions au-dessus de l'Europe occupée» rencontraient «des problèmes de moteur inexpliqués!», et que cela devenait si persistant que les Alliés soupçonnaient les Allemands d'avoir «d'une manière ou d'une autre développé une machine capable d'interférer avec le courant électrique de leurs avions!» «Considérant la puissance que cela aurait nécessité - autant que l'ensemble de la production électrique de l'Europe occidentale, cela semblait hautement invraisemblable!»

Space 2001 a ensuite apparemment affirmé qu'un «avion spécial doté d'un équipement de surveillance sensible» avait finalement été envoyé dans les airs pour tenter de localiser la cause des pannes moteur, mais lorsque cet avion est revenu à la base, le pilote était en un état très agité, «criant et délirant de manière hystérique!», «si sauvagement et avec tant d'émotion qu'il criait et injuriait quiconque s'approchait de lui!» C'est pourquoi, on nous dit, il a dû être mis sous sédatifs.

Space 2001 affirmait que le lendemain, il s'était réveillé en forme, mais avec «absolument aucun souvenir de l'hystérie de la veille!» Il est affirmé que «les instruments de l'avion spécial n'ont rien enregistré d'inhabituel, et le pilote était complètement incapable de se rappeler ce qui l'avait rendu si irrationnel!»

Pendant un temps, je n'ai trouvé absolument aucune corroboration de cette histoire dans aucune source ufologique sérieuse ni aucun document officiel.

Puis en 2024, j'ai découvert que cette histoire provenait du livre de 1974 «Beyond Earth: Man's Contact with UFOs» par Ralph et Judy Blum.

Ralph Blum avait effectivement raconté:

Un incident de cette période [la Seconde Guerre mondiale], jamais enregistré auparavant, est particulièrement déroutant. J'ai entendu l'histoire par un ami qui travaillait avec la Division du Renseignement Technique de l'U.S. Strategic Air Force. A l'époque, en 1944, il était basé à Londres.

Nous recevions des rapports provenant d'un certain nombre de sources qui se recoupaient: les avions revenant en Angleterre après des missions de bombardement au-dessus du continent rencontraient constamment des problèmes de moteur. Les moteurs devenaient soudainement perturbé, toussotant et s'arrêtant. Au fur et à mesure que les histoires s'accumulaient, des rapports d'espionnage et de prisonniers de guerre épars renforçaient les soupçons selon lesquels une installation terrestre secrète était responsable de notre problème de moteur.

Il y a eu de nombreuses discussions entre les services de renseignement sur ce qui devait être fait. Le sentiment général - qu'un nouveau dispositif allemand était à l'origine des problèmes électriques - présentait une difficulté majeure: la quantité d'électricité nécessaire pour court-circuiter un moteur de B-29 était calculée comme étant supérieure à toute la production d'énergie électrique connue de l'Europe!

Un avion spécial a été équipé d'équipements de surveillance. Un volontaire a été trouvé pour piloter l'avion. Il a effectué sa mission et à son retour à la base, il s'est comporté comme un fou. Il était en colère et hystérique et protestait sur «comment nous avions pu le soumettre à de telles choses». Lorsque nous avons essayé de le débriefer, il a juré et crié. Il était si sauvage que personne ne pouvait savoir ce qui lui était arrivé. Il a finalement été mis sous sédatif et alité.

Mais le plus étrange de tout, c'est que lorsqu'il s'est réveillé le lendemain, il a agi comme si rien d'inhabituel ne s'était produit. Il avait complètement oublié la folie de la veille. Il n'avait aucun souvenir de sa colère ou de son hystérie. Il se sentait bien, prêt à reprendre ses fonctions normales. Bien entendu, les instruments de l’avion n’indiquaient rien. Et les vols suivants au-dessus de la zone ont été effectués sans interférence électromagnétique.

Données:

Données temporelles:

Date: Entre 1941 et 1945
Heure: ?
Durée: ?
Date du premier rapport connu: 1974
Délai de rapport: 3 décennies.

Données géographiques:

Pays:
Département/état:
Commune ou lieu: En Europe.

Données concernant les témoins:

Nombre de témoins allégués: 1 ou plus.
Nombre de témoins connus: ?
Nombre de témoins nommés: 0

Données ufologiques:

Témoignage apporté via: Rapporté à l'ufologue Ralph Blum.
Conditions d'éclairage: ?
OVNI observé: Non.
Arrivée OVNI observée: N/A.
Départ OVNI observé: N/A.
Actions OVNI: N/A.
Actions témoins: Crise de folie au retour à la base.
Photographies: Non.
Dessins par témoins: Non.
Dessins approuvé par témoins: Non.
Sentiments des témoins: Crise de folie au retour à la base.
Interprétations des témoins: Aucun souvenir.

Classifications:

Senseurs: [ ] Visuel:
[ ] Radar aéronef:
[ ] Radar sol directionnel:
[ ] Radar sol altitude:
[ ] Photo:
[ ] Film/vidéo:
[ ] Effets EM:
[ ] Pannes:
[ ] Dégâts:
Hynek: ?
Armé / non armé: ?
Fiabilité 1-3: 2
Etrangeté 1-3: 3
ACUFO: Informations insuffisantes.

Sources:

[Ref. rbl1:] RALPH AND JUDY BLUM:

Un incident de cette période [la Seconde Guerre mondiale], jamais enregistré auparavant, est particulièrement déroutant. J'ai entendu l'histoire par un ami qui travaillait avec la Division du Renseignement Technique de l'U.S. Strategic Air Force. A l'époque, en 1944, il était basé à Londres.

Nous recevions des rapports provenant d'un certain nombre de sources qui se recoupaient: les avions revenant en Angleterre après des missions de bombardement au-dessus du continent rencontraient constamment des problèmes de moteur. Les moteurs devenaient soudainement perturbé, toussotant et s'arrêtant. Au fur et à mesure que les histoires s'accumulaient, des rapports d'espionnage et de prisonniers de guerre épars renforçaient les soupçons selon lesquels une installation terrestre secrète était responsable de notre problème de moteur.

Il y a eu de nombreuses discussions entre les services de renseignement sur ce qui devait être fait. Le sentiment général - qu'un nouveau dispositif allemand était à l'origine des problèmes électriques - présentait une difficulté majeure: la quantité d'électricité nécessaire pour court-circuiter un moteur de B-29 était calculée comme étant supérieure à toute la production d'énergie électrique connue de l'Europe!

Un avion spécial a été équipé d'équipements de surveillance. Un volontaire a été trouvé pour piloter l'avion. Il a effectué sa mission et à son retour à la base, il s'est comporté comme un fou. Il était en colère et hystérique et protestait sur «comment nous avions pu le soumettre à de telles choses». Lorsque nous avons essayé de le débriefer, il a juré et crié. Il était si sauvage que personne ne pouvait savoir ce qui lui était arrivé. Il a finalement été mis sous sédatif et alité.

Mais le plus étrange de tout, c'est que lorsqu'il s'est réveillé le lendemain, il a agi comme si rien d'inhabituel ne s'était produit. Il avait complètement oublié la folie de la veille. Il n'avait aucun souvenir de sa colère ou de son hystérie. Il se sentait bien, prêt à reprendre ses fonctions normales. Bien entendu, les instruments de l’avion n’indiquaient rien. Et les vols suivants au-dessus de la zone ont été effectués sans interférence électromagnétique.

[Ref. ufe1:] SITE WEB "UFO EVIDENCE":

Un autre incident inquiétant s'est produit pendant la Seconde Guerre mondiale lorsqu'un pilote en mission spéciale a dû être fortement mis sous sédatif après un incident inexpliqué. A l'époque, les OVNIS avaient fréquemment suivi les avions alliés et allemands! De plus, les bombardiers alliés revenant de missions au-dessus de l'Europe occupée continuaient à rencontrer des problèmes de moteur inexpliqués!

Mystère de la Seconde Guerre mondiale.

Le problème est finalement devenu si persistant que les Alliés ont soupçonné que les Allemands avaient développé d'une manière ou d'une autre une machine capable d'interférer avec le système électrique de leurs avions! Compte tenu de la puissance que cela aurait nécessité - autant que l'ensemble de la production électrique de l'Europe occidentale, cela semblait hautement invraisemblable! Mais qu'est-ce que cela pourrait être d'autre? Finalement, un avion spécial doté d'un équipement de surveillance sensible a été envoyé dans les airs pour tenter de retrouver la cause de ces défauts.

Lorsque l'avion est revenu à la base, le pilote était dans un état très agité, divaguant et délirant de façon hystérique! Il était tellement affolé et chargé d'émotion qu'il criait et injuriait quiconque s'approchait de lui! Autant pour sa propre sécurité que pour toute autre chose, le pilote a été rapidement mis sous sédation! Etonnamment, le lendemain, il s'est réveillé en pleine forme mais sans aucun souvenir de l'hystérie de la veille! Les instruments de l'avion spécial n'ont rien enregistré d'inhabituel, et le pilote était complètement incapable de se rappeler ce qui l'avait rendu si irrationnel!

Remarque: le site Web indique que la source originale est «Pilot Sightings», de Space 2001.

Un lien «source originale» apparaît en haut de la page, mais il ne mène nulle part.

Informations aéronef(s):

Le peu qui est dit signifie que l'avion serait un avion militaire des Alliés.

Ralph Blum mentionne que les problèmes de moteur concerneraient des bombardiers B-29.

Discussion:

L'histoire très vague est dépourvue de toute information vérifiable: pas de date, pas de lieu, pas de nom d'unité, pas de nom de témoin, pas de source d'époque ni source fiable, une source primaire apparente maintenant introuvable, etc.

Ceci autorise à mon sens de classe l'histoire comme une fable probable.

Mise à jour au 18 juillet 2024:

Ayant trouvé qu'il y avait bien en fait une source antérieure à ce qui est dit sur le Web, et qu'il s'agissait de l'auteur ufologue Ralph Blum, qui a receuilli lui-même cette histoire, il est moins évident qu'il s'agisse d'une fable.

Cela reste évidemment possible, le récit est anonyme, et il me reste à trouver des documents officiels faisant au moins état de recherches du renseignement Allié sur le "dispositif allemand" soupçonné metre en panne les mouteurs des avions.

Evaluation:

Informations insuffisantes.

Références des sources:

* = Source dont je dispose.
? = Source dont l'existence m'est signalée mais dont je ne dispose pas. Aide appréciée.

Historique du dossier:

Rédaction

Auteur principal: Patrick Gross
Contributeurs: Aucun
Reviewers: Aucun
Editeur: Patrick Gross

Historique des changements

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 28 avril 2024 Création, [ufe1].
1.0 Patrick Gross 28 avril 2024 Première publication.
1.1 Patrick Gross 18 juillet 2024 Addition [rbm1]. Dans le Résumé, addition des informations de [rbm1]. Dans la Discussion, addition de la partie "Mise à jour au 18 juillet 2024". Evaluation changée, était "Probable invention sur le Web.".

HTML5 validation



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 18 juillet 2024.