France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Octobre 1954, La Feuillade, Creuse:

Référence pour ce cas: oct-54-La Feuillade. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. ja1:] JAN D'AGURE:

../10/1954. La Feuillade.

Il était environ huit heures du matin et M. Julien L... se rendait à son poulailler situé au fond d'un pré assez loin de sa ferme. Il entra dans la prairie et commença à la couper en diagonale afin de contourner le bosquet qui en occupe une partie. Il se trouvait à une quinzaine de mètres des arbres lorsque soudain, il vit surgir au-dessus d'eux un curieux assemblage de sphères. L'ensemble affectait la forme d'un T majuscule horizontal, la barre vers l'avant et volait lentement au ras des arbres en donnant l'impression de vouloir se poser. La barre du T était formée au moins de trois rangées de neuf sphères et suivi d'au moins trois files de huit à dix sphères.

Chaque sphère avait un diamètre de 30 à 40 cm et était séparée de sa voisine par un espace de 5 à 10 cm. Toutes ces boules étalent gris terne clair, comme de la cendre de bois. Et toutes roulaient LOURDEMENT les unes dans les autres comme des billes en train de rouler sur une pente.

L'apparition était absolument silencieuse. Le témoin surpris se retourna vers la route afin de voir s'il n'y aurait pas par hasard un providentiel cycliste en mesure de confirmer sa stupéfiante vision. La route était déserte.

Le témoin ramena son regard sur les sphères qui devaient se trouver à moins de 10 m de sa tête.

Mais avant même qu'il ait pu poser les yeux sur elles, Il fut aveuglé par une intense sensation lumineuse SANS QU'IL Y AIT EU LA MOINDRE EMISSION DE LUMIERE. L'éblouissement s'était produit dans ses yeux et il ne revit plus rien.

"C'était comme si j'avais regardé le soleil... Je suis allé porter le grain à mes poules mais bien cinq minutes plus tard, parce qu'au début, je ne voyais rien du tout... J'avais beau porter les yeux dans n'importe quelle direction, c'était partout pareil, je ne voyais que des grosses étoiles lumineuses qui dansaient devant mol. Une demi-heure plus tard, j'avais encore des points lumineux dans les yeux... Je n'ai jamais vu ça... Et puis quand je suis revenu du poulailler (à 150 m du lieu de l'incident et une 1/2 heure plus tard), j'ai remarqué au-dessus de Bette un curieux nuage sombre et bas, en forme de losange et qui paraissait solide. Il n'y avait que lui dans le ciel bleu. Ça m'a paru bizarre mais je ne sais pas s'il avait un rapport ou pas avec les boules... Et puis il s'est dissipé sur place..."

Nous effectuâmes une enquête sur les lieux, suivie d'une reconstitution des faits. Une étude géométrique et mathématique complète de la description du témoin, des estimations de taille, vitesse et distance fut effectuée. Tout concordait. Il n'est absolument pas possible de douter de ce témoignage. Ajoutons encore que M. L... n'en parla pratiquement à personne, pas même à son épouse qui découvrit avec stupéfaction cet étonnant récit en même temps que nous. C'est par un hasard extraordinaire que le neveu du témoin, très vaguement au courant de la chose nous aiguilla vers son oncle. Pour finir, précisons encore que le témoin ne souffrit d'aucun trouble physiologique ou oculaire.

L'observation fut de courte durée, environ trois secondes, mais elle fut faite à très courte distance.

Le rapport est accompagné des illustrations suivantes:

Plan des lieux par les enquêteurs:
Plan du phénomène avec dimensions par les enquêteurs:
Reconstitution par les enquêteurs, basée sur une photographie du lieu et les indications du témoin:

[Ref. wu1:] WIM VAN UTRECHT:

L'ufologue sceptique belge indique qu'un cas de quasi-atterrissage s'est produit au petit village français appelé La Feuillade dans le département de Dordogne, et a eu comme témoin J.L., un fermier ayant la quarantaine avancée.

Van Utrecht fournit sa traduction d'une interview menée en 1972 par le groupe d'ufologie maintenant disparu G.A.B.R.I.E.L., qui indiquent que le témoin a déclaré que cela s'était produit l'année où tout le monde disait avoir vu une "soucoupe volante" dans son arrière-cour et un ou deux "Martiens" faisant un pas hors d'elle. Le témoin dit que tout le monde disait avoir vu les martiens, mais que lui avait vu autre chose.

Après une coupure dans l'interview, il poursuit avec le témoin énonçant que c'était le temps des betteraves "(octobre 1954)", et que le matin, à environ 8 heures à La Feuillade, il allait alimenter ses poulets en grain dans un champ l'autre côté de la route, avec son sac de maïs sous le bras, et il était a mi-chemin du pâturage à mi-chemin du bosquet.

Tout d'un coup, il a vu un bon nombre de sphères, arrivant l'une après l'autre au-dessus du bosquet, grandes "comme ceci (30 à 40 centimètres de diamètre)", gris comme des cendres, et avançant, l'une roulant sous l'autre, ressemblant quelque chose de lourd, et descendant. Le témoin se demandait comment quelque chose d'aussi lourd [coupure dans l'interview].

Le témoin s'était dit qu'une telle chose ne pouvait pas se passer, quelque chose d'un tel poids, et il s'attendait à ce que cela atterrisse de l'autre côté de la route. C'est venu vers lui, à pas plus de 10 mètres de sa tête, par rapidement, un peu plus rapidement qu'un piéton, mais plus lentement qu'une bicyclette (6 à 8 km/h).

Le témoin a été abasourdi, il s'est retourné vers la route pour voir s'il y avait quelqu'un qui passerait, pour lui demander de regarder ce qui allait atterrir, mais il n'y avait personne.

Il a regardé de nouveau vers le haut et il a pensé qu'à ce moment "il doit m'avoir repéré" parce qu'il est devenu aveugle, et ne pouvait plus rien voir, nulle part, bien qu'il ait vu un bon nombre d'étoiles dansant avant ses yeux.

Après une coupure de l'interview, le témoin explique qu'il n'a pas pu le revoir nulle part à ce moment, il est allé au cabanon des poulets et quand il est revenu 5 à 10 minutes plus tard, il avait toujours des taches lumineuses devant ses yeux.

A ce moment il a vu un nuage dans la direction de Bête. [coupure dans l'interview]. Il a dit que c'était complètement noir et avais une forme comme un losange vertical, avec des bords droits et nets; ce qui n'était pas normal. Il a commencé à gonfler et gonfler, devenant plus grand et plus lumineux, et il n'y avait que ce nuage dans le ciel.

Après une coupure, le témoin interviewé indique que le nuage était à 2 kilomètres dans la direction du nord-ouest et les sphères sont allées dans une autre direction, ouest-sud-ouest.

Van Utrecht indique que les enquêteurs ont posé plusieurs questions supplémentaires sur l'aspect des sphères et ont proposé la description qui suit: un ensemble d'environ cinquante sphères mates, grise comme des cendres de bois, chacune avec un diamètre de 30 à 40 centimètres; elles ont pris la forme d'une formation en "T", avec la barre transversale horizontale vers l'avant. Dans l'avant il y avait au moins trois rangées de sphères, chaque rangée mesurant 2 à 3 mètres de longueur. Derrière il y avait plusieurs bandes avec plus de sphères d'une longueur de 3 à 4 mètres et ces sphères ont pu avoir se toucher l'une l'autre, ou bien, elles ont été séparées par un espace très petit de 5 à 10 centimètres.

Elles se sont tout déplacés la même direction, comme des billes roulant en bas d'une pente, elles étaient tous où de la même taille. Le spectacle avait duré 2 à 3 des secondes et avait été silencieux.

Le témoin a dit que le nuage en forme de diamant noir était " près du sol" et "s'est dissipé sur place".

Van Utrech indique que les sources sont G.A.B.R.I.E.L., dans "Les Soucoupes Volantes: LE GRAND REFUS?", Michel Moutet Editeur, Régusse, 1978, pp 226-231; D'Aigure, Jan, dans "Plein Feux sur la Creuse" dans Lumières Dans La Nuit, numéro 131, janvier 1974.

Il explique alors l'observation comme éTant celle de nuages du type mammatus, qui sont comme des sphères grises mates, serrées ensemble, roulant à travers le ciel en des lignes ou bandes parallèles en formations.

Il reconnaît que la forme de "T" semble étrange mais propose que peut-être on ne devrait pas trop se fonder sur les schémas parce que l'enquêteur qui les a fait était un "croyant aux extraterrestres."

Il ajoute que la description donnée par le témoin est moins catégorique que le schéma car il n'est pas sûr combien de rangées ont constitué la barre transversale puisqu'il a dit "au moins trois", et ne se rappellait pas avec précision combien de rangées étaient derrière, disant qu'il y en avait "plusieurs". Il ajoute que le compte-rendu a été enregistré presque 8 ans après l'observation et qu'il ne peut donc pas être exclu ainsi que le témoin "a inconsciemment attribué un aspect plus structuré et plus solide au phénomène au cours des ans."

Il dit que le fait que l'observation a duré seulement 2 ou 3 secondes avant que le témoin ait été "aveuglé" [guillemets dans le texte] est important pour son explication par des nuages mammatus. Il propose que le témoin ait été aveuglé par le soleil perçant par les nuages ou par un éclair de foudre, car ils sont souvent observés quand les mammatus sont présents. Il reconnaît que le témoin a cependant insisté sur le fait qu'il n'a vu aucune lumière ni entendu aucun bruit, ainsi une troisième possibilité est pour lui que le témoin ait été provisoirement aveugle à cause "d'un état physiologique."

Il ajoute qu'il est "imaginable que le choc émotionnel" provoqué par la confrontation soudaine avec le phénomène inconnu ait eu comme conséquence une augmentation de sa tension artérielle causant une vision brouillée et des taches avant les yeux; ce qui sont des effets secondaires ordinaires des fluctuations de tension artérielle brusques. Il dit que "nous ne savons rien" au sujet de l'état de santé du témoin.

Van Utrecht explique le nuage en forme de losange vertical comme un tourbillon ou une tornade, avec son mouvement d'extension et de dissipation soudaine près de la terre, et le fait que les tornades exigent les conditions atmosphériques semblables à celles des mammatus, c.-à-d. de l'air chaud près de la terre et un air de basse pression sensiblement plus frais au-dessus.

Van Utrecht indique que le témoin a affirmé qu'il a vu le nuage noir dans le nord-ouest et que les sphères voyageaient dans une trajectoire ouest-du sud-ouest, mais la carte montre une situation différente qui implique que les sphères s'étaient déplacées plus ou moins dans la direction vers où le nuage noir a été repéré.

Van Utrecht indique que le plus grand problème avec l'explication par les nuages est la distance estimée comme pas plus de 10 mètres par le témoin, mais il indique qu'elle est due aux enquêteurs qui n'ont probablement "pas vérifié la capacité du témoin de mesurer correctement les distances."

Il ajoute cependant que du fait des petits arbres qui étaient seulement à environ 15 mètres de lui devraient avoir constitué de bons points de référence, alors "il semble peu probable qu'un observateur décrirait un grand nuage comme une formation de sphères pas plus grandes dans leur taille qu'une petite camionnette."

Il note que le mouvement de "roulement" de la sphère est typique pour des nuages mammatiformes mais "rarement" perceptible dans une tranche de temps de 2 ou 3 secondes.

Il conclut que toutes les données excepté la taille et la distance estimées, pointent vers "une version rare et miniature" de formation de nuage de types mammatus comme explication de l'observation.

[Ref. ud1:] SITE WEB "UFODNA":

Le site web indique qu'en octobre 1954 à 08:00 à La Feuillade, France, "Environ 50 sphères de ,4m en formation en T serrée, le roulent à l'oust-nord-ouest juste au-dessus des bois."

Et: "Des objets peu communs ont été aperçus, qui ont eu un aspect et une performance peu ordinaires. on a observé 50 sphères, d'environ 1 pied de large, dans une forêt pendant plus d'une minute."

Les sources sont indiquées comme Lumieres dans la Nuit, Lumieres dans la Nuit; Hatch, Larry, *U* computer database, Author, Redwood City, 2002.

Notes:

Image ci-dessous: "Nuages Mammatus Au-Dessus du Mexique", Crédit & Copyright: Raymundo Aguirre
Site Internet "Astronomy Picture of the Day"
http://antwrp.gsfc.nasa.gov/apod/ap040607.html

APOD

Explications:

Non encore recherchée.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

La Feuillade, Creuse, matin, ferme, champ, poulailler, sphères, boules, groupe, formation, gris, éblouissant, aveuglé, rotation, silence, durée, enquête, anonyme, nuage, sombre, losange, pré, bas

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
0.1 Patrick Gross 14 octobre 2007 Première publication.
1.0 Patrick Gross 1 mars 2010 Conversion de HTML vers XHTML Strict. Première version formalisée.

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 1 mars 2010