France 1954 -> AccueilCliquez!
This page in EnglishClick!

La vague française de 1954:

La page d'accueil concernant les cas de la vague française de 1954 se trouve ici.

Octobre 1954, Beuvry-les-Béthune, Pas-de-Calais:

Référence pour ce cas: oct-54-Beuvry-les-Bethune. Merci de citer cette référence dans toute correspondance avec moi en rapport avec ce cas.

Rapports:

[Ref. dm1:] JOURNAL "LA DEPECHE DU MIDI":

Scan

Amusement dangereux

Un vieux mineur du Nord s'amusait à construire des "soucoupes volantes"

Lille. -- Un mineur retraité, de Beuvry-les-Béthune connu dans sa commune comme un farceur n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes pour s'amuser aux dépens des habitants des localités voisines.

S'inspirant du système de la montgolfière le joyeux retraité fabriquait des engins qui atteignaient trois mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris fort, soigneusement collés. A la base de la "soucoupe" se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pour voir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents entouré de reflets jaunâtres et orange.

C'est à la suite de la découverte près d'une meule de paille à laquelle un de ces engins avait failli communiquer le feu le les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité.

On devait d'ailleurs découvrir chez celui-ci de nombreux modèles de "soucoupes volantes" prototypes que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord.

Le mystificateur a prétendu qu'il avait déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins.

Le mineur sera sans doute condamné à des contraventions pour amusement dangereux.

[Ref. pr1:] JOURNAL INCONNU DU 6 OCTOBRE 1954:

Pour mystifier ses compatriotes

Un farceur construisait des soucoupes volantes

Lille, 5 octobre. -- Un mineur retraité de Beuvry-les-Béthune, connu dans sa commune comme un farceur, n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes pour s'amuser aux dépens des habitants des localités voisines.

S'inspirant du système de la montgolfière, le joyeux retraité fabriquait des engins qui atteignaient trois mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris, fort soigneusement collées. A la base de la "soucoupe", se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pour voir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et orange.

C'est à la suite de la découverte d'un de ces engins près d'une meule de paille, à laquelle il avait failli communiquer le feu, que les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité. On devait d'ailleurs retrouver chez celui-ci de nombreux modèles de "soucoupes volantes", prototypes que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord.

Le mystificateur a prétendu qu'il avait déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins. L'ex-mineur sera sans doute condamné à des contraventions pour amusement dangereux.

Ceux qui en ont vu...

Le Havre. -- M. André Lefèvre, chauffeur de taxi, qui stationnait, hier soir, vers 20 heures, sur le port, a aperçu un disque incandescent qui, à l'ouest de Deauville, montait dans le ciel. laissant derrière lui une traînée phosphorescente et une légère fumée. Ce phénomène, qui a été visible pendant dix minutes, a eu également pour témoins plusieurs marins regagnant leur bateau.

Le Puy. -- M. et Mme Teyssier, de Saint-Etienne, qui campaient à Aurec-sur-Loire (Haute-Loire), ont aperçu dans le ciel un objet lumineux donnant l'impression d'un gros phare qui se déplaçait à vive allure à environ 2000 mètres d'altitude. L'engin émettait un faisceau lumineux de couleur rouge orange et suivait une trajectoire nord-sud. Lorsqu'il eut disparu, un deuxième engin semblable au premier et paraissant le suivre apparut, suivit la même direction et disparut à son tour.

A peu près au même moment, plusieurs personnes ont aperçu au-dessus du clocher d'Aurec, des engins semblables qui, après s'être immobilisés un instant, traversèrent le ciel à vive allure en direction du sud-ouest.

Lens. -- Dimanche soir, vers 21 h. 30, à Ablain-Saint-Nazaire, un engin qui avait la forme d'une marmite et qui tournait sur lui-même a été aperçu dans le ciel par deux personnes. Il dégageait une lueur rougeâtre et s'est rapidement déplacé.

A la même heure, un engin qui, cette fois, avait la forme d'un croissant, a été aperçu dans le ciel de Liévin. Après avoir plané pendant quelques minutes, le croissant se partagea en deux. La partie supérieure est alors restée immobile, tandis que l'autre atterrissait dans un champ, entre deux meules, d'où elle s'envolait peu après pour aller se rattacher à la partie restée en l'air.

Angoulême. -- Dimanche soir, vers 21 h. 15, sur la route de Montmoreau - Villebois-Lavallette (Charente), M. Jean Allary, 22 ans, a vu très nettement, à la lueur du phare de son cyclomoteur, une sorte de tonneau haut d'environ 1 m. 50, piqué de clous dorés, qui se balançait sur le bord de la route. Lorsque M. Allary eut dépassé l'engin mystérieux, il se retourna, à une distance d'environ dix mètres, mais il ne vit plus rien.

Des témoins ont vu, hier après-midi, à l'endroit même indiqué par M. Allary, des traces d'environ sept mètres de longueur dans l'herbe qui borde la route.

Autun. -- Plusieurs personnes ont déclaré avoir aperçu dans la région d'Epinac-les-Mines (Saône-et-Loire), une sorte de grosse boule lumineuse évoluant lentement de façon bizarre dans le ciel.

Un phénomène analogue a été observé dans l'Ain et dans le nord du département du Rhône, vers le col des Echarmaux, ainsi que dans l'Isère, près de Morestel.

Nevers. -- A Château-Chinon, cinq personnes dont la sincérité ne saurait être mise en doute, ont aperçu un phénomène qui se produisit à plusieurs reprises sous leurs yeux plus émerveillés qu'effrayés.

A 21 heures une tache lumineuse de forme ovale paraissant immobile à très haute altitude apparut dans le ciel. A un moment donné la tache se mit à tourner à toute allure en changeant plusieurs fois de couleur. Puis tout s'éteignit mais au bout de quelques minutes, la tache lumineuse réapparut, se scinda à nouveau et se remit à tourner.

[Ref. la1:] JOURNAL "L'ALSACE":

Un "constructeur de soucoupes" est découvert

Lille, 5 octobre. -- Un mineur retraité, de Beuvry-les-Béthune, connu comme un farceur, n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes, pour s'amuser aux dépens des habitants des localités voisines.

S'inspirant du système de la montgolfière, le joyeux retraité fabriquait des engins de trois mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris fort, soigneusement collées. A la base de la "soucoupe", se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pour voir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et orange.

C'est à la suite de la découverte, près d'une meule de paille à laquelle un de ces engins avait failli communiquer le feu, que les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité. On devait d'ailleurs découvrir chez celui-ci, de nombreux modèles de "soucoupes volantes", prototypes que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord.

Le mystificateur prétend qu'il a déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins, mais comme c'est un farceur il se vante peut-être. Quant à ses "soucoupes", elles suivent naturellement la direction et la vitesse du vent et elles ne peuvent donc pas êtres assimilées aux engins habituels qui évoluent à grande vitesse dans tous les sens, s'arrêtent net, etc...

Quoi qu'il en soit, le farceur va être condamné pour amusement dangereux.

[Ref. bs1:] JOURNAL "THE BALTIMORE SUN":

Scan

Un français dit comment construire une "soucoupe"

Lille, France, 5 octobre (Reuter). Maintenant, pour faire une "soucoupe volante", vous prenez un papier gris fort et le mettez en forme sur le principe du ballon à air chaud.

Ensuite, vous allumez des chiffons trempés dans du kérosène, et l'air chaud élève les "soucoupes" brûlantes dans les vents. C'est ainsi que vous obtenez les lumières orange et jaune.

C'est, du moins, la façon dont un mineur à la retraite du village de Beuvry-les-Bethune l'a fait, a déclaré la police ce soir. Et cela peut expliquer au moins certaines des centaines de "soucoupes volantes" signalées dans le ciel ici récemment.

Ils ont déclaré que le mineur, dont le nom n'a pas été divulgué, a affirmé qu'il a fabriqué plus de 1000 de ces "soucoupes" pour une blague. La police l'a découvert après que l'un de ses gadgets a atterri près d'une meule de foin et l'a presque mis en feu.

Mais les "observations de soucoupes" se poursuivent en France - et pas seulement autour de Lille.

Plusieurs Parisiens ont déclaré avoir vu une "soucoupe volante" sur la capitale aujourd'hui.

Un vendeur voyageur, Pierre Allouis, qui l'a vu depuis un taxi, a déclaré qu'il s'agissait d'un grand disque argenté qui faisait un fort sifflement.

Le peintre Gibert Bacon a déclaré qu'il a vu la même "soucoupe" mais l'a décrite comme de forme triangulaire, comme une aile volante.

[Ref. qh1] JOURNAL "LE QUOTIDIEN DE HAUTE-LOIRE":

SOUCOUPES QUOTIDIENNES
Dans le nord, un mystificateur construisait des engins aux reflets jaunâtres et orangés!

Un mineur retraité, de Beuvry-les-Béthune, connu dans sa commune comme un farceur, n'a pas manqué l'occasion que lui offrait le mystère des soucoupes volantes, pour s'amuser aux dépends des habitants des localités voisines...

S'inspirant du système de la Montgolfière, le joyeux retraité fabriquait des engins qui atteignaient trois mètres de diamètre. L'enveloppe était constituée par des feuilles de papier gris fort, soigneusement collées.. A la base de la "soucoupe" se trouvait un petit réceptacle dans lequel reposait une touffe d'étoupe imbibée d'un liquide inflammable. Il suffisait alors d'enflammer l'étoupe pourvoir l'engin s'élever et disparaître au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et orangés. C'est la suite de la découverte, près d'une meule de paille à laquelle un de ces engins avait failli communiquer le feu, que les gendarmes furent amenés à soupçonner le retraité. On devait d'ailleurs découvrir chez celui-ci de nombreux modèles de "soucoupes volantes", prototypes que leur inventeur se préparait à lancer dans le ciel du Nord. Le mystificateur a prétendu qu'il avait déjà construit et lancé plus d'un millier de ces engins. L'ex-mineur sera sans doute condamné à des contraventions pour amusements dangereux.

[Ref. fi1] JOURNAL "LE FIGARO":

Pour s'amuser aux dépens de ses concitoyens, un mineur retraité de Beuvry-les-Béthunes fabriquait en série ... des soucoupes volantes. S'inspirant du principe de la montgolfière, ce retraité construisait, à l'aide de papier fort soigneusement collé, des engins qui atteignaient un diamètre de deux mètres.

A la base de la "soucoupe" se trouvait un petit réceptacle renfermant un morceau d'étoupe imbibé d'essence, le liquide étant enflammé, l'appareil s'élevait dans les airs et disparaissait entouré de reflets jaunes et orangés.

Mais l'une de ces soucoupes se posa près d'une meule de paille à laquelle elle avait failli mettre le feu. Une enquête fut ouverte et le constructeur facétieux découvert. L'ancien mineur a affirmé qu'il avait déjà construit et lancé plus de mille "soucoupes". Il se verra infliger une contravention pour... amusement dangereux.

[Ref. ag1:] JOURNAL "THE AGE":

Scan

NOUVELLES MONDIALES EN BREF

Un Mineur Construisait des "Soucoupes Volantes" Pour une Blague

PARIS, le 6 octobre (A.A.P.). - Un mineur à la retraite a construit une bonne partie des centaines de "soucoupes volantes" signalées dans le ciel près de Lille (nord de la France) récemment pour une blague.

La police a déclaré hier que le mineur du village de Beuvry-les-Bethune, a fait ses "soucoupes" en papier gris fort sur le principe de la montgolfière.

Après que des chiffons trempés en paraffine aient été allumés, l'air chaud a soulevé les "soucoupes," d'environ 10 pieds de diamètre, et elles partaient dans les vents, émettant une lumière orange et jaune.

[Ref. cd1:] JOURNAL "THE CORSICANA DAILY SUN":

Scan

TRACER LA SOUCOUPE VOLANTE

LILLE, France, le 8 oct. (INS) - Les "Soucoupes Volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis quelque temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur retraité. La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et leur a attaché des chiffons trempés au kérosène. Il a été attrapé quand l'une de ses "soucoupes" a presque mis le feu à une meule de foin.

[Ref. cp1:] JOURNAL "THE COURIER-POST":

Scan

Un Mineur Utilise De l'Air Chaud Pour Lancer Des 'Soucoupes'

Lille, France, 8 oct. (INS) -- Les "soucoupes volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis quelque temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur retraité.

La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et leur a attaché des chiffons trempés au kérosène. Il a été attrapé quand l'une de ses "soucoupes" a presque mis le feu à une meule de foin.

[Ref. le1:] JOURNAL "THE LUBBOCK EVENING JOURNAL":

Scan

Les "Soucoupes Volantes" Ne Sont Que Des Ballons

LILLE, France, 8 oct. INS -- Les "soucoupes volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis un certain temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur à la retraite. La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et lui ont attaché des chiffons trempés dans du kérosène. Il a été pris quand une de ses "soucoupes" a presque mis en feu une meule de foin.

[Ref. nn1:] JOURNAL "THE NEW CASTLE NEWS":

Scan

Le Mystère Des 'Soucoupes Volantes' Expliqué

LILLE, France (INS) -- Les "soucoupes volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis un certain temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur à la retraite.

La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et lui ont attaché des chiffons trempés dans du kérosène. Il a été pris quand une de ses "soucoupes" a presque mis en feu une meule de foin.

[Ref. tb1:] JOURNAL "THE TAMPA BAY TIMES":

Scan

Pas des 'Soucoupes'

Lille, France, 8 oct. (INS) -- Les "soucoupes volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis quelque temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur retraité. La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et leur a attaché des chiffons trempés au kérosène. Il a été attrapé quand l'une de ses "soucoupes" a presque mis le feu à une meule de foin.

[Ref. dt1:] JOURNAL "THE DAILY TIMES":

Scan

Les Soucoupes Volantes Sont Des Ballons A Air Chaud

LILLE, France, 8 oct. (INS) -- Les "soucoupes volantes" qui sont apparues sur la région de Lille depuis quelque temps se sont révélées aujourd'hui être des ballons à air chaud en papier lancés par un mineur retraité.

La police a déclaré que le mineur a fabriqué des ballons de 10 pieds en papier fort et leur a attaché des chiffons trempés au kérosène. Il a été attrapé quand l'une de ses "soucoupes" a presque mis le feu à une meule de foin.

[Ref. ti1] "TINTIN ACTUALITES":

"SOUCOUPES VOLANTES"... EN PAPIER

C'est la grande plaisanterie du jour. De tous les azimuts arrivent des nouvelles fraîches des "Martiens" et de leurs "soucoupes volantes", qui seraient montées, tenez-vous bien, par des "plantes douées de raison", les Uranides! C'est du moins ce qu'affirme le Dr Oberth, l'ingénieur des V-1.

Quand d'aventure un engin véritablement mystérieux et inquiétant se posera sur notre terre, et se promènera dans notre atmosphère, personne n'y croira plus! Un exemple parmi tant d'autres:

Un mineur de Bouvry-les-Béthunes (Nord), M. Victor d'Oliveira, 60 ans, fabriquait lui-même des soucoupes volantes... Et les engins qu'il lançait (secrètement) dans le ciel du Nord intriguaient fort les habitants des localités voisines. Il s'agissait de petites montgolfières en papier fort, à l'intérieur desquelles une étoupe enflammée chauffait l'air et leur permettait ainsi de s'envoler. L'engin s'élevait alors et voguait au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et orange du plus mystérieux effet. Hélas! l'une de ces "soucoupes", en atterrissant, faillit communiquer le feu à une meule de paille... Les gendarmes eurent vite fait de découvrir le coupable et M. d'Oliveira a dû interrompre sa fabrication. On voit ici l'une de ces soucoupes-montgolfières en cours de gonflage.

[Ref. hw1:] HAROLD T. WILKINS:

Cependant, tout ceux qui ont considéré que ces visiteurs inquiétants étaient simplement le faits de plaisantins, "les dupes du canular," ont pris à coeur et trouvé de l'assurance à nouveau, quand la police de Lille a ferré une racaille de mineur à Beuvry-les-Bethune, qui a déclaré qu'il avait fabriqué des soucoupes à partir de le papier gris fort imbibé dans de l'essence, et après avoir allumé un feu sous elles, envoyé quelques 1000 d'entre elles (sic) - dans le vent, avec des lumières jaunes et rouges. La police en a trouvé une sur une meule de foin. Bien que ceci puisse être partiellement vrai, il serait nettement imprudent de sauter à la conclusion que ce que ces personnes ont vu partout en France, un beau et grand pays, n'était que la farce d'un mineur.

[Ref. gb1] GRAY BARKER:

Un millier des engins célestes étranges ont été fabriqués par un mineur de Beuvry-les-Bethunes dans sa propre arrière-cour. C'étaient des ballons, faits de papier gris fort, et remplis d'air chaud en attachant des chiffons imbibés de paraffine à la "soucoupes" de 10 pieds. Les ballons ont montré des lumières orange et jaunes, et ont été responsables de plusieurs des histoires de soucoupes jusqu'à ce qu'une d'elles ait presque ,is le feu à une meule de foin et que l'inventeur ait eu des ennuis avec la police.

[Ref. lg1] LOREN GROSS:

"Soucoupes volantes de papier." Tous les OVNIS n'éLtaient pas des "vaisseaux spatiaux".

Un mineur de Bouvry-les-Béthune, M. Victor d'Oliveira, fabriqua et envoya au-dessus de 1.000 ballons de dix pieds de haut en papier gris fort, l'air chaud fourni par des charges utiles de chiffons brûlants parafinés. Les créations du mineur étaient impressionnantes en vol, apparaissant jaunes et orange en couleur et sans doute ont été responsables de nombreuses observations de soucoupes. Les "soucoupes de papier" étaient un secret bien gardé jusqu'à ce qu'un ballon ait presque mis une meule de foin en feu qui attira l'attention de la police. 185. (Voir les coupures de presse)

  • 185. Tintin. Supplement No 315. 21 0ctober 54. p.8.

"SOUCOUPES VOLANTES"... EN PAPIER

C'est la grande plaisanterie du jour. De tous les azimuts arrivent des nouvelles fraîches des "Martiens" et de leurs "soucoupes volantes", qui seraient montées, tenez-vous bien, par des "plantes douées de raison", les Uranides! C'est du moins ce qu'affirme le Dr Oberth, l'ingénieur des V-1.

Quand d'aventure un engin véritablement mystérieux et inquiétant se posera sur notre terre, et se promènera dans notre atmosphère, personne n'y croira plus! Un exemple parmi tant d'autres:

Un mineur de Bouvry-les-Béthunes (Nord), M. Victor d'Oliveira, 60 ans, fabriquait lui-même des soucoupes volantes... Et les engins qu'il lançait (secrètement) dans le ciel du Nord intriguaient fort les habitants des localités voisines. Il s'agissait de petites montgolfières en papier fort, à l'intérieur desquelles une étoupe enflammée chauffait l'air et leur permettait ainsi de s'envoler. L'engin s'élevait alors et voguait au gré des vents, entouré de reflets jaunâtres et orange du plus mystérieux effet. Hélas! l'une de ces "soucoupes", en atterrissant, faillit communiquer le feu à une meule de paille... Les gendarmes eurent vite fait de découvrir le coupable et M. d'Oliveira a dû interrompre sa fabrication. On voit ici l'une de ces sousoupes-montgolfières en cours de gonflage.

Notes:

Beuvry-les-Béthune (Pas-de-Calais) (et non "Bouvry-les-Béthunes (Nord)") a fusionné avec Béthune en fin 1993 et prit le nom de Beuvry.

Explications:

Lanternes thaïlandaises artisanales.

Les lanternes thaïlandaises sont une cause ancienne de certains récits d'observations d'OVNIS: lors de la vague des "airship" de 1896 - 1897 aux USA, lors de la vague de 1972 au centres des USA, etc.

Depuis que ces mini-montgolfières de papier peuvent être commandées sur Internet à parfois 1 € pièce - on en trouve aussi couramment maintenant dans des magasins de "déco", il n'y a plus besoin de les fabriquer soi-même de façon artisanale.

Ci-dessus:

Une lanterne thaïlandaise.

Bien entendu, ce dossier n'est pas exactement un "cas d'observation d'OVNI", car la première source est au sujet de l'explication d'observations non spécifiées. Néanmoins j'estime que de tels faits ne devraient pas être omis.

Mots clés:

(Ces mots clés sont uniquement destinés à aider les recherches et ne préjugent pas des faits.)

Beuvry, Bouvry-les-Béthunes, Beuvry-les-Béthunes, Beuvry-les-Béthune, Pas-de-Calais, Victor d'Oliveira, gendarmes, incendie, lanternes thaïlandaises, Nord, montgolfières, cas négatif, farce, canular

Sources:

[---] indique des sources que je n'ai pas encore pu consulter.

Historique du document:

Version: Créé/changé par: Date: Description:
1.0 Patrick Gross 14 décembre 2016 Première publication.
1.1 Patrick Gross 24 décembre 2016 Addition [dm1].
1.2 Patrick Gross 30 décembre 2016 Addition [pr1].
1.3 Patrick Gross 16 septembre 2017 Additions [bs1], [ag1], [nn1], [le1], [cp1], [cd1], [tb1], [dt1].

Valid XHTML 1.0 Strict



 eMail  |  Début  |  Retour  |  Avance  |  Plan  |  Liste |  Accueil
Cette page a été mise à jour le 16 septembre 2017.